1 couteau, 2 morts, 3 blessés

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
Attaque au couteau dans un train entre Kiel et Hambourg : deux morts, trois blessés graves
Un homme a attaqué les passagers avec un couteau dans un train du Schleswig-Holstein.
La police a pu l'arrêter après que des témoins courageux l'aient arrêtés immédiatement après les crimes. L'auteur présumé est un palestinien.
 
Un terroriste belge se prend en otage et menace de se tuer s'il n'est pas libéré...
La police intervient... quatres morts...
Et un disparu... le terroriste...
 

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
Ainsi donc un Palestinien a poignardé une jeune fille de 17 ans et son compagnon de 19 ans à Brokstedt. Peu avant, un Erythréen d'Illerkirchberg a tué une écolière de 14 ans avec un couteau et blessé son amie. Trois jeunes morts inutilement.
Régulièrement des innocents sont tués de cette manière, dans les trains, dans les centres commerciaux, sur le chemin de l'école. Allemagne, pays des couteaux?

Ce que les auteurs ont en commun, c'est qu'ils sont arrivés en Allemagne au plus fort de la vague de réfugiés de 2014 à 2016, mais qu'ils ne se sont jamais intégrés . Une vie morne à travers les abris d'urgence et les maisons de réfugiés et marquée au début par de la petite délinquance puis les premiers actes de violence, jusqu'à ce que leur désespoir culmine dans une attaque meurtrière.
La migration est considérée comme une opportunité, comme un moyen de sortir de conditions intolérables dans leurs pays d'origine.
Le parcours des assassins de Brokstedt et d'Illerkirchberg rappelle que la migration est aussi une odyssée à l'issue incertaine.
Elle peut se traduire par une intégration réussie et une valeur ajoutée pour le pays d'accueil, mais aussi par la misère et la violence.
 
Ainsi donc un Palestinien a poignardé une jeune fille de 17 ans et son compagnon de 19 ans à Brokstedt. Peu avant, un Erythréen d'Illerkirchberg a tué une écolière de 14 ans avec un couteau et blessé son amie. Trois jeunes morts inutilement.
Régulièrement des innocents sont tués de cette manière, dans les trains, dans les centres commerciaux, sur le chemin de l'école. Allemagne, pays des couteaux?

Ce que les auteurs ont en commun, c'est qu'ils sont arrivés en Allemagne au plus fort de la vague de réfugiés de 2014 à 2016, mais qu'ils ne se sont jamais intégrés . Une vie morne à travers les abris d'urgence et les maisons de réfugiés et marquée au début par de la petite délinquance puis les premiers actes de violence, jusqu'à ce que leur désespoir culmine dans une attaque meurtrière.
La migration est considérée comme une opportunité, comme un moyen de sortir de conditions intolérables dans leurs pays d'origine.
Le parcours des assassins de Brokstedt et d'Illerkirchberg rappelle que la migration est aussi une odyssée à l'issue incertaine.
Elle peut se traduire par une intégration réussie et une valeur ajoutée pour le pays d'accueil, mais aussi par la misère et la violence.
Sinon le mec à l'attaque est de quelle origine ? J'ai un doute
 
Dernière édition:

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
Sinon le mec à l'attaque est de quelle origine j'ai un doute
Communiqué de la police allemande:

Bei dem Mann handelt es sich laut Innenministerium um Ibrahim A., einen 33-Jährigen aus Gaza ohne festen Wohnsitz.
Wie das Schleswig-Holsteinische Sozialministerium und das Bundesamt für Migration und Flüchtlinge (BAMF) mitteilten, war seine Staatszugehörigkeit ungeklärt. Bei seiner Einreise nach Deutschland im Jahr 2014 hatte sich der Mann als staatenloser Palästinenser vorgestellt.
 
Communiqué de la police allemande:

Bei dem Mann handelt es sich laut Innenministerium um Ibrahim A., einen 33-Jährigen aus Gaza ohne festen Wohnsitz.
Wie das Schleswig-Holsteinische Sozialministerium und das Bundesamt für Migration und Flüchtlinge (BAMF) mitteilten, war seine Staatszugehörigkeit ungeklärt. Bei seiner Einreise nach Deutschland im Jahr 2014 hatte sich der Mann als staatenloser Palästinenser vorgestellt.
Tu le fais exprès ou tu ne comprends pas l'ironie ?
 

Bjorn

زنان، زندگی، آزادی
Sans compétences linguistiques et sans formation, immigrer seul dans une culture étrangère nécessite une force psychologique et mentale.
Tous ne les apportent pas dans leurs bagages. Par conséquent, il n’y a rien de plus absurde que de laisser entrer des milliers de personnes sans contrôle, comme l’Allemagne l’a fait dans l’enthousiasme de sa culture d’accueil.
 
Haut