1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

L'invention de l'écriture

Discussion dans 'Philosophie, spiritualité et autres religions' créé par ahmed II, 14 Juillet 2018.

Couverture du livre: https://img.over-blog-kiwi.com/0/55/42/91/20180109/ob_3089ed_callasso-l-ardeur-livre.jpg Quand Roberto Calasso écrit sur l’époque...

  1. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    Couverture du livre: https://img.over-blog-kiwi.com/0/55/42/91/20180109/ob_3089ed_callasso-l-ardeur-livre.jpg

    Quand Roberto Calasso écrit sur l’époque védique, il le fait avec la pratique analytique héritée de sa culture italienne et, plus large, européenne. Celle-ci consiste à voir le monde d’un point de vue darwinien, ce qu’il confirme et revendique. Dans son dernier livre sur le sujet du védisme, L’ardeur, il date un des plus anciens textes provenant du Véda -je cite :
    « à plus de trois mille ans dans l’Inde du Nord »…
    Franchement, on se demande comment un érudit de sa stature peut être moralement tenu par ce formalisme historique douteux au point de ne pas prendre en considération ce que les textes indiens eux-mêmes déclarent à propos de la date de leur origine, c’est-à-dire que le Véda remonte à la nuit des temps, au début de la création du monde (et non à 6000 ans, selon un résidu mnémonique dont le contenu a structuré le subconscient occidental,* si bien que même l'athée se sent chrétien). On se demande pourquoi Roberto Calasso passe au déluge en négligeant l’histoire des Hindous telle qu’eux la percevaient et la décrivaient par leurs propres explications scripturaires et sacrées, et non telles que les institutions académiques occidentales s’en persuadent ; on sait la réticence avérée qu’entretiennent depuis toujours ces académiciens à transcrire l’histoire véritable, et non idéologique ; idéologie égocentrique dont ils sont si friands, convaincus d’être les hommes les plus savants d’entre les humains, du passé et d’aujourd’hui.

    * Je sais, la remarque paraît incongrue mais la notion d’histoire prend ses marques dans notre culture, en tout cas jusqu'à pas très longtemps encore. Le fait de commencer l’histoire universelle à partir de l’an zéro, correspondant à la naissance du Christ, selon le calendrier ecclésiastique grégorien, montre bien l’enlisement mental dans lequel notre conception de l’histoire est compromise. Par exemple, et pour ne citer que lui (car je donne d’autres cas sur mon blog)*, Jacques Attali, dans son livre Histoires du temps, (1982) fera plusieurs fois le tour du monde, allant du pays des Mayas jusqu'en Afrique, passant par l’Égypte, Sumer, la Grèce et la Chine, et parsèmera son ouvrage, sans fournir d’explications quant à l'inexistence du temps védique, de ces phrases que je couche en vrac : « Partout, selon les mythes et les langues… » ou « Aussi les toutes premières sociétés enserrent-elles le temps… » ou « La conception du temps dans les sociétés disparues est à peu près inconnue. (…) Aussi les rares indices utilisables sont-ils les mythes qui racontent le temps, et les langues qui le nomment », « Chaque peuple, avec la mémoire des grandes dates de son histoire… » ou « chaque société a son temps propre et son histoire ; chacune s’inscrit dans une théorie de l’Histoire et s’organise autour d’un sens du temps… » etc. ; ce faisant, il réussira le tour de force de garder l’Inde sous le boisseau. À vous d'en juger, c'est ainsi pendant 300 pages...

    * Et notamment Philippe Geenens dans son opuscule "Yajnavalkya, corps et âme" que je cite sur mon fil, ici, à propos de la Bhagavad-gita : https://www.bladi.info/threads/bhagavad-gita-toute-simplicite.459036/page-6
     
  2. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    Dans le deuxième chapitre de ce petit livre, Geenens traduit ainsi un des versets :
    « Les sages affirment que la satisfaction, caractérisée par la joie, est une compréhension générale de la vie !
    La conviction est définie comme la confiance qu’existe une distinction entre le bien et le mal ! »

    L'image de la couverture du livre : https://img.over-blog-kiwi.com/0/55/42/91/20180715/ob_e66a17_ximageproxy-php-qimg-https-3a-ec562.jpg
     
  3. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    Et en voici un autre : « Quant à la pureté, on dit qu’elle est de deux sortes : extérieure et intérieure.
    La pureté extérieure, pense-t-on, est effectuée par la terre et par l’eau.
    La pureté du mental, assurément, voilà la pureté intérieure ! »
     
  4. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    Le yoga permet l’ouverture aux autres, grâce aux sens externes et à l’assimilation du savoir qu’ils rendent possibles. Ces sens sont : la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût. Sans eux, sans le corps et sa maîtrise, il ne pourrait y avoir de progrès de l’esprit. Ce dernier est composé du mental, de la mémoire et de l’intelligence. Encore faut-il que la société et l’environnement en général le permettent. Quand les hommes et les femmes sont assez évolués, une civilisation menée par des dirigeants matures les encadre. Une civilisation, c’est l’ensemble des tribus et des clans qui s’accordent sur les règles de bonne conduite pour l’harmonie et la satisfaction communes de ses peuples, malgré les mœurs de chacun qui peuvent être très différents. La diversité engendre la force ou la faiblesse de cette communion, selon l’intelligence des lois à la base de cette civilisation. L’évolution de la culture est de deux sortes, matérielle et spirituelle, les deux étant interdépendants. Si l’une d’elles est brimée, le progrès sera lent ou impossible. La liberté et son respect sont les conditions de ce développement.

    C’est le yoga qui offre aux hommes la plus grande réalisation concernant le bien et le mal. Par la pureté des sens et du cœur que l’adepte recherche durant ses exercices physiques et la méditation, il permet de ne pas les confondre. Aujourd’hui, par exemple, on fait de moins en moins la distinction entre les deux, car le mal est devenu le moteur économique des sociétés, vu la facilité qu’il a d’être adopté par tous et à être pris pour le bien.

    Quand l’écriture est ‘inventée’, le but est de rendre le savoir disponible plus facilement et à un plus grand nombre. Mais elle est aussi une arme redoutable pour formater les esprits malléables que forment la grande partie du peuple et dont le yoga n’est pas sa préoccupation.
     
  5. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/42/91/20141119/ob_fd88b2_feuille-de-parlmier.jpg

    Étrangement, les gens auxquels je m’adresse
    , quoique cultivés et intelligents, demeurent incapables de saisir le sens et l’importance événementiels concernant l’apparition de l’écriture dans une civilisation aussi développée qu’était l’Inde il y a 5000 ans.*

    Pour eux, ce hiatus de l’histoire, avec tout ce que cela entend du point de vue civilisationnel, telle la façon de manger ou de se soigner, de faire la guerre ou de vivre en société, de pratiquer le yoga ou la médecine, passe par-dessus leur tête. Ils ne peuvent s’empêcher de toujours revenir à ce qu’ils connaissent : Mésopotamie, Sumer, Égypte, Grèce ou les Incas. Et avant cela, l’homme préhistorique. Surtout, ils ne s’intéressent pas et ne savent pas évaluer la science que représentait la transmission du savoir avant l’écriture, c’est dire du rôle primordial que jouait la mémoire alors. Pour ces gens, l’histoire déformée, tronquée et façonnée au goût d'intérêts douteux et hypocrites, enseignée par les instances gouvernementales et les experts à leur solde, reste leur seule référence. Le plus souvent, cet enseignement de l’histoire était mû par des dogmatismes religieux, puis par de soi-disant méthodes scientifiques, non moins dogmatiques.**

    Pourtant, ces gens en général sont intelligents et libres de leurs faits et gestes, ils peuvent lire et se renseigner eux-mêmes sur un sujet quelconque quand bon leur semble. Ainsi, ils constateraient qu’il existe une autre manière d’interpréter et de comprendre l’histoire, de la revisiter et de se l’approprier, selon une méthode objective et rationnelle, mais ils en sont incapables, le désir sincère d'aller au fond des choses leur faisant défaut. Les plus entreprenants d’entre eux, tentés par la quête de vérité, ignorant la nécessité d'un guide qualifié, se laissent aisément fourvoyer par leur imagination avide d’ésotérisme et de phénomènes extraordinaires ; dans cette culture le réel est amalgamé à des spéculations métaphysiques sans rapport sérieux avec l’histoire telle que répertoriée dans les anciens livres par des personnalités douées d'une rare intelligence et d'une intégrité digne de leur fonction, ce qui enlève toute créance à leur démarche et à leurs propos inconsistants. Une telle attitude procure encore plus de légitimité à l’ordre établi des institutions qui se donnent alors à cœur joie de dénoncer leur égarement.

    * (Imaginez la condition des pays de l'Europe, pour saisir la signification de ce développement.)
    ** « J’aimerais tant croire que la science n’est rien d’autre qu’une grande bande de joyeux copains…, mais il n’en est rien ; les gens ne peuvent pas s’empêcher d’y investir leurs émotions. » Sidney W. Fox, cité par Robert Chapiro, "L’origine de la vie".
     
  6. toino

    toino

    Inscrit:
    26 Juillet 2016
    Messages:
    915
    Likes:
    1 069
    Je crois que personne ne comprend où tu veux en venir.
    L'écriture serait apparue en premier en Inde ? Pourquoi pas ? Qu'est-ce que ça change ? La nuit des temps ça ne veut rien dire.
    Visiblement en Chine, on a retrouvé des signes qui correspondrait à une écriture datant de 7000 ans. Après est-ce que ça a eut une influence sur l'écriture en occident comparé à la Mésopotamie ? Plusieurs systèmes sont nés dans des foyers différents, à des époques différentes. Et je ne vois pas en quoi une interprétation darwinienne de l'évolution de l'écriture serait erronée.
     
  7. etre2en1

    etre2en1 VIB

    Inscrit:
    8 Février 2011
    Messages:
    21 281
    Likes:
    17 347
    Non, en fait il dit que l'Inde est souvent oubliée, et c'est vrai chaque population veut s'attribuer l'origine d'une invention, comme il le mentionne l'apparition de l'écriture, un peu partout et toujours, a eu un effet pervers, la manipulation des masses et des élites avec une pensée unique, une réécriture de l'histoire par un groupe.
    Cela reste vrai avec les médias modernes, les journaux, puis la radio, puis la télé, puis le net, les gens gobent n'importe quoi sous prétexte que la soi disant info est diffusée.

    Au fait c'est quoi " interprétation darwinienne de l'évolution de l'écriture ", quésaco ?
     
  8. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    N'est-ce pas justement ce que je dis dès les premières lignes de mon message? En fait, il faut déjà comprendre ce que je dis et non où je veux en venir... Pour le reste de ton intervention, cela n'a pas grand chose à voir avec où je veux en venir.
     
  9. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    C'est vrai, j'en parle régulièrement, mais ce n'est pas le but visé dans ces publications. J'essaie de faire méditer ceux qui me lisent et veulent comprendre, pourquoi et comment les hommes en Inde, qui étaient très savants, ont décidé de transmettre leur savoir, non plus comme à l'habitude mais par l'écriture.
    Ce faisant, je montre également comment il vous est difficile, alors que c'est tout simple, de comprendre où je veux en venir.
     
  10. BloodySunday

    BloodySunday

    Inscrit:
    3 Juillet 2018
    Messages:
    418
    Likes:
    344
    En fait, tu veux montrer que nous sommes de minuscules vermisseaux face à la grandeur immense de ton savoir.
     
  11. etre2en1

    etre2en1 VIB

    Inscrit:
    8 Février 2011
    Messages:
    21 281
    Likes:
    17 347
    J'ai l'habitude que personne ne comprend ce que je raconte alors que pour moi c'est super simple, j'ai toujours eu ce soucis à l'école et même à la fac, pas facile d'être un génie, les profs finissent toujours par utiliser mes solutions à la place de leurs corrigés, leur code informatique qui ne fonctionne même pas est remplacé par le mien qu'ils ne sont même pas capables de comprendre mais qu'il est plus efficace, plus léger, plus stable, au lycée on a participé à un concours national d'innovation scientifique, on devait fabriquer des appareils en moyenne série pour 3 lycées, mais le prototype fait avec les plans des profs ne fonctionnait pas, c'est moi qui ai fait les nouveaux plans et c'est mon copyright dans chacun des appareils fabriqués, on a gagné le concours avec, j'ai toujours donné des cours aux autres élèves du lycée à la fac, les profs en étaient jaloux parce que j'avais plus d'élèves qu'eux.:p
     
  12. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    Je te félicite, au moins tu peux rentrer dans mes chaussures et comprendre ce que je viens décrire à ce sujet. Mais comme disait mon frère (je suis en vacances chez lui), il est plus facile de convaincre quelqu'un en pressant sur le bouton de la manette de la télé que d'essayer de prouver que la vie intelligente existe sur le soleil.
    Autre chose, je ne suis pas un génie, mais alors pas pour un sou. Mais cela rend ma démarche encore plus originale et intrigante du point de vue anthropologique.
    Tu ne dois pas vivre au Canada, parce que mon bon ami était* directeur de département informatique pour tout le Québec et je ne crois pas que les professeurs y sont aussi incompétents. Je me trompe ?
    * Il est passé à autre chose depuis.
     
  13. etre2en1

    etre2en1 VIB

    Inscrit:
    8 Février 2011
    Messages:
    21 281
    Likes:
    17 347
    Je suis en France, ils ont des années de retard déjà rien que dans la sélection des langages informatiques enseignés.
    La France a un demi siècle de retard, au moins.
    J'ai eu des cours au collège, au lycée, à la fac, à l'AFPA, je croyais que plus loin j'irais dans cette progression, meilleurs seraient les profs et l'enseignement, mais j'ai été déçu.
    Je ne comprends pas des profs qui n'ont aucune compétence dans le domaine enseigné et qui se contentent de vieilles fiches et de vieilles sauvegardes sans même vérifier la validité, en codage les " corrigés " n'avaient aucune chance de fonctionner et pourtant ils s'en servaient de base pour corriger nos codes sans même tester notre code ni celui des " corrigés ", lamentable, ils m'ont demandé le droit par écrit d'utiliser mon code pour créer de nouveaux " corrigés " mais m'ont refusé le diplôme, un paradoxe, au moins après mon passage les nouveaux ont pu avoir accès à mon code comme modèle dont les profs se sont sûrement attribué le mérite.
     
  14. ahmed II

    ahmed II

    Inscrit:
    17 Novembre 2009
    Messages:
    2 047
    Likes:
    315
    C'est un paradoxe, de ce que tu écris. Cependant, à mon avis, le problème est beaucoup plus compliqué que cela, la technologie rend quasiment impossible dorénavant la formation de professeurs vu qu'elle évolue rapidement. Des élèves douées peuvent facilement dépasser en technique leur professeur dans ce cas.

    Ce que je dénonce, c'est que la technologie ne rend pas meilleur, comme on le croit ; au final, elle tue. Ce que je dis, c'est que la science, telle que notre civilisation la comprend et la pratique, est destructive, elle est démoniaque. L'évolution n'est qu'apparante. La science ne permet pas aux élèves d'apprendre mieux. L'enseignement est moins efficace aujourd'hui qu'hier. L'homme (et la femme) ont moins de capacité intellectuelle que dans le passé. C'est mon cheval de bataille.
     
  15. BloodySunday

    BloodySunday

    Inscrit:
    3 Juillet 2018
    Messages:
    418
    Likes:
    344
    J'ai toujours adoré cette philosophie du genre : "c'était vachement mieux avant".

    Nos adeptes des "anciens" oublient de nous dire que les anciens mouraient à 20 ou 30 ans, que près de 7 enfants sur 10 mouraient avant 1 an, qu'on hésitait pas à foutre sur la gueule de la tribu voisine quand on manquait de femmes ou de nourriture.

    Le "c'était mieux avant", ça ne reste qu'un fantasme de petit bobo réac qui va se jeter sur son téléphone à la moindre rage de dents.
     
  16. toino

    toino

    Inscrit:
    26 Juillet 2016
    Messages:
    915
    Likes:
    1 069
    Je sais pas, c'est lui qui sort Darwin. Je dis que les systèmes d'écritures ont évolué. Qu'un système peut donner plusieurs branches, que certaines branches disparaissent, que ça n'a probablement pas débuté avec des textes entiers d'une écriture super complexe. Donc l’écriture a une histoire, comme tout le reste.
    Oui j'ai bien compris que "l'élite" tairait sciemment la découverte de l'écriture en Inde, mais je ne vois pas pourquoi. Qu'un texte s'auto-déclare comme datant de la nuit des temps n'est pas une preuve. Et que veut dire la nuit des temps ?