Y'a t'il des Chrétiens parmis nous ?

Franc_Lazur

est une possibilité, tu le sais bien !
Pas sûr qu'il soit toujours parmi nous.

Bonjours dandinemuz pose toujours tes questions on verras, certain musulman ne sont pas totalement ignorant certain d'entre eux on parcouru la Bible afin de la critiquer.
Bonsoir je me demandais quand les gens se confesse et que le prêtre ou le curé leur dit de dire dix je vous salut marie ou autre quesque ça veux dire et esque ça donne un pouvoir quelconque au prêtre genre unpeu divin?
 
Bonsoir je me demandais quand les gens se confesse et que le prêtre ou le curé leur dit de dire dix je vous salut marie ou autre quesque ça veux dire et esque ça donne un pouvoir quelconque au prêtre genre unpeu divin?
dans les heures d'ouverture, ici tu as un exemple https://www.cathedrale-reims.com/infos-pratiques/horaires-des-messes-des-confessions-des-temps-de-priere-et-dadoration

c'est selon les régions.

le prêtre ou le curé donne l'absolution son pouvoir c'est de soulager les gens et leur consciences, dans des cas très grave des conseilles peuvent être donné.

Divin comme un ami de bon conseil, faut pas y voir une suprématie

j'espère que ta curiosité soit satisfaite bonne nuit.
 
dans les heures d'ouverture, ici tu as un exemple https://www.cathedrale-reims.com/infos-pratiques/horaires-des-messes-des-confessions-des-temps-de-priere-et-dadoration

c'est selon les régions.

le prêtre ou le curé donne l'absolution son pouvoir c'est de soulager les gens et leur consciences, dans des cas très grave des conseilles peuvent être donné.

Divin comme un ami de bon conseil, faut pas y voir une suprématie

j'espère que ta curiosité soit satisfaite bonne nuit.
https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/02/18/un-pretre-peut-il-pardonner-les-peches/
Ici vois trouvé un conversation aser intéressante qui dit le contraire
 
Bonsoir je me demandais quand les gens se confesse et que le prêtre ou le curé leur dit de dire dix je vous salut marie ou autre quesque ça veux dire et esque ça donne un pouvoir quelconque au prêtre genre un peu divin?
En fait, c'est la notion de Sacrement (il y en a 7 dans l'Eglise Catholique) qu'il faut que vous compreniez.
Un Sacrement est un acte symbolique (geste, parole) qui signifie une réalité invisible. Il est destiné à la sanctification des hommes (c'est à dire à le rendre apte à participer à la Vie Divine après la mort). Dans le sacrement, c’est Dieu qui agit par l’intermédiaire du prêtre.

Un prêtre n'est donc pas comme un imam, il n'est pas un homme parmi d'autres choisi par la communauté.

Pour être prêtre, il faut avoir été "ordonné" par un autre prêtre, c'est à dire recevoir cette grâce de l'Esprit Saint, qui permet au prêtre d'administrer les sacrements (Eucharistie, Confession, Extrême-onction, Baptême....). Cette chaîne d'ordinations est ininterrompue depuis Jésus et ses Apôtres.

Un prêtre me disait : "Pendant toute la durée des confessions, je ne me sens plus moi-même, mais c'est comme si le Christ habitait ma personne. Je le ressens intellectuellement, mais aussi physiquement".

Le prêtre n'a pas un "pouvoir", ce n'est pas un magicien. Il n'est que l'intermédiaire entre Dieu et les hommes, puisqu' à travers lui, c'est le Christ qui agit. Mais il a reçu une grâce divine particulière, que les autres croyants n'ont pas.

Pour en revenir à la confession, le prêtre donne le pardon des péchés au nom du Christ.
Comme dans l'Evangile de Jean (8,1) de la femme adultère, le sens de ce Sacrement est la parole du Christ : "Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. » .
Pour remercier Dieu de sa Miséricorde, le croyant récite l'acte de contrition :
"Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé
parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable,
et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution,
avec le secours de votre sainte grâce,
de ne plus vous offenser et de faire pénitence."


Il peut ensuite compléter par des prières, mais il n'y a pas de forme obligatoire. Un Notre Père suffit, car il est écrit (Matthieu, 6,7) :

"Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal."
 
En fait, c'est la notion de Sacrement (il y en a 7 dans l'Eglise Catholique) qu'il faut que vous compreniez.
Un Sacrement est un acte symbolique (geste, parole) qui signifie une réalité invisible. Il est destiné à la sanctification des hommes (c'est à dire à le rendre apte à participer à la Vie Divine après la mort). Dans le sacrement, c’est Dieu qui agit par l’intermédiaire du prêtre.

Un prêtre n'est donc pas comme un imam, il n'est pas un homme parmi d'autres choisi par la communauté.

Pour être prêtre, il faut avoir été "ordonné" par un autre prêtre, c'est à dire recevoir cette grâce de l'Esprit Saint, qui permet au prêtre d'administrer les sacrements (Eucharistie, Confession, Extrême-onction, Baptême....). Cette chaîne d'ordinations est ininterrompue depuis Jésus et ses Apôtres.

Un prêtre me disait : "Pendant toute la durée des confessions, je ne me sens plus moi-même, mais c'est comme si le Christ habitait ma personne. Je le ressens intellectuellement, mais aussi physiquement".

Le prêtre n'a pas un "pouvoir", ce n'est pas un magicien. Il n'est que l'intermédiaire entre Dieu et les hommes, puisqu' à travers lui, c'est le Christ qui agit. Mais il a reçu une grâce divine particulière, que les autres croyants n'ont pas.

Pour en revenir à la confession, le prêtre donne le pardon des péchés au nom du Christ.
Comme dans l'Evangile de Jean (8,1) de la femme adultère, le sens de ce Sacrement est la parole du Christ : "Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. » .
Pour remercier Dieu de sa Miséricorde, le croyant récite l'acte de contrition :
"Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé
parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable,
et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution,
avec le secours de votre sainte grâce,
de ne plus vous offenser et de faire pénitence."


Il peut ensuite compléter par des prières, mais il n'y a pas de forme obligatoire. Un Notre Père suffit, car il est écrit (Matthieu, 6,7) :

"Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal."
Donc comme dans la conversation que j'ai envoyé plus haut les prêtres sont unpeu comme Jésus quoi il sont l'intermédiaire de dieu ?
 
Donc comme dans la conversation que j'ai envoyé plus haut les prêtres sont un peu comme Jésus quoi il sont l'intermédiaire de dieu ?
Ouin, les prêtres sont l'intermédiaire entre Dieu et les hommes.
Mais ils ne sont pas comme Jésus, parce que Jésus n'est pas l'intermédiare avec Dieu : Il EST DIEU pour les chrétiens (c'est le dogme de la Trinité, qui sépare le Christianisme du Judaïsme ou de l'Islam).
 
Ouin, les prêtres sont l'intermédiaire entre Dieu et les hommes.
Mais ils ne sont pas comme Jésus, parce que Jésus n'est pas l'intermédiare avec Dieu : Il EST DIEU pour les chrétiens (c'est le dogme de la Trinité, qui sépare le Christianisme du Judaïsme ou de l'Islam).
Ok d'accord je vois
Autre question lol
Les bonnes sœur qu'elle est leur rôle et ont t'elles une place apart pour dieu par rapport au femme civile et pourquoi ?
 
Ok d'accord je vois
Autre question lol
Les bonnes sœur qu'elle est leur rôle et ont t'elles une place apart pour dieu par rapport au femme civile et pourquoi ?
Le mot "bonne soeur" est devenu péjoratif dans le langage courant

Ce sont des "religieuses" : certaines vivent dans des couvents, comme les moines. Leur boulot est de prier Dieu (à la place et pour ceux qui ne le font pas). D'autres sont dans le monde, et se consacrent aux autres (médecine, hospices, enseignement....)

Elles ne peuvent pas administrer les Sacrements, mais elles ont fait un voeux pour toute leur vie, elles se sont "mariées à Dieu", au lieu de se marier avec un homme.
Je pense que Dieu les apprécie particulièrement parce qu'elles donnent leur vie pour les autres, au lieu de vivre plus égoïstement. Mais c'est une grâce de Dieu de pouvoir devenir prêtre, moine ou religieuse : cet appel n'est fait qu'à peu de personnes.
 
Le mot "bonne soeur" est devenu péjoratif dans le langage courant

Ce sont des "religieuses" : certaines vivent dans des couvents, comme les moines. Leur boulot est de prier Dieu (à la place et pour ceux qui ne le font pas). D'autres sont dans le monde, et se consacrent aux autres (médecine, hospices, enseignement....)

Elles ne peuvent pas administrer les Sacrements, mais elles ont fait un voeux pour toute leur vie, elles se sont "mariées à Dieu", au lieu de se marier avec un homme.
Je pense que Dieu les apprécie particulièrement parce qu'elles donnent leur vie pour les autres, au lieu de vivre plus égoïstement. Mais c'est une grâce de Dieu de pouvoir devenir prêtre, moine ou religieuse : cet appel n'est fait qu'à peu de personnes.
Moi j'ai toujours pensé que elles se coupé du monde pour être le plus pieuse possible ducou je comprenais pas pourquoi elles serais plus méritante que d'autre
 
Le mot "bonne soeur" est devenu péjoratif dans le langage courant

Ce sont des "religieuses" : certaines vivent dans des couvents, comme les moines. Leur boulot est de prier Dieu (à la place et pour ceux qui ne le font pas). D'autres sont dans le monde, et se consacrent aux autres (médecine, hospices, enseignement....)

Elles ne peuvent pas administrer les Sacrements, mais elles ont fait un voeux pour toute leur vie, elles se sont "mariées à Dieu", au lieu de se marier avec un homme.
Je pense que Dieu les apprécie particulièrement parce qu'elles donnent leur vie pour les autres, au lieu de vivre plus égoïstement. Mais c'est une grâce de Dieu de pouvoir devenir prêtre, moine ou religieuse : cet appel n'est fait qu'à peu de personnes.
Et est'il demander dans la bible aux femme est au homme de faire cela ?
 
Moi j'ai toujours pensé que elles se coupé du monde pour être le plus pieuse possible ducou je comprenais pas pourquoi elles serais plus méritante que d'autre
La vie dans les monastères, non pas coupée du monde, mais "en retrait" du bruit du monde, n'est pas si facile.

Dans la vie normale, dès qu'on est adulte, on choisi avec qui on vit. Dans un monastère, vous vivez toute la journée avec des personnes que vous n'avez pas choisies, et, même s'ils partagent la même foi, elles ont des caractères différents, qui ne sont pas toujours en accord. Il y a aussi des problèmes matériels à régler (les moines travaillent pour gagner de quoi faire vivre la communauté...), qui, comme dans une famille ou une petite entreprise, créent des "problèmes).
En fait, c'est comme une équipe de foot : on a le même maillot, mais il est possible que l'avant-centre soit un peu trop perso et que ça énerve le milieu de terrain. C'est pourquoi il y a un chef (élu) : le Père Abbé (ou la mère Abbesse), et que les moines ont fait vœu d'obéissance. Les décisions importantes sont discutées préalablement collectivement, mais à la fin, c'est l'Abbé qui décide.

Par rapport à la piété, la réalité est inverse : c'est parce qu'on est pieux que l'on va au couvent, et pas pour le devenir. D'ailleurs ils vérifient avant d'accepter quelqu'un, qu'il vient "pour" vivre cette vie de prière, et non pas pour fuir le monde ou parce que leur petite-amie est partie...
 
C'est comme l'eau béni, il y a ceux qui y croient, et les autres
j'ai utiliser le mot "l'absolution " pas le mot pardonner, c'est leur jargon

et décrit ce qui se fait dans un confessionnal ainsi que l'atmosphère bonne enfant.

il n'y que la victime qui peut pardonné, Dieu n'est pas un intermédiaire.
 
Le mot "bonne soeur" est devenu péjoratif dans le langage courant

Ce sont des "religieuses" : certaines vivent dans des couvents, comme les moines. Leur boulot est de prier Dieu (à la place et pour ceux qui ne le font pas). D'autres sont dans le monde, et se consacrent aux autres (médecine, hospices, enseignement....)

Elles ne peuvent pas administrer les Sacrements, mais elles ont fait un voeux pour toute leur vie, elles se sont "mariées à Dieu", au lieu de se marier avec un homme.
Je pense que Dieu les apprécie particulièrement parce qu'elles donnent leur vie pour les autres, au lieu de vivre plus égoïstement. Mais c'est une grâce de Dieu de pouvoir devenir prêtre, moine ou religieuse : cet appel n'est fait qu'à peu de personnes.





Oui, c'est proposé, mais pas obligatoire :
"Va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, puis viens et suis-moi" Marc 10,17

Après, on peut réaliser cet engagement de différentes manières.

cette phrase ne répond en rien à la question posé elle est tiré de son contexte (au cas ou tu le savais pas)

voici ce que j'ai trouvé concernant le contexte de la phrase:

16 Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »
17 Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »
18 Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.
19 Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
20 Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? »
21 Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »
22 À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23 Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
24 Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
25 Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
26 Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »[/QUOTE]
 
cette phrase ne répond en rien à la question posé elle est tiré de son contexte (au cas ou tu le savais pas)

voici ce que j'ai trouvé concernant le contexte de la phrase:

16 Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »
17 Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »
18 Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.
19 Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
20 Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? »
21 Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »
22 À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23 Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
24 Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
25 Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
26 Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
[/QUOTE]
Mais ça veux dire quoi pour les chrétiens il faut être pauvre pour rentré au paradis ?
Mais vivre modestement ça veux pas forcément dire s'enfermer au couvent
 
Mais ça veux dire quoi pour les chrétiens il faut être pauvre pour rentré au paradis ?
Mais vivre modestement ça veux pas forcément dire s'enfermer au couvent
[/QUOTE]

non,rien dans le texte dis ou laisse entendre qu'il faut s'enfermer dans un couvent

vivre pauvre ne fait pas rentré au paradis c'est pas écrit dans aucun livre saint ni la bible ni la thora ni le coran

ce sont des phrases que disait le vatican à l'époque ou il avait pouvoir sur les rois pour leur soutiraient leur fortunes

on peut être riche et bienfaiteurs et pauvre et malfaisant

le texte que j'ai mis plus haut j'en tire que:

l'homme une bonne majorité c'est l'argent qui le perdra qu'il soit fort en croyance ou pas
 
Mais ça veux dire quoi pour les chrétiens il faut être pauvre pour rentré au paradis ?
Mais vivre modestement ça veux pas forcément dire s'enfermer au couvent
non,rien dans le texte dis ou laisse entendre qu'il faut s'enfermer dans un couvent

vivre pauvre ne fait pas rentré au paradis c'est pas écrit dans aucun livre saint ni la bible ni la thora ni le coran

ce sont des phrases que disait le vatican à l'époque ou il avait pouvoir sur les rois pour leur soutiraient leur fortunes

on peut être riche et bienfaiteurs et pauvre et malfaisant

le texte que j'ai mis plus haut j'en tire que:

l'homme une bonne majorité c'est l'argent qui le perdra qu'il soit fort en croyance ou pas
[/QUOTE]
Merci pour vos réponses claire et sans jugement
 
Haut