Difference entre dementir et ne pas croire

coran ne parle pas à premiere vu de mauvaise acte mais de personne qui n'ont pas cru la premiere fois

Moi, ce que je ne comprends pas c'est la dissociation entre nos actes et nos croyances...
C'est vrai que souvent la croyance est réduite à la pensée qu'un créateur existe ou pas, de l’existence d'un au delà ou pas, etc à toute chose qui détourne la réflexion... cela me fait penser qu'on évite le mal par crainte de l'enfer et on fait pour lle bien gagner le paradis, mais qu'au fond de nous, on pense que le mal est un bien interdit et que le bien n'est qu'un prix à payer...
Pour moi, je conçois le mal comme un mal, et donc une perte, enfer ou pas, le bien, comme un bien et donc déjà un gain, paradis ou pas, et que la finalité ( El Akhira ) de nos actes est un juge implacable... Somme nous ceux dont les œuvres témoignent par leur utilité ou bien de ceux dont les œuvres ne sont que néfastes (3amila Saalihan)... soit on se sent rassurés et rassurants (amanou) dans la voie de la création, soit on est dans la voie inverse, celle de la destruction...
Pose-toi juste la question: Dieu détourne d'où à où ? de la bonne voie à la mauvaise ? jouera-t-il le rôle du diable ? Où Dieu en sa manifestation en lois, est l’écho de nos actes, nos croyances... Une seconde erreur reste une erreur; une énième erreur l'est aussi...
Ma lecture est si simple et c'est peut-être pour cela qu'on y passe à coté...
 
"Ceux qui ont des trésors dans leurs cœurs, ne sont surement pas les premiers visibles!"

J'ai toujours (perso) chercher à comprendre bien plus loin que ce que mon cerveau disait ... et j'ai toujours eu cette chance de ne pas avoir peur, même, de la folie (sans la chercher), car j'en découvrais des espaces et les limites bien plus utile à ma conscience et mon regard apprenait à voir ce que d'autres refusaient de voir ... je ne suis pas exceptionnel, ni surdimensionné !, mais mon destin de "spermatozoïde" est consommé ! ,
maintenant j'essaye de comprendre ce que la "tortue" me dit ::D ... :
Le vrai Savoir n'est pas un bibliothèque ! mais un "Livre" vivant dans le cœur

Ps: A changer les couleur d'une image, à redessiner les formes d'un dessin, nous n'en n'obtiendront plus la même idée
tout cela , c'est la pensée magique ,l'illusion, le fantasme, la supertition, que ce soit enveloppé de jolies phrases , d'amphase , n'ajoute que plus d'illusion ...
le coeur n'est pas plus qu'une super pompe avec des fonctions physiologiques très précises et assez connues ....tout autre discours .....et de l'ordre du fatras métaphysique sans consistance ....
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
tout cela , c'est la pensée magique ,l'illusion, le fantasme, la supertition, que ce soit enveloppé de jolies phrases , d'amphase , n'ajoute que plus d'illusion ...
le coeur n'est pas plus qu'une super pompe avec des fonctions physiologiques très précises et assez connues ....tout autre discours .....et de l'ordre du fatras métaphysique sans consistance ....

votre être est un désert .. pauvre de vous .. vous avez enterrer sans doute votre âme d'enfant ... prenez de ce qui beau chez votre prochain, et laissez-le avec son imperfection humaine .. vivez vous même des choses extraordinaires et vous pourrez encore rêver ... mais surtout, ne laissez pas votre tombe s'approcher de vous sans que vous ayez goutté au sens "merveilleux" de la vie.
vous en êtes capable, car c'est l'Amour qui vous pousse à écrire ces mots ! :love:
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Moi, ce que je ne comprends pas c'est la dissociation entre nos actes et nos croyances...
C'est vrai que souvent la croyance est réduite à la pensée qu'un créateur existe ou pas, de l’existence d'un au delà ou pas, etc à toute chose qui détourne la réflexion... cela me fait penser qu'on évite le mal par crainte de l'enfer et on fait pour lle bien gagner le paradis, mais qu'au fond de nous, on pense que le mal est un bien interdit et que le bien n'est qu'un prix à payer...
Pour moi, je conçois le mal comme un mal, et donc une perte, enfer ou pas, le bien, comme un bien et donc déjà un gain, paradis ou pas, et que la finalité ( El Akhira ) de nos actes est un juge implacable... Somme nous ceux dont les œuvres témoignent par leur utilité ou bien de ceux dont les œuvres ne sont que néfastes (3amila Saalihan)... soit on se sent rassurés et rassurants (amanou) dans la voie de la création, soit on est dans la voie inverse, celle de la destruction...
Pose-toi juste la question: Dieu détourne d'où à où ? de la bonne voie à la mauvaise ? jouera-t-il le rôle du diable ? Où Dieu en sa manifestation en lois, est l’écho de nos actes, nos croyances... Une seconde erreur reste une erreur; une énième erreur l'est aussi...
Ma lecture est si simple et c'est peut-être pour cela qu'on y passe à coté...

Ce que vous écrivez frère Nacer, semble juste et pesé ...il est indéniable que ceux qui joignent leur croyance à leur actes soient des gens plein de savoir dans leurs gestes ..

mais n'est ce pas un peu rigoriste ?, car peut-on être en totalité en accord avec nos croyances ?
et ceux qui ne le sont pas, renient-ils leurs croyances ? n'y a t-il pas une humanité qui ressort dans le manquement aux actes ?
ou alors que certaines croyances aboutissent automatiquement à des actes en fruit ? et puis d'autres croyances qui restent à assimiler ?
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Moi, ce que je ne comprends pas c'est la dissociation entre nos actes et nos croyances...
C'est vrai que souvent la croyance est réduite à la pensée qu'un créateur existe ou pas, de l’existence d'un au delà ou pas, etc à toute chose qui détourne la réflexion... cela me fait penser qu'on évite le mal par crainte de l'enfer et on fait pour lle bien gagner le paradis, mais qu'au fond de nous, on pense que le mal est un bien interdit et que le bien n'est qu'un prix à payer...
Pour moi, je conçois le mal comme un mal, et donc une perte, enfer ou pas, le bien, comme un bien et donc déjà un gain, paradis ou pas, et que la finalité ( El Akhira ) de nos actes est un juge implacable... Somme nous ceux dont les œuvres témoignent par leur utilité ou bien de ceux dont les œuvres ne sont que néfastes (3amila Saalihan)... soit on se sent rassurés et rassurants (amanou) dans la voie de la création, soit on est dans la voie inverse, celle de la destruction...
Pose-toi juste la question: Dieu détourne d'où à où ? de la bonne voie à la mauvaise ? jouera-t-il le rôle du diable ? Où Dieu en sa manifestation en lois, est l’écho de nos actes, nos croyances... Une seconde erreur reste une erreur; une énième erreur l'est aussi...
Ma lecture est si simple et c'est peut-être pour cela qu'on y passe à coté...

dans un premier je ne cherche pas à projeter dans le texte mes propres attentes ou mes propore conception
et si l'on prend le texte la menace du chatiment de l'enfer et l'annonce de la recompense du paradis et maint de fois repeté donc l'on ne peut ne pas en tenir compte ...

dans un premier temps je ne rentre pas dans ce que l'on considere bon ou pas
mais de croire au message ou pas et comment le coran traite de cette question .
car une personne qui croi adaptera sa vision du bien et du mal en fonction de ce qu'en dit Dieu car il est le sage
il sait et nous ne savons pas
mais avant d'arriver à ce niveau il faut deja etre convaincu en la veracité du coran autrement l'on aura des difficulté à admettre des versets permettant de frapper sa femme en essyant de tordre des mots clair pour leur faire dire autre chose ...
si l'on croit l'on doit accepté la verité de ce message que cela nous plaise ou pas ... et si cela nous plait pas c qu'il y a deja un probleme dans notre croyance ...
 
dans un premier je ne cherche pas à projeter dans le texte mes propres attentes ou mes propore conception
et si l'on prend le texte la menace du chatiment de l'enfer et l'annonce de la recompense du paradis et maint de fois repeté donc l'on ne peut ne pas en tenir compte ...

dans un premier temps je ne rentre pas dans ce que l'on considere bon ou pas
mais de croire au message ou pas et comment le coran traite de cette question .
car une personne qui croi adaptera sa vision du bien et du mal en fonction de ce qu'en dit Dieu car il est le sage
il sait et nous ne savons pas
mais avant d'arriver à ce niveau il faut deja etre convaincu en la veracité du coran autrement l'on aura des difficulté à admettre des versets permettant de frapper sa femme en essyant de tordre des mots clair pour leur faire dire autre chose ...
si l'on croit l'on doit accepté la verité de ce message que cela nous plaise ou pas ... et si cela nous plait pas c qu'il y a deja un probleme dans notre croyance ...

Oui, est-ce la vérité est ce qu'on comprend d'un message ?
Admettons que le message est sacré, notre lecture l'est autant ?
Pour le verbe Dharaba, compares-le à "taper"...
Taper sur une table, s'est tapé des kilométrés, s'est tapé tous le boulot, s'est tapés au moins trois assiettes...etc
En arabe, ce verbe bien plus de significations... ex: Yadhribna fi el ardh, c'est marcher, peut-être déambuler, parcourir..;etc
Alors la question à se poser c'est pourquoi on comprend justement "Frapper" ?, n'est-ce pas une pré-lecture ? ne peut-on pas comprendre tout simplement: "délaissez-les" ?
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Oui, est-ce la vérité est ce qu'on comprend d'un message ?
Admettons que le message est sacré, notre lecture l'est autant ?
Pour le verbe Dharaba, compares-le à "taper"...
Taper sur une table, s'est tapé des kilométrés, s'est tapé tous le boulot, s'est tapés au moins trois assiettes...etc
En arabe, ce verbe bien plus de significations... ex: Yadhribna fi el ardh, c'est marcher, peut-être déambuler, parcourir..;etc
Alors la question à se poser c'est pourquoi on comprend justement "Frapper" ?, n'est-ce pas une pré-lecture ? ne peut-on pas comprendre tout simplement: "délaissez-les" ?

personnelement je n'exclu aucune possibilité mais encore faut il le prouver
je ne me voie pas remettre en question toute les traductions les tafsir ancien et nouveau
pour faire dire à ce verbe dans ce verset autre chose en general il essaie d'attenué le sens du mot frapper en precisant la maniere de faire mais pas de remettre en cause le sens meme de frapper .
meme si il est polysemique le sens de frapper existe donc le probleme reste
autrement pourquoi avoir choisi ce verbe sans exclure le sens de frapper .

il existe meme un cas celui de l'histoire de job ce verset ne mentionne pas explicitement de quoi il s'agit mais les commentateur on remplis les vides :

38v44. «Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela(13). Et ne viole pas ton serment».
Oui, Nous l’avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur! Sans cesse il se repentait.


aprés si l'on remet en question pour ce verset pourquoi ne pas remettre en question
les peines legales etc ...
 
Ce que vous écrivez frère Nacer, semble juste et pesé ...il est indéniable que ceux qui joignent leur croyance à leur actes soient des gens plein de savoir dans leurs gestes ..

mais n'est ce pas un peu rigoriste ?, car peut-on être en totalité en accord avec nos croyances ?
et ceux qui ne le sont pas, renient-ils leurs croyances ? n'y a t-il pas une humanité qui ressort dans le manquement aux actes ?
ou alors que certaines croyances aboutissent automatiquement à des actes en fruit ? et puis d'autres croyances qui restent à assimiler ?

L'imperfection fait partie de l’être humain, mais la perte d'en être dérangé devient un manque d'humanité...
J'ai vu des gens vivre simplement leur croyance et la vivre humblement avec une telle droiture... Jadis, on avait foi dans l'homme pieux, aujourd'hui, c'est bien le contraire... J'ai vu aussi des illettrés plein de sagesse et de savoir expliquer la communauté... Aujourd'hui, j'en vois des lettré vide de savoir...
 
personnelement je n'exclu aucune possibilité mais encore faut il le prouver
je ne me voie pas remettre en question toute les traductions les tafsir ancien et nouveau
pour faire dire à ce verbe dans ce verset autre chose en general il essaie d'attenué le sens du mot frapper en precisant la maniere de faire mais pas de remettre en cause le sens meme de frapper .
meme si il est polysemique le sens de frapper existe donc le probleme reste
autrement pourquoi avoir choisi ce verbe sans exclure le sens de frapper .

il existe meme un cas celui de l'histoire de job ce verset ne mentionne pas explicitement de quoi il s'agit mais les commentateur on remplis les vides :

38v44. «Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela(13). Et ne viole pas ton serment».
Oui, Nous l’avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur! Sans cesse il se repentait.


aprés si l'on remet en question pour ce verset pourquoi ne pas remettre en question
les peines legales etc ...

Je n'ai pas analysé le verset en question, simplement je fais la remarque que le mot étant polysémique, il est possible que le choix d'un sens précis est dû peut-être à une pré lecture, à une culture...
Aussi, j'ai remarqué qu'il y a une tendance à restreindre la polysémie des mots en arabe sans raison apparente... Je cite par exemple le "Chahr" et je ne comprends pas pourquoi il est systématiquement traduit par "mois" , je le vois dans certains cas "mois", dans d'autres "évidence", "signe"... Je n'exclus pas non plus le sens de "frapper", j'énonce juste des possibilités et je me dis qu'il faudrait aussi chercher de ce coté, et bien sur là aussi, il faut bien chercher pourquoi ce besoin de chercher autre chose ?
Peut-être est-ce l’écart de nos prétentions avec notre état actuel qui pousse à penser que quelque part on se goure et qu'on se trompe sur une idée ou des idées fondamentales...
Pour moi, ce qui est demandé pour une lecture, c'est un certain niveau de cohérence avec une lecture globale en premier lieu, et avec des résultats pour en témoigner... Et pour le moment, j'ai cette impression qu'on a que des lectures " à blanc" s'il m'est permis cette expressions...
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
L'imperfection fait partie de l’être humain, mais la perte d'en être dérangé devient un manque d'humanité...
J'ai vu des gens vivre simplement leur croyance et la vivre humblement avec une telle droiture... Jadis, on avait foi dans l'homme pieux, aujourd'hui, c'est bien le contraire... J'ai vu aussi des illettrés plein de sagesse et de savoir expliquer la communauté... Aujourd'hui, j'en vois des lettré vide de savoir...

tu as raison ...

mais je reste certain que les lettrés plein de sagesse nous entourent, mais nous avons à les voir
 
tu as raison ...

mais je reste certain que les lettrés plein de sagesse nous entourent, mais nous avons à les voir
Oh, bien sur qu'il y en a et qu'il y aura toujours, mais pour le moment leur nombre et le nombre des gens efficace dans le bien, n'a pas encore atteint le seuil qui pourrait entamer l'inversion d'une société... Un jour, un groupe parviendra à montrer le plus clairement possible l'efficacité du bien, et alors la masse suivra...
Aujourd'hui, on est encore mieux rassuré par le mal et par l’immédiat et un jour peut-être on sera rassuré par le bien et par sa préparation dans le futur pour le vivre comme un présent , au présent...
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
j'ai remarquer qu'il n'existe pas à ma connaissance de veritable debat entre de veritable scientifique et de veritable savant en islam
sur leur conception de la verité

interessant à partir de la 42 eme mn
le musulmans ne donne aucun argument rationnel et verifiable et il accuse l'autre de refuser de voir la verité

 

Khoulood

Chauvophobe
rien que le doute est considerer comme du koufr donc que dire de celui qui ne croi pas
donc faut il entendre que le coran englobe dans le terme kafir
celui qui doute
celui qui ne croit pas
celui qui dement


voir fatwa : https://islamqa.info/fr/21249

4/ La mécréance consistant dans le doute.
Il s’agit d’hésiter à reconnaître et à admettre la vérité. Ce qui est demandé au fidèle est d’avoir la certitude que le message du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) est une vérité indiscutable. Croire qu’il peut ne pas l’être est une mécréance du doute ou de conjecture.
C’est à ce propos que le Très Haut dit : «- Il entra dans son jardin coupable envers lui-même (par sa mécréance); il dit: "Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr,- et je ne pense pas que l' Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jardin.- Son compagnon lui dit, tout en conversant avec lui: "Serais- tu mécréant envers Celui qui t' a créé de terre, puis de sperme et enfin t' a façonné en homme. - Quant à moi, c' est Allah qui est mon Seigneur; et je n' associe personne à mon Seigneur. » (Coran, 18 : 35-38).

peut être que c'est valable pour les contemporains du prophète, qui ont vu et connu le miracle mais ont refusé de suivre

quant aux fatwas, ce ne sont que des avis de savants
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
peut être que c'est valable pour les contemporains du prophète, qui ont vu et connu le miracle mais ont refusé de suivre

quant aux fatwas, ce ne sont que des avis de savants

oui tu souleves une grosse question je me suis aussi posé :
https://www.bladi.info/threads/verset-sahaba.466625/

on juge et reprocher au musulmans et au gens de 2019 de ne pas croire comme si il s'agissait de sahaba qui se trouvé en face du prophete on applique les meme condamnation a ne pas croire et ne fait aucune difference entre un sahaba qui a vu et recu l'islam directement du prophete et nous qui avont recu des morceau d'islam completement deformer par une suite d'intermediaire qui sont sujet à l'erreur et dont nous avons aucune garanti de leur fiabilité

et les savants a ma connaissance n'ont pas soulevé cette problematique et l'on ne peut pas ecarté l'avis des savants car c eux qui nous enseigne l'islam on ne peut a nous seule savoir ce qu'est l'islam il faut un travail de synthese que seule des savants peuvent faire aprés est ce que c savant ont il mener cette amana a bien et nous on transmis l'islam comme au premier jour de sa revelation j'en doute ....
 
salam

j'ai l'impression que les musulmans ne font pas la difference
entre une personne qui dement le coran et celle qui n'y croi pas faute de preuve

pour moi il y a une grosse difference entre les deux
car la premiere dement donc elle doit avoir une preuve que le coran est faux
alors que la seconde n'y crois pas faute d'avoir eté convaincu par ces preuves

pourtant les deux sont consideré de la meme sorte : kafir et tout deux consideré comme allant en enfer.

car beaucoup de musulmans pense qu'il suffit de lire le coran pour que la personne y crois
et si elle n'y crois pas c'est quel est de mauvaise foi où à un coeur corrompu pour ne pas reconnaitre la clarté du coran ... alors qu'a la base c gens ne comprenne pas l'arabe et n'ont accés au texte que d'une facon fragmentaire et deformé

pour info je rappel que Ibn Massou'd lui meme n'a pas reconnu la fatiha et les 2 derniere sourate
donc reconnaitre la parole divine n'est pas aussi evidente que cela ...

donc d'où vient cette vision des musulmans des texte du coran eux meme ou d'une mauvaise comprehension?


depuis le mois d'octobre 2016 que tu travailles pour ta propagande islamophobe, chapeau !

continue !

continue à mettre des coups d'épées dans l'eau, et à te mettre la honte.
 
Haut