• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

La zone Euro tu l'aimes ou tu la quittes

S'il y avait un sondage à savoir : En France, faut-il rester ou sortir de la zone Euro ??

Qu'en pensez-vous ? Revenir à nos ancien Franc, seriez-vous favorable à cette idée ?

Quels seraient les risques selon vous ? est ce normal d'aider les pays ruinés comme la grèce à coup de milliard, d'intégrer des pays comme la croatie .. et refuser la Turquie .

A vous de jouer.
 
l'euro va rester , la crise va passée , comme les autres crises qui ont frappé le monde avant
et la france et l'europe vont retourner à la croissace et la production
la crise ne va pas rester jusqu'à la fin du monde

le probleme est chez ceux qui ne produisent rien , noyé dans la misére , et l'ignorance
 
Il est souhaite que la France reste dans l'UE. On est toujours plus solide à plusieurs que seul ( sauf à disposer de ressources pétrolifères ou minières quasi-inépuisables dans son sol ).

Il est normal d'aider les pays en difficulté. Cela s'appelle Union et quand on est unis, il est normal de s'entraider. Et, qui sait, si ce n'est pas la Grèce qui nous filera un coup de main dans le futur.

Il est normal d'intégrer la Croatie ou tout autre pays européen qui a le " niveau " requis pour entrer dans l'UE. Dans le futur, s'ils le souhaitent, ce sera le tour de l'Albanie, la Bosnie, la Moldavie, l'Ukraine, etc...

La Turquie me semble pour l'instant trop éloignée des valeurs européennes pour prétendre y rentrer. Autant les Stambouliotes pourraient avoir leur place, autant cela me semble moins évident pour les habitants de Trabzon ou de Van.
Et, avant de faire rentrer la Turquie, place à la Russie, la Géorgie, l'Arménie et pourquoi pas même au Kazakhstan qui possède un plus vaste territoire européen que la Turquie.
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Il est souhaite que la France reste dans l'UE. On est toujours plus solide à plusieurs que seul ( sauf à disposer de ressources pétrolifères ou minières quasi-inépuisables dans son sol ).
Cote allemand, je suis aussi pour que l'Allemagne reste dans l'UE, et qu'on garde l'Euro. Mais je suis skeptique quand a la politique de l'argent quasi-gratuit (taux d'interet de base aux environs de 1%?!) et de la planche a billets de l'ECB. Si ca continue comme ca, il faudra abandonner l'Euro pan-europeen, et instaurer un Nord-Euro stable -- et j'espere que la France nous joindra dans le Nord-Euro dans ce cas la.

Quand a la Grece, je suis pour qu'elle reste dans l'UE, qu'elle sorte de la zone Euro, qu'elle fasse faillite controllee, et qu'on l'aide financierement et sur le plan organisationnel pour qu'elle s'en sorte et qu'elle entamme des reformes... pour pouvoir reintegrer l'Euro plus tard quand elle sera prete.
 
Mais je suis skeptique quand a la politique de l'argent quasi-gratuit (taux d'interet de base aux environs de 1%?!) et de la planche a billets de l'ECB.
c'est vrai que faire tourné la planche a billet va augmenté l'inflation mais qu'es qui peut et a fait toujours sortir de la crise un pays,c'est l&#8217;exportation,et un euro fort handicape l'exportation ce qui nuit a l'emploi et qui plombe encore plus l'économie,

le plus important ce serai déja de renégocier la dette avec les usuriers,de pourvoir empreinté a la BCE directement sans passser par un fesf,fmi ou autre structure qui ne sert qu'a faire monter le taux d'interet,et surout relancer l'économie en mettant un protectionnisme affin que les entreprise puisse être relocaliser pour recréer de l'emploi qui est la clé de la croissance
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
c'est vrai que faire tourné la planche a billet va augmenté l'inflation mais qu'es qui peut et a fait toujours sortir de la crise un pays,c'est l’exportation,et un euro fort handicape l'exportation ce qui nuit a l'emploi et qui plombe encore plus l'économie,
Oui, effectivement. Mais l'inflation augmente le prix de l'energie et reduit le pouvoir d'achat des consommateurs, deux facteurs qui contribuent a nuire fortement au secteur productif.

le plus important ce serai déja de renégocier la dette avec les usuriers,de pourvoir empreinté a la BCE directement sans passser par un fesf,fmi ou autre structure qui ne sert qu'a faire monter le taux d'interet,et surout relancer l'économie en mettant un protectionnisme affin que les entreprise puisse être relocaliser pour recréer de l'emploi qui est la clé de la croissance
Hmmm... personellement, je vois le probleme sous un angle un peu different. Dans le marche de la finance, on a deux cotes: d'un cote les gens ou les institutions (comme les societes d'assurance vie par exemple) qui ont de l'argent a preter, et de l'autre cote des prives et des entreprises qui ont besoin de cet argent. Les banques ont prit le role d'intermediaire, et les taux d'interets ont ete l'indice de prix, tout comme le prix est un indice dans le domaine de l'offre et de la demande.

Tout ca a assez bien marche dans le passe -- pas toujours, mais en general --. Mais ce marche a ete fausse (biase) par les banques centrales qui ont casse les prix via un taux d'interet artificiellement trop bas. Et pourquoi ont elles fait ca? Par ordre de mufti des Etats surendettes bien sur, des Etats qui veulent des conditions speciales.

Alors, que est le resultat de ca? l'epargne ne fonctionne plus: les gens n'investissent plus dans les actions et les companies, et preferent depenser ce qu'ils ont dans la consommation. Il reste moins d'argent pour le secteur de la production. De plus, les assurances vies, les fonds etc... n'arrivent plus a produire des revenus, ce qui produit de la precarite chez les retraites qui recoivent leurs pensions de ces assurances et de ces fonds. Ces retraites ont meme besoin d'aides sociales pour compenser ca... ce qui exacerbe l'endettement des Etats... et reduit egalement le pouvoir d'achat, ... ce qui nuit de nouveau au secteur de la production.

L'inflation comme moyen de reduire la dette souveraine n'est que superficiellement une bonne idee. En realite, c'est un poison qui fait mal a l'economie en general, et qui ne contribue pas a reduire cette dette, elle ne fait que l'augmenter encore plus a long terme.
 
l'euro va rester , la crise va passée , comme les autres crises qui ont frappé le monde avant
et la france et l'europe vont retourner à la croissace et la production
la crise ne va pas rester jusqu'à la fin du monde

le probleme est chez ceux qui ne produisent rien , noyé dans la misére , et l'ignorance
et avec quelle matiere premiere...
 
S'il y avait un sondage à savoir : En France, faut-il rester ou sortir de la zone Euro ??

Qu'en pensez-vous ? Revenir à nos ancien Franc, seriez-vous favorable à cette idée ?

Quels seraient les risques selon vous ? est ce normal d'aider les pays ruinés comme la grèce à coup de milliard, d'intégrer des pays comme la croatie .. et refuser la Turquie .

A vous de jouer.
Tu aime ou tu la quitte !

lol j'ai toujours aimer ce chantage qui enlève toute possibilité de critique à l'égard de quelque chose.
 
Oui, effectivement. Mais l'inflation augmente le prix de l'energie et reduit le pouvoir d'achat des consommateurs, deux facteurs qui contribuent a nuire fortement au secteur productif.
l'inflation augmente certe les prix,mais quel est la priorité l&#8217;importation ou l'exportation ? il faut faire un choix et pour moi c'est l&#8217;exportation qui crée de l'emploi et fait prospéré l'économie,et malheuresement les produit européen ne sont pas concurrentielle contre un yuan systématiquement dévalué et un yen nippon qui l'est aussi même si ils l'ont fait apprécier sous les pression US mais les chinois il font ce qu'il leur chante,il faut que la BCE revoit ça politique economique
 
Il est souhaite que la France reste dans l'UE. On est toujours plus solide à plusieurs que seul ( sauf à disposer de ressources pétrolifères ou minières quasi-inépuisables dans son sol ).

Il est normal d'aider les pays en difficulté. Cela s'appelle Union et quand on est unis, il est normal de s'entraider. Et, qui sait, si ce n'est pas la Grèce qui nous filera un coup de main dans le futur.

Il est normal d'intégrer la Croatie ou tout autre pays européen qui a le " niveau " requis pour entrer dans l'UE. Dans le futur, s'ils le souhaitent, ce sera le tour de l'Albanie, la Bosnie, la Moldavie, l'Ukraine, etc...

La Turquie me semble pour l'instant trop éloignée des valeurs européennes pour prétendre y rentrer. Autant les Stambouliotes pourraient avoir leur place, autant cela me semble moins évident pour les habitants de Trabzon ou de Van.
Et, avant de faire rentrer la Turquie, place à la Russie, la Géorgie, l'Arménie et pourquoi pas même au Kazakhstan qui possède un plus vaste territoire européen que la Turquie.
On peut etre amener à aider, mais si ensuite c'est pour se ruiner, et être dans le rouge je ne vois pas l'interet. L'angleterre n'en fait pas parti et s'en sort plutot pas mal;
quand à l'entrée de la turquie, il faut peut etre attendre encore, mais pour moi ça reste une erreur de faire entrer des pays trop pauvre dans l'union, roumanie, et les autres pays de l'Est n'ont pas leur place. Forcément ils fuient leurs pays pour venir en france ou ailleurs, même le maroca plus de valeur monétaire que ces pays
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
l'inflation augmente certe les prix,mais quel est la priorité l’importation ou l'exportation ? il faut faire un choix et pour moi c'est l’exportation qui crée de l'emploi et fait prospéré l'économie,et malheuresement les produit européen ne sont pas concurrentielle contre un yuan systématiquement dévalué et un yen nippon qui l'est aussi même si ils l'ont fait apprécier sous les pression US mais les chinois il font ce qu'il leur chante,il faut que la BCE revoit ça politique economique
Il me semble que l'importation et l'exportation se tiennent la balance. D'un cote, on importe energie (en dollars), matieres premieres (en dollars et yuens), produits prefabriques (en yuens) destines au secteur de la production. Ensuite on combine tout ca dans un nouveau produit, et le re-exporte pour obtenir des dollars et des yuens pour completer le cycle. En gros, on n'est pas autant exportateurs qu'on ne le pense, on est egalement de forts importateurs. En net, oui, on profite parce que les produits exportes ont une valeur ajoutee... mais cette valeur ajoutee diminuera automatiquement, des que les couts de production, notamment l'energie, augmentent et bouffent la marge de profit. L'un depend de l'autre, et inversement.
 
On peut etre amener à aider, mais si ensuite c'est pour se ruiner, et être dans le rouge je ne vois pas l'interet. L'angleterre n'en fait pas parti et s'en sort plutot pas mal;
quand à l'entrée de la turquie, il faut peut etre attendre encore, mais pour moi ça reste une erreur de faire entrer des pays trop pauvre dans l'union, roumanie, et les autres pays de l'Est n'ont pas leur place. Forcément ils fuient leurs pays pour venir en france ou ailleurs, même le maroca plus de valeur monétaire que ces pays
Peut-être qu'à court terme ces pays vont nous appauvrir légèrement, mais à moyen terme ils vont s'enrichir grâce à leur entrée dans l'UE et nous enrichir à leur tour.

La seule erreur aura peut-être été d'en faire rentrer 10 d'un coup, mais 2 nouveaux pays tous les 10 ans me paraît être un rythme raisonnable.
 
Peut-être qu'à court terme ces pays vont nous appauvrir légèrement, mais à moyen terme ils vont s'enrichir grâce à leur entrée dans l'UE et nous enrichir à leur tour.

La seule erreur aura peut-être été d'en faire rentrer 10 d'un coup, mais 2 nouveaux pays tous les 10 ans me paraît être un rythme raisonnable.

J'avais l'impression qu'avant entrer dans l'euro c'etait entrer dans une élite qui allait concurencer les USA, mais comme t'as dit beaucoup trop sont entrer, et là c'est difficile, car tout le monde doit s'entraider, mais beaucoup tire l'europe vers le bas.

L'angleterre a bien fait de garder sa propre monnaie.
 
Haut