Triste record pour les femmes arabes

rayan_ a écrit :
Les pays arabes détiennent le triste record de la participation des femmes dans la vie politique.Elle est la plus faible au monde! Cela ne vous impressionnes pas ce phénomene?

ca n est pas etonnant puisque 1 femme arabe sur 2 (arabes au sens large) ne sait ni lire ni ecrire... la place de la femme arabe en politique n est que la consequence logique de la place qui lui est faite dans les sociates arabes... sauf erreur, pour le maroc, un quota de 10/100 de femmes a ete instaure...
 
rayan_ a écrit :
Les pays arabes détiennent le triste record de la participation des femmes dans la vie politique.Elle est la plus faible au monde! Cela ne vous impressionnes pas ce phénomene?
Le tableau n'est pas si noir.Prenez les pays du Golfe,ou des progrés considérables ont été enrigistrés depuis la guerre du golf.L'émancipation de la femme n'y est plus ressentie comme un luxe mais comme une nécessité économique.Dans le domaine des finances et des affaires, les femmes sont particuliérement présentes,surtout dans la géstions d'entreprises familiales.Au Bahrein,les femmes ont recemment obtenu le droit de vote...la suite aprés car je ne partage le point de vue de Gazelle.
 

Yazz

Mi-Femme Mi-Féline
happy_girl a écrit :
rayan_ a écrit :
Les pays arabes détiennent le triste record de la participation des femmes dans la vie politique.Elle est la plus faible au monde! Cela ne vous impressionnes pas ce phénomene?
Le tableau n'est pas si noir.Prenez les pays du Golfe,ou des progrés considérables ont été enrigistrés depuis la guerre du golf.L'émancipation de la femme n'y est plus ressentie comme un luxe mais comme une nécessité économique.Dans le domaine des finances et des affaires, les femmes sont particuliérement présentes,surtout dans la géstions d'entreprises familiales.Au Bahrein,les femmes ont recemment obtenu le droit de vote...la suite aprés car je ne partage le point de vue de Gazelle.
Hapy, c'est vrai à l'échelle économique et professionnelle tu as raison, on a mesuré des progrès dans certains pays arabes, mais pas au niveau politique !
Et l'évolution d'un pays, ne se compte pas qu'en terme économique mais aussi en matière de participation politique et là, on est loin du compte !
Où est le progrès, si plus de la moitié de la population est reléguée au statut "d'eternelles mineures" sur base de son identité sexuelle ?!
 
happy_girl a écrit :
rayan_ a écrit :
Les pays arabes détiennent le triste record de la participation des femmes dans la vie politique.Elle est la plus faible au monde! Cela ne vous impressionnes pas ce phénomene?
Le tableau n'est pas si noir.Prenez les pays du Golfe,ou des progrés considérables ont été enrigistrés depuis la guerre du golf.L'émancipation de la femme n'y est plus ressentie comme un luxe mais comme une nécessité économique.Dans le domaine des finances et des affaires, les femmes sont particuliérement présentes,surtout dans la géstions d'entreprises familiales.Au Bahrein,les femmes ont recemment obtenu le droit de vote...la suite aprés car je ne partage le point de vue de Gazelle.
Salam Happy,

Oui les centres d’intérêts sont les mêmes. Mais les hommes et les femmes n’évoluent pas de la même manière au sein de notre société ou il y a une inégalité des chances entre les deux sexes. Certes les objectifs sont les mêmes, la pérennité et la rentabilité de l’entreprise, qui sous-entend une adaptation à un environnement en pleine mutation. Je pense à l’économie de marché, la mise en place de la zone euro et la gestion des ressources humaines. La femme a sa place dans le cadre qu’est l’entreprise mondiale mais la constitution garantit elle l’égalité entre les hommes et les femmes et là est le problème.
 
commençons déjà par une réforme du droit de la famille dans ces pays qui n'a pas été modifié depuis des lustres alors que les pays ont changé et le monde qui les entoure
puis pourquoi pas parler après d'galité des chances,des salaires(que l'on n'a même pas en France)
 
Yazz a écrit :
Hapy, c'est vrai à l'échelle économique et professionnelle tu as raison, on a mesuré des progrès dans certains pays arabes, mais pas au niveau politique !
Et l'évolution d'un pays, ne se compte pas qu'en terme économique mais aussi en matière de participation politique et là, on est loin du compte !
Où est le progrès, si plus de la moitié de la population est reléguée au statut "d'eternelles mineures" sur base de son identité sexuelles ?!
Yazz,dans le Maghreb, les femmes ont, depuis des décennies accédé à des postes politique clé.Mais cette avancée reste plus formelle que réelle car ces femmes n’ont pu apporter de grands changements dans la vie des femmes, l’idéologie patriciale étant bien enracinée dans les sociétés arabes, dans la sphère publique et privée. Par ailleurs, la montée de l’islamisme ces dix dernières années a poussé beaucoup de femme, surtout les femmes cadres, a quitter leur pays. L’état et la société y perdent beaucoup. C’est une véritable hémorragie pour le pays.
Je te cite l’exemple de la femme saoudienne, elles étudient à l’étranger et une fois rentrées, ne sont pas considérées employables à cause des us et coutumes. Les hommes doivent prendre conscience qu’il n’y a pas d’évolution possible pour leurs pays sans la participation des femmes.
 

Yazz

Mi-Femme Mi-Féline
happy_girl a écrit :
Yazz,dans le Maghreb, les femmes ont, depuis des décennies accédé à des postes politique clé.Mais cette avancée reste plus formelle que réelle car ces femmes n’ont pu apporter de grands changements dans la vie des femmes, l’idéologie patriciale étant bien enracinée dans les sociétés arabes, dans la sphère publique et privée. Par ailleurs, la montée de l’islamisme ces dix dernières années a poussé beaucoup de femme, surtout les femmes cadres, a quitter leur pays. L’état et la société y perdent beaucoup. C’est une véritable hémorragie pour le pays.
Je te cite l’exemple de la femme saoudienne, elles étudient à l’étranger et une fois rentrées, ne sont pas considérées employables à cause des us et coutumes. Les hommes doivent prendre conscience qu’il n’y a pas d’évolution possible pour leurs pays sans la participation des femmes.
Je pense qu'on est tout à fait d'accord sur ce point-là ainsi que ce qu'a dit notre ami Rayan :
"La femme a sa place dans le cadre qu’est l’entreprise mondiale mais la constitution garantit elle l’égalité entre les hommes et les femmes et là est le problème" et comme a rappelé Karima, l'inertie du gouvernement concernant les amendements du code de la famille qui définit les droit de la femme !
Je pense qu'on a fait le tour de la question est que nous sommes arrivés aux mêmes conclusions... la réflexion que cela me suscite: quand est-ce cette évolution prendra vraiment une tournure significative, je ne veux pas être pessimiste... mais jusqu'à présent presque rien n'a changé !

 
Salam Happy,
Je ne comprend pas en quoi les revendications des femmes des pays du golfe se distinguent-elles de celles des maghrébines ? Ma deuxièmes questions, je ne vois pas le rapport entre l’islamisme et la fuite des femmes intellectuelles ?. Et si fuite il y a , je pense que la cause n’est pas spécialement l’islamisme. Le Maroc est un pays ou le succès est difficiles. De nombreuses personnes passent plus de temps à détruire qu’à construire. C’est beaucoup d’énergie perdu pour rien et voilà peut être pourquoi elles pourraient mettre leurs connaissances ailleurs.


 

Yazz

Mi-Femme Mi-Féline
rayan_ a écrit :
Salam Happy,
Je ne comprend pas en quoi les revendications des femmes des pays du golfe se distinguent-elles de celles des maghrébines ? Ma deuxièmes questions, je ne vois pas le rapport entre l’islamisme et la fuite des femmes intellectuelles ?. Et si fuite il y a , je pense que la cause n’est pas spécialement l’islamisme. Le Maroc est un pays ou le succès est difficiles. De nombreuses personnes passent plus de temps à détruire qu’à construire. C’est beaucoup d’énergie perdu pour rien et voilà peut être pourquoi elles pourraient mettre leurs connaissances ailleurs.
Je ne suis pas d'accord avec toi, il y a malheureusement une relation entre la condition de la femme et la charia ou le code de la famille qui s'appuye sur la base coranique !
Et d'autre part, il n'est pas souhaitable d'accepter la fuite des "cerveaux" et le "savoir- faire" qui sont indispensables pour la construction et l'évolution d'un pays ...la preuve encore que l'intelligence ainsi que la "maturité" et le sens de la "responsabilité" n'ont rien avoir le sexe... certains encore pensent pourtant que les femmes sont intellectuellement inférieures à l'homme et cela fait des siècles que les femmes ont démontré le contraire !
 
rayan_ a écrit :
Salam Happy,
Je ne comprend pas en quoi les revendications des femmes des pays du golfe se distinguent-elles de celles des maghrébines ? Ma deuxièmes questions, je ne vois pas le rapport entre l’islamisme et la fuite des femmes intellectuelles ?. Et si fuite il y a , je pense que la cause n’est pas spécialement l’islamisme. Le Maroc est un pays ou le succès est difficiles. De nombreuses personnes passent plus de temps à détruire qu’à construire. C’est beaucoup d’énergie perdu pour rien et voilà peut être pourquoi elles pourraient mettre leurs connaissances ailleurs.
Mon cher Rayan,

Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées. Elles revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes. Dans les pays du golfe, leurs revendications sont au stade de la reconnaissance de droits élémentaires, au stade existentiel, tels le droit de vote et d’accès au travail dans certains secteurs. Les femmes qui vivent à l’étranger disposent peut-être de plus de moyen. Dans les sociétés arabes, les femmes n’ont pas beaucoup de liberté de mouvement car, considérées comme mineures, elles vivent sous la tutelle des hommes de leur famille et n’ont pas toujours l’occasion d’exploiter leurs capacités et améliorer leur vie. La suite demain. :-D
 
Yazz a écrit :
Je ne suis pas d'accord avec toi, il y a malheureusement une relation entre la condition de la femme et la charia ou le code de la famille qui s'appuye sur la base coranique !
Et d'autre part, il n'est pas souhaitable d'accepter la fuite des "cerveaux" et le "savoir- faire" qui sont indispensables pour la construction et l'évolution d'un pays ...la preuve encore que l'intelligence ainsi que la "maturité" et le sens de la "responsabilité" n'ont rien avoir le sexe... certains encore pensent pourtant que les femmes sont intellectuellement inférieures à l'homme et cela fait des siècles que les femmes ont démontré le contraire !
Salam Yazz,

Je crois que tu ne m’as pas très bien compris, relis mes interventions du début . N’analyse pas le mot à mot comme le font les athées de se site.Je dois partir,je répondrais à la suite de ton texte demain si Allah me prête vie.


 

Yazz

Mi-Femme Mi-Féline
rayan_ a écrit :
Yazz a écrit :
Je ne suis pas d'accord avec toi, il y a malheureusement une relation entre la condition de la femme et la charia ou le code de la famille qui s'appuye sur la base coranique !
Et d'autre part, il n'est pas souhaitable d'accepter la fuite des "cerveaux" et le "savoir- faire" qui sont indispensables pour la construction et l'évolution d'un pays ...la preuve encore que l'intelligence ainsi que la "maturité" et le sens de la "responsabilité" n'ont rien avoir le sexe... certains encore pensent pourtant que les femmes sont intellectuellement inférieures à l'homme et cela fait des siècles que les femmes ont démontré le contraire !
Salam Yazz,

Je crois que tu ne m’as pas très bien compris, relis mes interventions du début . N’analyse pas le mot à mot comme le font les athées de se site.Je dois partir,je répondrais à la suite de ton texte demain si Allah me prête vie.
Salam Rayan,
je partage les propos de Happy... alors j'attends aussi la suite de ton texte demain ! ;-)
 
Yazz a écrit :

Salam Rayan,
je partage les propos de Happy... alors j'attends aussi la suite de ton texte demain ! ;-)
Salam Yazz,
Ce que je voulais dire; j’ai l’impression que les femmes se sont prises en charges et que les générations ont changé. Il y 20 ans, elles acceptaient des situations de vie qu’elles n’accepteront plus aujourd’hui. Parce qu’il y a la revanche sur la vie, elles ont vécu des difficultés qu’elles ne veulent plus revivre aujourd’hui, elles ont transmis autre chose à leurs enfants. Et ni les islamistes, ni la shari3a n’y changerons quelque chose. La fuite des femmes causées par l’islamise n’est qu’une image trompeuse. Happy j’attends la suite de ton texte.
 
happy_girl a écrit :
Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées. Elles revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes. Dans les pays du golfe, leurs revendications sont au stade de la reconnaissance de droits élémentaires, au stade existentiel, tels le droit de vote et d’accès au travail dans certains secteurs.

Pas d accord sur plusieurs choses :

- "Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées." : tu parles de "femmes maghrebines"... je ne pense pas qu on puisse utiliser ce terme. Pourquoi ? car la situation de la femme marocaine n a rien a voir mais alors rien a voir avec la femme tunisienne qui a grace a Bourguiba beneficiee d une reconnaissance sociale en temps qu etre a part entiere... alors que la marocaine n a meme pas encore "droit"a une education...


- "Les maghrébines ... revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes" : tu sembles considerer que revendiquer une egalite de traitement hommes/femmes (egalite en droits mais aussi obligations) est signe d avancee... juste pour rappel, le marocain peut repudier sa femme quand il veut et sans meme la mettre au courant... demander a introduire dans ce procede un peu de respect, de dignite et d humanisme n est pas pour moi "signe d avancee"...


- "Dans les pays du golfe..." : tu fais des comparaisons en regardant vers le bas... a ce rythme la, on va arriver a la conclusion que les femmes arabes sont plus qu emancipees :-o :-o ... fais donc des comparaison en regardant vers le haut : remplacer la repudiation par le divorce...
 

Yazz

Mi-Femme Mi-Féline
rayan_ a écrit :
Yazz a écrit :

Salam Rayan,
je partage les propos de Happy... alors j'attends aussi la suite de ton texte demain ! ;-)
Salam Yazz,
Ce que je voulais dire; j’ai l’impression que les femmes se sont prises en charges et que les générations ont changé. Il y 20 ans, elles acceptaient des situations de vie qu’elles n’accepteront plus aujourd’hui. Parce qu’il y a la revanche sur la vie, elles ont vécu des difficultés qu’elles ne veulent plus revivre aujourd’hui, elles ont transmis autre chose à leurs enfants. Et ni les islamistes, ni la shari3a n’y changerons quelque chose. La fuite des femmes causées par l’islamise n’est qu’une image trompeuse. Happy j’attends la suite de ton texte.
Que la femme n'accepte plus ce que sa mère ou sa grand-mère a accepté ou subi, est tout à fait dans l'ordre des choses ainsi que les hommes qui espèrent mieux réussir leur vie que celle de leur père !

Ceci s'appelle l'évolution on va, comme dirait ma Gazelle vers "le haut" pas vers "le bas" ! Celui qui n'avance pas recule !

Mais que les intellectuelles, scientifiques ou autres désertent les pays où leurs conditions de vie sont lamentables ou tout simplement aspirent à vivre dans un pays ou elles peuvent exercer leur professsion et évoluer dans celle-ci ainsi que dans leur vie tout court, est tout à fait légitime ! Et évidemment que les conditions de vie des femmes sont liées aux lois qui garantissent ces droits et notamment la liberté d'exercer une profession, en adulte responsable et se faire respecter, non pas, en tant qu'homme ou femme mais en tant qu'être humain, et tu sais très bien que "ces droits et devoirs" pour ne pas dire ces "obligations" - dans le cas des femmes -"codifiés" par la charia qui dictent les droits et les rôles de chacun, alors ne me dis pas que c'est un leurre et qu'il n'y aucune intéraction entre ces différents paramètres ?! ;-)
 
It so sad to see us Arabs squabbling about whether woman should be given the right to participate in the political system when other more urgent and critical issues are at stake. We always find ourselves debating the wrong issues at the wrong time. We should first debate how to plan to liberate Iraq for example and Afghanistan, Kashmir, Chechnya and on and on ... We sadly, unlike Westerners, always start from the end. We always busy ourselves with the least worthy of effort and energy. I am not surprised that after half a century of independence, we are still mentally colonised and by no means liberated. :) :)
 
Yazz a écrit :
rayan_ a écrit :
Yazz a écrit :

Salam Rayan,
je partage les propos de Happy... alors j'attends aussi la suite de ton texte demain ! ;-)
Salam Yazz,
Ce que je voulais dire; j’ai l’impression que les femmes se sont prises en charges et que les générations ont changé. Il y 20 ans, elles acceptaient des situations de vie qu’elles n’accepteront plus aujourd’hui. Parce qu’il y a la revanche sur la vie, elles ont vécu des difficultés qu’elles ne veulent plus revivre aujourd’hui, elles ont transmis autre chose à leurs enfants. Et ni les islamistes, ni la shari3a n’y changerons quelque chose. La fuite des femmes causées par l’islamise n’est qu’une image trompeuse. Happy j’attends la suite de ton texte.
Que la femme n'accepte plus ce que sa mère ou sa grand-mère a accepté ou subi, est tout à fait dans l'ordre des choses ainsi que les hommes qui espèrent mieux réussir leur vie que celle de leur père !

Ceci s'appelle l'évolution on va, comme dirait ma Gazelle vers "le haut" pas vers "le bas" ! Celui qui n'avance pas recule !

Mais que les intellectuelles, scientifiques ou autres désertent les pays où leurs conditions de vie sont lamentables ou tout simplement aspirent à vivre dans un pays ou elles peuvent exercer leur professsion et évoluer dans celle-ci ainsi que dans leur vie tout court, est tout à fait légitime ! Et évidemment que les conditions de vie des femmes sont liées aux lois qui garantissent ces droits et notamment la liberté d'exercer une profession, en adulte responsable et se faire respecter, non pas, en tant qu'homme ou femme mais en tant qu'être humain, et tu sais très bien que "ces droits et devoirs" pour ne pas dire ces "obligations" - dans les femmes -"codifiés" par la charia qui dictent les droits et les rôles de chacun, alors ne me dis pas que c'est un leurre et qu'il n'y aucune intéraction entre ces différents paramètres ?! ;-)
Salam Yazz,

Ce n’est pas un problème de faits, mais de culture, de mentalité et de comportement.
Je ne conteste pas la parole de Dieu, mais je conteste la manière de lire certaines parole aujourd’hui, après quatorze siècles. En autre, le droit de la famille et donc le droit de la femme. Le droit de la femme est élémentaire et j’en suis défenseur et partisan de l’ijtihad. L’islam se porte garent de la stabilité de la femme. Seul les retours de manivelle ne le comprennent pas. Encore une fois je ne crois pas qu’il existe une relation entre la fuite des intellectuelles femmes et la Chari’â. Et qu’il ne s’agit même pas d’un point de croyance mais de comportement de personnes.
 
Gazelle a écrit :
- "Dans les pays du golfe..." : tu fais des comparaisons en regardant vers le bas... a ce rythme la, on va arriver a la conclusion que les femmes arabes sont plus qu emancipees :-o :-o ... fais donc des comparaison en regardant vers le haut : remplacer la repudiation par le divorce...
Je répond à cette question et la suite suivra.

Gazelle, il ne sert à rien de regarder vers le haut tout en gardant les yeux fermés.;-)

Dans le pays du golfe ( Arabie saoudite p .ex : )Les Saoudiennes n’ont pas d ‘état civil, pas de sépultures, elle ne sortent pas seules. En Arabie, la loi coranique (mal interprète)s’exprime dans toute sa rigueur et parfois dans son horreur. Les femmes n’y voient pas le monde à travers le grillage d’un tchadri comme les Afghanes, mais en noir derrière un rideau de l’abaaya et d’un voile épais. Et oui une ombre parmi les ombres. Les Saoudiennes n’ont pas droit à un état civil. Elles ne sont recensées nulle part et n’ont de prénom que pour la forme. Elles naissent et vivent dans l’anonymat complet, ont une valeur relative entre la chèvre et le chameau et ne servent qu’à la reproduction et à la cuisine. La mort les laisse sans sépulture. Confondues dans le sable , elles ne sont qu’un néant. La nuit dans le désert sous les tentes bédouines, la sensation que les étoiles brillant dans le ciel sont comme des diamants de leurs âmes oubliées. Ma chère Gazelle , je te conseil le livre, une femme au royaume des interdits.

Gazelle je voulais savoir si t'as une voiture car en Arabie la conduite pour les femmes est interdite. Tu vois Gazelle, les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées :-D
 
Gazelle a écrit :





- "Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées." : tu parles de "femmes maghrebines"... je ne pense pas qu on puisse utiliser ce terme. Pourquoi ? car la situation de la femme marocaine n a rien a voir mais alors rien a voir avec la femme tunisienne qui a grace a Bourguiba beneficiee d une reconnaissance sociale en temps qu etre a part entiere... alors que la marocaine n a meme pas encore "droit"a une education...
Quel insulte pour ses femmes qui ont combattue pour une reconnaissance de leurs droits.
Ce n’est pas grâce à quelqu’un que l’on arrive à obtenir un symbole mais grâce à un combat de longue haleine. Si la loi tunisienne de nos jours ne laisse aucune marge à l’exploitation de la femme ou abuser d’elle, c’est en parti grâce au combat de la femme. Bourguiba n’a été qu’un élément déclencheur du système politique. Le symbole de cette Tunisie qui se veut moderne et ouverte ou tous les tunisiens peuvent participer à l’essor et au développement quel que soit leur sexe ou leur idées. Il y a chez la femme tunisienne (maghrébine) une volonté profonde de participé à la gestion des affaires publiques ainsi qu’a la planification et a la mise en œuvre des grandes lignes de la stratégie de développement du pays. C’est un signe pour la femme qui a combattue pour l’égalité des droits et l’amélioration de sa condition de vie. Les voilà récompensé et cela aidera à contribue activement à la prise de décision du pays.


 
Sommet mondial des femmes à Marrakech pour la promotion des principes de l'égalité

Libération (Casablanca)

26 Juin 2003
Publié sur le web le 27 Juin 2003

Nadia Abram


La 13ème édition du sommet mondial des femmes se tiendra du 28 au 30 juin à Marrakech, dans un contexte marqué par des changements économiques, politiques et sociaux importants, auxquels des compétences et des volontés féminines ont contribué grandement. Cette manifestation internationale, lancée à Montréal (Canada) en 1990, sera l'occasion pour les participantes de se pencher sur la place de la femme dans la vie économique compte tenu des multiples contingences socio-politiques, de débattre des solutions aux problèmes qu'elle affronte et de développer des caneaux de communication et d'échange d'expertises, dans la perspective d'établir des stratégies concertées visant la promotion de la condition de la femme et le renforcement de son rôle dans le développement et le progrès.

Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce sommet verra la participation d'environ 200 femmes marocaines, dont des potentialités oeuvrant dans les domaines économique et politique (chefs d'entreprise, parlementaires, membres du gouvernement et cadres supérieurs), des responsables dans différents établissements et organisations s'intéressant à la promotion des activités entrepreunariales ainsi que des femmes actives dans la société civile.

Le sommet sera également l'occasion d'évaluer les acquis réalisés par les femmes dans différents pays du monde, notamment après son entrée de plain-pied dans le monde des affaires, longtemps apanage exclusif des hommes, bravant ainsi les défis et la condition que leur imposait leur statut social et familial.

Les femmes marocaines sont d'ailleurs partie intégrante de ce mouvement, et se prévalent d'une expérience appréciable dans ce domaine, tant elles font preuve de mérite et d'excellence dans le domaine de la création et la gestion d'entreprises. Les femmes marocaines chefs d'entreprises font également montre d'un sens de l'organisation remarquable à travers leur présence agissante dans des structures professionnelles. La majorité d'entre elles sont affiliées à la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et se distinguent par leur dévouement au service de femmes désirant investir le domaine des affaires, par leur force de proposition dans ce domaine et la défense le leurs positions et points de vue.

L'association des femmes chefs d'entreprises au Maroc, reste la plus importante parmi ces associations, qui s'attachent à inciter les jeunes femmes à s'inscrire dans la dynamique de la libre entreprise et intégrer le domaine des affaires, à encourager les partenariats et à élargir le réseau de relations avec des organisations nationales et étrangères.

Les entreprises gérées par des femmes au Maroc sont actives dans divers domaines, notamment ceux relatifs à la publicité, les services, l'édition, l'industrie (textile, technologie) et à l'artisanat (tapisserie et broderie). D'autres entreprises productives, qui ont émergé récemment, notamment en milieu rural, ont réalisé un saut qualitatif grâce aux crédits qui leur ont été octroyés par des organisations et des associations féminines s'intéressant à la promotion des femmes sur le plan socio-économique. Ces entreprises, qui produisent et commercialisent des produits spécifiques à la nature de chaque région tel l'huile d'argane, l'huile d'olives, élevage, etc.... bénéficient également des procédés techniques évolués pour augmenter le revenu des femmes rurales.

Ce progrès enregistré dans la participation des femmes à la promotion de l'économie marocaine est le fruit des efforts et du militantisme de nombre de femmes compétentes et spécialisées dans le domaine économique ainsi que de l'engagement de la classe politique, relayée par toutes les composantes de la société marocaine en vue de promouvoir la condition de la femme. Ce sommet qui se tient au moment où le Royaume connaît un regain de dynamisme de l'activité économique féminine, va ouvrir aux femmes chefs d'entreprises marocaines un espace plus large pour développer les différents aspects de la coopération, sceller des relations de partenariat, échanger les expertises et créer plus d'opportunités d'investissement.


 
Gazelle a écrit :
- "Les maghrébines ... revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes" : tu sembles considerer que revendiquer une egalite de traitement hommes/femmes (egalite en droits mais aussi obligations) est signe d avancee... juste pour rappel, le marocain peut repudier sa femme quand il veut et sans meme la mettre au courant... demander a introduire dans ce procede un peu de respect, de dignite et d humanisme n est pas pour moi "signe d avancee"...
Salam Gazelle,

Juste pour rappel aussi,tout comme un homme a le droit de répudier sa femme s'il ne l'aime pas, la chari3a autorise la femme à demander la dissolution du mariage si elle n'aime pas son mari.
 
bounty a écrit :

La 13ème édition du sommet mondial des femmes se tiendra du 28 au 30 juin à Marrakech, dans un contexte marqué par des changements économiques, politiques et sociaux importants, auxquels des compétences et des volontés féminines ont contribué grandement. Cette manifestation internationale, lancée à Montréal (Canada) en 1990, sera l'occasion pour les participantes de se pencher sur la place de la femme dans la vie économique compte tenu des multiples contingences socio-politiques, de débattre des solutions aux problèmes qu'elle affronte et de développer des caneaux de communication et d'échange d'expertises, dans la perspective d'établir des stratégies concertées visant la promotion de la condition de la femme et le renforcement de son rôle dans le développement et le progrès.
Merci Bounty pour ton texte qui apporte une part de vérité à mes écris bisous :rose:
 
Gazelle a écrit :
happy_girl a écrit :
Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées. Elles revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes. Dans les pays du golfe, leurs revendications sont au stade de la reconnaissance de droits élémentaires, au stade existentiel, tels le droit de vote et d’accès au travail dans certains secteurs.

Pas d accord sur plusieurs choses :

- "Les maghrébines ont une tradition de lutte et leurs revendications sont donc plus avancées." : tu parles de "femmes maghrebines"... je ne pense pas qu on puisse utiliser ce terme. Pourquoi ? car la situation de la femme marocaine n a rien a voir mais alors rien a voir avec la femme tunisienne qui a grace a Bourguiba beneficiee d une reconnaissance sociale en temps qu etre a part entiere... alors que la marocaine n a meme pas encore "droit"a une education...


- "Les maghrébines ... revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes" : tu sembles considerer que revendiquer une egalite de traitement hommes/femmes (egalite en droits mais aussi obligations) est signe d avancee... juste pour rappel, le marocain peut repudier sa femme quand il veut et sans meme la mettre au courant... demander a introduire dans ce procede un peu de respect, de dignite et d humanisme n est pas pour moi "signe d avancee"...


- "Dans les pays du golfe..." : tu fais des comparaisons en regardant vers le bas... a ce rythme la, on va arriver a la conclusion que les femmes arabes sont plus qu emancipees :-o :-o ... fais donc des comparaison en regardant vers le haut : remplacer la repudiation par le divorce...
je suis d'accord avec la remarque de gazelle quant au terme "femmes maghrebines" et son exemple de la tunisie montre qu'au maghreb les femmes ont un statu differents selons les pays.

parcontre je ne vois pas le rapport entre ta reponse de gazelle et ce que happy a dit a propos des femmes aux pays du golf.

autre chose, au maroc les femmes ne sont plus repudiees par leur maris!!! gazelle, la modawana a change a ce niveau la. au maroc il est aujourd'hui tres difficile pour un homme de divorcer sa femme sans raisons valables....
 
rayan_ a écrit :
Ma deuxièmes questions, je ne vois pas le rapport entre l’islamisme et la fuite des femmes intellectuelles ?.

d'abord rayan, pour commenter sur une de tes phrases que tu as ecrite ailleurs, je te signale que sur ce forum il n'y a pas d'athee. ceux que tu taxes de "athees" ne sont en fait que des penseurs libres (free thinkers) qui remettent en question tous les dogmes humains et qui laissent la question existentielle ouverte a toutes les speculations bien fondees!

quant a la relation entre islamisme et fuite des cervaux feminins je dirais que les femmes intellectuelles marocaines sont chassees par l'archaisme de la societe marocaine qui est encore tres patriarcale et puise ses valeurs et ses normes a partir d'us et coutumes tres misogynes. a mon avis les islamistes ne sont pas la cause directe de cette fuite, ils ne font qu'accentuer cette fuite par leur refus du chnagement et leur revendications a vouloir garder les femmes sous la tutelle des hommes.
 
ibnouroshd a écrit :

je suis d'accord avec la remarque de gazelle quant au terme "femmes maghrebines" et son exemple de la tunisie montre qu'au maghreb les femmes ont un statu differents selons les pays.
Ibnouroshd, les acquis de la femme tunisienne est le fruit d'une lutte assidue qu'elle a fournie elle meme.Bourguiba n'a particpipé qu'a ratifier les lois!
 
happy_girl a écrit :
ibnouroshd a écrit :

je suis d'accord avec la remarque de gazelle quant au terme "femmes maghrebines" et son exemple de la tunisie montre qu'au maghreb les femmes ont un statu differents selons les pays.
Ibnouroshd, les acquis de la femme tunisienne est le fruit d'une lutte assidue qu'elle a fournie elle meme.Bourguiba n'a particpipé qu'a ratifier les lois!
je te crois. :), mais je ne me suis pas prononce sur cette question, cad comment les tunisiennes ont obtenu leur statu social enviable par leurs soeurs marocaines. je ne faisais que discuter de la validite d'utillisation du terme "femmes maghrebines" pour parler de situation des femmes differentes d'un pays norafricain a l'autre.
 
rayan_ a écrit :
Gazelle a écrit :
- "Les maghrébines ... revendiquent l’égalité des droits et l’amélioration des conditions de vie pour les femmes et les hommes" : tu sembles considerer que revendiquer une egalite de traitement hommes/femmes (egalite en droits mais aussi obligations) est signe d avancee... juste pour rappel, le marocain peut repudier sa femme quand il veut et sans meme la mettre au courant... demander a introduire dans ce procede un peu de respect, de dignite et d humanisme n est pas pour moi "signe d avancee"...
Salam Gazelle,

Juste pour rappel aussi,tout comme un homme a le droit de répudier sa femme s'il ne l'aime pas, la chari3a autorise la femme à demander la dissolution du mariage si elle n'aime pas son mari.
je ne crois pas qu'il s'agit d'une question d'amour!

il n'y a que quelques cas tres extremes dans la chari3a ou la femme peut demander le divorce de son mari, bien sur en fournissants de spreuves solides a l'appui!!:

- impuissance sexuelle de son epoux
- refus du mari de subvenir aux besoins materiels de son epouse
- etre maltraitee physiquement avec coups et blessures- mais le mari garde le droit de "corriger" son epouse s'il le faut.

dans la chari3a, l'homme peut divorcer sa femme quand il veut et quand ca lui plait comme il peut collectionner d'autres epouses a sa guise, et meme choisir des adolescentes de bas ages s'il le desire.

mettre sur le meme pied d'egalite le droit de divorce de la femme et de celui la femme selon les lois de la chari3a est une desinformation...
 
Senora Petitmina,

IT'S BECAUSE FRENCH LAW IS MADE FOR THE FRENCH. NOT FOR KHAL RASS LIKE YOU AND ME.

FRENCH LAW WAS ESTABLISHED FOR MASSEEEH NOT FOR MUSULMANO, ENTIENDES MINA PEQUNA???

J'escard D'estein (bastardo), once said that France is build upon Greek/Roman culture and Christianity as a religion. This was in answer to turkey wanting to join Europe (they have been begging for the last 30 years already!!). In other words France and Europe is not for you or me whose fathers and mothers are khal a raass i.e 3reeban and Musulman.

:) :) :)
 
Haut