• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Egypte: affrontements continus

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Des heurts à Alexandrie et Port Saïd

Deux personnes, dont un Américain, ont trouvé la mort vendredi dans une violente manifestation dont les participants ont envahi une permanence des Frères musulmans à Alexandrie, deuxième ville d’Egypte, à l’avant-veille de la grande mobilisation annoncée par l’opposition pour dimanche.

Un troisième homme est mort samedi et dix autres personnes ont été blessées dans une explosion au cours d’une manifestation à Port Saïd, à l’entrée du canal de Suez, a rapporté samedi la police.

La cause de l’explosion n’a pas été éclaircie mais les manifestants, pensant qu’il s’agissait d’une bombe, ont attaqué la permanence d’un parti islamiste dans cette ville.

Les Frères musulmans affirment que huit permanences de leur mouvement ont été attaquées au total en Egypte vendredi, dont celle d’Alexandrie.

L’ambassade américaine évacue son personnel

L’ambassade des Etats-Unis annonce qu’elle évacue son personnel non essentiel ainsi que les membres des familles des diplomates. Elle renouvelle son appel aux Américains à ne pas se rendre en Egypte sauf en cas de nécessité.

Les dignitaires d’Al Azhar, la grande institution sunnite du Caire et la principale autorité de l’islam dans le pays, ont évoqué vendredi un risque de « guerre civile » en Egypte entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans.

Appel à la vigilance

« La vigilance est de mise si l’on veut éviter de basculer dans une guerre civile », a prévenu Al Azhar. Dans un communiqué globalement favorable au président Morsi, elle accuse les responsables politiques libéraux, dont l’ancien diplomate et ex-directeur général de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) Mohamed ElBaradei, d’inciter personnellement à la violence.

L’institution impute à des « bandes criminelles » faisant le siège de mosquées les violences qui se sont soldées, selon les Frères musulmans, par la mort d’une demi-douzaine de leurs partisans en une semaine.

Éviter la confrontation

Les Nations unies, l’Union européenne et les Etats-Unis ont appelé les Egyptiens à la retenue et demandé aux dirigeants politiques d’éviter une confrontation qui menace la démocratie naissante, apparue après la chute du régime de Hosni Moubarak au début 2011.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Affrontements-en-Egypte.-Trois-morts-dont-un-Americain_55257-2207416_actu.Htm
 
Incroyable irresponsabilté des opposants qui n'arrivent toujours pas à digérer des défaites successives et claires dans plusieurs élections, au point d'en appeler finalement à un retour de la dictature militaire. La moitié a du mal a abandonner ses privilèges, l'autre flaire la bonne occasion de surfer sur le cliché médiatique pour grapiller un peu de pouvoir, l'histoire sera très sévère contre cette opposition qui au lieu d'attendre 4 ans et de respecter le jeu démocratique de façon civilisée et assertive préfère devenir violente..
 

Tharbat

💙💚💛
Contributeur
Des heurts à Alexandrie et Port Saïd

Deux personnes, dont un Américain, ont trouvé la mort vendredi dans une violente manifestation dont les participants ont envahi une permanence des Frères musulmans à Alexandrie, deuxième ville d’Egypte, à l’avant-veille de la grande mobilisation annoncée par l’opposition pour dimanche.

Un troisième homme est mort samedi et dix autres personnes ont été blessées dans une explosion au cours d’une manifestation à Port Saïd, à l’entrée du canal de Suez, a rapporté samedi la police.

La cause de l’explosion n’a pas été éclaircie mais les manifestants, pensant qu’il s’agissait d’une bombe, ont attaqué la permanence d’un parti islamiste dans cette ville.

Les Frères musulmans affirment que huit permanences de leur mouvement ont été attaquées au total en Egypte vendredi, dont celle d’Alexandrie.

L’ambassade américaine évacue son personnel

L’ambassade des Etats-Unis annonce qu’elle évacue son personnel non essentiel ainsi que les membres des familles des diplomates. Elle renouvelle son appel aux Américains à ne pas se rendre en Egypte sauf en cas de nécessité.

Les dignitaires d’Al Azhar, la grande institution sunnite du Caire et la principale autorité de l’islam dans le pays, ont évoqué vendredi un risque de « guerre civile » en Egypte entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans.

Appel à la vigilance

« La vigilance est de mise si l’on veut éviter de basculer dans une guerre civile », a prévenu Al Azhar. Dans un communiqué globalement favorable au président Morsi, elle accuse les responsables politiques libéraux, dont l’ancien diplomate et ex-directeur général de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) Mohamed ElBaradei, d’inciter personnellement à la violence.

L’institution impute à des « bandes criminelles » faisant le siège de mosquées les violences qui se sont soldées, selon les Frères musulmans, par la mort d’une demi-douzaine de leurs partisans en une semaine.

Éviter la confrontation

Les Nations unies, l’Union européenne et les Etats-Unis ont appelé les Egyptiens à la retenue et demandé aux dirigeants politiques d’éviter une confrontation qui menace la démocratie naissante, apparue après la chute du régime de Hosni Moubarak au début 2011.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Affrontements-en-Egypte.-Trois-morts-dont-un-Americain_55257-2207416_actu.Htm
alfoulouuuuuuul...... .
 
l islam vaincra
courage a nos freres musulmans egyptiens qui combattent les laicards aux idees occidentalises
il faut revenir aux traditionnels
Morsi ou Moris comme on lappelle dans le milieu de la prostitution est l homme de la situation

les egyptiens veulent aller au paradis
 
l islam vaincra
courage a nos freres musulmans egyptiens qui combattent les laicards aux idees occidentalises
il faut revenir aux traditionnels
Morsi ou Moris comme on lappelle dans le milieu de la prostitution est l homme de la situation

les egyptiens veulent aller au paradis
Salam

Ouai bof, entre les laicards et en face les iguanes degenere(ikhwane)..bof bof bof
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Egypte : les opposants affluent sur la place Tahrir
30/06 | 09:56

Un rassemblement massif est prévu pour réclamer la démission du président Mohamed Morsi.

Des manifestants égyptiens convergeaient dimanche matin vers la place Tahrir du Caire sur laquelle des centaines d'autres avaient passé la nuit, quelques heures avant un rassemblement massif pour réclamer la démission du président Mohamed Morsi. En préparation de ce rassemblement, organisé le jour du 1er anniversaire de la prise de fonctions de M. Morsi, les manifestants avaient installé des tentes et tendu des banderoles hostiles au président sur la place, symbole de la révolte qui avait chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak en 2011. D'autres manifestants anti-Morsi doivent se diriger vers le palais présidentiel situé à Héliopolis au Caire. Des rassemblements hostiles au président doivent également avoir lieu dans les provinces.

Dans l'autre camp, les partisans du président islamiste poursuivaient leur sit-in entamé vendredi dans le quartier de Nasr City au Caire, près de celui d'Héliopolis, pour défendre la "légitimité" du premier président civil et islamiste, élu dans le pays il y a un an. Les Frères musulmans, la confrérie dont est issu le président, a appelé elle aussi à une "mobilisation générale" pour appuyer le chef de l'Etat.

Craintes sur la sécurité

Ces mobilisations rivales font craindre de nouvelles violences après des heurts en Alexandrie et dans les provinces du Delta du Nil entre manifestants pro et anti-Morsi qui ont fait huit morts depuis mercredi dont un Américain. La police et l'armée ont été déployées pour protéger les établissements vitaux du pays en cas de graves dérapages, ont indiqué des responsables. En outre, le ministère de la Santé a affirmé que les hôpitaux étaient en état d'alerte. Selon un responsable de la sécurité, le canal de Suez a été placé sous haute sécurité.

A l'origine des appels à manifester contre le président, depuis repris par l'opposition, se trouve Tamarrod (rébellion en arabe), un mouvement qui a revendiqué quelque 22 millions de signatures pour une pétition appelant à une présidentielle anticipée. Plusieurs journaux titraient dimanche sur "Le jour du Jugement" pour le président Morsi. D'autres adressaient un message plus direct en titrant, comme le quotidien indépendant al-Tahrir qui barrait sa Une rouge d'un imposant "Dégage".

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202863530906-egypte-les-opposants-affluent-sur-la-place-tahrir-580966.php
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
VIDEO. Manifestations pro et anti-Morsi à haut risque en Egypte
Des milliers de manifestants hostiles au président islamiste réclament sa démission. Ses partisans sont également mobilisés. L'armée est déployée.
Par Francetv info

Mis à jour le 30/06/2013 | 15:56 , publié le 30/06/2013 | 15:55


http://www.francetvinfo.fr/video-manifestations-pro-et-anti-morsi-a-haut-risque-en-egypte_359658.html



La veille


Egypte: répétition générale avant les manifestations anti-Morsi - YouTube
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Égypte : un an après son élection, Morsi plus que jamais contesté

En Égypte, plusieurs dizaines de milliers de manifestants hostiles au président Morsi ont commencé dimanche après-midi à se rassembler place Tahrir, au Caire. Un an après l'élection de Mohamed Morsi à la présidence post-Moubarak, ses opposants comptent manifester en masse dans tout le pays. Déjà ces derniers jours, les manifestations ont fait plusieurs morts. Barack Obama, réagissant à la mort d'un Américain, a exprimé son "inquiétude".

Il devait y avoir du monde, il y a du monde. L'Égypte attend ce dimanche une véritable marée humaine au Caire, à Alexandrie et dans les autres villes du pays. Mobilisés, des centaines de milliers d'opposants à Mohamed Morsi, qui ont tous coché cette date du 30 juin. Sous un soleil de plomb, la place Tahrir compte déjà des dizaines de personnes à 14h. Les drapeaux flottent autour de la place, comme pour montrer que la véritable Egypte est ici, avec les manifestants.

audios dans le lien

http://www.franceinfo.fr/monde/egypte-un-an-apres-son-election-morsi-plus-que-jamais-conteste-1046695-2013-06-29

(...22 millions de signatures

Le mouvement Tamarod ("rébellion", en arabe) affirme avoir réuni près de 22 millions de signatures sur une pétition réclamant le départ de Mohamed Morsi. Un document écarté d'un revers de la main par le président égyptien, qui affirme vouloir rester jusqu'à la fin de son mandat, en juin 2016. ...)
 

Lemarocain007

Les chiens aboient
Incroyable irresponsabilté des opposants qui n'arrivent toujours pas à digérer des défaites successives et claires dans plusieurs élections, au point d'en appeler finalement à un retour de la dictature militaire. La moitié a du mal a abandonner ses privilèges, l'autre flaire la bonne occasion de surfer sur le cliché médiatique pour grapiller un peu de pouvoir, l'histoire sera très sévère contre cette opposition qui au lieu d'attendre 4 ans et de respecter le jeu démocratique de façon civilisée et assertive préfère devenir violente..
C'est pour cela morsi devrait etre sans pitie avec, avant que le pays sombre dans une guerre civile, en 12 mois, on lui a meme pas donner une seule journee pour travailler, impossible que le pays avance.
 
C'est un nouveau complot contre une Egypte encore fragile, qu'Allah soit avec les pauvres induits en erreurs par les régimes tyrans du golf et par les anglo saxons
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
EGYPTE. La démonstration de force des opposants à Morsi

Les jours qu'on annonce exceptionnels suscitent toujours beaucoup d'attentes et potentiellement de déceptions. Ça n'a pas été le cas, dimanche 30 juin, pour les opposants à Mohammed Morsi qui ont réussi une incroyable démonstration de force. Leur grande manifestation prévue de longue date et organisée dans toute l'Égypte, un an jour pour jour après l'investiture du président, a rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes, des millions selon l'armée. Cette source interne parle du "plus grand rassemblement de l'histoire du pays", donnée invérifiable.

Au Caire, les protestataires sont venus en nombre sur la place Tahrir et devant le palais présidentiel, adresser au président de la République un message simple : "Irhal ! " (dégage). Les cortèges regroupaient des Égyptiens très divers, révolutionnaires de toujours, nostalgiques de l'ancien régime ou citoyens ordinaires, épuisés par le coût de la vie et les pénuries à répétition. Afin d'éviter les polémiques et les divisions partisanes, le drapeau égyptien a été adopté comme symbole unique. "Mohammed Morsi ne vaut pas mieux que Moubarak, il est le Président des Frères Musulmans, pas des Égyptiens . Je suis venu de Charm el Cheikh (dans le Sinaï) pour manifester, je ne partirai pas tant qu'il ne sera pas parti" affirmait Achraf, un entrepreneur d'une cinquantaine d'années venu devant le palais présidentiel. Fait notable : toute la journée, les hélicoptères militaires ont survolé la capitale, et ont été acclamés par la foule, braquant des lasers verts sur l'appareil. Certains Égyptiens s'en remettent à l'armée, seule capable, selon eux, de remettre de l'ordre dans un pays toujours plus proche du chaos.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130701.OBS5964/egypte-la-demonstration-de-force-des-opposants-a-morsi.html


Violences en Egypte : 7 morts et 600 blessés

Europe1 - ‎Il y a 17 minutes ‎
Les affrontements entre partisans et adversaires du président Mohamed Morsi ont fait au moins sept morts et plus de 600 blessés dimanche en Egypte, selon un nouveau bilan obtenu dans la nuit auprès de la sécurité et des services de secours.
 
Turquie, Egypte, Tunisie, même combat: celui de la liberté revendiquée contre un pouvoir qui montre de plus en plus un visage théocratique et totalitaire. Il n'aura pas fallu un an pour que les egyptiens réalisent à leur tour que l'islamisme n'est pas porteur des beaux espoirs qu'il avait suscités, et qu'il devient de plus en synonyme de totalitarisme.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Égypte : quatre ministres démissionnent après les violences

Le Point.fr

Les heurts entre partisans et opposants de Mohamed Morsi ont fait 16 morts dimanche, et le QG des Frères musulmans a été attaqué lundi au Caire.
 
C'est pour cela morsi devrait etre sans pitie avec, avant que le pays sombre dans une guerre civile, en 12 mois, on lui a meme pas donner une seule journee pour travailler, impossible que le pays avance.
Quand tu as faim et que tu vois ta situation ce dégradé ta pas le luxe d'attendre 5 ans sinon tu es mort.Alors ceux qui sont planquer en Europe et qui soutienne ce genre de régime c'est un peu facile de le soutenir c'est pas eux qui ont faim.
 
Quand tu as faim et que tu vois ta situation ce dégradé ta pas le temps d'attendre 5 ans sinon tu es mort.Alors ceux qui sont planquer en Europe et qui soutienne ce genre de régime c'est un peu facile de le soutenir c'est pas eux qui ont faim.
Tu sais, il y en a même qui vont jusqu'à soutenir les Talibans juste parce qu'ils incarnent à leurs yeux la noblesse de la résistance à l'envahisseur croisé, mais ils ne voudraient jamais non plus être parmi les civils qui doivent vivre sous le joug de ces cinglés et subir leur dictature obscurantiste quotidienne.
 
Tu sais, il y en a même qui vont jusqu'à soutenir les Talibans juste parce qu'ils incarnent à leurs yeux la noblesse de la résistance à l'envahisseur croisé, mais ils ne voudraient jamais non plus être parmi les civils qui doivent vivre sous le joug de ces cinglés et subir leur dictature obscurantiste quotidienne.
oui et eux ils ce la coule douce en Europe et mange a leur faim et nous sorte leur connerie et leur débilité parce que on vie dans des pays libre. :D
 
oui et eux ils ce la coule douce en Europe et mange a leur faim et nous sorte leur connerie et leur débilité parce que on vie dans des pays libre. :D
C'est l'hypocrisie traditionnelle... 99% des courageux musulmans pro-charia de ce forum ne seraient jamais disposés à se montrer conséquents avec eux-mêmes et à aller vivre dans un pays musulman qui applique effectivement la charia, genre arabie saoudite... Bien trop amoureux des libertés et du confort que leur confère l'occident mécréant.
 
C'est l'hypocrisie traditionnelle... 99% des courageux musulmans pro-charia de ce forum ne seraient jamais disposés à se montrer conséquents avec eux-mêmes et à aller vivre dans un pays musulman qui applique effectivement la charia, genre arabie saoudite... Bien trop amoureux des libertés et du confort que leur confère l'occident mécréant.
les même hypocrite qui a l'etranger vont au casino boivent du whisky et font tout ce qui est interdit chez eux :D
 

SynthaxError

Un chleuh dans la kasbah
VIB
Incroyable irresponsabilté des opposants qui n'arrivent toujours pas à digérer des défaites successives et claires dans plusieurs élections, au point d'en appeler finalement à un retour de la dictature militaire. La moitié a du mal a abandonner ses privilèges, l'autre flaire la bonne occasion de surfer sur le cliché médiatique pour grapiller un peu de pouvoir, l'histoire sera très sévère contre cette opposition qui au lieu d'attendre 4 ans et de respecter le jeu démocratique de façon civilisée et assertive préfère devenir violente..
Exactement, c'est comme les débilos qui se sont servit du prétexte du réaménagement du parc de la place d'Istanbul, pour foutre la ***** et casser des vitrines, juste parce qu'ils ne sont pas d'accord avec l'AKP au pouvoir.

Le pire c'est les crétins qui demandent face caméra qu'Erdogan pose sa démission (risible).

En fait ces boulets savent que dans le jeu démocratique, ils n'auront aucune chance... Alors ils propagent l'anarchie.
 

JustWannaIt

Je suis pas aussi moche que mon avatar
Incroyable irresponsabilté des opposants qui n'arrivent toujours pas à digérer des défaites successives et claires dans plusieurs élections, au point d'en appeler finalement à un retour de la dictature militaire. La moitié a du mal a abandonner ses privilèges, l'autre flaire la bonne occasion de surfer sur le cliché médiatique pour grapiller un peu de pouvoir, l'histoire sera très sévère contre cette opposition qui au lieu d'attendre 4 ans et de respecter le jeu démocratique de façon civilisée et assertive préfère devenir violente..
Ouais, yen a un qui a 8 % et il a mis le feu au Caire!! On verra bien aux élections, de toute facon les Frères n'ont plus trop la cote... Mais là faudrait laisser le pays avancer!
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Egypte : l'armée adresse un ultimatum aux forces politiques

Au lendemain de rassemblements qui ont réuni plusieurs millions de personnes à travers le pays, la crise politique s'aggrave en Egypte : le siège des Frères musulmans au Caire a été mis à sac, lundi 1er juillet, et plusieurs ministres auraient remis leur démission. Face à cet enlisement, l'armée a adressé un ultimatum de quarante-huit heures aux forces politiques du pays.

L'armée adresse un ultimatum

Dans une allocution télévisée, lundi, le chef d'état-major de l'armée égyptienne a accordé quarante-huit heures aux responsables politiques pour "satisfaire les demandes du peuple", expliquant que celles-ci ont été exprimées d'une manière "sans précédent" et que le pays ne peut plus se permettre de perdre du temps. Le général Abdel Fatah Al-Sisi n'a pas demandé explicitement la démission du président Mohamed Morsi, principale revendication des opposants qui ont manifesté par millions dimanche. Il a en revanche déclaré que l'armée présenterait sa propre "feuille de route" pour sortir de la crise si les politiques n'arrivent pas à s'entendre. Il a ajouté que l'armée, qui a géré la transition entre la chute d'Hosni Moubarak en février 2011 et l'élection de Mohamed Morsi l'été dernier, ne souhaitait plus s'impliquer en politique ou au gouvernement.....

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/01/egypte-l-ultimatum-de-l-opposition-a-morsi-pour-quitter-le-pouvoir_3439328_3212.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
héhéhéhé miss ne va pas trop vite, c'est pas l'islamisme qui est en cause dans ce bourbier....par contre aujourd'hui on peut craindre pour tous ces pays qui ont pris l'habitude de la désobéissance civile, c'est de l'anarchie qui se profile à l'horizon...

Aucun gouvernement ne pourra relever la grande Egypte malheureusement, elle sera entre les mains des hyènes, fmi et consors...ça repart comme en 14...esclave et tributaire de l'Occident pendant encore des décennies....

par contre le peuple peut et doit craindre l'armée et son pouvoir...
 
Arf! Ils sont forts les Américains...:cool:

Tout se passe comme prévu: laisser mettre en place des régimes se réclamant de l'Islam (Egypte, Libye, Tunisie) en période de crise, afin de les décrédibiliser...

Une fois l'islam politique démythifié, cling cling, les peuples voteront et tomberont dans l'escarcelle libérale sans avoir besoin de passer par la case "dictateur"...

Adieu la crainte d'un islam politique façon Iran...Bienvenue dans l'économie ultra libérale...:love:
 

Lemarocain007

Les chiens aboient
Vivement pour une seconde révolution!

J'espère que l'islamisme qui a pointé du nez disparaitra à jamais, les égyptiens ne méritent pas ça.

Oui bien sur, ils méritent mieux, un dictateur qui va pas reste 30 ans, mais 100 ans. En tt cas, d'apres ce que j'ai vu pendant et apres leur révolution, ce peuple n'est pas encore pret pour la democratie.
 
C est pareil partout.
Chaque changement de régime fait naitre de grands espoirs, les espoirs les plus fous étant pour ceux qui ont du vivre longtemps dans une dictature.
En Occident, en France, un an après les élections, la désillusion sur Hollande est immense.
Le renversement du Rideau de fer, la chute du mur de Berlin, la Perestroika ont fait naitre d immenses espoirs dans certaines contrées de l'Europe de l'Est - combien n'ont pas été décus et désireux de revenir au communisme un an ou deux plus tard.
C est pareil en Egypte, c est la misère qui a poussé la population à se retourner contre Moubarak - quel que fut le régime qui aurait pris sa place, nul ne peut faire des miracles en un an - la déception est souvent au diapason de l espoir qui est né d'une révolution et aujourd hui, avec la toute puissance de l'influence des medias, on veut des résultats immédiats. Ce n est pas propre aux seuls actionnaires des multinationales qui veulent leur jackpot immédiat - c est une tendance générale mondiale quel que soit le pouvoir, la religion et autres
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Egypte : la présidence rejette l'ultimatum de l'armée

La présidence égyptienne a rejeté implicitement dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 juillet l'ultimatum lancé plus tôt par l'armée au chef de l'Etat Mohamed Morsi, lui laissant 48 heures pour satisfaire les "demandes du peuple", faute de quoi elle imposerait une feuille de route.

Déterminée "à poursuivre dans la voie qu'elle a choisi pour mener une réconciliation nationale globale", l'administration note que "la déclaration des forces armées n'a pas été soumise" à la présidence avant sa diffusion et contient "des signes pouvant causer la confusion".

"L'Etat démocratique égyptien civil est une des plus importantes réalisations de la révolution du 25 janvier" 2011 qui a renversé l'ex-président Hosni Moubarak, poursuit le communiqué, affirmant que "l'Egypte ne permettra absolument aucun retour en arrière quelles que soient les circonstances".

Lundi soir, le commandement militaire avait affirmé dans un message lu à la télévision que "si les revendications du peuple ne sont pas satisfaites, (les forces armées) annonceront une feuille de route et des mesures pour superviser sa mise en œuvre". Les opposants au président Morsi, mobilisés en masse depuis dimanche notamment sur l'emblématique place Tahrir du Caire, ont explosé de joie à cette annonce.

Le Monde
 
Des heurts à Alexandrie et Port Saïd

Deux personnes, dont un Américain, ont trouvé la mort vendredi dans une violente manifestation dont les participants ont envahi une permanence des Frères musulmans à Alexandrie, deuxième ville d’Egypte, à l’avant-veille de la grande mobilisation annoncée par l’opposition pour dimanche.

Un troisième homme est mort samedi et dix autres personnes ont été blessées dans une explosion au cours d’une manifestation à Port Saïd, à l’entrée du canal de Suez, a rapporté samedi la police.

La cause de l’explosion n’a pas été éclaircie mais les manifestants, pensant qu’il s’agissait d’une bombe, ont attaqué la permanence d’un parti islamiste dans cette ville.

Les Frères musulmans affirment que huit permanences de leur mouvement ont été attaquées au total en Egypte vendredi, dont celle d’Alexandrie.

L’ambassade américaine évacue son personnel

L’ambassade des Etats-Unis annonce qu’elle évacue son personnel non essentiel ainsi que les membres des familles des diplomates. Elle renouvelle son appel aux Américains à ne pas se rendre en Egypte sauf en cas de nécessité.

Les dignitaires d’Al Azhar, la grande institution sunnite du Caire et la principale autorité de l’islam dans le pays, ont évoqué vendredi un risque de « guerre civile » en Egypte entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans.

Appel à la vigilance

« La vigilance est de mise si l’on veut éviter de basculer dans une guerre civile », a prévenu Al Azhar. Dans un communiqué globalement favorable au président Morsi, elle accuse les responsables politiques libéraux, dont l’ancien diplomate et ex-directeur général de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) Mohamed ElBaradei, d’inciter personnellement à la violence.

L’institution impute à des « bandes criminelles » faisant le siège de mosquées les violences qui se sont soldées, selon les Frères musulmans, par la mort d’une demi-douzaine de leurs partisans en une semaine.

Éviter la confrontation

Les Nations unies, l’Union européenne et les Etats-Unis ont appelé les Egyptiens à la retenue et demandé aux dirigeants politiques d’éviter une confrontation qui menace la démocratie naissante, apparue après la chute du régime de Hosni Moubarak au début 2011.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Affrontements-en-Egypte.-Trois-morts-dont-un-Americain_55257-2207416_actu.Htm
Le Peuple de l'Herbe - Viva La Revolucion - YouTube
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Egypte: Morsi rejette l'ultimatum, les défections se multiplient

Mardi matin, la présidence égyptienne a rejeté l'ultimatum de 48 heures donné lundi par l'armée égyptienne au pouvoir pour "satisfaire les revendications" des opposants à M. Morsi qui manifestent en masse pour réclamer son départ.

Le ministre des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a annoncé son départ dans la nuit, rejoignant quatre autres ministres, dont celui du Tourisme, démissionnaires depuis la veille. M. Kamel Amr est le plus important membre du cabinet à faire défection.

TV5monde


En espérant qu'un scénario à l'Algérienne ne se pointe pas....l'armée au pouvoir ça donne jamais rien de bon pour un peuple...
 
....l'armée au pouvoir ça donne jamais rien de bon pour un peuple...
Et si pour une fois elle allait dans le sens du peuple ?

J'entends par là que l'Armée d'un pays n'attends jamais les revendications d'un peuple pour putscher (c'est français ça?) et prendre le pouvoir. Et l'histoire jusqu'à maintenant tends à prouver que l'Armée a toujours été contre le peuple ...

Dans le cas présent elle semble (j'avance avec prudence) vouloir lui donner plus de liberté. Sadat et Nasser étaient des militaires qui a participés à renverser le roi Farouk et à mon sens il ont fait plus pour le peuple egyptien qu'aucun autres.

Je ne sais pas ...
 
Et si pour une fois elle allait dans le sens du peuple ?
Dans le sens du peuple ou pas, si l'armée intervient ce n'est rien d'autre qu'un coup d'état...

Si on souhaite un scénario à l'algérienne, alors que l'armée chasse un président légitimement élu...

L'idéal serait devant l'urgence de la situation de nouvelles élections. Sinon on peut s'attendre au pire. Dans tous les cas, pour l'Egypte je m'attends au pire...

Il n'est pas simple l'apprentissage de la démocratie...
 
Haut