Etre pro Afrique est il etre anti Francais?

Oui, j'aime bien ce gars.

Je l'ai découvert il y a peu.

Bien plus mesuré et pondéré que d'autres : je pense à d'autres habitués aux outrances comme le raciste Kemi Seba, ou à la nouvelle porte parole de la Russie en Afrique (Nathalie Yamb).


"En politique étrangère, les Américains sont ingrats et méprisent ceux qui ne leur tiennent pas tête"

Cela devrait servir de leçon à Nicolas Sarkozy qui n'a cessé de jouer à l'Américain et de courtiser les États-Unis, réintégrant même le commandement de l'OTAN (1966), qu’avait quitté de Gaulle. Et ce malgré l’avis éclairé de ses deux conseillers souverainistes, Henri Guaino et Patrick Buisson.

Il aurait dû savoir qu’en politique étrangère, les Américains sont ingrats et méprisent ceux qui ne leur tiennent pas tête…Au contraire, Nixon, à peine élu en janvier 69, s'est précipité à Paris (son premier voyage officiel) pour rencontrer respectueusement de Gaulle, qui se montrait pourtant très hostile à l'impérialisme américain.

ALLIÉS MAIS PAS SOUMIS

Plus nous nous alignons, plus nous sommes méprisés et négligés, à l’image de Nicolas Sarkozy sous la plume d’Obama. Fait révélateur, Sarkozy et surtout Hollande ont souvent défendu une ligne néoconservatrice d’inspiration américaine en politique étrangère, sans même se rendre compte que cette ligne, si elle fut bien celle de George W. Bush, avait été abandonnée par Obama puis par Trump.

En portant une parole différente de celle des États-Unis, de Gaulle était beaucoup plus utile à l’Occident que ne le sont nos dirigeants français atlantistes actuels. Sur la guerre du Vietnam, sur le conflit israélo-palestinien, sur le dollar, le Général avait pressenti ce qui se passerait. Quel contraste entre le respect de Nixon pour de Gaulle (pourtant rebelle) et le dédain d’Obama pour Sarkozy (pourtant admiratif et docile).En prenant la tête des petits contre les grands, elle devient elle-même un grand, mais en suivant servilement les grands, elle tombe au rang des petits.

"Être un allié, ce n’est pas être un obligé"

Cette visite de Nixon à de Gaulle, qui avait pourtant abondamment critiqué les États-Unis précédemment, prouve que la critique gaullienne était productive et qu’on attendait précisément de la France qu’elle critiquât son allié.

Comme l’écrit le géopoliticien Renaud Girard, « contrairement à ce que l’on pense, l’Occident attend de la France une analyse droite, autonome, responsable, de la situation internationale, et pas un comportement de caniche qui se révèle à la fin contre-productif pour les intérêts de l’Occident et la paix dans le monde.»

Si de Gaulle se retira du commandement intégré de l’OTAN, il ne quitta jamais ni l’OTAN en tant que tel ni le camp occidental.

...... Mais à aucun moment l’alliance ne doit laisser la place à la soumission, à l’alignement, à la fascination béate et servile ou à la perte d’esprit critique, car cela ne profite à personne. Être un allié, ce n’est pas être un obligé.

"Il est donc urgent de renouer avec la tradition gaulliste et, sans hostilité ni rupture d’alliance, de faire entendre notre différence"
En 2003, il fut salutaire que la France s’oppose à la catastrophique guerre en Irak. Aujourd’hui, Français et Européens doivent apprendre à défendre leurs propres intérêts économiques et commerciaux face à l’hégémonie juridico-financière des États-Unis et du dollar.

Après la scandaleuse amende imposée par les États-Unis à la BNP pour avoir commercé avec l’Iran, on pourrait imaginer que l’Europe inflige une amende de plusieurs milliards de dollars à la banque américaine Goldman Sachs pour avoir aidé le gouvernement grec à truquer ses comptes publics afin d’entrer dans la zone euro. Et face à la domination qu’exercent les États-Unis sur Internet, le big data, les réseaux sociaux et le GPS, l’Europe doit forger ses propres outils alternatifs. Prenons conscience de la spécificité de nos intérêts et défendons-les. Il serait aussi judicieux de lever les sanctions européennes prises contre la Russie pour plaire aux États-Unis, mais qui ne servent nullement nos intérêts.

Les États-Unis, eux, ne se gênent pas pour défendre leurs intérêts avec brutalité : mise sur écoute de dirigeants européens (Sarkozy, Hollande, Merkel…), arrestation d’un cadre français d’Alstom dans une affaire montée de toutes pièces pour servir les intérêts de General Electric. Il y a quinze jours, la Grèce renonçait à acheter des frégates françaises pour leur préférer l’américain Lockheed-Martin, malgré son infériorité technique.

Il est donc urgent de renouer avec la tradition gaulliste et, sans hostilité ni rupture d’alliance, de faire entendre notre différence.
 
Bonjour @adian
Je ne connaissais pas M. Foka, du coup j'ai eu un peu de mal à raccrocher les wagons au début. Qu'il soit amer vis-à-vis de RFI même si sa démission était volontaire, je comprends aisément.

Pour le reste de sa vidéo : pendant 50 minutes, il charge la France, coupable de "malice", et l'Occident (au passage, ressortir la fiole de Powell alors que Chirac a refusé de participé à cette guerre, bon...) pour conclure dans les 3 dernières minutes que non, non, il n'est pas anti-France ou anti-Occident et que les Toulousains et Montpelliérains sont bienvenus en Afrique. OK.

Avant, il nous a quand même rappelé l'esclavage (et le scandale des 10 000 possesseurs d'esclaves dans les Antilles indemnisés pour la perte de leurs esclaves) et la colonisation et comment cela a enrichi la France. Curieusement, mes aieux qui grattaient la terre en Bretagne ou en Aveyron n'avaient pas d'esclaves, n'ont jamais colonisé personne et ne se sont pas enrichis (sinon, j'habiterai aujourd'hui en Suisse en bon exilé fiscal)

Il nous dit enfin que les Africains ne sont pas contre l'Occident mais veulent juste :
  • qu'on arrête de leur donner des leçons (ce en quoi je suis entièrement d'accord),
  • qu'on arrête de les infantiliser et d'intervenir chez eux (entièrement d'accord aussi : dé.merdez-vous et si les mausolées de Tombouctou sont mis à sac par des fanatiques islamistes, c'est dommage mais ce n'est pas mon problème, on a déjà à reconstruire Notre Dame de Paris)
  • qu'on noue des partenariats économiques équilibrés avec eux (pas de soucis non plus, je ne m'appelle pas Bolloré)

Une fois tout cela dit, je pense que dans 2 à 5 ans, le gars fera une vidéo assez similaire concernant l'entrisme et l'arrogance des Chinois et/ou des Russes.

Pour que l'Afrique puisse peser dans les négociations commerciales qui la concernent, il faut qu'au lieu de céder des concessions à tel ou tel entreprise ou pays pour exploiter ses ressources, elle le fasse elle-même et en vende le produit. Il lui faut donc développer une industrie compétitive et cela lui prendra du temps.
 
Avant, il nous a quand même rappelé l'esclavage (et le scandale des 10 000 possesseurs d'esclaves dans les Antilles indemnisés pour la perte de leurs esclaves) et la colonisation et comment cela a enrichi la France. Curieusement, mes aieux qui grattaient la terre en Bretagne ou en Aveyron n'avaient pas d'esclaves, n'ont jamais colonisé personne et ne se sont pas enrichis (sinon, j'habiterai aujourd'hui en Suisse en bon exilé fiscal)
Quand tu sais que l'africain le plus riche ayant jamais existé, Mansa Munsa, l'était grâce aux commerces d'esclaves,

Il est tellement pratique de ne culpabiliser que les occidentaux.
 
Quand tu sais que l'africain le plus riche ayant jamais existé, Mansa Munsa, l'était grâce aux commerces d'esclaves,

Il est tellement pratique de ne culpabiliser que les occidentaux.
Je ne connaissais pas cette personne. Mais il est certain qu'il n'y a pas eu que des Occidentaux à se gaver de l'esclavage. Dommage que seul l'Occident ait entamé un travail de mémoire sur ce sujet, avec l'effet pervers qu'en conséquence, c'est le seul qu'on accuse d'esclavagisme alors que les autres n'ont pas fait mieux mais comme, eux, n'ont rien reconnu et pratiquent l'oubli, on n'en parle pas.
 
Pour que l'Afrique puisse peser dans les négociations commerciales qui la concernent, il faut qu'au lieu de céder des concessions à tel ou tel entreprise ou pays pour exploiter ses ressources, elle le fasse elle-même et en vende le produit. Il lui faut donc développer une industrie compétitive et cela lui prendra du temps.

Le meilleur exemple est celui du Botswana, petit pays d'Afrique Australe.

Bonne gestion des ressources, système politique stable, un des pays les plus riches d'Afrique

 
Le meilleur exemple est celui du Botswana, petit pays d'Afrique Australe.

Bonne gestion des ressources, système politique stable, un des pays les plus riches d'Afrique

Là France n intervient pas pour pirater le pays comme elle à0 pirate le TCHAD et la Côte d'Ivoire et le Gabon et le Cameroun
L àngleterre n intervient pas dans les pays qu elle occupait, Irak excepté
 
Je ne connaissais pas cette personne. Mais il est certain qu'il n'y a pas eu que des Occidentaux à se gaver de l'esclavage. Dommage que seul l'Occident ait entamé un travail de mémoire sur ce sujet, avec l'effet pervers qu'en conséquence, c'est le seul qu'on accuse d'esclavagisme alors que les autres n'ont pas fait mieux mais comme, eux, n'ont rien reconnu et pratiquent l'oubli, on n'en parle pas.
Les réseaux sociaux afrocentristes n'ont de cesse de glorifier Mansa Moussa parce qu'il s'est baladé en Egypte un jour avec des quantités d'or phénoménales.
 
Là France n intervient pas pour pirater le pays comme elle à0 pirate le TCHAD et la Côte d'Ivoire et le Gabon et le Cameroun
L àngleterre n intervient pas dans les pays qu elle occupait, Irak excepté

Les pays d'Afrique francophone ne sont pas plus pauvres que les anciennes colonies anglaises, espagnoles ou portugaises.

Sur les 11 pays les plus pauvres d'Afrique (PNB/hab), il y a :
  • 3 anciennes colonies françaises : Centrafrique, Madagascar et Niger
  • 3 anciennes colonies britanniques : Sierra Leone, Somalie et Malawi
  • 2 anciennes colonies belges : Burundi et RD Congo
  • 1 ancienne colonie portugaise : Mozambique
  • 2 pays non colonisés : Libéria et Erythrée

C'est bien la preuve que le problème en Afrique n'est pas uniquement la France
 
Les pays d'Afrique francophone ne sont pas plus pauvres que les anciennes colonies anglaises, espagnoles ou portugaises.

Sur les 11 pays les plus pauvres d'Afrique (PNB/hab), il y a :
  • 3 anciennes colonies françaises : Centrafrique, Madagascar et Niger
  • 3 anciennes colonies britanniques : Sierra Leone, Somalie et Malawi
  • 2 anciennes colonies belges : Burundi et RD Congo
  • 1 ancienne colonie portugaise : Mozambique
  • 2 pays non colonisés : Libéria et Erythrée

C'est bien la preuve que le problème en Afrique n'est pas uniquement la France
l'Ethiopie qui n'a jamais été colonisée :

l'Éthiopie est 175ème sur 191 pour l'IDH
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Mensonge il l était grâce à l origine du Mali
Surtout grâce à l'or, au sel et au commerce transaharien...l'empire du Mali regroupait le Sénégal, la Mauritanie, les 2 Guinées, le Burkina, le Niger, la CIV....toutes les richesses appartenaient à l'empereur du Mali...
Quand il est parti à la Mecque avec sa cour, 60 000 hommes et 12 000 esclaves tous habillés avec des tissus riches et ornés d'or....alors dire que sa richesse venait commerce d'esclaves c'est méconnaître l'histoire africaine...
 
Dernière édition:

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Les pays d'Afrique francophone ne sont pas plus pauvres que les anciennes colonies anglaises, espagnoles ou portugaises.

Sur les 11 pays les plus pauvres d'Afrique (PNB/hab), il y a :
  • 3 anciennes colonies françaises : Centrafrique, Madagascar et Niger
  • 3 anciennes colonies britanniques : Sierra Leone, Somalie et Malawi
  • 2 anciennes colonies belges : Burundi et RD Congo
  • 1 ancienne colonie portugaise : Mozambique
  • 2 pays non colonisés : Libéria et Erythrée

C'est bien la preuve que le problème en Afrique n'est pas uniquement la France
Tu oublies la Guinée-Bissau colonie portugaise....la Guinée équatoriale colonie espagnole...
 
L'Éthiopie a été une colonie italienne....

Très peu de temps, pendant quelques années seulement

Tu oublies la Guinée-Bissau colonie portugaise....la Guinée équatoriale colonie espagnole...

Ils ne font pas partie des pays les plus pauvres : la Guinée-Bissau est le 13eme pays le plus pauvre d'Afrique, alors que la Guinée Equatoriale fait partie des 5 plus riches (présence d'hydrocarbures)
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Ils ne font pas partie des pays les plus pauvres : la Guinée-Bissau est le 13eme pays le plus pauvre d'Afrique, alors que la Guinée Equatoriale fait partie des 5 plus riches (présence d'hydrocarbures)
13 ou 15 ça change pas grand chose c'est très pauvre ...les classements c'est pas mon truc surtout quand on est face à la réalité...durée de vie 45 ans environ...ne parlons pas de l'illettrisme...il fait partie des 5 pays les plus pauvres du monde...

Après la Guinée Equato' elle a la chance d'avoir une stabilité politique ce qui permet de s'occuper des ressources naturelles...
 

tizniti

Soyons sérieux .
Je ne connaissais pas cette personne. Mais il est certain qu'il n'y a pas eu que des Occidentaux à se gaver de l'esclavage. Dommage que seul l'Occident ait entamé un travail de mémoire sur ce sujet, avec l'effet pervers qu'en conséquence, c'est le seul qu'on accuse d'esclavagisme alors que les autres n'ont pas fait mieux mais comme, eux, n'ont rien reconnu et pratiquent l'oubli, on n'en parle pas.
Tout a fait.

Le Monde – Du Liban à Oman, « l’esclavage à l’ancienne » des Africaines employées comme à l'ancienne.

L’Afrique subsaharienne fournit une main-d’œuvre de plus en plus nombreuse – et vulnérable – au Moyen-Orient, où le taux de travail forcé est le plus élevé au monde.
 
Surtout grâce à l'or, au sel et au commerce transaharien...l'empire du Mali regroupait le Sénégal, la Mauritanie, les 2 Guinées, le Burkina, le Niger, la CIV....toutes les richesses appartenaient à l'empereur du Mali...
Quand il est parti à la Mecque avec sa cour, 60 000 hommes et 12 000 esclaves tous habillés avec des tissus riches et ornés d'or....alors dire que sa richesse venait commerce d'esclaves c'est méconnaître l'histoire africaine...

J'allais répondre la même chose mais tu m'as devancé...ils s'imaginent toujours trouver un os à ronger...oubliant à dessein l'ampleur de leurs exactions sur les 5 continents avec des éradications de peuples entiers pour exploiter à leur profit les ressources d'autrui qui ferait passer Hitler pour un timide étudiant stagiaire.

Hitler a existé déjà depuis 1500 ans pour faire cours car je passe sur les croisades pour se tailler des fiefs et de l'or même au détriment de chrétiens de Grèce et des juifs de Hongrie et d'Allemagne.

On oublie par ailleurs que le mot esclave vient des captifs des Balkans et de Russie vendus à Verdun par les juifs Rhadanites.

Par ailleurs jusqu'au 18e siècle il y'a eu jusqu'à 2 millions d'esclaves maghrébins, noirs et turcs dans les mines et galères des monarques catholiques en plus des femmes captives violées d'où naitront des dizaines de milliers d'enfants que les bourgeois violeurs confieront aux couvents avec déclarations aux registres.

A ce moment là le pape a lancé sa fatwa sous forme de bulle papale pour faire des terres et des populations des possessions pour la vraie religion au prix de massacres contre les paiens les infidèles sarrasins et les hérétiques.

Le fameux Vasco de Gama va écumer les mers jusqu'en Asie pour faire des attaques contre les infidèles mahometans et prendre rançon et piller les bateaux avant finalement de mutiler les pélérins et mettre le feu aux bateaux brûlant les captifs pour la vraie religion enrichissant les monarques très chrétiens et l'église.

.
 
l'Ethiopie qui n'a jamais été colonisée :

l'Éthiopie est 175ème sur 191 pour l'IDH
La faute au roi Haile Selassie il a été trop orgueilleux, il a fermé les greniers z farine quand les tigréens mouraient de faim résultat coup d etat de pseudo communistes du Derg qui vont aĝgraver la situation puis guerre civile avec les tigreens les erythreens et les somalis et maintenant les oromos
Ce qu il faut a l Éthiopie c est un roi pour unifier toutes les ethnies et un gouvernement communiste véritable pour mettre en place une politique de justice sociale
Une monarchie constitutionnelle à l anglaise
 
Les pays d'Afrique francophone ne sont pas plus pauvres que les anciennes colonies anglaises, espagnoles ou portugaises.

Sur les 11 pays les plus pauvres d'Afrique (PNB/hab), il y a :
  • 3 anciennes colonies françaises : Centrafrique, Madagascar et Niger
  • 3 anciennes colonies britanniques : Sierra Leone, Somalie et Malawi
  • 2 anciennes colonies belges : Burundi et RD Congo
  • 1 ancienne colonie portugaise : Mozambique
  • 2 pays non colonisés : Libéria et Erythrée

C'est bien la preuve que le problème en Afrique n'est pas uniquement la France
Le Liberia est une colonie américaine l on a force les noirs américains à cohabiter avec les mondes et les Krous
L Érythrée est une colonie italienne volée à l ethiopie
 
Surtout grâce à l'or, au sel et au commerce transaharien...l'empire du Mali regroupait le Sénégal, la Mauritanie, les 2 Guinées, le Burkina, le Niger, la CIV....toutes les richesses appartenaient à l'empereur du Mali...
Quand il est parti à la Mecque avec sa cour, 60 000 hommes et 12 000 esclaves tous habillés avec des tissus riches et ornés d'or....alors dire que sa richesse venait commerce d'esclaves c'est méconnaître l'histoire africaine...
Le Mali doit sa richesse à l'Or et au commerce d'esclaves

Les 2 ont fait sa richesse
 
Tout a fait.

Le Monde – Du Liban à Oman, « l’esclavage à l’ancienne » des Africaines employées comme à l'ancienne.

L’Afrique subsaharienne fournit une main-d’œuvre de plus en plus nombreuse – et vulnérable – au Moyen-Orient, où le taux de travail forcé est le plus élevé au monde.

Tu mélanges tout...ici on parle des entreprises coloniales occidentales censées "libérer" les populations sur les 5 continents tantôt au nom

de la "vraie" religion décrétée par les papes...tantôt pour les "civiliser" tantôt pour leur apporter la "démocratie" consistant à détruire les

régimes non monarchiques. Ce sont des centaines de millions de millions d'individus à travers le monde qui ont subi ce traitement fait

de génocides et/ou de l'exploitation de l'autre dans les mines, dans l'exploitation du caoutchouc, de chasse à l'homme et de la femme

pour piller les richesses locales afin d'enrichir le capitalisme naissant.

Tu as déjà sorti un fake propagé par les nationalistes hindous vers 1910 et qui est tout simplement impossible.

C Véronique Genest du feuilleton Julie Lescaut mariée au sioniste Meyer Bokhobza qui l'a propagé partout dans les studios sans que

personne de ces chroniqueurs n'y trouve à redire, jusqu'à ce que Cedric Caron l'ait ridiculisé avec ses trucs propagandistes islamophobes.

Pour le reste qu'il y'avait des petites mains exploitées c'est un fait. Et même jusqu'en Europe s'agissant de l'immigration.

Et cela concerne aussi des marocains marocaines on n'a pas besoin du journal le Monde pour le découvrir comme si c'était un scoop....le Monde

qui fait partie de ces journaux qui fait de la sélection dans ses articles d'ailleurs en prenant souvent les pays du M.O comme cible alors qu'il est

plus cool sur les millions de victimes des guerres qui ruinent des pays ciblés de nos jours provoquant des marasmes économiques terribles ce

favorise ce genre d'exploitation à la faveur de la destruction de l'économie et de l'insécurité due à leurs guerres.

Napoléon est une icône française alors qu'il a envahi l'Egypte où il faisait couper 5 à 6 têtes par jour pour donner le ton à la population pour

qu'elle accepte de payer des impôts exorbitants pour entretenir son armée et qui a remis en vigueur l'esclavage et CODE NOIR et exterminé les

noirs de St Domingue soit avec des chiens spécialement dressés pour dévorer des noirs soit par l'asphyxie dans les cales de bateaux avec des

vapeurs de souffre. Ce sont les bienfaits de la colonisation dont que certains ici vantent comme émanant des Européens qu'ils qualifient

de supérieurs aux musulmans. Rien que ça. On n'est pas loin des lois raciales de Hitler.

.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Le Mali doit sa richesse à l'Or et au commerce d'esclaves

Les 2 ont fait sa richesse
On parle de l’empire du Mali qui regroupait plusieurs pays et dont les principales richesses étaient l'or, le sel ainsi que le fer...le commerce transaharien et les échanges commerciaux ont contribué à cette richesse principalement...
 

tizniti

Soyons sérieux .
On parle de l’empire du Mali qui regroupait plusieurs pays et dont les principales richesses étaient l'or, le sel ..

Le colonialisme avant les Européens : quand le Maroc annexait le Mali pour son or et pour ses esclaves .

Je vous raconte tout :

En 1591, le sultan du Maroc décide d’envoyer une expédition contre l’empire Songhaï qui contrôle l’actuel Mali. Ses buts sont purement impérialistes : mettre la main sur les mines de sel de Teghaza et sur les nombreuses mines d’or que l’empire Songhaï est censé abriter. Un autre objectif et non des moindres est de se procurer des esclaves pour les champs de canne à sucre du Maroc.


Le sultan met sur pied une armée de 1000 arquebusiers renégats (des chrétiens devenus musulmans) de 1000 arquebusiers andalous (des musulmans expulsés d’Espagne) de 500 spahis (arquebusiers à cheval ) ainsi que de 1500 piquiers marocains. S’y rajoute l’intendance : 600 sapeurs et 1000 hommes conduisant 8 000 chameaux et 1000 chevaux. Les pertes de l’expédition sont importantes pendant la traversée du Sahara, aride et peu hospitalier. Ils atteignent néanmoins le Niger, le fleuve autour duquel l’empire Songhaï s’est organisé. Cet État est affaibli, car il sort d’une grave guerre civile et la légitimité de son souverain l’Askia Ishaq II est contesté. Un détachement marocain livre une première bataille indécise à Kabara près de Tombouctou. Les Songhaïs restent maîtres du terrain et jettent dans le fleuve les arquebuses récupérées les considérant comme des armes de lâches.


Ishaq II qui s’attendait à une attaque plus à l’Ouest dans le Songhaï utile, se porte au-devant des envahisseurs avec son armée. Il rencontre ses ennemis à Tonbidi à 50 kilomètres de Gao. Le nombre de combattants dans chaque camp est sujet à polémique de 4 000 à 22 000 Marocains contre 30 000 Songhaïs. Mais ces derniers ont dû laisser en arrière d’importants effectifs pour contrôler les opposants à Ishaq II. L’artillerie marocaine joue un rôle de premier plan dans la bataille en détruisant les fortifications ennemies , ce qui oblige les songhaïs à déclencher une attaque frontale, appuyée, selon une tactique éprouvée, par la charge d’un troupeau de zébus. Ces animaux sont décimés par la mitraille et sur le conseil de ses généraux, Ishaq II se retire du champ de bataille. Après son départ les charges de cavalerie songhaïe sont bloquées par l’artillerie adverse. La contre-attaque marocaine oblige les guerriers songhaïs à se regrouper sur la route de Gao avant que l’infanterie du sultan ne porte le coup de grâce. Néanmoins, la défaite n’est pas une déroute et des escarmouches ont lieu jusqu’à la nuit. Cependant, l’empire Songhaï implose après Tobbidi probablement parce qu’il était miné de l’intérieur par les rébellions. Le corps expéditionnaire marocain entre dans Gao la capitale ennemie 15 jours plus tard. Ishaq II propose en vain 100 000 besants d’or et 1 000 esclaves pour obtenir la paix. Il est renversé, mais ses successeurs sont incapables de contenir les Marocains. Battus à plusieurs reprises, ils se lancent dans une guérilla meurtrière qu’ils cessent en 1599 avant de s’installer plus au sud et de signer un traité de paix tardif en 1630.


La région devient alors plus plusieurs décennies le pachalik de Tombouctou. Les élites lettrées et les Ulémas sont massacrés ou forcés à l’exil. La partition du Maroc à partir de 1610 entre plusieurs pouvoirs concurrents rend très lâche le contrôle de ce pays sur sa nouvelle province. Son pacha devient indépendant de fait et prête une lointaine allégeance à la dynastie Ssaadienne puis alaouite (l’actuelle) en payant un tribut constitué en partie par des esclaves noirs. En 1618, pour la dernière fois le Maroc envoie 400 hommes de renfort dans sa conquête.


😀Source.

@Quovadis
 
On parle de l’empire du Mali qui regroupait plusieurs pays et dont les principales richesses étaient l'or, le sel ainsi que le fer...le commerce transaharien et les échanges commerciaux ont contribué à cette richesse principalement...

C'est bien connu pour ceux qui connaissent un minimum l'histoire...mais ici...à l'impossible nul n'est tenu.

Leurs poncifs occidentaux tiennent lieu de sources pareilles aux paroles d'évangile.

Et c'est à l'école que le lavage de cerveau commence. On apprend aux écoliers que les tueurs de masse aux colonies ce sont des héros

qui vont à la découverte du monde..pas des voleurs des biens d'autrui, des violeurs, des exploiteurs par le travail forcé...alors qu'ils se servaient

des indigènes jusqu'à l'épuisement et la mort pour des réalisations....ce n'étaient pas pour ces mêmes indigènes ponctionnés d'impôts

jusqu'à plus soif...mais pour acheminer les produits de pillage par ces routes construites par la longue traînée de cadavres dans le sillage

jusqu'aux ports construits dans ce but.

.
 

tizniti

Soyons sérieux .
On parle de l’empire du Mali...
Si la traite négrière transatlantique a suscité la curiosité de nombreux chercheurs, peu nombreux sont ceux qui se sont intéressés à la même traite et à ses conséquences dans le monde arabo-musulman  (1). Le Maroc noir, de Chouki El Hamel, pourrait ainsi être considéré comme une contribution salutaire dans un contexte où les bouleversements identitaires secouent de nombreux pays à travers le monde.


Le Maroc noir est un travail historique dont la réalisation a nécessité pour l’auteur un recours massif aux sources arabes et aux sources européennes et la conduite d’enquêtes de terrain au Maroc auprès de descendants d’esclaves.

Si la traite négrière transatlantique a suscité la curiosité de nombreux chercheurs, peu nombreux sont ceux qui se sont intéressés à la même traite et à ses conséquences dans le monde arabo-musulman  (1). Le Maroc noir, de Chouki El Hamel, pourrait ainsi être considéré comme une contribution salutaire dans un contexte où les bouleversements identitaires secouent de nombreux pays à travers le monde.
marocnoir.png
 

Le colonialisme avant les Européens : quand le Maroc annexait le Mali pour son or et pour ses esclaves .

Je vous raconte tout :

En 1591, le sultan du Maroc décide d’envoyer une expédition contre l’empire Songhaï qui contrôle l’actuel Mali. Ses buts sont purement impérialistes : mettre la main sur les mines de sel de Teghaza et sur les nombreuses mines d’or que l’empire Songhaï est censé abriter. Un autre objectif et non des moindres est de se procurer des esclaves pour les champs de canne à sucre du Maroc.


Le sultan met sur pied une armée de 1000 arquebusiers renégats (des chrétiens devenus musulmans) de 1000 arquebusiers andalous (des musulmans expulsés d’Espagne) de 500 spahis (arquebusiers à cheval ) ainsi que de 1500 piquiers marocains. S’y rajoute l’intendance : 600 sapeurs et 1000 hommes conduisant 8 000 chameaux et 1000 chevaux. Les pertes de l’expédition sont importantes pendant la traversée du Sahara, aride et peu hospitalier. Ils atteignent néanmoins le Niger, le fleuve autour duquel l’empire Songhaï s’est organisé. Cet État est affaibli, car il sort d’une grave guerre civile et la légitimité de son souverain l’Askia Ishaq II est contesté. Un détachement marocain livre une première bataille indécise à Kabara près de Tombouctou. Les Songhaïs restent maîtres du terrain et jettent dans le fleuve les arquebuses récupérées les considérant comme des armes de lâches.


Ishaq II qui s’attendait à une attaque plus à l’Ouest dans le Songhaï utile, se porte au-devant des envahisseurs avec son armée. Il rencontre ses ennemis à Tonbidi à 50 kilomètres de Gao. Le nombre de combattants dans chaque camp est sujet à polémique de 4 000 à 22 000 Marocains contre 30 000 Songhaïs. Mais ces derniers ont dû laisser en arrière d’importants effectifs pour contrôler les opposants à Ishaq II. L’artillerie marocaine joue un rôle de premier plan dans la bataille en détruisant les fortifications ennemies , ce qui oblige les songhaïs à déclencher une attaque frontale, appuyée, selon une tactique éprouvée, par la charge d’un troupeau de zébus. Ces animaux sont décimés par la mitraille et sur le conseil de ses généraux, Ishaq II se retire du champ de bataille. Après son départ les charges de cavalerie songhaïe sont bloquées par l’artillerie adverse. La contre-attaque marocaine oblige les guerriers songhaïs à se regrouper sur la route de Gao avant que l’infanterie du sultan ne porte le coup de grâce. Néanmoins, la défaite n’est pas une déroute et des escarmouches ont lieu jusqu’à la nuit. Cependant, l’empire Songhaï implose après Tobbidi probablement parce qu’il était miné de l’intérieur par les rébellions. Le corps expéditionnaire marocain entre dans Gao la capitale ennemie 15 jours plus tard. Ishaq II propose en vain 100 000 besants d’or et 1 000 esclaves pour obtenir la paix. Il est renversé, mais ses successeurs sont incapables de contenir les Marocains. Battus à plusieurs reprises, ils se lancent dans une guérilla meurtrière qu’ils cessent en 1599 avant de s’installer plus au sud et de signer un traité de paix tardif en 1630.


La région devient alors plus plusieurs décennies le pachalik de Tombouctou. Les élites lettrées et les Ulémas sont massacrés ou forcés à l’exil. La partition du Maroc à partir de 1610 entre plusieurs pouvoirs concurrents rend très lâche le contrôle de ce pays sur sa nouvelle province. Son pacha devient indépendant de fait et prête une lointaine allégeance à la dynastie Ssaadienne puis alaouite (l’actuelle) en payant un tribut constitué en partie par des esclaves noirs. En 1618, pour la dernière fois le Maroc envoie 400 hommes de renfort dans sa conquête.


😀Source.

@Quovadis


Je ne comprends pas ta volonté de salir ta communauté en allant chercher un mathématicien islamophobe reconverti en écrivain islamophobe.

C'est un individu d'extrême droite trop content de taper sur les musulmans pour sa propagande identitaire et qui n'est pas

historien en plus.


D'ailleurs ce que tu mets "Le colonialisme avant les Européens" ne correspond pas ...je te croyais plus cultivé que ça.

Les Européens ont commencé leur mise en esclavage du continent africain dès 1441 donc avant 1591.

Je t'ai déjà dit de te méfier des sources hasardeuses...la dernière fois tu nous a mis la propagande hindoue des fachistes du BJP

de MODI dont le mouvement d'extrême droite a assassiné le pacifiste Mahatma Ghandi l'apôtre de la paix et qui voulait une INDE multiculturelle

différente de celle de MODI qui lance des pogroms contre les hindous chrétiens et musulmans dans un grand silence du fait que l'INDE

est un grand marché pour l'armement de la France.

.
 
Haut