[Sujet unique: hadith du jour]

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Heu ce fil est ouvert depuis des années nous l'avons alimenté depuis c'est pas pour le détourner donc ouvrez un sujet pour débattre celui ci n'est pas fait pour! merci de respecter...
Merci pour le rappel, mais malgré tout la discussion est orientée vers la Sunna et celle-ci contient des hadiths.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
"En effet vous avez dans le Prophète un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."

(Sourate Al Ahzâb, verset 21)



« Un jour, alors que le prophète était assis avec ses compagnons dans la mosquée, un bédouin rentra et se mit à uriner quelque part, au sein de cette mosquée; quelques gens se précipitèrent alors sur lui pour l'empêcher (dans une autre version : Les fidèles l'appréhendèrent à l'envi),
mais le Prophète (Que la paix et le salut soient sur lui) s'écria: "Laissez-le faire, ne l'interrompez pas, versez ensuite un sceau d'eau --- ou une jatte d'eau --- sur cette urine.
Vous n'avez d'autre mission que de rendre toute chose facile et non de rendre les choses pénibles."
Quand l'homme eût fini d'uriner, le Prophète donna l'ordre d'apporter une jatte d'eau et la répandit lui-même sur l'endroit souillé.
Dans une autre version : le prophète (Que la paix et salut soient sur lui), le convoqua et lui dit : Les urines et autres souillures n'en conviennent guère aux mosquées, celles-ci sont plutôt faites pour l'invocation d'Allah, les prières et la récitation du Coran.
Puis il se retourna à ses compagnons et leur dit : "Allah ne vous a suscités que pour faciliter les obligations et ne vous a jamais suscités pour les rendre difficiles» le Prophète ordonna par la suite un seau d'eau et le versa sur l'endroit souillé.
Le bédouin, pris de stupeur de l’attitude du prophète (sur lui la paix), sa miséricorde et sa tolérance, dit alors : « Ô Allah, soit miséricordieux envers moi et Muhammad et éloigne les autres de ta miséricorde ! »
Le prophète (sur lui la paix et le salut) réplique en souriant : Tu restreint là, quelque chose des plus vastes (la miséricorde d'Allah) ! »

( hadith dans Al-Bukhârî et Muslim)
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Ali (radhia Allâhou anhoum) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit :

« La clé de la prière (c’est) la purification ; ce qui l’initie, c’est le takbîr et ce qui le conclut, c’est le taslîm. »

(Hadith authentifié par Al Hâkim et Ibnous Sakan)

Commentaires

« La clé de la prière
(c’est) la purification »

L’état d’impureté (al hadath) constituant un obstacle à l’accomplissement de la salât, elle a été comparée par rapport à cette dernière à un verrou dont la clé consiste justement en la réalisation du rituel de purification.

« ce qui l’initie, c’est le takbîr »

Le terme exact employé dans le Hadith pour présenter la formule initiant la salât est « tahrîm », qui signifie littéralement « ce qui rend illicite ». Celle-ci est ainsi désignée parce qu’elle a pour conséquence d’entraîner, pour celui qui commence à prier, l’interdiction pendant toute la durée de la salât de certains actes habituels comme le fait de manger, boire etc…

Au moment de débuter la prière, le musulman doit se méditer sur le sens du takbîr qu’il prononce. En effet, si, à ce moment crucial, il arrive à ancrer au plus profond de son cœur et de sa conscience la réalité de son propos, à savoir que Dieu est le Plus Grand (Allâh ou Akbar), il lui sera beaucoup plus aisé de garder sa concentration et sa dévotion pendant toute la durée de la prière. Comment pourrait-il en effet, durant ce moment privilégié où il est debout devant le Maître Suprême et le Créateur de l’Univers laisser sa pensée se détourner vers des choses ou des êtres qui ne sont rien d’autres que de simples créatures et esclaves de Dieu ?

« ce qui le conclut, c’est le taslîm »

Il s’agit là encore d’une interprétation des propos du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) : En effet, le mot précis qui est cité dans l’énoncé du Hadith est « tahlîl », qui signifie « ce qui rend licite ». Les salutations finales sont ainsi qualifiées parce qu’elles mettent un terme aux différentes interdictions que doit respecter celui qui est en train de prier.

***

عَن جَابِرِ بْنِ عَبْدِ اللَّهِ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ مِفْتَاحُ الْجَنَّةِ الصَّلَاةُ وَمِفْتَاحُ الصَّلَاةِ الْوُضُوءُ

Traduction explicative
Djâbir ibn ‘Abdillâh (radhia Allâhou anhoumâ) affirme que le Messager de Dieu (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit :

« La clé du Paradis, c’est la salât et la clé de la salât, c’est le woudhoû. »

(Hadith qualifié de dhaïf par Al Albâni dans Dhaïf oul Djâmi’)

Commentaires
« La clé du Paradis, c’est la salât »


Moullâ Ali Al Qâri (rahimahoullâh) souligne que la clé ouvrant les portes du Paradis est attestation de foi en l’Unicité divine, suivant ce qui est mentionné dans d’autres Ahâdîth. Néanmoins, après y être entré, le croyant ne peut accéder à ses différents niveaux que par le biais des actes de soumission qu’il a pu accomplir, et le pilier de ces actes est la prière rituelle… d’où la formulation du présent Hadith. [1]

***

Ces deux Ahâdith mettent en valeur le rôle fondamental de la purification rituelle pour la validité de la salât.

On rapporte que l’Imâm Abou Hanîfah (rahimahoullâh) était d’avis que le fait d’accomplir la prière rituelle délibérément (et sans raison valable) en état d’impureté est un acte si grave qu’il entraîne le koufr (incroyance) : cette attitude est en effet perçue comme de la moquerie envers le dîn (religion) d’Allah.[2]

La majorité des savants ont un avis différent sur la question : selon eux, une tel comportement, même s’il constitue un péché majeur, n’entraîne pas pour autant l’exclusion de l’Islam (tant que la personne concernée ne considère pas son acte comme étant licite).

Wa Allâhou A’lam !
 
Que ce soit le dieu chrétien, le dieu des juifs, le dieu des musulmans, c'est toujours le même dieu.
Pour qui a lu la bible ou le coran (lire la bible et le coran, c'est le minimum quand on se prétend chrétien ou musulman), dieu apparaît tel qu'il est : un dieu cruel et sanguinaire.
Pour commencer il légitime l'esclavage, ce qui concorde avec sa volonté de faire souffrir des êtres en enfer avant même que le premier péché ait été commis.
«J'emplirai l'Enfer de djinns et d' hommes réunis». As Sajda. 32-13
http://al-coran.com/as-sajda-32-13-...jemplirai-lenfer-de-djinns-et-dhommes-reunis/

Vous comprenez le vice ?
Allah est mauvais et cruel par nature car il veut de toutes façons faire souffrir des âmes en enfer.
Il maquille tout cela derrière de fausses bonnes intentions mais il détermine à l'avance un quota d'âmes à faire souffrir.
N'oublions pas que les musulmans arabes ont réduit en esclavage environ 17 millions d'africains noirs qu'ils ont même castré.
C'est allah votre dieu miséricordieux qui vous a inspiré cet acte très clément ?
https://www.lesalonbeige.fr/lesclav...-le-djihad-durera-aussi-longtemps-que-lislam/

Bible (deuteronome 28:63) "L'éternelle prendra plaisir à vous faire périr et à vous détruire"
https://saintebible.com/deuteronomy/28-63.htm

Si dieu dit qu'il torturera les damnés en enfer pour l'éternité, ce n'est pas parce que dieu est justice, c'est parce que dieu n'est pas en paix.
C'est une évidence puisqu'il révèle dans le coran que sa colère flambera eternellement dans les brasiers de l'enfer. Ceux qui ont vu le paradis dans une emi, n'ont vu qu'une partie de la vérité. dieu a pris le meilleur de lui-même pour faire le paradis et le pire pour faire l'enfer. dieu ne peut pas être bon, si il l'était, il se contenterait de créer des âmes bienheureuses. Si il cherche à ce point à faire souffrir c'est parce qu'il souffre lui même. Il est finalement impuissant à pouvoir se passer des souffrances des autres. Sans les créatures, dieu serait seul dans l'univers. dieu est mauvais, dieu est cruel.
L'amour qu'il donne, c'est L'amour du truand, du mafieux pour les siens : tendre avec les siens, infect et sadique avec ceux qui ne marchent pas dans son trafic.
dieu est une crapule, un lâche, une pédale. Il souffre, n'est pas en paix, et pour ne pas souffrir seul, il cherche des souffre douleurs. dieu est profondément illégitime. Les humains doivent refuser son règne, doivent refuser de le considérer comme un dieu bon. Un dieu qui pousse les membres d'une même famille les uns contre les autres pour sa "gloire divine", est une crapule :

Matthieu 10.34. "Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison."
http://www.entretienschretiens.com/053 Je suis venu apporter lepee - Mt 10%2834-36%29.htm
 
dieu/allah est en réalité profondément méprisable et haïssable car il fait payer à d'autres son existence. Il exige des humains qu'ils souffrent pour gagner le paradis alors que lui n'a eu aucun effort à faire, aucun combat à mener pour exister. Donc si il tient autant à faire souffrir, C'est que dieu souffre en permanence d'une frustration. Quant à celles et ceux qui disent que dieu est perfection... si dieu est perfection, comment se fait il qu'il dit dans la bible, s'etre repenti d'avoir créé l'humanité avant d'envoyer le déluge au temps de Noé ? Comment un dieu parfait pourrait il regretter les actes qu'il commet ? Ça n'est pas logique. dieu est bien trop méchant pour qu'on l'adore. dieu est une sale bête profondément perverse et cruelle. Un faux gentil mais une vraie ordure. Si dieu/allah se passait de l'humanité comme il le prétend dans le coran, il n'aurait aucune raison d'imposer toutes ses souffrances et de condamner des âmes à la torture éternelle. Les gens qui ont vécu une Expérience de Mort Imminente n'ont jamais parlé d'un paradis avec 72 vierges. Quand dieu/allah dit qu'il se passe de l'humanité, il ment, tout simplement. Il est au contraire avide d'être admiré par une multitude d'âmes et il est avide d'écraser une multitude d'âmes, lui qui est en adoration devant ce qu'il appelle sa gloire. http://le-coran-par-themes.blogspot.com/2013/10/coran-les-djinns-jai-cree-les-djinns-et.html?m=1 dieu/allah fait souffrir car il souffre lui-même. Si il veut être adoré, ça veut dire qu'il est frustré par un manque de reconnaissance. Pour la même raison il veut être craint. De plus il veut etre craint parce qu'il jouit de faire peur. dieu/allah devait souffrir d'être seul dans l'univers. Constitué lui-même d'une part d'amour et d'une part haineuse, il a pris le meilleur de lui-même pour faire le paradis et le pire de lui-même pour faire l'enfer où il peut continuer, entre autres, à jouir de faire peur pour l'éternité. dieu/allah se fout du monde quand il prétend être un dieu bon, juste, clément ou miséricordieux. La simple logique fait apparaître qu'il est particulièrement vicieux et pervers notamment car il cherchait un prétexte pour envoyer des âmes en enfer. Mais ne pouvant décemment pas créer des âmes pour les torturer directement il inventa l'humanité et la terre. Il y a forcément un vice là dedans puisqu'il dit lui même qu'il veut remplir l'enfer d'humains et de djinns. dieu/allah est donc au contraire mauvais par nature puisque ce PD cherche à piéger des êtres pour avoir l'excuse de les torturer en toute bonne conscience. Ce qui est pervers et la marque d'un dieu qui souffre et qui n'est pas dans la plénitude de l'amour. À la base, dieu/allah existe seul et ne jouit pas totalement de vivre, il souffre aussi. Condamné à vivre éternellement, dans son malheur il a le pouvoir de créer des êtres. Alors, enragé et humilié par le fait qu'il lui soit imposé de vivre et que, malgré ses incroyables pouvoirs, il ne puisse pas se donner lui-même la plénitude et l'amour totales. dieu/allah décide de créer l'humanité à qui il va aussi imposer la vie. Donner le paradis aux uns lui permet de trouver une excuse pour assouvir ses ignobles et immoraux désirs sadiques avec l'enfer, pour en réalité non pas rendre la justice comme il le prétend, mais pour déverser son fiel divin qu'il est impuissant à faire disparaître. dieu/allah est en fait impuissant à se donner lui-même la plénitude et l'amour, impuissant à renoncer à ses désirs sadiques. C'est pour ça qu'il a toujours maintenu la majorité de l'humanité dans l'ignorance : il ne veut pas que la majorité de l'humanité comprenne qui il est.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
@misschemsy31 coucou ma belle, je crois que les 2 posts dessus sont complètement bordeline....peut-être autres religons ou général....o_O
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Explication du hadîth affirmant que l'Islâm est bâti sur cinq piliers (Ibn Hajar)

Al Hâfiz Ahmad Ibn Hajar Al 'Asqalânî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit dans son Fath Ul Barî Bi Sharh Sahîh Al Bukhârî :


" [Al Bukhârî a dit] Section sur le fait que votre invocation (ad du'â°) représente votre foi.

Nous rapportons de 'Abdu Llâh Ibn Mûsâ : Hanzalah Ibn Abî Sufyân nous rapporta : 'Ikrimah Ibn Khâlid nous rapporta : 'Abdu Llâh Ibn 'Umar nous rapporta : " Le Messager d'Allâh (ﷺ) a dit : " L'Islâm est bâti sur cinq choses : l'attestation qu'il n'y a pas d'autre divinité qui mérite d'être adorée si ce n'est Allâh et que Muhammad est le Messager d'Allâh, l'accomplissement de la prière, s'acquitter de la dîme (az zakâh), le pèlerinage (al hajj) et jeûner durant le ramadan. ". "

L'auteur (Al Bukhârî) intitula cette section " votre invocation est votre foi " en référence à la parole de Ibn 'Abbâs concernant à la Parole d'Allâh qui dit : " Dis : " Peu importe à mon Seigneur que vous ne L'imploriez pas ! " [...] " (25:77), sur laquelle Ibn 'Abbâs a dit : " " Que vous ne L'imploriez pas ! ", c'est-à-dire que vous n'ayez pas la foi. "

Allâh informe les incroyants qu'Il ne leur accordera aucune attention et que si ce n'était la foi dont sont dotés les croyants, Allâh ne leur prêterait aucune attention non plus. La corrélation ici est que l'invocation est une manière d'agir, et lorsqu'il (Al Bukhârî) dit : " votre invocation est votre foi ", nous pouvons en déduire que les actes proviennent de la foi, comme mentionné par Ibn 'Abbâs.

Certains ont dit que ce que l'on entend par invocation ici, c'est le Prophète (ﷺ) appelant les gens à la foi. Le sens serait ainsi : vous n'avez aucune excuse auprès d'Allâh après que le Prophète vous ait appelé à la foi, l'ayant considéré comme un menteur, le châtiment sur vous s'impose.

Il a également été dit que la signification d'invocation (ad du'â°) dans cette situation renvoie à l'obéissance [à Allâh]. Ce point de vue est soutenue par le hadîth rapporté par An Nu'mân Ibn Bashîr où il est dit : " L'invocation est une adoration ", tel que cela fut rapporté par les auteurs des Sunan (Abû Dâwud, At Tirmidhi, An Nasâ°î et Ibn Mâjah) via une chaîne authentique, ainsi que par Muslim.

Il est dit que les 4 piliers mentionnés après l'attestation de foi reposent sur cette attestation de foi, donc comment se peut-il que l'Islâm soit définit par 5 piliers distincts quand les quatre derniers proviennent de et dépendent complètement du premier pilier ? La réponse est que cela est comparable à une maison bâtie sur 5 piliers, un d'entre eux est la colonne centrale tandis que les 4 autres sont des piliers de soutien. La structure tiendra aussi longtemps que la colonne centrale se maintient, même si un ou plusieurs des piliers de soutien sont tombés, cependant si la colonne centrale se casse, la structure cessera alors d'exister.

...
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Quelques remarques :

- La guerre [contre ceux qui la font contre les musulmans] n'est pas mentionnée car il s'agit d'une obligation communautaire (fard kifâyah) [et non incombant à chaque personne] et ne s'impose que dans certaines circonstances bien précises. Pour cette raison, lorsqu'on demanda à Ibn Umar : " N'attaquez-vous pas [l'ennemi] ? ", il répondit que l'Islâm n'était construit que sur cinq choses, et dans la version rapportée par 'Abd Ur Razzâq se trouve le rajout suivant : " tandis que le combat est une bonne chose " (ce qui démontre qu'étant donné le fait que le jihâd était déjà prescrit, Ibn 'Umar ne le considérait pas comme un pilier de l'Islâm). Bizarrement, Ibn Battâl prétendait que ce hadîth (disant que l'Islâm est bâti sur cinq piliers) fut dit avant que la guerre ne devienne une obligation [incombant à la Communauté], ceci est cependant une erreur car la guerre devint en fait une obligation avant la bataille de Badr, qui eut lieu au cours du ramadan de la deuxième année de l'Hégire, donc avant la prescription du jeûne, de la dîme et du pèlerinage.

- Si on demande pourquoi le Prophète (ﷺ) n'a-t-il pas mentionné la croyance aux Prophètes, aux Anges et aux autres piliers de la foi qui ont été mentionnés dans la réponse à la question de Jibrîl, la réponse est que la visée de l'attestation de de foi est la croyance en tout ce que le Messager (ﷺ) a apporté, ce qui inclut les articles de la foi. Et Al Isma'îlî [l'élève de l'Imâm Al Ash'arî] a dit : " Ceci est un exemple du fait de mentionner une partie d'un ensemble tout en visant en réalité un tout, comme lorsqu'on dit " Je récite Al Hamd ", signifiant par là l'ensemble de la Fâtihah. "

- Ce que l'on entend par la prière, c'est aussi bien être constant dans son accomplissement que l'établissement générale qui la caractérise [au sein de l'Islâm].

- Ce que l'on entend par la dîme (az zakâh), c'est de donner une partie de sa richesse d'une manière bien spécifique.

- Al Bâqillânî stipula que pour que l'Islâm de quelqu'un soit correct, la reconnaissance de l'Unicité [d'Allâh] (at tawhîd) devrait précéder la croyance au Message (révélé au Prophète Muhammad).

- Le hajj a été mentionné avant le jeûne dans ce hadîth et Al Bukhârî les a classifiés en fonction de cela. Cependant, l'Imâm Muslim rapporta le hadîth de Sa'd Ibn 'Ubaydah via Ibn 'Umar qui mentionnait le jeûne avant le hajj. Cela semble indiquer que la narration de Al Bukhârî a été rapportée selon le sens [et non à la lettre près], soit que le narrateur n'a pas entendu la correction de Ibn 'Umar quand il entendit quelqu'un dire " le hajj et le jeûne du ramadan " et qu'il le corrigea en disant : " Non, le jeûne, puis le pèlerinage. C'est cela que j'ai entendu du Messager d'Allâh ", ou bien il l'entendit mais oublia cela. Le fait qu'il y ait un certain nombre de récits avec le jeûne mentionné avant le hajj démontre que cette formulation a été rapportée selon son sens [plutôt qu'avec le libellé exact]. "
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Le Messager d'Allâh (ﷺ) a dit :


" Celui qui emprunte un chemin par lequel il recherche une science Allâh lui fait prendre par cela un chemin vers le paradis. Certes les anges tendent leurs ailes par agrément pour celui qui recherche la science. Certes tous ceux qui sont dans les cieux et la terre, même les poissons dans l'eau, demandent pardon pour le savant. Le mérite du savant par rapport à l'adorateur est comme le mérite de la lune la nuit où elle est pleine par rapport aux autres étoiles. Et certes les savants sont les héritiers des prophètes, et les prophètes n'ont pas laissé comme héritage des dinars ou des dirhams mais ils ont laissé comme héritage la science, celui qui la prend aura certes pris la part complète. "


[Rapporté par Abû Dâwud via Abu-d-Dardâ°]

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
"On m'a donné les clefs de toute chose hormis cinq." al-Sayyid Shaykh `Abdullah al-Ghumari, dans al-ahadith al-muntaqat pages 117-122.

Ibn 'Umar rapporte que le Prophète
sur lui la paix et la grâce divine
a dit:

"On m'a donné les clefs de toute chose sauf cinq. En vérité la connaissance de l'heure appartient à Allah [1] " (rapporté par at Tabarani avec une chaine authentique)

Dans les deux recueils authentiques, Hudhayfa rapporte que:

Le Prophète
sur lui la paix et la grâce divine
se tint parmi nous un long moment, il ne négligea la description d'aucune chose jusqu'au Jour de la Résurrection. Celui qui s'en est souvenu l'a préservé, celui qui l'a oublié l'a perdu. J'en ai oublié une partie, puis quand je vois les choses qu’il a décrites, je m'en rappelle, comme le visage d'un homme absent, lorsque tu le revois tu sais qu'il s'agit de lui.

Il dit: "On m'a donné les clefs de toute chose", ce qui signifie la science connue ainsi que tout ce qui est inconnu. Le Qadi 'Iyad, dans al-Shifa', au chapitre sur: "ce qui lui a été dévoilé de l'invisible et de ce qui est à venir" a dit:

Les hadiths sur ce chapitre sont comme un océan dont la profondeur est inconnue et dont l'abondance ne peut s'épuiser. C'est l’un des plus beaux miracles connus à partir des récits qui nous sont arrivés par transmission massive, qui s'accordent dans leur signification sur le fait qu'il fut informé de l'invisible.

Il développe cela dans son livre, aussi réfères-y toi. Tabarani rapporte que selon Ibn 'Umar, le Prophète
sur lui la paix et la grâce divine
a dit: "Certes Allah m'a dévoilé le monde, aussi j'ai porté mon regard dessus et sur les créatures qu'il contient jusqu'au Jour du Jugement. C'est comme si j'avais vu toute chose."

Le Prophète
sur lui la paix et la grâce divine
nous a informé de la plupart des conditions, nous composerons une épitre profitable à ce sujet par la Puissance d'Allah.

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Le Messager d'Allah (Saw) a dit:

"Celui à qui Allah veut du bien, il l'instruit dans la religion. Je ne suis que celui qui partage [tandis qu']Allah est celui qui donne."

[Rapporté par Boukhari et Mouslim]
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
"Ô Mes Serviteurs! Chacun d'entre vous est un égaré, sauf celui que Je mène dans le droit chemin : demandez-Moi donc que Je vous mène, et Je vous y mènerai."

-- Hadith Qudsi
 

madalena

Contributeur
Contributeur
salam

« Quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allâh. » [42:40]

Le Prophète ﷺ a dit : « ô Ouqbah ibn Amir! Renoue avec celui qui a coupé les liens avec toi. Donne à celui qui refuse de te donner. Pardonne à celui qui te lèse. » [Rapporté par Ahmad]
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Commentaire du hadîth : Quiconque finit par se perdre qu'il s'écrie " Ô serviteurs d'Allâh, aidez moi ! " (Sulaymân Ibn 'Abd Il Wahhâb)


L'Imâm Sulaymân Ibn 'Abd Il Wahhâb At Tamîmî Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit en réponse au fondateur de la secte wahhabite qui lançait l'anathème sur quiconque invoquait l'aide des vertueux :

" Il y a une autre preuve démontrant combien l'anathème que tu lances est erroné lorsque tu qualifies des musulmans de mécréants. Notre preuve va démontrer que lorsqu'il y a des musulmans qui invoquent ou font des serments par autre qu'Allâh, ceci n'est pas une mécréance qui fait sortir quelqu'un de la religion. Tu dois surement savoir que le Prophète (ﷺ) a dit, à travers un hadîth authentique, que les limites [de la religion en matière de halâl et de harâm] sont entourées de choses douteuses. Le Compagnon Ibn Mas'ûd (qu'Allâh l'agrée) rapporta que le Prophète (ﷺ) a dit : " Quiconque parmi vous chevauche une bête sur la Terre et finit par se perdre, qu'il s'écrie : " Ô serviteurs d'Allâh ! Aidez-moi ! Ô serviteurs d'Allâh ! Aidez-moi ! Ô serviteurs d'Allâh ! Aidez-moi ! ", trois fois, car il y a beaucoup d'intendants d'Allâh sur Terre, ils vous aideront à vous y retrouver. "

Ce hadîth est mentionné par les Imams dans leurs ouvrages respectifs et de nombreux groupes le rapportèrent, la Ummah la mémorisé et jamais personne ne l'a rejeté. Parmi eux figurent l'Imâm An Nawawî dans son Al Adhkâr Min Kalâmi Sayyid Il Abrâr, l'Imâm Ibn Al Qayyim dans son livre Al Kalîm Ut Tayyib et l'Imâm Ibn Muflîh Al Maqdisî dans Al Adab Ush Shar'iyyah Wa-l-Minah Il Mar'iyyah. Lorsque l'Imâm le rapporta dans Al Adab, il dit ensuite :

" 'Abdu Llâh le fils de l'Imâm Ahmad a dit : " J'ai entendu mon père dire : " J'ai effectué cinq fois le Pèlerinage, et durant l'un d'entre eux, je me suis perdu en cours de route. Je me suis alors écrié : " Ô serviteurs d'Allâh ! Aidez-nous à retrouver notre chemin ! " A chaque fois que j'allais dormir, je disais cela, et ceci jusqu'à ce que j'arrive enfin à retrouver mon chemin. ". "

Je tenais à rappeler que tu as déclarer quiconque invoquerait un absent ou un mort comme étant un mécréant. Tu as même déclaré que les mécréants adorateurs d'idôles (qui renient officiellement Allâh et son Messager (ﷺ)) se sont moins fourvoyés dans l'associationnisme (shirk) que celui (parmi les croyants) qui demanderait à autre qu'Allâh sur Terre ou sur mer. Qui plus est, tu utilises ce même type de preuve pour justifier ta position [disant que les musulmans d'aujourd'hui sont encore plus fourvoyés dans le shirk que les polythéistes d'antan], mais il ne t'es pas permis, ni à d'autres que toi, d'agir de la sorte. Considères-tu ce hadîth et l'agissement des savants en ce sens comme étant douteux ? Clamerais-tu que quiconque pratiquerait cela se rendrait coupable de polythéisme majeur ? Vraiment, c'est à Allâh que nous appartenons et vers Lui que nous retournerons... "


Fin de citation du Sawâ'iq Ul Ilâhiyyah Fi-r-Raddi 'Ala-l-Wahhâbiyyah.

Les wahhabites cherchèrent à affaiblir ce hadîth par tous les moyens et profitèrent du fait que certaines chaînes de transmissions de ce récit soient faibles pour déligitimer le discours de l'Imâm Sulaymân. Ceci étant, d'autres voies de transmissions sont authentiques, réduisant à néant leurs tentatives de qualifier de mécréants toujours plus de musulmans.

Le Shaykh Hasan Ibn 'Alî As Saqqâf a dit ainsi dans Al Ighâthah Bi Adillât Il Istighâthah (ed.Imam An Nawawi, p.22) : " Le hadîth de Al Bazzâr fut déclaré " hasan - valide " par Ibn Hajar Al 'Asqalânî dans Al Amâlî Ul Adhkâr ainsi que par Ibn Al 'Ulân dans le commentaire de Al Adhkâr (5/151). Et Al Hâfiz Al Haythamî a dit à son sujet dans Al Majma' (10/32) que les hommes [composant la chaîne] sont tous dignes de confiance. "

Al Hâjj Abû Ja'far Al Hanbalî a dit également dans son annotation de la traduction anglophone du Sawâ'iq Ul Ilâhiyyah : " Rapporté par l'Imâm Al Haythamî dans Al Majma' Uz Zawâ°id (vol.10, p.131-132) ; At Tabarânî dans Al Mu'jam Ul Kabîr, hadîth n°10518, et qualifié par ces derniers comme étant authentique. Il a également été rapporté par Al Hâkim dans son Al Mustadrak, Abû 'Awânah, Al Bazzâr via une chaîne authentique, et Ibn As Sunnî. "

Et la louange est à Allâh, Le Seigneur des mondes.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Commentaire du hadîth : Allâh tend Sa main afin de recevoir le repentir de ceux qui auront péché... (An Nawawî et Al Mâzirî)



Le Messager d'Allâh (ﷺ) a dit :

" La nuit, Allâh tend Sa main afin de recevoir le repentir de ceux qui auront péché pendant le jour, et le jour, Il tend Sa main afin de recevoir le repentir de ceux qui auront péché durant la nuit. Et ceci jusqu'à ce que le soleil se lève à l'Ouest. "

Rapporté par l’Imâm Muslim Ibn Al Hajjâj (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son Sahîh via Sayyidunâ Abû Mûsâ Al Ash'arî (qu'Allâh l'agrée).

Al Imâm Muhyi-d-Dîn Yahyâ Ibn Sharaf An Nawawî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit à propos de ce hadîth dans son explication du Sahîh Muslim :

" La recevabilité du repentir ne dépend donc pas d'un moment particulier […] L'expression " Allâh tend Sa main " est à comprendre au sens métaphorique pour exprimer la recevabilité du repentir.

Et Al Mâzirî a dit [dans son explication du Sahîh Muslim intitulé Al Mu'lim Bi Fawâ°idi Muslim] : " Cette métaphore exprime l'agrément du repentir par Allâh. L'expression de main tendue a été employée car chez les Arabes, l'on tend sa main pour montrer que l'on accepte quelque chose, et on la retire afin de manifester un refus. Ainsi, le Prophète (ﷺ) s'adresse à eux en leur représentant une chose concrète qu'ils comprennent, mais dans un sens métaphorique. Et la main, en tant que membre physique, est inconcevable en ce qui concerne Allâh (qu'Il soit exalté). ". "

Tawhid.net
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
D'après Abu Darda (r) Le Prophète (saw) : Ceux à qui revient le plus haut degré spirituel sont ceux qui pratiquent l'invocation de Dieu. [rapporter par Al Bayhaqi hadith hassan ]

Commentaires :
Le terme "dhikr" peut être traduit par souvenir , rappel , mention , le dhikr c'est le rappel de Dieu par la répétition : d'un verset , d'une louange , une glorification , un nom divin.
Le cheminement spirituel s'appuie [ entre autres ] sur l'invocation ( dhikr) de formules d'invocation. Pour favoriser l'efficacité du dhikr , la personne doit être en état de pureté rituelle.Le dhikr accompagne le croyant dans son élévation spirituel.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Hadith n° 1 D'après Abou Hourayra, le Prophète
: " Je n'ai été envoyé que pour parfaire la noblesse du caractère " rapporter par L'Imam Malik Hadith authentique.

Commentaire de L'Imam Al-Ghazali :

" La noblesse de caractère est un attribut du maître des envoyés et c'est ce qu'il y a de plus précieux dans ce que réalisent les véridiques.Elle est sans conteste possible une partie importante de la Religion : elle est le fruit qu'obtiennent les hommes de piété par leur combat intérieurs et les dévots par les exercices spirituels.
La bassesse de caractère est un poison violent, qui amène à une perte évidente et qui avilit l'homme et l'éloigne de la proximité du Seigneur des mondes.La bassesse de caractère emprisonne l'homme dans le filet des démons et constitue une porte ouverte vers le feu [qui dévore les entrailles]....
Ainsi, connaitre les moyens de guérir les maladies du cœur est une nécessité pour ceux qui y sont disposés [ Plus grande encore que celle de guérir les maladies du coprs] puisqu'aucun cœur n'est exempte de maladie....
Allah le Très Haut à dit à son Prophète :" Certes, tu es d'un caractère suréminent " et lorsque Aisha fut interrogée sur le Prophète elle répondit : "Son caractère était le Coran " de son côté le Prophète a dit:" Je n'ai été envoyé que pour parfaire la noblesse du caractère "
L'Imam Al-Ghazali in Ihya Tome 3 p 47/48.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Explication du hadîth disant que le dajjâl sera borgne tandis qu'Allâh n'est pas borgne (Ibn Al Jawzî)


L'Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî As Siddîqî Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde a dit :

" Al Bukhârî et Muslim rapportèrent dans leurs recueils authentiques respectifs un hadîth via Anas Ibn Mâlik au sein duquel le Prophète (ﷺ) mentionna l'antéchrist en disant :

أَلا إِنَّهُ أَعْوَرُ ، وَإِنَّ رَبَّكُمْ لَيْسَ بِأَعْوَرَ

" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Les savants ont dit : Il cherchait simplement a démontrer la réalité concernant sa description, à savoir que l'imperfection Lui est impossible. Il ne voulut pas par cela attribuer un membre corporel, parce qu'il n'y aucun honneur particulier dans le fait d'attester l'existence d'un organe. Plutôt, c'est comme s'il avait dit : " Assurément, votre Seigneur n'est pas attribué d'un quelconque membre corporel, qui ne peuvent en fait que renvoyer à une imperfection. "

Cela est semblable au fait de renier qu'Il puisse avoir un enfant, étant donné le fait que la segmentation est une chose impossible Le concernant.

Si cette déclaration faisait référence à une forme parfaite, il n’y aurait alors aucune preuve de divinité en cela, ni même si on avait parlé du pied, puisque il y aurait plusieurs choses de forme parfaite. Ainsi, si quelqu'un devait tenir cette position affirmant que Dieu possèderait une forme, cela insinuerait qu'Il aurait un égal (ici dans le fait d'avoir physiquement un oeil). "

Fin de citation.

Source : Daf'u Shubah It Tashbîh de l'Imâm Ibn Al Jawzî, ed.al-azhariyyah li al-turâth (p.74-75).
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Abou `Amrou - on a dit aussi Abou `Amra - Soufyân ben `Abdallah - que Dieu l'ait en son agrément - a relaté :

J'ai demandé :

Ô Messager de Dieu ! dis-moi une parole dans l'islam pour laquelle je n'interrogerai personne d'autre que toi !
Il répondit :

« Dis : Je crois en Dieu, puis observe la juste voie [sois intègre]. »


Rapporté par Muslim.
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆
VIB
Explication du hadîth disant que le dajjâl sera borgne tandis qu'Allâh n'est pas borgne (Ibn Al Jawzî)


L'Imâm Abu-l-Faraj Ibn Al Jawzî As Siddîqî Al Hanbalî (qu'Allâh lui fasse miséricorde a dit :

" Al Bukhârî et Muslim rapportèrent dans leurs recueils authentiques respectifs un hadîth via Anas Ibn Mâlik au sein duquel le Prophète (ﷺ) mentionna l'antéchrist en disant :

أَلا إِنَّهُ أَعْوَرُ ، وَإِنَّ رَبَّكُمْ لَيْسَ بِأَعْوَرَ

" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Les savants ont dit : Il cherchait simplement a démontrer la réalité concernant sa description, à savoir que l'imperfection Lui est impossible. Il ne voulut pas par cela attribuer un membre corporel, parce qu'il n'y aucun honneur particulier dans le fait d'attester l'existence d'un organe. Plutôt, c'est comme s'il avait dit : " Assurément, votre Seigneur n'est pas attribué d'un quelconque membre corporel, qui ne peuvent en fait que renvoyer à une imperfection. "

Cela est semblable au fait de renier qu'Il puisse avoir un enfant, étant donné le fait que la segmentation est une chose impossible Le concernant.

Si cette déclaration faisait référence à une forme parfaite, il n’y aurait alors aucune preuve de divinité en cela, ni même si on avait parlé du pied, puisque il y aurait plusieurs choses de forme parfaite. Ainsi, si quelqu'un devait tenir cette position affirmant que Dieu possèderait une forme, cela insinuerait qu'Il aurait un égal (ici dans le fait d'avoir physiquement un oeil). "

Fin de citation.

Source : Daf'u Shubah It Tashbîh de l'Imâm Ibn Al Jawzî, ed.al-azhariyyah li al-turâth (p.74-75).

" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Le fait que le Dajjal sera borgne de l'oeil droit, signifie qu'il ne verra de l'oeil gauche que ce qu'il sera superficiel ou comme on dit, il ne verra pas au-delà de son nez du fait de son handicap alors que le Créateur voit tout d'une manière parfaite.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Les savants ont dit : Il cherchait simplement a démontrer la réalité concernant sa description, à savoir que l'imperfection Lui est impossible. Il ne voulut pas par cela attribuer un membre corporel, parce qu'il n'y aucun honneur particulier dans le fait d'attester l'existence d'un organe. Plutôt, c'est comme s'il avait dit : " Assurément, votre Seigneur n'est pas attribué d'un quelconque membre corporel, qui ne peuvent en fait que renvoyer à une imperfection. "

Cela est semblable au fait de renier qu'Il puisse avoir un enfant, étant donné le fait que la segmentation est une chose impossible Le concernant.

Si cette déclaration faisait référence à une forme parfaite, il n’y aurait alors aucune preuve de divinité en cela, ni même si on avait parlé du pied, puisque il y aurait plusieurs choses de forme parfaite. Ainsi, si quelqu'un devait tenir cette position affirmant que Dieu possèderait une forme, cela insinuerait qu'Il aurait un égal (ici dans le fait d'avoir physiquement un oeil). "

Fin de citation.

Source : Daf'u Shubah It Tashbîh de l'Imâm Ibn Al Jawzî, ed.al-azhariyyah li al-turâth (p.74-75).
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Thaqalayn

Hadith sur Le Coran et la Famille du Prophète

صلى الله عليه وعلى آله وسلم

Question :


Salam aleykoum. Est t-il vrai que ce hadith est faible ?

« Ô hommes ! Comprenez bien mon discours. Je vous ai communiqué. J’ai laissé chez vous quelque chose qui si vous y restez fermement attachés, vous ne vous égarerez jamais : une chose claire et distincte, à savoir : le Livre de Dieu et la sunnah de son Prophète. »

Et que celui ci est sahih?

« Je vous laisse (après ma mort) les Thaqalayn (les deux dépôts les plus importantes) : le Livre d’Allah et ma famille. Ils seront inséparables jusqu’au moment où ils me rejoindront près du Bassin. »

(Hadith Sahîh selon les critères de Boukhari et Mouslim sans que ces derniers ne l’aient rapporté).


Réponse :


Alaykumu salâm , en réalité, les deux hadiths n’ont strictement rien avoir car ils n’ont pas été prononcer au même moment. Certains essayent de semer la confusion en faisant croire que l’un à remplacer l’autre.

Le premier hadith :

« Ô hommes ! Comprenez bien mon discours »

a été prononcer au mont ‘Arafat lors du discours d’adieu devant tout les musulmans de toutes les contrées.

Le deuxième hadith

« Je vous laisse (après ma mort) les Thaqalayn »

a été prononcé a Ghadeer khums un point d’eau entre La ville Saint de Médine et la ville Sainte de la Mecque devant des soldats.

Pour le premier hadith est ce qu’il est authentique ?

Oui il est authentique l’imam Mâlik l’a rapporté dans son Muwwatta, l’imam Bukhari dans Sahih , l’imam Muslim dans son Sahih, l’imam Ahmed ibn hambal la rapporté dans son Musnad, l’imam Abou Dawud l’a rapporté dans ses Sunnan.

Néanmoins ce hadith a plusieurs versions et la version la plus authentique est celle-ci il à été rapporté par Ibn ‘Umar et Jabir dans le Sahih Muslim et dans les Sunan de Abu Dawud :

« Je laisse parmi vous le Livre d’Allah, et si vous vous accrochez à elle, vous ne vous égarerai jamais. »

C’est la formule la plus authentique. Pour le deuxième hadith ; pour comprendre ce hadith il faut comprendre le terme « Thaqalayn » en arabe. « Thaqalayn » est la forme duel qui vient du terme singulier en arabe « thaqal » dans l’arabe ancien ça signifie un fardeau qu’on porte ou une responsabilité importante. Le savant Al Tusi nous donne l’explication suivante du terme « Thaqal » : La responsabilité (Thaqal) d’un homme sont ses parents et sa famille, la responsabilité (Thaqal) du voyageur sont ses bagages ect..

Un autre savant nous donne une explication du terme thaqal. le savant Al-Sayyed Muhsin al-Ameen dit : « Ô gens, craignez Allah pour la responsabilité (Thaqal) du Prophète Muhamed qui sont devenus votre responsabilité, ce sont ses descendants et ses parents proche et ses filles et ses épouses … »

Le terme « Thaqa » il peut signifier les membres faible d’une famille. Dans Sahih Muslim : Ibn ‘Abbas (RA) raconte :

« Le Messager d’Allah (SAWS) m’a envoyé dans la nuit d’Al-Muzdalifah (à Mina) vers les faibles membres (thaqal) de sa famille (femmes et enfants) »

« Thaqal » en arabe peut signifie les membres de la famille qui sont faibles parce qu’ils ne peuvent pas se défendre. « Thaqal » est d’une responsabilité pour ceux qui prennent soin d’eux comme ils doivent les défendre en cas d’attaque surprise de l’ennemi.

Maintenant qu’on a compris le terme « Thaqal » en arabe, nous allons expliquer ce hadith.

La version la plus authentique de ce hadith est cette formule qui est le plus authentique que la version que vous avez cité :

« Je vous laisse deux responsabilité ou objets précieux (Thalaqayn) : Le livre d’Allah, qui est un guide et un lumière, accrochez-vous au livre d’Allah et suivez-le. Ensuite le Prophète rajouta : Et les membres de ma famille, par Allah je vous rappelle de prendre soin des membres de ma famille (trois fois il répéta ça).

[(Sahih Muslim)]
 
Livres numérique Shams Al-Maarif traduit en français et version originale en arabe.
Shams al maarif est une œuvre du Grand Al-Bûnî.
C'est un ouvrage de talismans, secrets magiques et d'invocations des noms et des versets les plus sublimes pour faciliter la vie.
Il traite des sujets d’une grande part sur les sciences occultes ou talismaniques parmi lesquels on a la résolution des besoins, résolution de problèmes, acquisition de biens matériels et spirituels, le bien être, secrets d’amour, secrets d’argent, la fortune, la richesse abondante, pour trouver du travail ou avoir une grande clientèle dans le commerce, gagner aux jeux d’hasard, la magie blanche, la magie rouge, etc.
Il existe dans ces livres, des secrets, des recettes, des invocations « KOUNE FAYAKOUNE », c’est-à-dire si ils sont fait dans les normes ; on est immédiatement exhaussé car elles sont remplies d'énormes bienfaits.
Lien : http://shamsalmaarif.info
 

sempro

إِنَّا لِلَّٰهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ‎
VIB
Le Prophète (sws) a dit : " L'indécence et le langage cru - là ou il faut être pudique - sont deux branches parmi celles de l'hypocrisie ".

Les causes qui poussent à cela sont, soit la volonté de nuire à autrui soit la fréquentation des libertins et de ceux qui sont habituellement grossiers...
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Al-Bukhari, Muslim et Al-Bayhaqî rapportent avec quelques variantes dans leur version l’histoire suivante :

Après une expédition, les compagnons ont laissé au Prophète (paix et salut sur lui) un arbre le plus ombré où il accrocha son épée et dormit… Un bédouin polythéiste profita du sommeil des compagnons et se saisit alors de l’épée du Prophète. ..En s’apprêtant à le tuer il lui dit : « qui m’empêchera de te tuer ! »

Le Prophète répondit « Allah ! »

C’est alors que l’épée tomba de la main du bédouin !Et aussitôt le Prophète la reprend et dit au bédouin : « qui m’empêchera de te tuer ! »
Le bédouin répondit : « sois meilleur preneur»

Le Prophète lui dit alors :

« Tu attestes alors qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah ? »

L’homme répondit « non ! Mais je te donne ma parole que je ne te combattrais jamais et que je ne serais jamais parmi des gens qui te combattront »
Le Prophète de la miséricorde le laissa partir en paix.

Le bédouin arriva chez les siens et leur dit : « je suis revenu à vous de chez le meilleur des gens ! »

أسند البيهقي من طريق أبي عوانة، عن أبي بشر، عن سليمان بن قيس، عن جابر قال: قاتل رسول الله محارب وغطفان بنخل، فرأوا من المسلمين غِرة، فجاء رجل منهم يقال له غورث بن الحارث، حتى قام على رأس رسول الله بالسيف وقال: من يمنعك مني؟
قال: «الله» فسقط السيف من يده، فأخذ رسول الله السيف وقال: «من يمعنك مني؟»
قال: كن خير آخذ.
قال: «تشهد أن لا إله إلا الله؟»
قال: لا، ولكن أعاهدك على أن لا أقاتلك ولا أكون مع قوم يقاتلونك، فخلى سبيله، فأتى أصحابه وقال: جئتكم من عند خير الناس.

أورد الحافظ البيهقي ها هنا طرقا لهذا الحديث من عدة أماكن، وهي ثابتة في الصحيحين من حديث الزهري، عن سنان بن أبي سنان، وأبي سلمة، عن جابر: أنه غزا مع رسول الله غزوة نجد، فلما قفل رسول الله أدركته القائلة في واد كثير العضاه، فتفرق الناس يستظلون بالشجر، وكان رسول الله تحت ظل شجرة، فعلق بها سيفه.
قال جابر: فنمنا نومة فإذا رسول الله يدعونا فأجبناه، وإذا عنده أعرابي جالس، فقال رسول الله : «إن هذا اخترط سيفي وأنا نائم فاستيقظت وهو في يده صلتا» فقال: من يمنعك مني؟
قلت: «الله».
فقال: من يمنعك مني؟
قلت: «الله» فشأم السيف وجلس، ولم يعاقبه رسول الله وقد فعل ذلك

doctrinemalikite
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Aisha (raa) a questionné le Messager (as) à propos des épidémies et lui dit: Il s'agit d'un châtiment envoyé par Allah à ceux qu'il choisit de punir. Il en a fait une miséricorde pour les croyants. Quiconque demeure patiemment dans une région touchée par une épidémie avec l'espoir d'en être récompensé par Allah et en étant persuadé que rien ne pourra l'atteindre qui n'ait déjà décrété par Allah, obtiendra une récompense identique à celle du martyr.

Rapporté par Al Bukhari n°5734

حَدَّثَنَا إِسْحَاقُ، أَخْبَرَنَا حَبَّانُ، حَدَّثَنَا دَاوُدُ بْنُ أَبِي الْفُرَاتِ، حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ بُرَيْدَةَ، عَنْ يَحْيَى بْنِ يَعْمَرَ، عَنْ عَائِشَةَ، زَوْجِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم أَنَّهَا أَخْبَرَتْنَا أَنَّهَا سَأَلَتْ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم عَنِ الطَّاعُونِ فَأَخْبَرَهَا نَبِيُّ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ "‏ أَنَّهُ كَانَ عَذَابًا يَبْعَثُهُ اللَّهُ عَلَى مَنْ يَشَاءُ، فَجَعَلَهُ اللَّهُ رَحْمَةً لِلْمُؤْمِنِينَ، فَلَيْسَ مِنْ عَبْدٍ يَقَعُ الطَّاعُونُ فَيَمْكُثُ فِي بَلَدِهِ صَابِرًا، يَعْلَمُ أَنَّهُ لَنْ يُصِيبَهُ إِلاَّ مَا كَتَبَ اللَّهُ لَهُ، إِلاَّ كَانَ لَهُ مِثْلُ أَجْرِ الشَّهِيدِ ‏"‏‏.‏ تَابَعَهُ النَّضْرُ عَنْ دَاوُدَ‏.‏
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆
VIB
" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Les savants ont dit : Il cherchait simplement a démontrer la réalité concernant sa description, à savoir que l'imperfection Lui est impossible. Il ne voulut pas par cela attribuer un membre corporel, parce qu'il n'y aucun honneur particulier dans le fait d'attester l'existence d'un organe. Plutôt, c'est comme s'il avait dit : " Assurément, votre Seigneur n'est pas attribué d'un quelconque membre corporel, qui ne peuvent en fait que renvoyer à une imperfection. "

Cela est semblable au fait de renier qu'Il puisse avoir un enfant, étant donné le fait que la segmentation est une chose impossible Le concernant.

Si cette déclaration faisait référence à une forme parfaite, il n’y aurait alors aucune preuve de divinité en cela, ni même si on avait parlé du pied, puisque il y aurait plusieurs choses de forme parfaite. Ainsi, si quelqu'un devait tenir cette position affirmant que Dieu possèderait une forme, cela insinuerait qu'Il aurait un égal (ici dans le fait d'avoir physiquement un oeil). "

Fin de citation.

Source : Daf'u Shubah It Tashbîh de l'Imâm Ibn Al Jawzî, ed.al-azhariyyah li al-turâth (p.74-75).

• Selon Hudaïfa, le Messager d’Allah (r) a précisé : « L’Imposteur aux cheveux touffus est borgne de l’œil gauche. Il transporte avec lui un paradis et un enfer ; son enfer est un Paradis, et son paradis un Enfer. » Rapporté par Muslim (2934).

Selon Houdhayfa (رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'Antéchrist est borgne de l'œil droit et a les cheveux touffus". (Mouslim n°5222)

NOTA : Dans le Sahih de Muslim il y a deux hadiths contradictoires.

D'après Ibn Omar (رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a évoqué le Dajjal (pour le distinguer) parmi les gens. Il a dit : "ALLah n'est certes pas borgne. L'Antéchrist, lui, est borgne de l'œil droit qui ressemble à un raisin flottant". (Al-Boukhari n°3184)

Le hadith de Hudhaïfa dit : « borgne de l’œil gauche » ; tandis que dans celui d’ibn ‘Omar indique plutôt : « borgne de l’œil droit ». Il fut très difficile à bon nombre de savants de concorder entre ces deux Textes. Dans son livre e-Tamhid Abû ‘Omar ibn ‘Abd el Barr lui-même fait état de cette énigme.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Abû Hurayra rapporte : le Prophète ( paix et salut sur lui) dit :

« Il y a des Anges de Dieu qui font le tour des voies et des chemins sur terre pour chercher les assemblées de Dhikr (invocations de Dieu). Dés qu’ils trouvent une assemblée de Dhikr, ils s’appellent et enveloppent de leurs ailes cette assemblée jusqu’au ciel inférieur.
Ils montent ensuite vers le Seigneur qui les interroge (alors qu’Il sait parfaitement ce qu’il en est) : « Que disent mes adorateurs ? », les Anges répondent : « Ils Te glorifient, chantent Tes louanges, et invoquent par « lâ ilâ ha illaAllah » (yuhallilûna) », Dieu exalté dit alors : « Qu’est ce qu’ils espèrent (demandent) de Moi?», les Anges répondent : « Ton Paradis », Dieu dit : « est ce qu’ils l’ont vu ? », « non », répondit l’assemblée des Anges. « Qu’est ce qu’il en sera, s’ils avaient vu mon Paradis ? » leur dit Dieu. Les Anges répondirent alors : « Leur adoration serait plus vive, leur imploration plus intense, leur louange plus nombreuse et leur glorification plus grande », « Qu’est ce qu’ils redoutent en m’implorant ? » leur demande Dieu, « Ton Enfer » répliquent les Anges. Dieu dit : « est ce qu’ils l’ont vu ? », « non », répondirent les Anges. « Qu’est ce qu’il en sera, s’ils avaient vu l’Enfer ? » leur dit Dieu. Les Anges répondirent alors : « Ils se hâteraient de le fuir et le redouteraient plus ». Dieu dit alors : « soyez témoins, mes Anges, que Je leur pardonne ! ». Un Ange dit : « il y a telle personne qui n’est pas des leur, mais qui est venu pour une raison terrestre (une affaire quelconque) ». Dieu dit : « Je lui pardonne aussi, ne sera guère malheureux celui qui se réunit avec cette assemblée (Ils sont les compagnons, si quelqu’un prend part à leur réunion, il ne sera jamais malheureux). »

Hadîth authentique, rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des mérites du Dhikr : 11/177,179 ; et Muslim dans le chapitre du mérite des assemblées de Dhikr : Hadîth numéro 2689.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
D'après Abou Hourayra, un homme qui s’appelait al-Aqraa ibn Habis voyant le Prophète (paix et salut sur lui) embrasser alHasan fit la remarque suivante: moi j'ai 10 enfants et je n'ai jamais embrassé aucun d'eux! Alors le Messager de la Miséricorde lui répond: "celui qui n'est pas miséricordieux envers les autres, Allah ne sera pas miséricordieux envers lui" autrement dit "« celui qui ne fait pas miséricorde, Dieu ne lui fera pas miséricorde »".

hadith authentique rapporté par Bukhari et Muslim.
عن أبى هريرة رضي الله عنه أن الأقرع بن حابس رضي الله عنه أبصر النبى -صلى الله عليه وسلم- يقبّل الحسن ، فقال: "إن لي عشرةٌ من الولد ما قبّلت واحداً منهم"، فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم- : ( إنه من لا يَرحم، لا يُرحم) متفق عليه. وفي رواية المستدرك عن عائشة رضي الله عنها: (أرأيت إن كان الله نزع الرحمة من قلبك فما ذنبي؟)
 
Abû Hurayra rapporte : le Prophète ( paix et salut sur lui) dit :

« Il y a des Anges de Dieu qui font le tour des voies et des chemins sur terre pour chercher les assemblées de Dhikr (invocations de Dieu). Dés qu’ils trouvent une assemblée de Dhikr, ils s’appellent et enveloppent de leurs ailes cette assemblée jusqu’au ciel inférieur.
Ils montent ensuite vers le Seigneur qui les interroge (alors qu’Il sait parfaitement ce qu’il en est) : « Que disent mes adorateurs ? », les Anges répondent : « Ils Te glorifient, chantent Tes louanges, et invoquent par « lâ ilâ ha illaAllah » (yuhallilûna) », Dieu exalté dit alors : « Qu’est ce qu’ils espèrent (demandent) de Moi?», les Anges répondent : « Ton Paradis », Dieu dit : « est ce qu’ils l’ont vu ? », « non », répondit l’assemblée des Anges. « Qu’est ce qu’il en sera, s’ils avaient vu mon Paradis ? » leur dit Dieu. Les Anges répondirent alors : « Leur adoration serait plus vive, leur imploration plus intense, leur louange plus nombreuse et leur glorification plus grande », « Qu’est ce qu’ils redoutent en m’implorant ? » leur demande Dieu, « Ton Enfer » répliquent les Anges. Dieu dit : « est ce qu’ils l’ont vu ? », « non », répondirent les Anges. « Qu’est ce qu’il en sera, s’ils avaient vu l’Enfer ? » leur dit Dieu. Les Anges répondirent alors : « Ils se hâteraient de le fuir et le redouteraient plus ». Dieu dit alors : « soyez témoins, mes Anges, que Je leur pardonne ! ». Un Ange dit : « il y a telle personne qui n’est pas des leur, mais qui est venu pour une raison terrestre (une affaire quelconque) ». Dieu dit : « Je lui pardonne aussi, ne sera guère malheureux celui qui se réunit avec cette assemblée (Ils sont les compagnons, si quelqu’un prend part à leur réunion, il ne sera jamais malheureux). »

Hadîth authentique, rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des mérites du Dhikr : 11/177,179 ; et Muslim dans le chapitre du mérite des assemblées de Dhikr : Hadîth numéro 2689.
le but c est pas le paradis c est d être du coté du createur faut pas tout melanger nous utres on cherche que ce qui nous arrange
 
• Selon Hudaïfa, le Messager d’Allah (r) a précisé : « L’Imposteur aux cheveux touffus est borgne de l’œil gauche. Il transporte avec lui un paradis et un enfer ; son enfer est un Paradis, et son paradis un Enfer. » Rapporté par Muslim (2934).

Selon Houdhayfa (رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'Antéchrist est borgne de l'œil droit et a les cheveux touffus". (Mouslim n°5222)

NOTA : Dans le Sahih de Muslim il y a deux hadiths contradictoires.

D'après Ibn Omar (رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a évoqué le Dajjal (pour le distinguer) parmi les gens. Il a dit : "ALLah n'est certes pas borgne. L'Antéchrist, lui, est borgne de l'œil droit qui ressemble à un raisin flottant". (Al-Boukhari n°3184)

Le hadith de Hudhaïfa dit : « borgne de l’œil gauche » ; tandis que dans celui d’ibn ‘Omar indique plutôt : « borgne de l’œil droit ». Il fut très difficile à bon nombre de savants de concorder entre ces deux Textes. Dans son livre e-Tamhid Abû ‘Omar ibn ‘Abd el Barr lui-même fait état de cette énigme.
qui soit borgne d un coté ou de l autre pas d importance ce qui faut savoir c est que ca force sera la technologie et oui celle que nous utilisons aujourd hui comme des idiots en faite c est nous qui le construisons a la fin il viendra nous massacrer
 
" Il sera borgne, tandis que votre Seigneur n'est assurément pas borgne. "

Le fait que le Dajjal sera borgne de l'oeil droit, signifie qu'il ne verra de l'oeil gauche que ce qu'il sera superficiel ou comme on dit, il ne verra pas au-delà de son nez du fait de son handicap alors que le Créateur voit tout d'une manière parfaite.
le createur n apas de yeux donc le terme voir n est pas bon
comme quand on dit dieu est grand c est faux grand par rapporta quoi
aujourd hui nous utilsons 300 milles mots un peu pres au siecles passé pas loin de 800 milles
on a perdue le sense des mots et meme du verbe
 
Haut