• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Trois personnes poursuivies pour SMS injurieux à Rachida Dati

Soumiyaaa

Laisses parler les gens..
TOULOUSE (AFP) - Trois personnes ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire pour avoir envoyé un SMS d'injures et de menaces à la ministre française de la Justice Rachida Dati sur son téléphone portable personnel, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Mme Dati a reçu dans la nuit de mercredi à jeudi dernier un message qui menaçait notamment de "faire sauter Toulouse", ville du sud-ouest, conduisant la direction nationale antiterroriste à mener une enquête dès quatre heures du matin, selon la radio RTL.

Les services de police ont identifié sans difficulté le portable d'un jeune homme, résidant en région toulousaine, et rapidement écarté la piste d'une menace terroriste sérieuse, selon des sources policières concordantes.

La justice a inculpé samedi l'homme, âgé de 21 ans, pour outrage et menace, pour recel de documents obtenus par divulgation sans autorisation, ainsi qu'une amie travaillant chez l'opérateur SFR et un autre de leurs amis. Le jeune homme, auteur du message, a indiqué avoir voulu "s'amuser" avec le concours de son amie qui avait accès au fichier des personnalités de SFR.

Selon RTL, ils disposaient également des numéros de la socialiste Ségolène Royal, du comédien Gad Elmaleh, et du footballeur Karim Benzema.
 
Haut