• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

De de wever à la légitimité gouvernementale

Cette semaine, Bart De Wever, bourgmestre d'Anvers, président du premier parti du pays (N-VA) et partenaire gouvernemental, a franchi une nouvelle étape. Après avoir publiquement nié les répercussions sociales du racisme et des discriminations, il a voulu faire amende honorable. De la négation, il est passé au renversement. Les discriminations raciales existent mais ne sont nullement la cause d'échecs vécus par les "migrants" (comprenez les Belges d'origines étrangères). Bien au contraire, "le racisme est le résultat, pas la cause, de nos problèmes" et est utilisé par les "migrants" pour "excuser" leurs propres échecs. Ils n'en sont pas victimes mais responsables. Pas de quoi s'offusquer me direz-vous. Rien de neuf. On a lu pire. On a subi pire. Certes. Il s'est cependant crû obligé de nous faire également partager sa vision hiérarchique des races.

Car si l'immigration, de manière générale, est toujours posée comme un problème, il admet qu'elle est inévitable. Certains migrants valent cependant mieux que d'autres. Sur base ethnique. Il en veut pour preuve qu'il n'a "jamais vu un migrant asiatique (entendez non pas les asiatiques mais ceux qu'il perçoit comme tels : "la race jaune") se plaindre de discrimination". Contrairement aux "nord-africains" et plus particulièrement aux "berbères" qui génèrent "énormément de difficultés" et ont un penchant pour la criminalité, "les asiatiques" seraient plus enclins à trouver un travail et un logement. Il conclut par cette phrase terrible : "nous n'avons pas accueilli les bons migrants". Les membres des "minorités visibles", généralement de "deuxième ou troisième génération", sont donc définis comme des migrants indésirables intrinsèquement tarés de par leurs origines. Les minorités qu'on voit peu sont par contre, si pas désirées, tolérables.

On est loin du "racisme ordinaire". De Wever réhabilite en réalité un véritable racialisme dans le discours public. S'il perdure toujours au comptoir, il est un fait que ce concept idéologique élaboré au XIXème siècle n'avait plus été assumé par nos autorités depuis l'époque coloniale. Peu de partis européens d'extrême-droite osent même encore s'y référer aussi explicitement. Marine Le Pen fait ainsi figure d'humaniste au regard d'un De Wever qui ne se soucie plus de s'abriter derrière des euphémismes ou des religions (...)

Michel Ier : de la légalité et de la légitimité - Wikimedecine
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
@nanash,

Guy Verhofstadt : « N-VA et extrême droite : c’est la même chose ! »
DELVAUX,BEATRICE
Mis en ligne samedi 22 septembre 2012, 13h43
L’ancien Premier ministre était l’invité du Grand Oral RTBF/Le Soir. Il y a parlé notamment de l’Europe, de la crise, de la N-VA et d’Elio Di Rupo. Revivez l’entretien vidéo.

C‘est l’ancien Premier Ministre VLD Guy Verhofstadt qui était l’invité du Grand Oral RTBF-Le Soir ce samedi sur La Première (radio). L’occasion d’abord de revenir sur l’actualité de cette semaine. et les difficultés autour d’Arcelor Mittal. Guy Verhofstadt envoie un message aux dirigeants politiques belges et wallons : « la première chose c’est d’aller voir Lakshmi Mittal, moi je crois très fort aux contacts entre les gens pour résoudre ce genre de dossier » et il rappelle son action dans le cadre de VW Forest en 2006.

Beaucoup de candidats du Belang à la NVA
Concernant plus précisément la N-VA en Flandre, l’ancien Premier Ministre prend à son compte l’analyse de Patrick Dewael « En fait (la N-VA et l’extrême droite) c’est la même chose, on peut quand même constater vous et moi qu’il y a quand même beaucoup de candidats (du Vlaams Belang) sur leurs listes (à la N-VA). Guy Verhofstadt enfonce même le clou, pour lui le discours européen de la N-VA n’est pas crédible : « à la fin les nationalismes terminent toujours dans un discours anti-européen ! La preuve, ces partis-là comme la N-VA ne veulent pas de liste transnationale et ils sont contre la société multiculturelle ».

« Revenir en politique belge ? Pas question. Mon destin est européen désormais »

Pas question pour Verhofstadt de revenir en politique belge, même si son parti l’Open VLD et son président Alexander De Croo est en très grande difficulté. Pour l’ex président de parti et ex premier ministre, le chemin à venir est européen : « avec tout le travail que j’ai fait au Parlement, avec le livre signé avec Daniel Cohn-Bendit qui sort en 6 langues le 2 octobre, j’ai créé une audience, des gens nous écoutent, je dois poursuivre à ce niveau-là ».
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
@nanash, en effet, d'après plus d'un observateur averti, la NVA est encore plus à l'extrême droite que le FN français...

Le MR a permis des ex transfuges d'extrême droite de prendre le pouvoir au fédéral! Bravo Michel!

Marine le PEN parait communiste face a Dewever!
 
Info dans le Soir ce jour : deux associations, dont celle d'Abou Jahjah, et une vingtaine de personnes ont déposé plainte pour incitation à la haine et la discrimination contre Bart De Wever.

Le Mrax m'informe quant à lui que ses juristes étudient toujours l'opportunité de déposer plainte.

Quant au Centre Interfédéral pour l'Egalité des Chances, comme d'habitude il déclare qu'il ne voit rien de raciste dans les déclarations de De Wever. Centre dont le conseil d'administration, il faut le rappeler, comprend un membre de la NVA militant publiquement pour l'abrogation des lois Moureaux...
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
@nanash, le centre pour l inégalités dzs chances devrait être fermée. ..il est lié aux partis politiques et même un membre de la nva est dans son conseil d administration. ..ce centre politisé est un instrument de la coalition de l ultra droite au pouvoir pour avaliser leurs mesures. ...charlier devrait démissionner et le centre fermé. ..d ailleurs ce centre qui existe depuis presque 20 ans a démontré une seule chose : son inefficacité. ..puisque la situation des minorités ethniques en Belgique serait d après les rapports eurostat et pisa la pire d Europe. ..
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
Abu jajah appel a une . manifestation a pâques devant le siège a bruxelles de la haineva transfuge d extrémiste de droite
 
Info : après Movement X et AMDH, le MRAX dépose plainte contre Bart De Wever.

"Le Conseil d’Administration du MRAX, convaincu du caractère raciste et pénalement répréhensible des propos tenus, a décidé de se constituer partie civile auprès d’un juge d’instruction."
 
Dernière édition:

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
@nanash,

Racisme: De Wever refuse de présenter des excuses, des associations portent plainte - DH.be

Racisme: De Wever refuse de présenter des excuses, des associations portent plainte


Belgique
Wouter Van Besien a qualifié d'irresponsables les propos du nationaliste et lui a reproché de se dérober à ses responsabilités.
Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) a refusé lundi soir, lors de la séance du conseil communal, de revenir sur les propos qu'il a tenus la semaine dernière sur le racisme et la communauté berbère au cours de l'émission "Terzake".
Le chef de groupe Groen Wouter Van Besien lui avait demandé de présenter des excuses après que plusieurs élus, du CD&V notamment, ont vertement critiqué ses déclarations. Mais Bart De Wever n'y a pas donné suite. Le patron de la formation nationaliste flamande s'est contenté d'affirmer que cette question n'avait pas été inscrite officiellement à l'agenda lors de la réunion du collège des échevins, vendredi. Ce pourquoi, il ne se sentait pas tenu de s'expliquer sur la nature des propos échangés avec les échevins CD&V Philip Heylen et Marc Van Peel.
Le bourgmestre d'Anvers a ensuite refusé de revenir sur les déclarations qu'il a faites au cours de l'émission Terzake. Selon lui, il ne peut s'exprimer qu'au nom de l'administration lors d'un conseil communal et ne doit y défendre ses opinions politiques personnelles que dans le cadre des politiques menées.
Wouter Van Besien a qualifié d'irresponsables les propos du nationaliste et lui a reproché de se dérober à ses responsabilités.
Interrogé sur les arrestations qui ont suivi la manifestation organisée par l'activiste Abou Jahjah à Anvers mercredi dernier, Bart De Wever a précisé que ce rassemblement n'avait pas été autorisé et que la médiation sur place avec l'organisateur avait été vaine. "C'est pour cette raison que la police a dû procédér à des arrestations", ajoute-t-il, "mais peut-être était-ce le but de l'organiateur, qui annonce une nouvelle manifestation à Bruxelles, pour laquelle il a demandé une autorisation", conclut-il.
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
suite article

Deux associations et une dizaine de citoyens portent plainte contre Bart De Wever
Le "Movement X" d'Abou Jahjah, l'Association marocaine des Droits de l'Homme (AMDH) et neuf citoyens ont déposé plainte lundi soir contre Bart De Wever. Pour Maître Lahlali, les éléments sont réunis pour déposer plainte contre le leader N-VA au sens de la loi contre le racisme, mais aussi en fonction de textes internationaux, comme la Convention européenne des Droits de l'Homme.
L'avocat pointe la répétition d'amalgames. Selon lui, le leader N-VA aurait établi un lien de causalité entre l'origine marocaine et même berbère des individus et la tentation de l'extrémisme. Le même lien aurait été développé par Bart De Wever entre origine et criminalité, à travers les chiffres des prisons. Enfin, l'avocat souligne une forme de ségrégation entre immigrés asiatiques et immigrés maghrébins, donc entre deux types d'immigrés, les "bons" et les "mauvais".
Bart De Wever bénéficie d'une immunité parlementaire. Les plaignants ne peuvent donc pas se constituer partie civile et déposer plainte directement auprès du juge d'instruction. A ce stade, ils interpellent le parquet du procureur du Roi d'Anvers qui devra, lui, décider s'il ouvre une enquête et une procédure pénale.
 

compteblad

PLD (Peace, Love and Diversity)
VIB
Alors qu'en France, Manuel Valls, qui est un VRAI homme politique (l'un des meilleurs premiers que la France n'a jamais connu) a eu le courage dans un discours fleuve de reconnaitre l'apartheid social et ethnique en France et lancé des projets audacieux et ambitieux (des milliards d'euros) pour une meilleure égalité des chances et contre les cité ghettos, en Flandre, on assiste exactement à une situation inverse : c'est l'extreme droite qu'on écoute ou le parti ultra nationaliste NVA qui est tout proche des thèses de l extreme droite...

En effet, pour les même "symptômes" (école ghettos, repli sur soit, chômage, jihadisme, criminalité, échec scolaire...) selon l'appartenance idéologique, on aboutit a des thèses complètement opposées : pour Valls, c'est un problème social (et c'est évident), il y a un apartheid et il prend des mesures ambitieuses pour une meilleure égalité des chances à l'école,....

ALORS que en Flandre, si les symptômes sont encore plus grave, le maire d'Anvers ose prétendre que c'est un problème inhérent à l'appartenance ethnique. Par crainte de devoir passer à la caisse (pour réparer les nombreux dégâts du racisme flamand et en particulier anversois sur les jeunes dont certains sont partis par désespoir et le racisme) il réfute toute idée que le problème est social. Etablir un lien de cause a effet sur une personne non pas sur ce qu'elle fait mais sur ce qu'elle est (femme, arabe, noir, homo, juif,...) ou sur une appartenance ethnique, c'est CLAIREMENT du FASCISME!


NB : de wever s'est médiocrement inspiré du discours courageux de Valls (ils parlent tous les deux d'apartheid, des rapports qui démontrent une situation gravissime,....) en essayant très maladroitement d'établir un lien entre ces symptômes et une ethnie....alors que le problème est UNIQUEMENT social : pour preuve suffit de voir le taux de réussite, la fonction, le taux de criminalité des Marocains de New York, Toronto, Los Angeles ou Londres.....on verra que ces marocains ont une bien meilleure situation que les "locaux" ....
 
Haut