1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Autour de la collapsologie: l'effondrement qui vient !

Discussion dans 'Actualités internationales' créé par Personne2, 2 Septembre 2018.

La collapsologie est l’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder :...

  1. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  2. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Des scientifiques avertissent les Nations unies de la chute imminente du capitalisme
    par Servan Le Janne | 28/08/2018

    Une énergie considérable est déployée pour le répéter : « L’ère de l’énergie bon marché est terminée », alertent des biophysiciens finlandais dans un rapport remis aux Nations unies le 14 août 2018. Mais plutôt que de seulement reprendre ce constat à d’autres scientifiques, ils en tirent une conclusion sans appel : le modèle économique issu de l’ère industrielle arrive lui aussi à son terme. « Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité », nous nous tournons vers « des sources d’énergie moins efficientes », ce qui signifie que sa production nécessitera à l’avenir « plus d’efforts ».

    Les symptômes de la crise sont nombreux et se cumulent : « En plus du changement climatique rapide, de la perte de biodiversité et d’autres risques courus par l’environnement, les sociétés sont confrontées à une augmentation des inégalités et du chômage, une croissance ralentie, des niveaux de dettes en hausse ainsi qu’à l’impuissance des politiques. » Or, précisément, les paradigmes économiques ont été conçus en fonction d’un contexte désormais obsolète.

    L’abandon des énergies fossiles préconisé ne se fera pas sans mal. Mais mieux vaut initier le changement plutôt que de subir de plein fouet la mort du modèle en vigueur. C’est pourquoi, précisent les chercheurs, une gouvernance forte est nécessaire, la libre concurrence se révélant déficiente à nombre d’égards. « Il ne suffira pas à l’État de corriger les défaillances du marché », enfoncent les Finlandais. Seul acteur ayant la légitimité et la capacité d’engager une transition, il va donc devoir se dégager de grandes marges de manœuvre

    http://www.ulyces.co/news/des-scien...s-unies-de-la-chute-imminente-du-capitalisme/
     
  3. Yoel1

    Yoel1 VIB

    Inscrit:
    9 Février 2015
    Messages:
    7 489
    Likes:
    7 015
    C'est qu'en même inquiétant cette partie , elle sous-entendant que seule une dictature pourra imposer le changement écologique et fait fit des démocraties !!!
     
    Ebion apprécie ceci.
  4. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    38 931
    Likes:
    41 926
    L’État a pas de pouvoirs magiques... si un régime impose trop de contraintes à un peuple, notamment à un peuple qui vivait autrefois dans la liberté et l’abondance, il peut aussi bien y avoir des soulèvements populaires, voire des guerres civiles, un effondrement économique, une explosion des crimes contre la propriété... Les Cubains se soulèvent pas parce qu’ils n’ont connu que la pauvreté, ils sont un peu résignés pour ce qui est de changer leur pays, mais qu’on n’imagine pas qu’un pays riche, Amérique du Nord, Europe, Japon, accepterait de vivre comme les Cubains.

    Il aurait fallu amorcer un virage écologique il y a 30 ans, cela aurait été plus doux.
     
    didadoune apprécie ceci.
  5. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    38 931
    Likes:
    41 926
    Les Chinois commencent à se préoccuper de l’environnement au moment où les USA régressent. Et il faut reconnaître ceci : quand les Chinois se fixent un objectif, ils mettent le paquet pour y arriver, c’est pas les scrupules de conscience qui les retiennent! C’est effectivement l’avantage qu’a cette dictature. Cela n’empêche pas que la plupart des dictatures ne « fonctionnent » pas, du point de vue du rendement. Déjà la plupart des dictateurs n’ont pas foi en leur peuple, ils ne sont là que pour l’exploiter, vivre à ses dépens et détourner du fric pour l’investir dans des actifs dans d’autres pays!!
     
    CAMPESINO et Yoel1 aiment ça.
  6. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  7. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Oui cela peut sembler paradoxal et même inquiétant une sorte de dictature verte !
    Bon pas de dictature verte , continuons avec notre moins pire des systèmes notre démocratie parlementaire ..Les échéances électorales à 5 ans permettent-elle une transition écologique radicale permettant d'éviter un effondrement systémique ? Non .
    Donc il y aura effondrement...Effondrement qui sera suivi d'une chute brutale de la consommation , de corruption et de chaos politique ...A coté Cuba semblera une île paradisiaque !

    Juste pour réfléchir ...Une guerre au moyen orient fait exploser les prix du pétrole, provoque une grave crise boursière que les banques centrale cette fois ne parviennent pas à enrayé...ajouté à de mauvaises récoltes suite à plusieurs années de problèmes climatiques...les gens s'affolent vident les magasins ( 3 jours dans les grandes villes...) ...au bout d'une semaine tu as le choix entre aller travailler mais sans assurance d'être payé ou te débrouiller pour trouver quelque chose à manger à ta famille, tu es policier tu fais quoi? Tu empéches les illages ou tu cherches un moyen de nourrir ta famille? Tu est employé dans une centrale nucléaire , tu vas au taf parce que tuas le sens du devoir ou tu cherches une combine pour trouver des patates à échanger ..Il faut 1 mois pour arrêter une centrale nucléaire...

    Je délire?
    L'armée qui a pour fonction de protéger les civils travaille pourtant sur des scénarios catastrophe de ce genre !

    Donc un certains cahot mieux vaudrait un pouvoir assez fort et soutenu par une bonne base ...je ne suis pas sur par exemple qu'un Macron ait le bon profil ...

     
  8. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  9. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  10. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  11. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Sécheresse : en haute Corrèze, de l'eau potable acheminée par camion-citerne pour éviter la pénurie
    Mercredi 19 septembre 2018 à 16:39Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

    La sécheresse est si sévère en haute Corrèze que de l'eau potable va être acheminée par camion-citerne dans les environs de Bort les Orgues pour éviter la pénurie. Alors que les opérations devaient débuter ce mercredi après-midi, elles devraient être lancées ce jeudi.

    https://www.francebleu.fr/infos/cli...ion-citerne-pour-eviter-la-penurie-1537367999
     
  12. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  13. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Effondrement à long terme... fantasme ou réalité ?
    Mise en ligne le : jeudi, 27 septembre 2018

    Charles, ne crois tu pas que tu dérapes avec tes idées d'effondrement. Le monde connaît des crises, mais ne s'est jamais effondré !


    Le monde... quel monde ?

    Notre monde industriel repose sur plusieurs facteurs qui ne seront plus vérifiables pour la première fois depuis 150 ans à horizon 15 ans.

    Depuis 150 ans, nous avons une pyramide démographique ascendante. Elle ne le sera plus sous 15 ans. Le Japon est le plus touché avec une réduction de la population de 130 à 100 millions d'habitants. Ce pays s'en sort grâce à un modèle basé sur l'exportation. Tout un chacun peut comprendre que si de nombreux pays sont touchés au même moment par un souci démographique, la porte de sortie des exports ne peut plus fonctionner pour l'ensemble des protagonistes.

    La deuxième conséquence démographique, c'est que le monde industriel vit avec une collecte d'argent sur les actifs pour payer les retraites des personnes âgées. Entre la politique des taux réels négatifs pendant 5 à 10 ans, plus le fait que la balance comptable démographique rend impossible le système... ce sera la faillite presque à coup sûr !

    Troisième variable qui ne va plus exister à horizon 15 ans, le pétrole. Nous sommes une civilisation du pétrole. Aujourd'hui, on consomme 100 millions de baril. Le pic pétrolier conventionnel a eu lieu dans les années 2000. Nous nous sommes offerts 15 à 20 ans de répit avec le pétrole de schiste... maintenant, si on ne trouve pas une nouvelle solution pour l'énergie, tout notre système va la aussi s'écrouler car le pic du pétrole de schiste est pour bientôt !

    Cette convergence sociale démographique avec le modèle énergétique non duplicable rend hautement improbable un futur cohérent à l'image de notre passé depuis 150 ans.

    Charles Dereeper
    http://www.objectifeco.com/economie...drement-a-long-terme-fantasme-ou-realite.html
     
  14. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  15. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Notre civilisation touche à sa fin, assure la Nasa
    L'étude parrainée par le Goddard Space Flight Center de l'agence spatiale américaine dénonce notamment la surexploitation des ressources.
    (source : Le point)
    Et si notre civilisation s'effondrait d'ici quelques décennies ? C'est en tout cas ce qu'assure une étude parrainée par le Goddard Space Flight Center de la Nasa et relayée par le journal britannique Guardian. Les chercheurs ne manquent pas d'argument pour justifier la fin de la civilisation industrielle. Selon l'agence spatiale américaine, la surexploitation des ressources et la répartition des richesses de plus en plus inégale seraient à l'origine de cet effondrement.

    Les scientifiques se sont appuyés sur l'histoire d'anciennes civilisations, et notamment les empires romain, mésopotamien, gupta, pour bâtir leur raisonnement. À l'aide du modèle inventé par le mathématicien Safa Motesharrei et des chercheurs en sciences sociales, les scientifiques se sont penchés sur la population, le climat, l'agriculture, l'énergie, la répartition des richesses des différents empires. Et les chercheurs de conclure que, depuis 5 000 ans, les civilisations craquent lorsque les hommes surexploitent les ressources et organisent la société entre un petit nombre de riches et une masse de pauvres.


    Différentes hypothèses
    Deux scénarios ont par ailleurs été envisagés par les chercheurs dans le cadre l'étude. Mauvaise nouvelle : ils conduisent tous deux à l'effondrement de notre civilisation d'ici quelques décennies. Pour commencer, les experts ont imaginé le cas dans lequel les plus riches, de moins en moins nombreux, mais toujours plus aisés, s'accapareraient les richesses, laissant les plus pauvres dépérir, et surtout entraînant la disparition de la masse des travailleurs, et donc la fin de notre civilisation industrielle.

    Deuxième scénario : une trop grande exploitation des ressources entraînerait la disparition des plus pauvres, et par la suite, la fin des élites.

    Pour éviter ces scénarios catastrophes, l'étude souligne donc l'importance de réduire les inégalités économiques afin que les ressources soient mieux réparties, mais aussi l'enjeu crucial d'une baisse de la consommation des ressources non renouvelables et de la croissance de la population. Au contraire, les progrès technologiques, souvent mis en avant pour contrer de tels scénarios catastrophes, sont balayés par les chercheurs de cette étude. Ces derniers estiment que les avancées technologiques auront des conséquences négatives, et notamment une plus forte consommation et une exploitation croissante des ressources.

    https://www.lepoint.fr/sciences-nat...nasa-19-03-2014-1803180_1924.php#xtor=CS2-238
     
    didadoune apprécie ceci.
  16. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
  17. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    38 931
    Likes:
    41 926
    En conclusion : on est foutus.

    Ça fait au moins 30 ans que les scientifiques, philosophes et militants sérieux plaident pour un virage écologique, et ça a eu presque aucun résultat. On consomme encore de plus en plus, on pollue encore autant, le climat se dérègle de plus en plus fortement. Les gens bien intentionnés ont pas pris la juste mesure de l’immense force d’inertie du système économique de consommation de masse, ni de la tendance des démocraties à faire du sur-place (un gouvernement élu défait les actions du gouvernement défait) ou le peu de respect pour les faits scientifiques (qui va en empirant : le mouvement Trump est un symptôme d’un cancer généralisé en Occident).
     
    Personne2 apprécie ceci.
  18. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Quand des chercheurs appellent à nous préparer à l'effondrement climatique
    Pablo Maillé

    « Nouveau débat climatique : comment s’adapter à la fin du monde ». Dans un récent article, le magazine américain Bloomberg s’interroge : l’effondrement écologique est-il déjà en cours ? Et si oui, comment s’y préparer ? De plus en plus intéressés par ces questions, certains chercheurs américains préconisent des mesures radicales. D'après eux, la question n’est plus « Quand ? » mais « Comment s’y préparer ? ». https://m.usbeketrica.com/article/comment-preparer-l-effondrement-climatique
     
  19. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Brève introduction à la collapsologie

     
  20. Personne2

    Personne2

    Inscrit:
    28 Septembre 2014
    Messages:
    1 402
    Likes:
    1 191
    Urgence climatique : seuls ceux qui ont des ressources psychologiques fortes peuvent vivre avec
    Publié le dimanche 16 décembre 2018

    C'est l'avis du philosophe australien Clive Hamilton. Il était présent à la COP21 à Paris, il a suivi la COP24. Pour lui, cela fait peur de penser à un monde à +4°C, alors on se protège en utilisant des mécanismes de défense. Il est assez pessimiste pour l'avenir.

    Face à la terrible vérité scientifique du changement climatique, les humains mettent en place divers "mécanismes de défense psychologiques", explique le philosophe australien Clive Hamilton. Peu nombreux sont ceux capables de "vivre avec, au quotidien", poursuit l'auteur du best-seller "Requiem pour l'espèce humaine". Paru en 2010, cet ouvrage décrit l'installation d'un enfer sur Terre, avec moins d'un milliard d'êtres humains sur Terre. Une prévision pour le XXIIe siècle.


    Hamilton était présent dans les coulisses de la COP21, et à l'époque, alors qu'on annonçait la signature de l'Accord de Paris, il était optimiste. Mais il estime aujourd'hui qu'il est tombé dans un piège : "La COP de Paris était unique (...), on avait l'impression d'être enfin à un tournant. L'ambiance était grisante, et je suis tombé dans le piège. Quelques obstinés comme (le scientifique) Kevin Anderson, disaient 'il est trop tard, ça ne marchera pas', mais j'ai choisi d'écouter des gens engagés convaincus que c'était un tournant. Une lueur d'espoir après des années d'accablement semblait libérateur. J'aurais dû me méfier. Qu'est-ce qui s'est passé ? En un mot, Trump. N'oubliez-pas qu'il a été élu en tant que climato-sceptique".

    Selon Clive Hamilton, l'accusation contre le catastrophisme est "une invention astucieuse d'une entreprise de relations publiques travaillant pour les énergies fossiles. En fait, les scientifiques et les défenseurs de l'environnement ont hésité à dire la vérité au public sur l'ampleur et l'irréversibilité du réchauffement. Il y a plusieurs raisons pour minimiser les dangers. Certains scientifiques se sont laissés intimider, subissant les attaques constantes des négationnistes de la science climatique et des politiques conservateurs. Ce sont des êtres humains, mais en tant qu'experts ils ont une responsabilité d'informer la population sur la science, surtout quand les pires scénarios deviennent réalité. Les défenseurs de l'environnement ont d'autres raison. Ils sont convaincus que raconter des histoires de fin du monde est contre productif, qu'ils doivent donner de l'espoir aux gens parce que la morosité les immobiliserait ou bien ils voudraient faire la fête en attendant de mourir".

    Arrivé à un point où le réchauffement climatique est irréversible et ne peut être qu'éventuellement limiter dans son augmentation, les pays et les peuples réagissent différemment. Clive Hamilton fait la différence entre les États-Unis, "où l'optimisme est enraciné dans la culture", et l'Europe et sa longue histoire de violences, où, selon lui, "les Européens sont mieux préparés psychologiquement pour ce qui va arriver"_

    _"Quand quelqu'un me dit 'nous devons donner de l'espoir aux gens', je lui réponds: 'Espoir de quoi ?' Nous avons dépassé le cap d'un réchauffement climatique réversible. La question est maintenant : que devons-nous faire pour le contenir sous les +2°C et non +4°C? Un vœu pieu est propagé par certains, convaincus (...) que les humains vont créer un monde magnifique de prospérité pour tous dans un jardin des délices.

    Devant la prise de conscience généralisée et la mobilisation croissante des citoyens, des jeunes, face à l'urgence climatique, il y a une demande de réponse politique. Toutefois, chacun, au quotidien a une manière différente de réagir.

    " Il y a ceux qui nient la vérité, ceux qui se disent que ça ne peut pas être si terrible, ceux qui croient qu'une solution sera trouvée pour faire disparaître le problème, et ceux qui connaissent la vérité mais qui ne la laisse sortir que par moment. Seuls quelques uns, avec des ressources psychologiques fortes, sont capables de vivre avec en permanence. Certains militants sont comme ça. Cela fait peur de penser à un monde à +4°C, les extinctions, les mauvaises récoltes, les migrations de masse, les tempêtes et les incendies. Alors on se protège en utilisant des mécanismes de défense psychologiques. On l'ignore, on ne lit pas certains reportages, on se dit que les humains ont résolu d'autres problèmes difficiles, ou on espère que Dieu nous sauvera", explique Clive Hamilton.

    https://www.franceinter.fr/environn...rces-psychologiques-fortes-peuvent-vivre-avec