Tirer la langue ou faire la bise en guise de salutation ?

Salam 3alayqom)))

Ce titre en forme de boutade annonce un sujet assez compliqué et lourd qui n'est pas facile à développer en quelques phrases (les gens ne lisent pas plus que quelques lignes), je vais donc donner des clés de réflexion sur notre relation au dine en usant de la boutade comme illustration.

Tout ceux qui ont réellement voyagé ont remarqué qu'il y a différentes façons de se saluer, certaines peuvent paraitre bizarre d'autres plus normales, cela dépend de notre vision du monde, de nos valeurs et de notre manière de juger ce qui est juste et ce qui est condamnable. Cette dernière est produite par notre morale et nos références sur lesquelles on se base naturellement pour juger les choses.

Les musulmans ont la foi dans le dine, le choix qu'ils ont fait de croire au dine d'El Nabi (as) façonne leurs système de jugement, construit leurs volonté et produit leurs morale...c'est tout cela qui va déterminer leurs actions, leurs comportements, leurs opinions, jugement, choix etc...qui seront propre à tout croyant faisant partie de notre communauté.

Si chez certains saluer en tirant la langue ou en faisant la bise est une façon de se saluer, celle ci est une action produite par leurs logiciels qui permet à ceux chez eux qui imposent la norme, de définir arbitrairement ce qui se fait ou ne se fait pas et le font évoluer comme ils l'entendent, étant donné que le logiciel sur lequel tout le monde fonctionne appartient à leurs leaders.
Comme ils auraient pu rendre la bise normal comme type salutation ils auraient pu rendre tout aussi normal le tirage de langue, le reniflement mutuelle.... ou encore au lieu de se toucher une partie du corps qui est la joue, ça sera fait ailleurs, la joue étant comme le reste un choix de contacte totalement arbitraire.

Toute personne sur terre à la choix, soit elle se soumet à ce qui lui est imposé depuis toujours soit elle CHOISI de se soumettre au dine.
 
Dernière édition:
Salam 3alayqom)))

Ce titre en forme de boutade annonce un sujet assez compliqué et lourd qui n'est pas facile à développer en quelques phrases (les gens ne lisent pas plus que quelques lignes), je vais donc donner des clés de réflexion sur notre relation au dine en usant de la boutade comme illustration.

Tout ceux qui ont réellement voyagé ont remarqué qu'il y a différentes façons de se saluer, certaines peuvent paraitre bizarre d'autres plus normales, cela dépend de notre vision du monde, de nos valeurs et de notre manière de juger ce qui est juste et ce qui est condamnable. Cette dernière est produite par notre morale et nos références sur lesquelles on se base naturellement pour juger les choses.

Les musulmans ont la foi dans le dine, le choix qu'ils ont fait de croire au dine d'El Nabi (as) façonne leurs système de jugement, construit leurs volonté et produit leurs morale...c'est tout cela qui va déterminer leurs actions, leurs comportements, leurs opinions, jugement, choix etc...qui seront propre à tout croyant faisant partie de notre communauté.

Si chez certains saluer en tirant la langue ou en faisant la bise est une façon de se saluer, celle ci est une action produite par leurs logiciels qui permet à ceux chez eux qui imposent la norme, de définir arbitrairement ce qui se fait ou ne se fait pas et le font évoluer comme ils l'entendent, étant donné que le logiciel sur lequel tout le monde fonctionne appartient à leurs leaders.
Comme ils auraient pu rendre la bise normal comme type salutation ils auraient pu rendre tout aussi normal le tirage de langue, le reniflement mutuelle.... ou encore au lieu de se toucher une partie du corps qui est la joue, ça sera fait ailleurs, la joue étant comme le reste un choix de contacte totalement arbitraire.

Toute personne sur terre à la choix, soit elle se soumet à ce qui lui est imposé depuis toujours soit elle CHOISI de se soumettre au dine.
c'est se soumettre pour les hommes sous le prétexte d'une religion

dans le Livre c'est Allah qui décide de tout, aussi bien le mal que le bien.

3 choix


3.154. Puis Il fit descendre sur vous, après l'angoisse, la tranquillité, un sommeil qui enveloppa une partie d'entre vous, tandis qu'une autre partie était soucieuse pour elle-même et avait des pensées sur Allah non conformes à la vérité, des pensées dignes de l'époque de l'Ignorance. - Ils disaient : "Est-ce que nous avons une part dans cette affaire? " Dis : "L'affaire toute entière est à Allah." Ce qu'ils ne te révèlent pas, ils le cachent en eux-mêmes : "Si nous avions eu un choix quelconque dans cette affaire, disent-ils, Nous n'aurions pas été tués ici." Dis : "Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l'endroit où la mort les attendait. Ceci afin qu'Allah éprouve ce que vous avez dans vos poitrines, et qu'Il purifie ce que vous avez dans vos coeurs. Et Allah connaît ce qu'il y a dans les coeurs .

33.36. Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.

56.20. et des fruits de leur choix,

dans ce dernier c'est un paradis pour les hommes
 
Salam 3alayqom)))
wa 'alaykumu ssalam rahmatullahi wa barakatuh ))

Salut ou salam, c'est selon la personne à laquelle je m'adresse. Je n'aime pas trop serrer les mains (je me lave les mains 50 fois par jour :) )
Quant à la bise, j'ai toujours trouvé une excuse ou un geste pour ne pas la "subir".

@morjani : prends pas ça mal, juste pour info : pour an-Nabi, ce n'est pas (as) mais (sas).
Autrement dit :
- alayhi salam pour, par exemple 'Issa, Mussa,...
- salla Allah alayhi wa salam uniquement pour le Prophète Mohammed. (sas)
 

nordia

NI RELIGION NI DOGME NI SECTE SEULEMENT DIEU
wa 'alaykumu ssalam rahmatullahi wa barakatuh ))

Salut ou salam, c'est selon la personne à laquelle je m'adresse. Je n'aime pas trop serrer les mains (je me lave les mains 50 fois par jour :) )
Quant à la bise, j'ai toujours trouvé une excuse ou un geste pour ne pas la "subir".

@morjani : prends pas ça mal, juste pour info : pour an-Nabi, ce n'est pas (as) mais (sas).
Autrement dit :
- alayhi salam pour, par exemple 'Issa, Mussa,...
- salla Allah alayhi wa salam uniquement pour le Prophète Mohammed. (sas)
Sois honnête avec toi même sans faux pretexte si la bise tu n aime pas te force pas et dis le au personne concerné
 
Salam, moi ça me dérange pas de faire les bises..mais ça tenait à moi je ferai un shake avec le poing serré comme les Américains..Simple, Affectif, et surtout pratique
Salam frero
Une question logique : ça ne te dérange pas de faire la bise, qui est un contacte physique entre deux personnes, à ce moment pourquoi une autre forme de contacte physique te dérangerait?
 

Morad

Modérateur
Modérateur
Salam frero
Une question logique : ça ne te dérange pas de faire la bise, qui est un contacte physique entre deux personnes, à ce moment pourquoi une autre forme de contacte physique te dérangerait?
Salam ce que je veux dire c'est que les bises si je les fait c'est que je suis obligé ..pour être comme tout le monde mais si ça ne se tenait qu' à moi je ferai juste un shake
 
Salam ce que je veux dire c'est que les bises si je les fait c'est que je suis obligé ..pour être comme tout le monde mais si ça ne se tenait qu' à moi je ferai juste un shake
Justement, il ne faut jamais se sentir obliger de rien.
La norme de la bise fut inventé par un groupe d'hommes qui trouvent ça normal, mais ce qui est normal pour lui ne l'est pas forcement pour les autres.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
La bise et le baiser

Si la bise est faite entre des individus de même sexe, entre deux hommes ou entre deux femmes, cela ne pose pas de problème à deux conditions :
  1. que la bise ne soit pas accompagnée de désir,
  2. qu’elle ne soit pas faite à une fin condamnable ; par exemple, faire le baise-main pour honorer une personne corrompue, tandis que le faire par crainte de ses représailles est permis pour cause de nécessité.
Parmi les textes qui nous sont parvenus au sujet de l’échange de baisers, on peut citer ce qui suit :
  1. Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — reçut Ja`far Ibn Abî Tâlib à son retour d’Éthiopie ; il resta à ses côtés et l’embrassa entre les yeux.
  2. Lorsque Zayd Ibn Hârithah vint voir le Prophète dans la demeure de Â’ishah, il se leva, à moitié vêtu, traînant sa tunique derrière lui, pour l’accueillir — Â’ishah dit : « Par Allâh, je ne l’ai jamais vu dévêtu avant ce jour ni après » — ; il le prit dans ses bras et l’embrassa.
  3. Lorsque les guerriers retournèrent de la bataille de Mu’tah, ils embrassèrent la main du Prophète — paix et bénédictions sur lui —.
  4. Lorsque Allâh accepta le repentir de ceux qui avaient fait défection à l’occasion de la bataille de Tabûk, ils embrassèrent la main du Prophète — paix et bénédictions sur lui —.
  5. Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — autorisa la délégation de `Abd Qays à embrasser sa main et même son pied.
  6. Il autorisa Usayd Ibn Hudayr à l’embrasser lorsque celui-ci lui demanda de dénuder son corps pour se venger de lui pour avoir pointer un bâton contre son ventre, et ce pour avoir sa bénédiction.
  7. Deux Juifs lui demandèrent neuf preuves de sa véracité ; lorsqu’il les leur donna, ils embrassèrent sa main et son pied et se convertirent à l’islam.
  8. Lorsque `Umar Ibn Al-Khattâb se rendit en Syrie, Abû `Ubaydah lui fit le baise-main. Dans une variante de ce récit, on rapporte que Abû `Ubaydah voulut embrasser sa main, mais `Umar la retira. Alors Abû `Ubaydah saisit son pied et l’embrassa.
  9. Alors que Zayd Ibn Thâbit était sur sa monture, `Abd Allâh Ibn `Abbâs attrapa les rênes de sa monture par respect aux savants, alors Zayd embrassa sa main par respect aux membres de la famille du Messager d’Allâh — paix et bénédictions sur lui —.
  10. Les gens embrassèrent la main de Salamah Ibn Al-Akwa` lorsqu’ils apprirent qu’il en avait usé pour prêter allégeance au Prophète — paix et bénédictions sur lui —.
Ahmad Ibn Hanbal et d’autres savants autorisèrent le baiser en signe de respect pour le rang et la religiosité. Pour leur part, Mâlik et d’autres détestèrent cela. Plus précisément, ils détestèrent le fait de tendre sa main afin que les gens la baisent, y voyant une marque de vanité. Ils appuyèrent cette interdiction sur le retrait de la main de `Umar lorsque Abû `Ubaydah voulut l’embrasser.
Quant au baiser échangé entre individus de sexes opposés, son statut dépend de l’objectif visé et de l’emplacement du baiser. Si le baiser exprime la tendresse et l’affection, par exemple le baiser donné par un père à sa fille ou par une mère à son fils ou par un frère à sa sœur ou par une sœur à son frère, rien ne s’y oppose du moment que cela n’est pas accompagné de désir. À ce sujet, les textes suivants nous sont parvenus :
  1. Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — embrassa sa fille Fâtimah lorsqu’elle vint le voir. Il se leva, l’embrassa et l’assit à côté de lui. Certaines variantes de ce récit précisent qu’il l’embrassa sur la bouche. Il l’embrassa aussi pendant sa maladie de mort.
  2. Lorsque Abû Bakr rentra chez lui et trouva `Â’ishah couchée sous l’emprise de la fièvre, il l’embrassa sur la joue. On rapporte aussi que Khâlid Ibn Al-Walîd embrassa sa sœur.
Le baiser peut également être fait par respect, comme lorsque le fils embrasse sa mère ou la fille son père, ou quand on embrasse les vieilles tantes. Le baiser est donné le plus souvent sur la tête ou sur la main. Rien ne s’y oppose, mais cela devient détestable sur les endroits sensibles tels que la joue ou la bouche, si cela n’est pas accompagné de désir. Si désir il y a, cela devient illicite.
Le baiser entre les deux sexes peut également être donné par jouissance. Rien ne s’y oppose entre les époux, car ils sont autorisés à bien plus que cela. Mais cela est interdit entre un homme et une femme étrangers l’un pour l’autre [1].
Voilà en résumé le statut du baiser d’un point de vue islamique. Bien que certaines formes de baisers soient autorisées, il convient d’en user avec parcimonie et d’éviter la bouche et tout emplacement pouvant transmettre des maladies comme le recommandent les médecins.

Et Dieu est le plus Savant.

 
Salam 3alayqom)))

Ce titre en forme de boutade annonce un sujet assez compliqué et lourd qui n'est pas facile à développer en quelques phrases (les gens ne lisent pas plus que quelques lignes), je vais donc donner des clés de réflexion sur notre relation au dine en usant de la boutade comme illustration.

Tout ceux qui ont réellement voyagé ont remarqué qu'il y a différentes façons de se saluer, certaines peuvent paraitre bizarre d'autres plus normales, cela dépend de notre vision du monde, de nos valeurs et de notre manière de juger ce qui est juste et ce qui est condamnable. Cette dernière est produite par notre morale et nos références sur lesquelles on se base naturellement pour juger les choses.

Les musulmans ont la foi dans le dine, le choix qu'ils ont fait de croire au dine d'El Nabi (as) façonne leurs système de jugement, construit leurs volonté et produit leurs morale...c'est tout cela qui va déterminer leurs actions, leurs comportements, leurs opinions, jugement, choix etc...qui seront propre à tout croyant faisant partie de notre communauté.

Si chez certains saluer en tirant la langue ou en faisant la bise est une façon de se saluer, celle ci est une action produite par leurs logiciels qui permet à ceux chez eux qui imposent la norme, de définir arbitrairement ce qui se fait ou ne se fait pas et le font évoluer comme ils l'entendent, étant donné que le logiciel sur lequel tout le monde fonctionne appartient à leurs leaders.
Comme ils auraient pu rendre la bise normal comme type salutation ils auraient pu rendre tout aussi normal le tirage de langue, le reniflement mutuelle.... ou encore au lieu de se toucher une partie du corps qui est la joue, ça sera fait ailleurs, la joue étant comme le reste un choix de contacte totalement arbitraire.

Toute personne sur terre à la choix, soit elle se soumet à ce qui lui est imposé depuis toujours soit elle CHOISI de se soumettre au dine.
Aleykoum Salam,

En fait je suis d'accord avec le message final et j'y vois un écho à mon post concernant la vérité qui ne peut exister en dehors d'un référentiel Divin.
 

nordia

NI RELIGION NI DOGME NI SECTE SEULEMENT DIEU
Aleykoum Salam,

En fait je suis d'accord avec le message final et j'y vois un écho à mon post concernant la vérité qui ne peut exister en dehors d'un référentiel Divin.
En fait elle a deux choix se soumettre à la société ou la religions ou mieux ne se soumettre qu à sont bien être si elle decide d elle même faire la bise ou ne pas le faire sans se sentire obliger de quoi ce soit pour une idéoligie d un côte ou une culture
 
Haut