• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Toutes les races ne se valent pas

DKKRR

DKKRR

Salam Aleykoum,


Excusez mon titre un brin provocateur. Tout d'abord je vous donne cette adresse : https://www.intelligence-humaine.com/differences-intellectuelles-entre-les-ethnies/

Je vous invite à consulter les différents articles et à lire les différentes analyses. J'avais déjà eu vent de travaux de ce genre à travers des études faites principalement en Anglais. Je ne saurais juger de la qualité de ces travaux car je n'ai aucun savoir dans ce domaine et je ne peux donc que me fier à mon instinct pour en déduire, en prenant en compte les arguments des détracteurs de ce genre d'études, une certaine vérité (ou pas).

Certaines études semblent démontrer que le qi est essentiellement génétique. Que celui-ci est tributaire de la taille moyenne du cerveau et que cette dernière est différente selon les races (ou groupements humains).
Lorsque l'on analyse spontanément l'histoire ainsi que les modes de vie présents de certaines populations à travers le monde, on peut postuler du fait que celles-ci ne sont pas égales, que certaines semblent supérieures à d'autres, au sens plus civilisées, plus pacifiques, moins primitives, plus intelligentes.

C'est une intuition que l'on partage assurément tous bien qu'elle puisse être inconsciente, ou non-assumée, pour la plupart d'entre-nous mais celle-ci pourrait apparemment ne pas relever du fantasme si l'on se réfère à ces études génétiques concernant les races.


Postuler de l'existence de plusieurs races est un préalable nécessaire à la hiérarchisation de celles-ci. Ce n'est pas évident à une époque où l'on doute de la pertinence d'une telle catégorisation. Pourtant les progrès de la science ont permis de mettre en évidence le fait qu'il existerait, effectivement, 9 races principales qui se différencieraient génétiquement sur le plan de l'intellectualité notamment.

Par-ailleurs, cela pourrait se vérifier à postériori si l'on prend en compte le fait que dans certaines universités etasuniennes, selon que l'on soit asiatique, blanc ou noir l'on partirait avec des points en moins ou en plus pour les examents (je ne sais pas dans quelle mesure cela s'applique concrètement).

A l'orée de ce constat débouche forcément une question, à savoir toutes les races se valent-elles ?La science semble répondre par la négative sur un plan purement intellectuel. Seulement, l'intellectualité seule suffit-elle à hiérarchiser les humains ?

Pour dériver un peu, d'une certaine manière, l’anthropocentrisme se pose en défenseur du spécisme en attestant de la supériorité de l'homme sur les animaux du fait de capacités mentales supérieures. Si celles-ci font figure de critère déterminant permettant de hiérarchiser les espèces, il va sans dire que les individus chez qui elles se trouvent plus développées que d'autres sont donc supérieurs à ces mêmes autres.

Considérer que l'humain est supérieur aux animaux du fait de ses "qualités mentales" revient logiquement à reconnaitre une forme de racisme, légitime, de l'intelligence (les plus intelligents, mais sans que cela ne soit réduit à l'intelligence purement mathématique, forment donc l'élite des humains).

Cependant cela induit une question sous-jacente. Si les races ne se valent pas, cela signifie que le même traitement ne peut être appliqué à tous. De cela découlent deux approches (à condition que l'on reconnaisse une hiérarchie dans les races donc). Si un individu s'avère inférieur à un autre :

- Approche humaniste. L'on fait preuve de plus de bienveillance à son égard et l'on met en oeuvre des actions afin de le faire évoluer de sorte à ce qu'il parvienne au stade de développement conçu comme bon (système de points en fonction de la race dans les universités us par-exemple).

- Approche utilitariste. L'on considère qu'il ne nous incombe pas de tenter d'élever les individus et que chacun mérite d'être traité selon ce qu'il est, point. L'on se résout donc à le traiter eu égard à son rang inférieur et l'on agit donc en conséquence.


Cela, je le répète, pour ceux considérant que l'intellectualité est au fondement d'une hiérarchisation (en terme de dignité et de traitement à recevoir donc) légitime entre les races.
 
DKKRR

DKKRR

Cependant, au-delà du facteur intellectuel, il est acquis que chaque race possède une relative supériorité sur toutes les autres. Celle-ci se définissant par sa faculté à s'adapter à son environnement. Ainsi, dans son environnement d'origine, une race est supérieure à toutes les autres qui y sont étrangères.

Cela expliquerait-il que devant s'adapter à des environnements totalement différents (du désert Africain jusqu'à la Toundra de l'Alaska en passant par les steppes Mongoles et les forets Européennes), chaque race ait progressivement développé un degré d'intellectualité différent mais en rapport aux difficultés à maitriser son environnement ?

Ainsi une race devant s'adapter à un environnement difficile (pas nécessairement qu'en terme de température) devant faire preuve de plus d'ingéniosité pour parvenir à le maitriser.

Chacun sera en mesure de se construire son propre avis car, bien entendu, il n'existe pas de réponse universelle à cette question. Levi-Strauss disait que l'avancée technologique des Européens (leur ayant permis de coloniser le monde) était due à leur environnement qui leur imposait de posséder une plus grande technologie (technologie qui se trouva étendue au domaine militaire et qui permis donc de rendre possible les rêves de conquêtes).

Il semblait donc se positionner pour une explication "géographique" (le terme n'est pas le plus pertinent qui soit) concernant l'origine des différences essentielles (ayant trait à l'intellectualité) entre les races.

Mon intuition me conduit à me ranger derrière cette supposition. Quoi qu'il en soit, j'ai la ferme conviction que les civilisations ne se valent pas. Je réagirai en terme de civilisation et non de race (race entendue comme une subdivision d'une espèce héritant de caractéristiques, génétiques, la différenciant des autres populations de l'espèce) car cela me semble plus pertinent pour effectuer une hiérarchie qui s'avèrera d'ailleurs non figée (une civilisation, composée d'individus de plusieurs races, pouvant rattraper son retard ou l'accroître au fil du temps, bien plus facilement qu'une race)

Lorsque j'en analyse certaines et que je les compare les unes les autres (Asie du Sud; Européens de l'est; Scandinaves; Amérique Centrale) en prenant un référentiel religieux, j'en déduis que certaines sont moins civilisées, plus primitives, plus immorales que d'autres.

Mais cependant cela est bien subjectif car nos conclusions s'avèrent être nécessairement corrélées à nos schèmes de perception, à nos propres valeurs, à notre paradigme en fait et à une plus ou moins grande ignorance représentée par les clichés que l'on se construit petit à petit, grâce à la télé, les films, les "on-dit" etc... sur les différences civilisations
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Pourquoi ne pas simplement prendre les gens selon leurs mérites individuels et non selon leur appartenance à une prétendue « race »? Si dans une tournoi d’échecs, il y a quelques jaunes, quelques noirs et quelques blancs, rien ne nous oblige à en faire une rivalité « raciale ». Et se baser sur la couleur de la peau est une convention, on pourrait aussi bien se baser sur les groupes sanguins, la couleur des yeux ou celle des cheveux (d’ailleurs depuis quelque temps, les roux subissent de l’intimidation et des railleries cruelles). Ok il y a eu des tentatives « scientifiques » pour rendre le concept de race plus rigoureux, mais les gens ordinaires ne jugent pas plus loin que l’apparence extérieure, et on continue, dans les masses, à utiliser des catégorisations populaires sans s’occuper des théories scientifiques.

Le concept de race est pertinent en sciences humaines, mais seulement dans la mesure où il s’agit d’un imaginaire collectif qui influence des choix et des attitudes chez les gens, et non comme variable objective et intrinsèque pour expliquer des différences statistiquement significatives dans la mesure de diverses caractéristiques.

Quant à l’intellectualité : oui dans une société néolibérale et technicienne c’est un critère essentiel. Mais on pourrait utiliser une autre échelle de valeurs où on accorderait la primauté au courage, à la bonté, à la piété, à la maîtrise de soi, etc. Comme tu le suggères.
 
macarons

macarons

Hitler avait le meme raisonnement et tous les gros racistes des siecles precedent et quon enseigne aujourdhui a l'école. Je connais des blancs **** comme leurs pieds et des noirs super intelligents c'est quoi ces raisonnements pseudo scientifiques?
Il faut arrêter de nourrir ça. Il faudrait déjà mettre en place un enseignement de qualité ou déjà bêtement des écoles dans certains pays et on verra s'ils vont pas dépasser tous ces préjugés. Mais faut croire que c'est pas dans l'intérêt de tout le monde.
 
Marbeldano

Marbeldano

VIB
Bladinaute averti
Hitler avait le meme raisonnement et tous les gros racistes des siecles precedent et quon enseigne aujourdhui a l'école. Je connais des blancs **** comme leurs pieds et des noirs super intelligents c'est quoi ces raisonnements pseudo scientifiques?
Il faut arrêter de nourrir ça. Il faudrait déjà mettre en place un enseignement de qualité ou déjà bêtement des écoles dans certains pays et on verra s'ils vont pas dépasser tous ces préjugés. Mais faut croire que c'est pas dans l'intérêt de tout le monde.
C'est par définition un sujet raciste... il présuppose que toutes les races ne se valent pas.
Pourtant si tu prends un échantillon de 1000 asiatiques et de 1000 blancs, il est fort à parier que les asiatiques auront des statistiques plus avantageuses au niveau de l'intellect.
 
morjani

morjani

Cependant, au-delà du facteur intellectuel, il est acquis que chaque race possède une relative supériorité sur toutes les autres. Celle-ci se définissant par sa faculté à s'adapter à son environnement. Ainsi, dans son environnement d'origine, une race est supérieure à toutes les autres qui y sont étrangères.

Cela expliquerait-il que devant s'adapter à des environnements totalement différents (du désert Africain jusqu'à la Toundra de l'Alaska en passant par les steppes Mongoles et les forets Européennes), chaque race ait progressivement développé un degré d'intellectualité différent mais en rapport aux difficultés à maitriser son environnement ?

Ainsi une race devant s'adapter à un environnement difficile (pas nécessairement qu'en terme de température) devant faire preuve de plus d'ingéniosité pour parvenir à le maitriser.

Chacun sera en mesure de se construire son propre avis car, bien entendu, il n'existe pas de réponse universelle à cette question. Levi-Strauss disait que l'avancée technologique des Européens (leur ayant permis de coloniser le monde) était due à leur environnement qui leur imposait de posséder une plus grande technologie (technologie qui se trouva étendue au domaine militaire et qui permis donc de rendre possible les rêves de conquêtes).

Il semblait donc se positionner pour une explication "géographique" (le terme n'est pas le plus pertinent qui soit) concernant l'origine des différences essentielles (ayant trait à l'intellectualité) entre les races.

Mon intuition me conduit à me ranger derrière cette supposition. Quoi qu'il en soit, j'ai la ferme conviction que les civilisations ne se valent pas. Je réagirai en terme de civilisation et non de race (race entendue comme une subdivision d'une espèce héritant de caractéristiques, génétiques, la différenciant des autres populations de l'espèce) car cela me semble plus pertinent pour effectuer une hiérarchie qui s'avèrera d'ailleurs non figée (une civilisation, composée d'individus de plusieurs races, pouvant rattraper son retard ou l'accroître au fil du temps, bien plus facilement qu'une race)

Lorsque j'en analyse certaines et que je les compare les unes les autres (Asie du Sud; Européens de l'est; Scandinaves; Amérique Centrale) en prenant un référentiel religieux, j'en déduis que certaines sont moins civilisées, plus primitives, plus immorales que d'autres.

Mais cependant cela est bien subjectif car nos conclusions s'avèrent être nécessairement corrélées à nos schèmes de perception, à nos propres valeurs, à notre paradigme en fait et à une plus ou moins grande ignorance représentée par les clichés que l'on se construit petit à petit, grâce à la télé, les films, les "on-dit" etc... sur les différences civilisations
C'est dommage à chaque fois qu'une personne propose un thread inconcevable pour leurs mentalité, ils sortent des arguments émotionnels et pavloviens.

Ceci étant dit Il y a une limite à cette étude, qui n'explique pas l'incroyable supériorité des ashkenazi. En suite, pourquoi les italiens sont supérieurs aux autre européens, quel particularité génétique auraient t ils?
et enfin comment expliquer les différence de niveau entre asiatique?
Moi je pense que le langage a une importance fondamentale et structure les esprit , plus ce dernier est raffiné, plus les gens sont intelligent. C'est ce qui expliquerait d'ailleurs l’effondrement d'une partie des populations arabophones après le collapse de leurs niveau de pratique de cette dernière. Par exemple au Maghreb une partie des gens parlent de manière totalement déstructurée et anarchique les gens sont obligé d'user de terme importés de plusieurs langues, sans grammaires ni syntaxe, leurs mots sont défiguré, remixé, un véritable chaos qui reflète d'ailleurs parfaitement la situation dans laquelle ils vivent, rien ne peut etre organiser.
Les limites de ton langage sont les limites de ton monde comme disait un grand intello.
 
layalinn

layalinn

Selem aleykum

Franchement, j’ai un peu de mal à y croire.. Allahu a’lam




Salam Aleykoum,


Excusez mon titre un brin provocateur. Tout d'abord je vous donne cette adresse : https://www.intelligence-humaine.com/differences-intellectuelles-entre-les-ethnies/

Je vous invite à consulter les différents articles et à lire les différentes analyses. J'avais déjà eu vent de travaux de ce genre à travers des études faites principalement en Anglais. Je ne saurais juger de la qualité de ces travaux car je n'ai aucun savoir dans ce domaine et je ne peux donc que me fier à mon instinct pour en déduire, en prenant en compte les arguments des détracteurs de ce genre d'études, une certaine vérité (ou pas).

Certaines études semblent démontrer que le qi est essentiellement génétique. Que celui-ci est tributaire de la taille moyenne du cerveau et que cette dernière est différente selon les races (ou groupements humains).
Lorsque l'on analyse spontanément l'histoire ainsi que les modes de vie présents de certaines populations à travers le monde, on peut postuler du fait que celles-ci ne sont pas égales, que certaines semblent supérieures à d'autres, au sens plus civilisées, plus pacifiques, moins primitives, plus intelligentes.

C'est une intuition que l'on partage assurément tous bien qu'elle puisse être inconsciente, ou non-assumée, pour la plupart d'entre-nous mais celle-ci pourrait apparemment ne pas relever du fantasme si l'on se réfère à ces études génétiques concernant les races.


Postuler de l'existence de plusieurs races est un préalable nécessaire à la hiérarchisation de celles-ci. Ce n'est pas évident à une époque où l'on doute de la pertinence d'une telle catégorisation. Pourtant les progrès de la science ont permis de mettre en évidence le fait qu'il existerait, effectivement, 9 races principales qui se différencieraient génétiquement sur le plan de l'intellectualité notamment.

Par-ailleurs, cela pourrait se vérifier à postériori si l'on prend en compte le fait que dans certaines universités etasuniennes, selon que l'on soit asiatique, blanc ou noir l'on partirait avec des points en moins ou en plus pour les examents (je ne sais pas dans quelle mesure cela s'applique concrètement).

A l'orée de ce constat débouche forcément une question, à savoir toutes les races se valent-elles ?La science semble répondre par la négative sur un plan purement intellectuel. Seulement, l'intellectualité seule suffit-elle à hiérarchiser les humains ?

Pour dériver un peu, d'une certaine manière, l’anthropocentrisme se pose en défenseur du spécisme en attestant de la supériorité de l'homme sur les animaux du fait de capacités mentales supérieures. Si celles-ci font figure de critère déterminant permettant de hiérarchiser les espèces, il va sans dire que les individus chez qui elles se trouvent plus développées que d'autres sont donc supérieurs à ces mêmes autres.

Considérer que l'humain est supérieur aux animaux du fait de ses "qualités mentales" revient logiquement à reconnaitre une forme de racisme, légitime, de l'intelligence (les plus intelligents, mais sans que cela ne soit réduit à l'intelligence purement mathématique, forment donc l'élite des humains).

Cependant cela induit une question sous-jacente. Si les races ne se valent pas, cela signifie que le même traitement ne peut être appliqué à tous. De cela découlent deux approches (à condition que l'on reconnaisse une hiérarchie dans les races donc). Si un individu s'avère inférieur à un autre :

- Approche humaniste. L'on fait preuve de plus de bienveillance à son égard et l'on met en oeuvre des actions afin de le faire évoluer de sorte à ce qu'il parvienne au stade de développement conçu comme bon (système de points en fonction de la race dans les universités us par-exemple).

- Approche utilitariste. L'on considère qu'il ne nous incombe pas de tenter d'élever les individus et que chacun mérite d'être traité selon ce qu'il est, point. L'on se résout donc à le traiter eu égard à son rang inférieur et l'on agit donc en conséquence.


Cela, je le répète, pour ceux considérant que l'intellectualité est au fondement d'une hiérarchisation (en terme de dignité et de traitement à recevoir donc) légitime entre les races.
 
GENERALDINGO

GENERALDINGO

.

possible ... le cerveau d un chinois qui manimule des idéogrammes ne fonctionne probablement pas comme nous ! et n appréhende pas les problèmes de la même manière que nous ! et quand on voit leur capacités à apporter des solutions inovantes à des problèmes techniques que l occident peine à résoudre ... on est en droit de se poser ce genre de questions ! mais je pense que ce sont des habilités acquises et non une supériorité héritée génétiquement !
 
macarons

macarons

C'est par définition un sujet raciste... il présuppose que toutes les races ne se valent pas.
Pourtant si tu prends un échantillon de 1000 asiatiques et de 1000 blancs, il est fort à parier que les asiatiques auront des statistiques plus avantageuses au niveau de l'intellect.
Pas sur ...
Et puis de quelle intelligence parle t'on ? Intelligence à savoir étudier et réciter tout par coeur ? Intelligence artistique ? Intelligence émotionnelle? Intelligence linguistique ? Intelligence spirituelle? Etc . ..
si on juge l'intelligence d'un poisson à son habilité à grimper les arbres...
 
tonystark

tonystark

VIB
C'est dommage à chaque fois qu'une personne propose un thread inconcevable pour leurs mentalité, ils sortent des arguments émotionnels et pavloviens.

Ceci étant dit Il y a une limite à cette étude, qui n'explique pas l'incroyable supériorité des ashkenazi. En suite, pourquoi les italiens sont supérieurs aux autre européens, quel particularité génétique auraient t ils?
et enfin comment expliquer les différence de niveau entre asiatique?
Moi je pense que le langage a une importance fondamentale et structure les esprit , plus ce dernier est raffiné, plus les gens sont intelligent. C'est ce qui expliquerait d'ailleurs l’effondrement d'une partie des populations arabophones après le collapse de leurs niveau de pratique de cette dernière. Par exemple au Maghreb une partie des gens parlent de manière totalement déstructurée et anarchique les gens sont obligé d'user de terme importés de plusieurs langues, sans grammaires ni syntaxe, leurs mots sont défiguré, remixé, un véritable chaos qui reflète d'ailleurs parfaitement la situation dans laquelle ils vivent, rien ne peut etre organiser.
Les limites de ton langage sont les limites de ton monde comme disait un grand intello.

le site en question est peut être le fruit d'un ashkénaze????

Autrement sur les calculs de QI, je ne croit pas en leur précision, on ne peut avec des suites logiques cerner la compléxité de l'intellect d'un humain, l'intelligence à plusieurs visages (emotionnelle, relationnelle', deductive, memorielle, etc etc ) . d'autant plus qu'avec un peu d'entraienement à la logique de ces tests n'importe qui peut défoncer le score.
 
Marbeldano

Marbeldano

VIB
Bladinaute averti
Pas sur ...
Et puis de quelle intelligence parle t'on ? Intelligence à savoir étudier et réciter tout par coeur ? Intelligence artistique ? Intelligence émotionnelle? Intelligence linguistique ? Intelligence spirituelle? Etc . ..
si on juge l'intelligence d'un poisson à son habilité à grimper les arbres...
Ce sont des stéréotypes: les noirs forts au sport, les asiatiques en math et sciences,.. est ce réelle ? Comme tu dis, l’intelligence est multiple, mais certaines races excellent plus dans des domaines précis
 
DKKRR

DKKRR

Hitler avait le meme raisonnement et tous les gros racistes des siecles precedent et quon enseigne aujourdhui a l'école. Je connais des blancs **** comme leurs pieds et des noirs super intelligents c'est quoi ces raisonnements pseudo scientifiques?
Il faut arrêter de nourrir ça. Il faudrait déjà mettre en place un enseignement de qualité ou déjà bêtement des écoles dans certains pays et on verra s'ils vont pas dépasser tous ces préjugés. Mais faut croire que c'est pas dans l'intérêt de tout le monde.


Il n'est pas question d'attiser les haines mais de rendre compte de faits scientifiques (en l'occurrence expliciter que l'on peut classifier les humains en 9 races principales du fait de l'incidence, qui diffère selon les humains, de traits génétiques qui induisent des différences aussi bien intellectuelles, que physiques).
Il ne faut pas prendre le mot "race" comme une insulte. Il est vrai que son exploitation à des fins racistes lui a donné une acception péjorativement connotée de nos jours mais si l'on s'en tient à sa définition scientifique, il ne s'agit ni plus ni moins que de la subdivision d'une espèce héritant de caractéristiques, génétiques, la différenciant des autres populations de la même espèce.

Par-ailleurs je n'affirme pas que les races les plus intellectuelles s'avèrent être meilleures que les autres. Au contraire, je pose cette question et remets en cause la réponse spontanée que l'on est capable d'émettre car l'intellectualité n'est qu'un critère parmi tant d'autres auquel je n'accorde, personnellement, aucune importance dans la hiérarchisation des individus.



Donc oui il existe, scientifiquement parlant, des races qui se différencient par certains gênes caractéristiques et cela aboutit à des différences telles que :

- Le degré d'intellectualité (corrélé notamment à une différence de volume crânien, de forme du cerveau etc...)
- Le développement physique (durée de gestation; précocité dentaire-musculaire; taille des membres etc...)
- Le côté social (caractère; respect de la loi; estime de soi etc...)

Il faut noter que certaines de ces différences se retrouvent chez les différentes races quel que soit leur environnement présent (ainsi, des asiatiques de l'est, qu'ils soient adoptés par une famille de Belge ou qu'ils vivent au sein d'une famille Asiatique en Asie, se retrouvent peu ou prou avec les mêmes caractéristiques physiques et intellectuelles).



Une fois cela énoncé, il n'est pas question de préjuger de la valeur de qui que ce soit en fonction des résultats de ces études comparatives. Ainsi que je le disais, chacun sera en mesure de classifier les humains selon les bases pour lesquelles il optera (et donc non pas les mêmes que celles prises par les scientifiques dont je cite l'étude, à savoir la génétique) et partant de là, d'établir une hiérarchie en prenant pour référentiel les critères qu'il jugera légitimes (comme je le disais, les miens sont d'ordre religieux).


Par-contre, je ne pense pas qu'il soit très pertinent que de s'élever, pour des raisons idéologiques, contre des études scientifiques sous prétexte que les interprétations qui pourraient spontanément être faites, ne s'avèrent pas conformes aux valeurs que l'on porte (peur de la récupération par des esprits racistes en l'occurrence).




L'intellectualité n'est pas une qualité à proprement parler. Raison pour laquelle cela ne permet pas, selon moi, d'en tirer des conclusions avantageuses pour ceux qui en disposent davantage que d'autres. D'autant plus que l'intellectualité ne constitue que l'une des nombreuses formes que peut revêtir l'intelligence. Ainsi, en disposer à un degré important ne témoigne pas du niveau de notre intelligence générale.
 
Dernière édition:
DKKRR

DKKRR

C'est par définition un sujet raciste... il présuppose que toutes les races ne se valent pas.
Pourtant si tu prends un échantillon de 1000 asiatiques et de 1000 blancs, il est fort à parier que les asiatiques auront des statistiques plus avantageuses au niveau de l'intellect.
Ainsi que je l'explique plus haut, il ne suppose rien de plus que ce que chacun sera en mesure de supposer personnellement. Il se contente uniquement d'exposer certains faits scientifiques.

Quant à ce que je pense personnellement, c'est que les civilisations (je ne classifierai pas de la même façon que cette étude) ne se valent pas et que certaines sont inférieures à d'autres. Quand je constate les modes de vie que l'on retrouve chez une grande partie de populations installées en Europe de l'Ouest ou aux Usa (par-exemple), je constate beaucoup de médiocrité comparativement à d'autres populations telles que des Amazoniens ou encore des esquimaux (par-exemple).

Mais ce n'est là qu'un constat subjectif je le reconnais.
 
morjani

morjani

le site en question est peut être le fruit d'un ashkénaze????

Autrement sur les calculs de QI, je ne croit pas en leur précision, on ne peut avec des suites logiques cerner la compléxité de l'intellect d'un humain, l'intelligence à plusieurs visages (emotionnelle, relationnelle', deductive, memorielle, etc etc ) . d'autant plus qu'avec un peu d'entraienement à la logique de ces tests n'importe qui peut défoncer le score.
Absolument!
C'est une histoire compliquée et ce n'est surtout qu'une étude scientifique basée sur une méthodologie certes justifiée mais qui n'est qu'une parmi d'autre.
Le problème avec le racisme c'est comment il va me classer moi et des millions d'autres personnes? Je suis musulman, j'ai les yeux, les cheveux et la peau clair, je peux passer pour n'importe qui en Europe...et pourtant je me sens plus proches d'un peuls partageant mon dine que d'un scandinave athée, je me sens plus proche d'un malais que d'un serbe orthodoxe et plus proche un amérindien du Chiapas que d'un autrichiens catholique meme si nous avons le meme type de physique.
Les vrais racistes n'ont pas capté après plusieurs guerres mondiales ou des blancs se sont massacrés comme jamais dans l'histoire de m'humanité que le peuple blanc n'existe pas, que ces gens se sont entre tué comme personne: 60 millions de morts en 5 ans entre 39 et 45, 100 millions sous les soviétiques en 70ans, des millions d'autres pendant la pgm etc...
 
tonystark

tonystark

VIB
Il n'est pas question d'attiser les haines mais de rendre compte de faits scientifiques (en l'occurrence expliciter que l'on peut classifier les humains en 9 races principales du fait de l'incidence, qui diffère selon les humains, de traits génétiques qui induisent des différences aussi bien intellectuelles, que physiques).
Il ne faut pas prendre le mot "race" comme une insulte. Il est vrai que son exploitation à des fins racistes lui a donné une acception péjorativement connotée de nos jours mais si l'on s'en tient à sa définition scientifique, il ne s'agit ni plus ni moins que de la subdivision d'une espèce héritant de caractéristiques, génétiques, la différenciant des autres populations de la même espèce.

Par-ailleurs je n'affirme pas que les races les plus intellectuelles s'avèrent être meilleures que les autres. Au contraire, je pose cette question et remets en cause la réponse spontanée que l'on est capable d'émettre car l'intellectualité n'est qu'un critère parmi tant d'autres auquel je n'accorde, personnellement, aucune importance dans la hiérarchisation des individus.



Donc oui il existe, scientifiquement parlant, des races qui se différencient par certains gênes caractéristiques et cela aboutit à des différences telles que :

- Le degré d'intellectualité (corrélé notamment à une différence de volume crânien, de forme du cerveau etc...)
- Le développement physique (durée de gestation; précocité dentaire-musculaire; taille des membres etc...)
- Le côté social (caractère; respect de la loi; estime de soi etc...)

Il faut noter que certaines de ces différences se retrouvent chez les différentes races quel que soit leur environnement présent (ainsi, des asiatiques de l'est, qu'ils soient adoptés par une famille de Belge ou qu'ils vivent au sein d'une famille Asiatique en Asie, se retrouvent peu ou prou avec les mêmes caractéristiques physiques et intellectuelles).



Une fois cela énoncé, il n'est pas question de préjuger de la valeur de qui que ce soit en fonction des résultats de ces études comparatives. Ainsi que je le disais, chacun sera en mesure de classifier les humains selon les bases pour lesquelles il optera (et donc non pas les mêmes que celles prises par les scientifiques dont je cite l'étude, à savoir la génétique) et partant de là, d'établir une hiérarchie en prenant pour référentiel les critères qu'il jugera légitimes (comme je le disais, les miens sont d'ordre religieux).


Par-contre, je ne pense pas qu'il soit très pertinent que de s'élever, pour des raisons idéologiques, contre des études scientifiques sous prétexte que les interprétations qui pourraient spontanément être faites, ne s'avèrent pas conformes aux valeurs que l'on porte (peur de la récupération par des esprits racistes en l'occurrence).




L'intellectualité n'est pas une qualité à proprement parler. Raison pour laquelle cela ne permet pas, selon moi, d'en tirer des conclusions avantageuses pour ceux qui en disposent davantage que d'autres. D'autant plus que l'intellectualité ne constitue que l'une des nombreuses formes que peut revêtir l'intelligence. Ainsi, en disposer à un degré important ne témoigne pas du niveau de notre intelligence générale.

Les arabes, les hindous, les indiens, les berberes, ils sont classés dans quelle race ?
 
tonystark

tonystark

VIB
Absolument!
C'est une histoire compliquée et ce n'est surtout qu'une étude scientifique basée sur une méthodologie certes justifiée mais qui n'est qu'une parmi d'autre.
Le problème avec le racisme c'est comment il va me classer moi et des millions d'autres personnes? Je suis musulman, j'ai les yeux, les cheveux et la peau clair, je peux passer pour n'importe qui en Europe...et pourtant je me sens plus proches d'un peuls partageant mon dine que d'un scandinave athée, je me sens plus proche d'un malais que d'un serbe orthodoxe et plus proche un amérindien du Chiapas que d'un autrichiens catholique meme si nous avons le meme type de physique.
Les vrais racistes n'ont pas capté après plusieurs guerres mondiales ou des blancs se sont massacrés comme jamais dans l'histoire de m'humanité que le peuple blanc n'existe pas, que ces gens se sont entre tué comme personne: 60 millions de morts en 5 ans entre 39 et 45, 100 millions sous les soviétiques en 70ans, des millions d'autres pendant la pgm etc...


Le mythe de l'ashkenaze qui a le qi le plus puissant du monde est une grosse farce

comme einstein (le plagieur, à qui tous les 6 mois on invente une citation), et qui est réputé le plus grand génie dans l'inconscient collectif...

comme picasso ( dont le prix des peintures est injustifié, avec des périodes de couleurs ) quand ose critiquer sont style de gamin on nous dit qu'on ne connait rien à l'art...mon oeil....)

Et comme tant d'autres.....
 
DKKRR

DKKRR

C'est dommage à chaque fois qu'une personne propose un thread inconcevable pour leurs mentalité, ils sortent des arguments émotionnels et pavloviens.

Ceci étant dit Il y a une limite à cette étude, qui n'explique pas l'incroyable supériorité des ashkenazi. En suite, pourquoi les italiens sont supérieurs aux autre européens, quel particularité génétique auraient t ils?
et enfin comment expliquer les différence de niveau entre asiatique?
Moi je pense que le langage a une importance fondamentale et structure les esprit , plus ce dernier est raffiné, plus les gens sont intelligent. C'est ce qui expliquerait d'ailleurs l’effondrement d'une partie des populations arabophones après le collapse de leurs niveau de pratique de cette dernière. Par exemple au Maghreb une partie des gens parlent de manière totalement déstructurée et anarchique les gens sont obligé d'user de terme importés de plusieurs langues, sans grammaires ni syntaxe, leurs mots sont défiguré, remixé, un véritable chaos qui reflète d'ailleurs parfaitement la situation dans laquelle ils vivent, rien ne peut etre organiser.
Les limites de ton langage sont les limites de ton monde comme disait un grand intello.
Il est vrai, qu'envisagé de cette façon, le langage pourrait éventuellement constituer un facteur explicatif de certaines différences de niveau entre les populations.
En ce qui me concerne, je n'ai pas la réponse. Je suppose que la mise au point des techniques permettant la maitrise de son environnement (environnements d'origine qui différaient selon les populations) a induit des différences en terme de développement cérébral avec une différenciation génétique sur le long terme et que cela se retrouve désormais au sein des populations héritant des gênes de leurs ancêtres (cela n'est certainement pas figé et si l'on raisonnait en terme de millénaires, alors l'on pourrait imaginer que d'ici 10 000 ans, si tant est que Dieu laissait encore 10 000 ans à l'humanité, les races génétiques seraient tout autre).

Mais bon, cela ne reste qu'une supposition.
 
morjani

morjani

Il est vrai, qu'envisagé de cette façon, le langage pourrait éventuellement constituer un facteur explicatif de certaines différences de niveau entre les populations.
En ce qui me concerne, je n'ai pas la réponse. Je suppose que la mise au point des techniques permettant la maitrise de son environnement (environnements d'origine qui différaient selon les populations) a induit des différences en terme de développement cérébral avec une différenciation génétique sur le long terme et que cela se retrouve désormais au sein des populations héritant des gênes de leurs ancêtres (cela n'est certainement pas figé et si l'on raisonnait en terme de millénaires, alors l'on pourrait imaginer que d'ici 10 000 ans, si tant est que Dieu laissait encore 10 000 ans à l'humanité, les races génétiques seraient tout autre).

Mais bon, cela ne reste qu'une supposition.
Il y a une étude qui dit que les genes sont responsable de 50% de l'intelligence, le reste c'est de l’acquis.
Après comme je l'ai dit, on voit bien à quel point les ashkénazi sont à 115, alors que le reste des juifs est très moyens, comment expliquer cela alors qu'ils sont sensé avoir les meme genes.
 
DKKRR

DKKRR

Le mythe de l'ashkenaze qui a le qi le plus puissant du monde est une grosse farce
Et pourtant, si l'étude n'est pas tronquée, scientifiquement parlant le Juif Ashkénaze est au sommet de la pyramide du QI comme on peut le voir dans cette étude.

D'ailleurs cela constitue un argument supplémentaire de l'ineptie qui serait constituée par le fait de consubstantialiser intellectualité et supériorité (en terme de dignité, de valeur en général).
Car s'il s'avère que les Juifs Askhénazes disposent, en moyenne, du plus fort QI, il n'y a pas de doute sur la mauvaise utilisation qui en est fait(e?) par nombre d'entre-eux.

Comme quoi, au risque de me répéter, l'intellectualité n'est pas une qualité à proprement parler. De la même façon que la richesse financière peut tout aussi bien permettre de faire de bonnes actions qu'elle ne peut égarer. Ce n'est qu'un outil parmi d'autres qui, en-soi, ne préjuge pas de l'état de la personne qui en dispose à un fort degré.
 
morjani

morjani

Le mythe de l'ashkenaze qui a le qi le plus puissant du monde est une grosse farce

comme einstein (le plagieur, à qui tous les 6 mois on invente une citation), et qui est réputé le plus grand génie dans l'inconscient collectif...

comme picasso ( dont le prix des peintures est injustifié, avec des périodes de couleurs ) quand ose critiquer sont style de gamin on nous dit qu'on ne connait rien à l'art...mon oeil....)

Et comme tant d'autres.....
C'est horrible! Le pire c'est qu'une écrasante majorité de gens est plongé dans cette propagande ignoble!
Quand tu sais que Tesla a révolutionné la planète par ses inventions et découvertes et qui l'a crevé la bouche ouverte sans jamais recevoir un pixel de la lumière qu'a eu ce charlatan tout simplement parce qu'il n'était pas du bon peuple.
Le vrai racisme pour ceux qui le cherchent!
 
DKKRR

DKKRR

Il y a une étude qui dit que les genes sont responsable de 50% de l'intelligence, le reste c'est de l’acquis.
Après comme je l'ai dit, on voit bien à quel point les ashkénazi sont à 115, alors que le reste des juifs est très moyens, comment expliquer cela alors qu'ils sont sensé avoir les meme genes.
Je ne le sais pas. Je n'ai pas consulté l'intégralité des liens pour savoir si une réponse y était apportée. Après, je ne sais pas s'ils disposent des mêmes gênes que les autres Juifs étant donné que le peuple Juif actuel a eu une trajectoire différente depuis son exil définitif (jusqu'à la première guerre mondiale) du Pays de Cham.
 
tonystark

tonystark

VIB
Et pourtant, si l'étude n'est pas tronquée, scientifiquement parlant le Juif Ashkénaze est au sommet de la pyramide du QI comme on peut le voir dans cette étude.

D'ailleurs cela constitue un argument supplémentaire de l'ineptie qui serait constituée par le fait de consubstantialiser intellectualité et supériorité (en terme de dignité, de valeur en général).
Car s'il s'avère que les Juifs Askhénazes disposent, en moyenne, du plus fort QI, il n'y a pas de doute sur la mauvaise utilisation qui en est fait(e?) par nombre d'entre-eux.

Comme quoi, au risque de me répéter, l'intellectualité n'est pas une qualité à proprement parler. De la même façon que la richesse financière peut tout aussi bien permettre de faire de bonnes actions qu'elle ne peut égarer. Ce n'est qu'un outil parmi d'autres qui, en-soi, ne préjuge pas de l'état de la personne qui en dispose à un fort degré.
>>>et pourtant, si l'étude n'est pas tronquée, scientifiquement parlant le Juif Ashkénaze est au sommet de la pyramide du QI comme on peut le voir dans cette étude.


Oui, et qui a fait cette étude, quelle est cette étude de quelle race est il??????

>Car s'il s'avère que les Juifs Askhénazes disposent, en moyenne, du plus fort QI,

Qui donc t'as inseré ça dans la tête??????????????? Sur quelle base????? quels tests???????
 
morjani

morjani

Je ne le sais pas. Je n'ai pas consulté l'intégralité des liens pour savoir si une réponse y était apportée. Après, je ne sais pas s'ils disposent des mêmes gênes que les autres Juifs étant donné que le peuple Juif actuel a eu une trajectoire différente depuis son exil définitif (jusqu'à la première guerre mondiale) du Pays de Cham.
Oui mais du coup y a un problème de logique. Soit les ashkénazi sont des juifs comme les autres et donc le meme QI, soit c'est pas des juifs.
 
M

MWest

Salamaleykom.. Effectivement il y a des différences déjà physiques entre les races.. Pour des raisons d'adaptations au climats et taches necessaires (J'ai écouté Delavier la dessus..)..

Et probablement que y'a des différences intellectuelles et autres. Les peuples ont évolués avec des valeurs différentes (beauté, foi, intellecte..)

Peu importe les différences. Un seul et même traitement peut être universelle cela dit, si il est bien conçu et qu'il s'adapte à l'humanité sans être changé.. Si ce traitement se compose de différentes parties qui peuvent chacune être applicables ou pas selon les profils. Ça n'est pas à nous de nous adapter au traitement. Mais le traitement qui s'adapte à nous et nos différences.

Et je pense au coran. Une preuve de plus de la grandeur d'Allah.
 
morjani

morjani

Et leurs cousins de l'europe de l'est qui ne sont pas juifs, n'ont pas le gêne du génie, car pas la même religion.

quelle mascarade!
Oui super limite l'étude. Mais elle est séduisante car typiquement "occidentale" dans le sens ou si on reste dans le constat superficiel, ou s'arrete à ce qui se voit de suite, on ne peut que donner raison. Vu qu'aucun pays géré par des non blanc ou non asiatique est développé économiquement et techniquement, mais aussi aucun prix nobel à la peau sombre etc...
Mais si on fait une recherche plus profonde sur le pourquoi du constat la ça devient trop compliquer pour des gens pour qui le paraitre est ce qu'il y a de plus important.
 
H

Hugo75

Pour moi il faut, avoir de sérieux problèmes pour faire des genre d'"études" si vraiment on peut appelé ça comme ça, sur ce sujet.
 
M

MWest

Les USA et L'EUROPE sont des MELANGES des peuples de la terre ENTIERE

Une preuve de plus de la classification bidon de ce site.
Oui mais avant ça... J'avais lu un bouquin sur l'histoire des civilisations.. ça fait très longtemps.. mais de mémoire yavait un découpage entre la grèce, l'asie, le moyen orient.. me rappel plus..

Et par exemple les egyptiens et japonais avaient comme valeur commune le savoir. C'est ce qui était respecté au sein de leurs communauté.. Et ça se sent même aujourd'hui dans les familles "asiatiques" que le savoir est important. Ils poussent leurs enfants à être docteur etc..

Les grecs c'était les statuettes, qui représentaient la beauté du corps, une valeur très présente même aujourd'hui chez les occidentaux, et aux US..

Pour beaucoup d'arabes c'était la foi..
 
M

MWest

Et pourtant, si l'étude n'est pas tronquée, scientifiquement parlant le Juif Ashkénaze est au sommet de la pyramide du QI comme on peut le voir dans cette étude.

D'ailleurs cela constitue un argument supplémentaire de l'ineptie qui serait constituée par le fait de consubstantialiser intellectualité et supériorité (en terme de dignité, de valeur en général).
Car s'il s'avère que les Juifs Askhénazes disposent, en moyenne, du plus fort QI, il n'y a pas de doute sur la mauvaise utilisation qui en est fait(e?) par nombre d'entre-eux.

Comme quoi, au risque de me répéter, l'intellectualité n'est pas une qualité à proprement parler. De la même façon que la richesse financière peut tout aussi bien permettre de faire de bonnes actions qu'elle ne peut égarer. Ce n'est qu'un outil parmi d'autres qui, en-soi, ne préjuge pas de l'état de la personne qui en dispose à un fort degré.
Oui voila. L'intelligence est juste un potentiel. C'est la manière de s'en servir qui compte. La reflexion.
 
DKKRR

DKKRR

Oui mais du coup y a un problème de logique. Soit les ashkénazi sont des juifs comme les autres et donc le meme QI, soit c'est pas des juifs.
C'est-à-dire que la religion ne constitue pas une frontière au sens où dans chaque race génétique répertoriée, l'on peut trouver des individus de différentes religions.

Ainsi, par-exemple, il peut y avoir des Musulmans dans la "race Amérindienne", dans la "race européenne", dans la race "nord africaine et sud asiatique" etc..

Les Sépharades doivent donc se situer majoritairement dans la race européenne et la race nord-africaine et sud-asiatique j'imagine. Les Musulmans, de même que les Juifs peuvent appartenir à plusieurs races. Ainsi un Coréen Musulman sera génétiquement différent (avec ce que cela induit en terme de différences physiques et intellectuelles en moyenne) d'un Marocain Musulman par-exemple malgré que les deux soient Musulmans. Quant aux Askhénazes, leur cas a été traité à part (je ne sais pas pour quelles raisons).
 
Haut