بسم (bism) est il le 100 nom d'Allah?

Avant je me prosterner au soleil maintenant c'est lui qui se prosterne à moi, /soujoud /acceptation des lois du Créateur en faisant le pourquoi il a était créé comme tt la nature un programme attitré à chaque choses ,le soleil se lève et se couche comme il lui a était prescrit de faire sans dévié de l'ordre c'est sa le soujoud, c'est pas de se courbé physiquement 😓😓😓😓😓😓😓
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
Le ism c'est bien le nom non?

B est un son naturel avec son champ de fréquences qui lui corespond: bébé, bien, bon, babines, biberon, balbutiements... B représente les mamelles, la vache.
L'abondance (A bon dense) en somme, ce qui comble (*** blé) et la naissance ( n est sens, ou n essence). N le facteur commun, nūn.

La meilleur traduction pour bismillah en français reste: En Ton nom (Dieu). Et le nom de Dieu reste nom de Dieu lol. Amen
ism=إسم veut dire nom, si on veut dire au nom il faut ajouter B باسم,mais bizarrement le coran est descendu avec le mot qui se prononce بسم et pas باسم ,les anciens arabes ont rien compris et penser que بسم=باسم et ont même ajoutés une règle unique après, pour dire ca uniquement dans le coran même si Allah a déjà mentionné باسم dans le coran et a bien fait la différence entre ses deux mots باسم et بسم .
En fait il n'existe aucun langue ou invente une seule règle dans un contexte particuliers uniquement pour un seul mot.

Certains disent que le prophète Suleyman connaissait بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ bah ca explique ses pouvoir incroyables car il connait le vrai nom Dieu بِسْمِ.

et si on creuse un peu on trouve que ce mot n'a pas de voyelle et il y avait une langue ancienne avant l'arabe et l'herbeux et ou بِسْمِ signifie le sourire.
Donc cool Dieu son propre et vrai nom signifie le sourire et aucun de ses 99 nom dans le coran ne signifie le souriant...
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
ism=إسم veut dire nom, si on veut dire au nom il faut ajouter B باسم,mais bizarrement le coran est descendu avec le mot qui se prononce بسم et pas باسم ,les anciens arabes ont rien compris et penser que بسم=باسم et ont même ajoutés une règle unique après, pour dire ca uniquement dans le coran même si Allah a déjà mentionné باسم dans le coran et a bien fait la différence entre ses deux mots باسم et بسم .
En fait il n'existe aucun langue ou invente une seule règle dans un contexte particuliers uniquement pour un seul mot.

Certains disent que le prophète Suleyman connaissait بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ bah ca explique ses pouvoir incroyables car il connait le vrai nom Dieu بِسْمِ.

et si on creuse un peu on trouve que ce mot n'a pas de voyelle et il y avait une langue ancienne avant l'arabe et l'herbeux et ou بِسْمِ signifie le sourire.
Donc cool Dieu son propre et vrai nom signifie le sourire et aucun de ses 99 nom dans le coran ne signifie le souriant...
Le sourire oui 🙂
 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
Salam a tous le monde,

بِسْمِ اللَّـهِ الرَّحْمَـٰنِ الرَّحِيمِ
Au nom d'Allah, le plus gracieux, le plus miséricordieux
بِسْمِ n'est pas un mot d'origine arabe, Au nom veut dire plutôt بإسمي

Et si بِسْمِ est le 100 nom d'Allah et Allah commence le coran par 4 de ses noms...
"Bism" est une forme contractée qui signifie "Au nom de" dans un arabe qui n'est certainement pas celui issu des différentes réformes linguistiques qui ont eu lieu longtemps après la mort du Prophète sws. Allah est aussi une forme contractée. Al-Lah = Le Dieu pour signifier Dieu l'unique par différenciation des autres divinités pré-islamiques comme Al-Aziz, Manat, Manaf, Al-lat, Al Uzza et qui a existé avant l'Islam pour se démarquer des autres divinités mineures.

Il ne faut pas chercher trop loin. "lah" en arabe est à relier aux suffixe "il" ou "el" (Isma-il, Isra-il, Israf-il, 3azra-il, Mikha-il, etc..) en sémitique et à "ilû" en Akkadien. Cela ne souffre d'aucune sorte d'interprétation.

++
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
"Bism" est une forme contractée. Allah est aussi une forme contractée. Al-Lah = Le Dieu pour signifier Dieu l'unique par différenciation des autres divinités pré-islamiques comme Al-Aziz, Manat, Manaf, Al-lat, Al Uzza.

Il ne faut pas chercher trop loin. "lah" en arabe est à relier aux suffixe "il" ou "el" (Isma-il, Isra-il, Israf-il, 3azra-il etc..) en sémitique et à "ilû" en Akkadien. Cela ne souffre d'aucune sorte d'interprétation.

++
bah non la tu montre des exemples vasy montre moi des exemples ou on supprime le إ comme باسم quelque soit le type d'écriture arabe?
Il n'est pas juste d'inventer une seule règle pour un seul mot,c'est illogique dans toute les langues celui qui y a inventé cette unique règle pour expliquer un mot dans le coran connaissait pas que c'est illogique de faire ca dans tous les langues...
 
Dernière édition:
"Bism" est une forme contractée qui signifie "Au nom de" dans un arabe qui n'est certainement pas celui issu des différentes réformes linguistiques qui ont eu lieu longtemps après la mort du Prophète sws. Allah est aussi une forme contractée. Al-Lah = Le Dieu pour signifier Dieu l'unique par différenciation des autres divinités pré-islamiques comme Al-Aziz, Manat, Manaf, Al-lat, Al Uzza et qui a existé avant l'Islam pour se démarquer des autres divinités mineures.

Il ne faut pas chercher trop loin. "lah" en arabe est à relier aux suffixe "il" ou "el" (Isma-il, Isra-il, Israf-il, 3azra-il, Mikha-il, etc..) en sémitique et à "ilû" en Akkadien. Cela ne souffre d'aucune sorte d'interprétation.

++
Salam hlik,

 
"Bism" est une forme contractée qui signifie "Au nom de" dans un arabe qui n'est certainement pas celui issu des différentes réformes linguistiques qui ont eu lieu longtemps après la mort du Prophète sws. Allah est aussi une forme contractée. Al-Lah = Le Dieu pour signifier Dieu l'unique par différenciation des autres divinités pré-islamiques comme Al-Aziz, Manat, Manaf, Al-lat, Al Uzza et qui a existé avant l'Islam pour se démarquer des autres divinités mineures.

Il ne faut pas chercher trop loin. "lah" en arabe est à relier aux suffixe "il" ou "el" (Isma-il, Isra-il, Israf-il, 3azra-il, Mikha-il, etc..) en sémitique et à "ilû" en Akkadien. Cela ne souffre d'aucune sorte d'interprétation.

++
Pour la mort du (prophète).
La conscience va en prendre un coup 🤔

 
"Bism" est une forme contractée qui signifie "Au nom de" dans un arabe qui n'est certainement pas celui issu des différentes réformes linguistiques qui ont eu lieu longtemps après la mort du Prophète sws. Allah est aussi une forme contractée. Al-Lah = Le Dieu pour signifier Dieu l'unique par différenciation des autres divinités pré-islamiques comme Al-Aziz, Manat, Manaf, Al-lat, Al Uzza et qui a existé avant l'Islam pour se démarquer des autres divinités mineures.

Il ne faut pas chercher trop loin. "lah" en arabe est à relier aux suffixe "il" ou "el" (Isma-il, Isra-il, Israf-il, 3azra-il, Mikha-il, etc..) en sémitique et à "ilû" en Akkadien. Cela ne souffre d'aucune sorte d'interprétation.

++
Al Lah. 👍👍👍👍👍
 
on aurait donc 2 exceptions grammaticales rien que dans بِسْمِ اللَّهِ :
  • une avec بِسْمِ au lieu de بِاسْمِ
  • une avec اللَّهِ (al+lah ou al+ilah?)


normalement, on devrait pouvoir retrouver la documentation/consignation/énonciation au sujet de ces exceptions et le pourquoi (la langue arabe ayant des règles bien strictes ne laissant pas place au hasard)... il faudrait donc rechercher cela

salam,

96:1 بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

======> بِاسْمِ



1:1 بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

======> بِسْمِ


je ne trouve rien sur des exceptions grammaticales de ce genre...

la clé doit se trouver là :

27:30 إِنَّهُ مِن سُلَيْمَانَ وَإِنَّهُ بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Elle vient de Salomon; et c'est: «Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

notamment :
إِنَّهُ مِن

وَإِنَّهُ بِ (et بِ c'est "avec"/"au moyen de"/"par le biais de"/..., pas "au" il me semble)
 
Salam a tous le monde,

بِسْمِ اللَّـهِ الرَّحْمَـٰنِ الرَّحِيمِ
Au nom d'Allah, le plus gracieux, le plus miséricordieux
بِسْمِ n'est pas un mot d'origine arabe, Au nom veut dire plutôt بإسمي

Et si بِسْمِ est le 100 nom d'Allah et Allah commence le coran par 4 de ses noms...

Salam,

1-Tafseer Mazhari, Volume 1 page 3 par Qazi Sanaullah Paani Patti
2-Tafseer Qurtubi, Volume 1 page 92, Muqqadmah Tafseer
3-Tafseer Fatah al Qadeer, Volume 1 page 7 par Qazi Shokani
4-Tafseer Khazin, Volume 1 page 12, Muqqadmah
5-Tafseer Ibn Kathir, Volume 1 page 20, Farid Book Depot, Dehli
6-Tafseer Ahkaam al Quran al Jasaas
7-Noor al Anwar , page 9
8-Tafseer Kabeer, Volume 1 page 151
9-Tafseer Madarik , Volume 1 page 13
10-Tafseer Kashaf, Volume 1 page 1 par Allamah Zamakhshari
11-Umdatul Qari Shrah Sahih Bukhari, Volume 1 page 12


Tafsir Khazin:
"L'imam Abou Hanifa, l'Imam Malik et l'imam Auzai ont attesté que " Bismillah " ne fait pas partie de la sourate Fatiha, ni d'aucune autre sourate du Coran"


Tafsir Kabeer:
وأما أبو حنيفة رحمه الله تعالى فإنه قال : بسم الله ليس بآية منها
"Bien que Abu Hanifa la miséricorde d'Allah soient sur lui ait dit: «Bismillah n'est pas un verset de celui-ci»


Imam Fakhruddin Razi écrit dans le Tafsir Kabeer, Volume 1 page 151:
وقال مالك والأوزاعي رضي الله تعالى عنهما : إنه ليس من القرآن إلا في
سورة النمل ، ولا يقرأ لا سراً ، ولا جهراً إلا في قيام شهر رمضان
"Imam Malik et Auzai qu'Allah soit satisfait d'eux a dit:« Cela (Bismillah) n'est pas une partie du Coran sauf dans la Sourate Naml et que d'autre part pendant le Ramadan, cela ne devrait pas être récité, ni dans les coeur, ni à haute voix "
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
salam,

96:1 بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

======> بِاسْمِ



1:1 بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

======> بِسْمِ


je ne trouve rien sur des exceptions grammaticales de ce genre...

la clé doit se trouver là :

27:30 إِنَّهُ مِن سُلَيْمَانَ وَإِنَّهُ بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Elle vient de Salomon; et c'est: «Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

notamment :
إِنَّهُ مِن

وَإِنَّهُ بِ (et بِ c'est "avec"/"au moyen de"/"par le biais de"/..., pas "au" il me semble)

19. Il sourit, amusé par ses propos et dit : "Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux".

😉

Merci.
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
salam,

96:1 بِاسْمِ رَبِّكَ الَّذِي خَلَقَ
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

======> بِاسْمِ



1:1 بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

======> بِسْمِ


je ne trouve rien sur des exceptions grammaticales de ce genre...

la clé doit se trouver là :

27:30 إِنَّهُ مِن سُلَيْمَانَ وَإِنَّهُ بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Elle vient de Salomon; et c'est: «Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

notamment :
إِنَّهُ مِن

وَإِنَّهُ بِ (et بِ c'est "avec"/"au moyen de"/"par le biais de"/..., pas "au" il me semble)
Salam,

La différence dans le coran entre les deux بِسْمِ et بِاسْمِ est issus de la manière oral de prononcer ce mot car le coran est descendu par voix oral.
Les racines des deux mots sont différentes même en signification, un signifie le ciel et l'autre le sourire .

C'est intéressent de savoir que Suleyman connaissez le vrai nom de dieu بِسْمِ ca explique ses pouvoirs, c'est un plus pour cette théorie .
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
Salam,

1-Tafseer Mazhari, Volume 1 page 3 par Qazi Sanaullah Paani Patti
2-Tafseer Qurtubi, Volume 1 page 92, Muqqadmah Tafseer
3-Tafseer Fatah al Qadeer, Volume 1 page 7 par Qazi Shokani
4-Tafseer Khazin, Volume 1 page 12, Muqqadmah
5-Tafseer Ibn Kathir, Volume 1 page 20, Farid Book Depot, Dehli
6-Tafseer Ahkaam al Quran al Jasaas
7-Noor al Anwar , page 9
8-Tafseer Kabeer, Volume 1 page 151
9-Tafseer Madarik , Volume 1 page 13
10-Tafseer Kashaf, Volume 1 page 1 par Allamah Zamakhshari
11-Umdatul Qari Shrah Sahih Bukhari, Volume 1 page 12


Tafsir Khazin:
"L'imam Abou Hanifa, l'Imam Malik et l'imam Auzai ont attesté que " Bismillah " ne fait pas partie de la sourate Fatiha, ni d'aucune autre sourate du Coran"


Tafsir Kabeer:
وأما أبو حنيفة رحمه الله تعالى فإنه قال : بسم الله ليس بآية منها
"Bien que Abu Hanifa la miséricorde d'Allah soient sur lui ait dit: «Bismillah n'est pas un verset de celui-ci»


Imam Fakhruddin Razi écrit dans le Tafsir Kabeer, Volume 1 page 151:
وقال مالك والأوزاعي رضي الله تعالى عنهما : إنه ليس من القرآن إلا في
سورة النمل ، ولا يقرأ لا سراً ، ولا جهراً إلا في قيام شهر رمضان
"Imam Malik et Auzai qu'Allah soit satisfait d'eux a dit:« Cela (Bismillah) n'est pas une partie du Coran sauf dans la Sourate Naml et que d'autre part pendant le Ramadan, cela ne devrait pas être récité, ni dans les coeur, ni à haute voix "
Bah c'est encore un plus c'est pourquoi ce nom de dieu est dite caché ,il est la et il n'est pas la ,en plus les grands savants dans l'histoire de l'islam le chercher et même eux quand ils font le tafssir du coran a la fin ils émettent un doute et disent que seul Allah sait.
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
Salam,

1-Tafseer Mazhari, Volume 1 page 3 par Qazi Sanaullah Paani Patti
2-Tafseer Qurtubi, Volume 1 page 92, Muqqadmah Tafseer
3-Tafseer Fatah al Qadeer, Volume 1 page 7 par Qazi Shokani
4-Tafseer Khazin, Volume 1 page 12, Muqqadmah
5-Tafseer Ibn Kathir, Volume 1 page 20, Farid Book Depot, Dehli
6-Tafseer Ahkaam al Quran al Jasaas
7-Noor al Anwar , page 9
8-Tafseer Kabeer, Volume 1 page 151
9-Tafseer Madarik , Volume 1 page 13
10-Tafseer Kashaf, Volume 1 page 1 par Allamah Zamakhshari
11-Umdatul Qari Shrah Sahih Bukhari, Volume 1 page 12


Tafsir Khazin:
"L'imam Abou Hanifa, l'Imam Malik et l'imam Auzai ont attesté que " Bismillah " ne fait pas partie de la sourate Fatiha, ni d'aucune autre sourate du Coran"


Tafsir Kabeer:
وأما أبو حنيفة رحمه الله تعالى فإنه قال : بسم الله ليس بآية منها
"Bien que Abu Hanifa la miséricorde d'Allah soient sur lui ait dit: «Bismillah n'est pas un verset de celui-ci»


Imam Fakhruddin Razi écrit dans le Tafsir Kabeer, Volume 1 page 151:
وقال مالك والأوزاعي رضي الله تعالى عنهما : إنه ليس من القرآن إلا في
سورة النمل ، ولا يقرأ لا سراً ، ولا جهراً إلا في قيام شهر رمضان
"Imam Malik et Auzai qu'Allah soit satisfait d'eux a dit:« Cela (Bismillah) n'est pas une partie du Coran sauf dans la Sourate Naml et que d'autre part pendant le Ramadan, cela ne devrait pas être récité, ni dans les coeur, ni à haute voix "

C'est intéressant mais a t'on plus de développement sur le sujet?
Tires tu une conclusion de cela?
 
19. Il sourit, amusé par ses propos et dit : "Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux".

😉

Merci.

Salam,

La différence dans le coran entre les deux بِسْمِ et بِاسْمِ est issus de la manière oral de prononcer ce mot car le coran est descendu par voix oral.
Les racines des deux mots sont différentes même en signification, un signifie le ciel et l'autre le sourire .

C'est intéressent de savoir que Suleyman connaissez le vrai nom de dieu بِسْمِ ca explique ses pouvoirs, c'est un plus pour cette théorie .


Salam,

dans le 27:19 تَبَسَّمَ a l'air de venir de la racine بسم, avec le verbe correspondant à la forme 5.
Alors que pour بِسْمِ, si on enlève le بِ, ça a l'air de venir non pas de أَسْمَى (qui reprend la notion de nommer et de nom) mais de سَمَا (avec la notion de grandeur, d'excellence, de supériorité, élévation...).

Pour moi en tout cas, ce n'est pas sourire; et بِاسْمِ et بِسْمِ ont l'air d'être 2 choses différentes, leurs utilisations dans le qur'an le démontrent

ce qui est intéressant c'est qu'au lieu de parler "au nom d'Allah" (qui semble de toute manière inappropriée, puisque ce serait plutôt "avec"/"au moyen de"/ "par le biais de"), on mentionnerait ainsi plutôt sa grandeur/supériorité/altesse/excellence ce qui ferait le lien avec ar-Rahman et ar-Rahim, ce qu'a fait suleyman (la lettre était de lui, avec dedans la grandeur/supériorité/altesse/excellence d'Allah)
 
Salam,

La différence dans le coran entre les deux بِسْمِ et بِاسْمِ est issus de la manière oral de prononcer ce mot car le coran est descendu par voix oral.
Les racines des deux mots sont différentes même en signification, un signifie le ciel et l'autre le sourire .

C'est intéressent de savoir que Suleyman connaissez le vrai nom de dieu بِسْمِ ca explique ses pouvoirs, c'est un plus pour cette théorie .

si cela vient d'une manière de prononcer différente, il n'y a pas de raison que dans une même version, on ait les 2 façons.
De plus, à ma connaissance (limitée certes actuellement), il n'y a dans aucune version (warsh, hafs, qalun, ...) les 2 manières d'écrire pour un même verset.

Par rapport à ce que tu dis, je verrais plutôt une différence entre سْمِ et اسْمِ et non pas entre اسْمِ et بِسْمِ (cf. mon message précédent)
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
Salam,

dans le 27:19 تَبَسَّمَ a l'air de venir de la racine بسم, avec le verbe correspondant à la forme 5.
Alors que pour بِسْمِ, si on enlève le بِ, ça a l'air de venir non pas de أَسْمَى (qui reprend la notion de nommer et de nom) mais de سَمَا (avec la notion de grandeur, d'excellence, de supériorité, élévation...).

Pour moi en tout cas, ce n'est pas sourire; et بِاسْمِ et بِسْمِ ont l'air d'être 2 choses différentes, leurs utilisations dans le qur'an le démontrent

ce qui est intéressant c'est qu'au lieu de parler "au nom d'Allah" (qui semble de toute manière inappropriée, puisque ce serait plutôt "avec"/"au moyen de"/ "par le biais de"), on mentionnerait ainsi plutôt sa grandeur/supériorité/altesse/excellence ce qui ferait le lien avec ar-Rahman et ar-Rahim, ce qu'a fait suleyman (la lettre était de lui, avec dedans la grandeur/supériorité/altesse/excellence d'Allah)

Salam,

Oui probablement que ce n'est pas "souriant" mais il y a quelque chose à gratter. Je pense que cela reste étroitement lié dans le TON, tout est dans le ton.

Je trouve cela très intéressant mais je n'ai pas toutes les compétences nécessaires à ce niveau.

Je ne voudrais pas t'embêter mais si à l'avenir tu pouvais me mettre les correspondances des termes arabes j'en serait ravi.

Les racines trilitère peuvent nous aider en explorant le champ lexical et sémantique.

Je trouve le sujet fascinant.
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
Dans le coran 27.19 est l'Unique verset où le mot souri- est présent.

C'est un indice que je considère.
 
Bah c'est encore un plus c'est pourquoi ce nom de dieu est dite caché ,il est la et il n'est pas la ,en plus les grands savants dans l'histoire de l'islam le chercher et même eux quand ils font le tafssir du coran a la fin ils émettent un doute et disent que seul Allah sait.

le soucis avec le "caractère caché" c'est qu'on commence à rentrer dans un modèle économique type kabbale dans le judaïsme.

On parle quand même d'un message dit clair et explicite par son expéditeur, non?

La kabbale aussi a ses grands savants...

tu te rends compte que pour être qualifié de "savant, il y a je ne sais pas combien d'années d'études à effectuer, pour en final arriver à des divergences (ça c'était plutôt à l'époque et pourtant pas très loin des premiers temps) ou leurs validations/confirmations (de nos jours, les savants ne font que rabâcher majoritairement ce qui a été fait par leurs prédécesseurs) et conclure par "Allah sait"

Allah sait, faut pourtant pas longtemps pour le comprendre sans avoir à diverger sur quoique ce soit...
 
C'est intéressant mais a t'on plus de développement sur le sujet?
Tires tu une conclusion de cela?

d'après la tradition, abu hanifa est le plus proche chronologiquement des premiers temps. Il utilisait le raisonnement et l'analogie pour donner ses avis.
malik lui se référait à ce qui se faisait ou ne faisait pas à médine pour donner ses avis à lui.

ils ont eu plusieurs sujets d'accrochage (hanifa et malik) mais sur ce point là ils sont alignés

shafi'i qui n'est pas du tout de leur avis sur la bismillah lui était principalement focalisé sur les hadiths (qui sont arrivés des siècles après les premiers temps), on soupçonne d'ailleurs bukhari d'être shafi'ite...

je ne peux pas vraiment conclure mais juste faire ces constats.

Mes hypothèses actuelles, c'est qu'on n'aurait bismillah que dans le verset de la sourate 27 + ce que j'ai dit plus haut
 
Je ne voudrais pas t'embêter mais si à l'avenir tu pouvais me mettre les correspondances des termes arabes j'en serait ravi.

Les racines trilitère peuvent nous aider en explorant le champ lexical et sémantique.

Je trouve le sujet fascinant.

mais avec grand plaisir!!!

سمو
v.
أَسْمَى : élever, lever / dénommer, nommer, appeler / souverain, supérieur, suprême
سَمَا : parvenir à un degré supérieur / s'enorgueillir

n.
سُمُوّ : grandeur, excellence, supériorité, transcendance / altesse, excellence
سَمَوَات : la voûte céleste
سَمَاء : ciel, azur
اِسْم : appellation, nom, dénomination / nom, substantif
سُمُوّ : haut, hauteur, élévation / sommet / élévation / action d'élever / fait de s'élever / hauteur, dimension dans le sens vertical / supériorité, caractère de ce qui est supérieur
سُمُوّ : grandeur, qualité de qqn qui se distingue par son influence, son rang, son importance / excellence, perfection, supériorité / sublime, ce qu'il y a de plus élevé dans les sentiments , etc / sublimité, caractère de ce qui est sublime / supériorité, caractère de ce qui est supérieur / transcendance, qualité de ce qui est transcendant / altesse, titre d'honneur donné aux princes, aux princesses / hauteur, caractère élevé

adj. / adv.
اِسْمِيّ : nominal
سَمَائِيّ : bleu, azuré / céleste
اِسْمًا : nominalement

j'essaie de trouver les proto racines qui sont composées de 2 lettres, si jamais tu as des sources ;)
 
Dernière édition:
Oui probablement que ce n'est pas "souriant" mais il y a quelque chose à gratter. Je pense que cela reste étroitement lié dans le TON, tout est dans le ton.

malheureusement, j'ai l'impression que tout est à gratter...

Le qur'an est une lecture/méditation/réflexion on ne peut plus intéressante et il y a énormément à en tirer, malheureusement pour un message clair et explicite force est de constater qu'on en est arrivé à devoir gratter pour le comprendre, c'est triste...
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
malheureusement, j'ai l'impression que tout est à gratter...

Le qur'an est une lecture/méditation/réflexion on ne peut plus intéressante et il y a énormément à en tirer, malheureusement pour un message clair et explicite force est de constater qu'on en est arrivé à devoir gratter pour le comprendre, c'est triste...

Non c'est très clair. Ce livre est fait pour méditer et cheminer. C'est normal, c'est pour forcer le réflexion.

Les musulmans devraient s'aider un peu plus des évangiles parfois. Regarde:

Les proverbes de Salomon commence comme cela:

1:1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël,

Tu peux lire les premiers chapitres pour te mettre dans le bain... Mais ce qui m'intéresse c'est que les chapitres suivant des proverbes commence par: mon fils, donc c'est David qui parle à son fils.

Donc je viens d'aller voir les psaumes de David et ca commence comme cela:

1:1 Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,

1:2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit!

1:3 Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit.

1:4 Il n'en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe.

1:5 C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes;

1:6 Car l'Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine.

Ca commence par heureux!
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
Pour moi la parole d'Allah c'est l'Eternel dans la bible. Le verbe. La parole est la manifestation du Verbe contenu. David invoque souvent "Ô Eternel"

@Shikaaree comment on dit "en ton nom" en arabe?

Pour moi il n'y a pas un nom spécifique si ce n'est Amon. Je vois plus ca comme des formules d'incantations, des fréquences d'appels. Les récitateurs des livres le font très bien. Les chrétiens se sont bien fait baisé quand on a arrêté les messes en latin.
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
d'après la tradition, abu hanifa est le plus proche chronologiquement des premiers temps. Il utilisait le raisonnement et l'analogie pour donner ses avis.
malik lui se référait à ce qui se faisait ou ne faisait pas à médine pour donner ses avis à lui.

ils ont eu plusieurs sujets d'accrochage (hanifa et malik) mais sur ce point là ils sont alignés

shafi'i qui n'est pas du tout de leur avis sur la bismillah lui était principalement focalisé sur les hadiths (qui sont arrivés des siècles après les premiers temps), on soupçonne d'ailleurs bukhari d'être shafi'ite...

je ne peux pas vraiment conclure mais juste faire ces constats.

Mes hypothèses actuelles, c'est qu'on n'aurait bismillah que dans le verset de la sourate 27 + ce que j'ai dit plus haut

La où c'est vraiment intéressant c'est qui si cette formule première est de Suleyman cela veut dire qu'elle existent depuis trèèès longtemps. On devrait pouvoir au moins trouver la racine ou un terme équivalent en Égyptien ancien. L'hébreu en tire son origine. Ils ont créé un Alpha Beth depuis cette langue aujourd'hui oublié tout comme les grecques avec le Latin. Si on prends le vieu grec on trouve énormément des racines communes à toutes les langues du bassin méditerranéens ,ce qui coule de source en fait.
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
si cela vient d'une manière de prononcer différente, il n'y a pas de raison que dans une même version, on ait les 2 façons.
De plus, à ma connaissance (limitée certes actuellement), il n'y a dans aucune version (warsh, hafs, qalun, ...) les 2 manières d'écrire pour un même verset.

Par rapport à ce que tu dis, je verrais plutôt une différence entre سْمِ et اسْمِ et non pas entre اسْمِ et بِسْمِ (cf. mon message précédent)
Salam,

Le coran est descendu par voix oral et dans le coran il y a les deux بِسْمِ et بِاسْمِ et n'importe quelle écriture en arabe mentionne les différences entre ses deux mots avec deux racines diffèrent l'un signifie le sourire et l'autre le ciel et tous ca avant de développer la langue arabe est figer les règles, et figer une règle unique pour un seul mot n'a aucun sens dans les règles d'aucune langue.
 
Pour moi la parole d'Allah c'est l'Eternel dans la bible. Le verbe. La parole est la manifestation du Verbe contenu. David invoque souvent "Ô Eternel"

la contraction al ilah me laisse aussi perplexe
je serai plutôt enclin à penser que c'est Al-Lah ce qui rejoindrait ce qui est dit au sujet de YHVH et de "Je Suis" de l'ancien testament, sachant qu'on a aussi dans le qur'an les expressions comme :

2:255 اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِندَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ
Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même «Al-Qayyûm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône «Kursiy», déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.

=> Allah pas divinité/dieu/idole/... mais IL EST ...

Pour moi il n'y a pas un nom spécifique si ce n'est Amon. Je vois plus ca comme des formules d'incantations, des fréquences d'appels. Les récitateurs des livres le font très bien. Les chrétiens se sont bien fait baisé quand on a arrêté les messes en latin.

il aurait fallut même rester sur l'araméen, issa ne parlait pas en latin ou en grec mais en araméen...

@Shikaaree comment on dit "en ton nom" en arabe?

je ne suis pas arabophone, mais je dirais : في اسمك
 
Dernière édition:
Non c'est très clair. Ce livre est fait pour méditer et cheminer. C'est normal, c'est pour forcer le réflexion.

Les musulmans devraient s'aider un peu plus des évangiles parfois. Regarde:

Les proverbes de Salomon commence comme cela:

1:1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël,

Tu peux lire les premiers chapitres pour te mettre dans le bain... Mais ce qui m'intéresse c'est que les chapitres suivant des proverbes commence par: mon fils, donc c'est David qui parle à son fils.

Donc je viens d'aller voir les psaumes de David et ca commence comme cela:

1:1 Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,

1:2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit!

1:3 Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit.

1:4 Il n'en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe.

1:5 C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes;

1:6 Car l'Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine.

Ca commence par heureux!

je vais essayer de recroiser avec les passages de la sourate 27
 
Non c'est très clair. Ce livre est fait pour méditer et cheminer. C'est normal, c'est pour forcer le réflexion.

c'est très clair quand il n'y a pas de "divergence miséricordieuse" introduite ou de la reprise de sens d'une autre langue (au hasard l'avestique)...

si tu voues un culte à une pierre en me disant : "mon dieu (cette pierre) permet de me nourrir parce que je peux casser des noix de coco avec et elle me protège parce que je peux casser des crânes avec", je te répondrai : "oui mais qui a créer ton dieu?"
Le risque c'est d'avoir une réponse en retour du genre "oui mais mon grand père priait cette pierre"

c'est là qu'il faut faire appel à la raison, méditer sur les choses et cheminer :)
 

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
Salam,

Le coran est descendu par voix oral et dans le coran il y a les deux بِسْمِ et بِاسْمِ et n'importe quelle écriture en arabe mentionne les différences entre ses deux mots avec deux racines diffèrent l'un signifie le sourire et l'autre le ciel et tous ca avant de développer la langue arabe est figer les règles, et figer une règle unique pour un seul mot n'a aucun sens dans les règles d'aucune langue.

Ce n'est pas parce que le sens t'échappe qu'il n'y en a pas un? Remettons nous en question, tout à un sens.
C'est très intéressant en tout cas.
 

extrazlove

https://extrazlove.blogspot.com
le soucis avec le "caractère caché" c'est qu'on commence à rentrer dans un modèle économique type kabbale dans le judaïsme.

On parle quand même d'un message dit clair et explicite par son expéditeur, non?

La kabbale aussi a ses grands savants...

tu te rends compte que pour être qualifié de "savant, il y a je ne sais pas combien d'années d'études à effectuer, pour en final arriver à des divergences (ça c'était plutôt à l'époque et pourtant pas très loin des premiers temps) ou leurs validations/confirmations (de nos jours, les savants ne font que rabâcher majoritairement ce qui a été fait par leurs prédécesseurs) et conclure par "Allah sait"

Allah sait, faut pourtant pas longtemps pour le comprendre sans avoir à diverger sur quoique ce soit...
bah بِسْمِ a était déjà mentionné plusieurs fois réellement dans le coran ,il est caché et non caché .
Bon il y avait des musulmans qu'était loin du prophète et connaissez qu'un ou deux versets du coran et les appliqués et le prophète a mentionnée que leurs islam est très bon.
de nos jour c'est plus facile de trouver l'information pas besoin de l'apprendre par cœur ,il y a tous sur internet et tout peut voir tous les avis pour fonder son propre avis...
 
Dernière édition:

David39

Mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente
VIB
la contraction al ilah me laisse aussi perplexe
je serai plutôt enclin à penser que c'est Al-Lah ce qui rejoindrait ce qui est dit au sujet de YHVH et de "Je Suis" de l'ancien testament, sachant qu'on a aussi dans le qur'an les expressions comme :

2:255 اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِندَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ
Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même «Al-Qayyûm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône «Kursiy», déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.

=> Allah pas divinité/dieu/idole/... mais IL EST ...



il aurait fallut même resté sur l'araméen, issa ne parlait pas en latin ou en grec mais en araméen...



je ne suis pas arabophone, mais je dirais : في اسمك
Mais oui 🙂 là je te suis complètement!
 
Salam,

Le coran est descendu par voix oral et dans le coran il y a les deux بِسْمِ et بِاسْمِ et n'importe quelle écriture en arabe mentionne les différences entre ses deux mots avec deux racines diffèrent l'un signifie le sourire et l'autre le ciel et tous ca avant de développer la langue arabe est figer les règles, et figer une règle unique pour un seul mot n'a aucun sens dans les règles d'aucune langue.

Si بِسْمِ vient de la racine dont est issu le mot "sourire" en arabe :)

Mais je te rejoins, il y a une différence entre بِسْمِ et بِاسْمِ
 
Haut