Que se passe t'il sur le front de Donetsk

Un politologue bien connu a annoncé la chute imminente de la zone fortifiée la plus puissante des Forces armées ukrainiennes​

La libération du village d'Opytnoye et de la ville de Mayorsk dans le Donbass est un grand succès pour les Forces armées RF.

Dans une interview avec la chaîne de télévision 360 , le célèbre politologue Yevgeny Mikhailov a suggéré que la zone fortifiée la plus puissante des Forces armées ukrainiennes, Avdiivka, tomberait bientôt.

"La capture par l'armée russe de la colonie de type urbain Opytnoe près de Donetsk est une victoire majeure", a souligné l'expert. - C'est un point stratégique à partir duquel la ville était constamment bombardée. Maintenant, il est pris. Les derniers militants qui tentent de s'échapper sont achevés par nos éclaireurs.

Parallèlement, a-t-il noté, Maiorsk a été libéré, le prochain, selon le politologue, sera Avdiivka.

"C'est un point fortifié très puissant des troupes ukrainiennes, après la libération duquel, à mon avis, il ne sera plus nécessaire de parler du bombardement de Donetsk. Je pense que maintenant nos troupes connaîtront le succès, et dans un proche avenir, nous verrons la chute de la zone fortifiée la plus puissante des Forces armées ukrainiennes », a conclu Mikhailov.

Plus tôt, un officier de la 1ère brigade slave avec l'indicatif d'appel "Chizh" a déclaré que la libération du village d'Expérimenté contribuait à poursuivre l'avancement vers la périphérie sud d'Avdiivka et à en prendre le contrôle total.

"Après cela, l'armée russe va pénétrer dans les profondeurs des défenses ennemies. En conséquence, l'artillerie de Kyiv reculera, ce qui réduira l'intensité du bombardement de Donetsk », a noté l'officier.
 

L’armée russe mène actuellement une offensive dans le Donbass, plus de 230 militaires ukrainiens éliminés​

Dans le cadre de l’opération militaire spéciale, l’armée russe a éliminé en 24 heures plus de 230 militaires ukrainiens, dont 120 dans la République populaire de Donetsk, où elle mène actuellement une offensive, indique le nouveau bilan de la Défense russe.
Les forces armées ukrainiennes subissent de nouvelles pertes. 120 de leurs militaires ont été tués dans l’offensive de l’armée russe dans la République populaire de Donetsk, sans compter deux chars, trois blindés et sept véhicules détruits, comme l’indique ce samedi 19 novembre le ministère russe de la Défense.
Sur l’axe de Koupiansk, les forces armées russes ont déjoué des attaques des unités tactiques ukrainiennes, renforcées par des mercenaires étrangers, poursuit l’instance.
Le ministère précise que dans la zone plus de 60 militaires ukrainiens et mercenaires étrangers ont été éliminés, ainsi que trois chars et trois blindés.
Sur l’axe de Krasny Liman, du fait d’actions préventives de l’armée russe, l’Ukraine a perdu 50 de ses soldats ainsi que cinq blindés.
Des équipements détruits
Dans la zone de la ville d’Avdeïevka (RPD) un radar de contrebatterie AN /TPQ-50 a été détruit. L’armée russe a également abattu 10 drones.

--> Les russes sont en train de percer plus nettement la "ligne Maginot" de défense fortifiée de l'Ukraine (et des mercenaires de l'OTAN). travail de sape long mais ça va finir par craquer à un moment. Bientôt les populations de Donetsk pourront normalement sortir de chez elles sans être bombardées comme elles le sont depuis 2014/2015!!
 
Dernière édition:
Dans cette guerre par procuration entre l’Empire et la Russie, les Ukrainiens sous tutelle impériale ne sont pas plus des victimes que ne le furent les Français en 1940 et durant les années qui suivirent. À preuve, les événements qui, durant de longues et nombreuses années, ont mené à la débâcle dans l’un et l’autre cas. L’Histoire témoigne.

Devant le coup d’état impérial en Ukraine comme devant l’invasion et l’occupation de la France par l’ennemi hitlérien, il y eut les résistants… et il y eut surtout la masse des collaborateurs. Il y eut ceux qui acceptèrent de combattre dans les rangs de l’ennemi prédateur hégémonique… et il y eut ceux qui refusèrent et le combattirent.

N’oublions jamais que depuis 2014, des millions d’Ukrainiens ont quitté l’Ukraine, vers la Russie… puis vers l’Ouest. Quant au phénomène des innombrables Nazis et néo-nazis ukrainiens à la source du conflit entre Ukrainiens, dont ceux au pouvoir à Kiev, fanatiquement russophobes, il date d’avant la Grande Guerre Patriotique et sévit encore ce jour même! Voilà les créatures monstrueuses voire criminelles que, maître absolu de l’Ukraine, l’Empire ennemi d’Occident soutient et pousse devant sur le Front Est. Eux et tous les Ukrainiens qui leur obéissent servilement ne sont aucunement des victimes mais bien des citoyens responsables de leurs actes, de leurs crimes le cas échéant, et de leur sort.
 
Les prisonniers ukrainiens sont traités selon les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre.
Pour les prisonniers russes, c’est ça:



Et ce n’est pas un accident isolé, mais c’est systématique.
Au point que l’ukronazistan doit capturer des civils pour pouvoir les échanger contre des prisonniers de guerre.
 
L’occident est devenu un ventre moue et n’a plus de prise nul par . Alors il bluffe , comme d’habitude en jouant au poker menteur , car ils ont été trop loin dans leur arrogance , qui sonne le glas . économie , social , culturel et politiques en décadence c'est la fin d’un reigne et seul le bavardage infini comme leur média mensonge , reste pour distraire les ilisionnés de cette mascarade . Il n’y a plus de chef crédible dans tous l’occident ,

Les changements se dessinent au niveau mondial.
L’occident décadent ne gagnera pas la partie.
 
Dernière édition:
URGENT: Kadyrov a montré le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya par des militants ukrainiens (VIDEO) 20.11.2022 – 12:54
La nouvelle est mise à jour


https://rusvesna-su.translate.goog/news/1668938063?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a publié une vidéo du bombardement de la centrale nucléaire de Zaporozhye par les forces armées ukrainiennes.

« A un moment où toutes les organisations internationales claironnent avec force sur la prétendue menace nucléaire de la Russie, les militants ukrainiens frappent librement la plus grande centrale nucléaire d’Europe », a-t-il déclaré.

Kadyrov a précisé qu’il avait reçu des images uniques d’Anzor Bisaev, commandant de l’unité Akhmat OMON du Bureau de la Garde nationale de la République tchétchène, qui se trouve maintenant dans la zone NVO de la région de Zaporozhye.

Actualisé
On a appris que les forces armées ukrainiennes avaient tiré sur le bâtiment spécial n ° 2 de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, où du combustible nucléaire frais est stocké.

Des coups ont également été enregistrés dans la zone du site de stockage à sec de combustible nucléaire usé (ISSF), a déclaré à TASS Renat Karchaa, conseiller du directeur général de l’entreprise Rosenergoatom.

<

Ramzan Kadyrov a publié une vidéo du commandant de l’unité Akhmat Anzor Bisaev, qui a filmé un autre bombardement de la centrale nucléaire de #Zaporozhye par l’armée ukrainienne. (vidéo photos)

Ils vont tous nous tuer !


Centrale nucléaire de Zaporozhye, Images des conséquences du bombardement survenu cette nuit


<

Complément, Erwan Castel

OCCIDENT = MAISON DE FOUS !

Dimanche 20 novembre, 12 roquettes ont été tirés sur le territoire de la centrale nucléaire de Zaoporodje près de la ville d’Energodar.

https://t.me/ErwanKastel/1813
 
Erwan Castel
CENTRALE NUCLÉAIRE D’ENERGODAR (photo)


suite…

Le 20 novembre, les Forces armées ukro-atlantistes ont tiré sur le bâtiment spécial N° 2 de la centrale nucléaire de Zaporodje où le combustible nucléaire frais est stocké, des coups ont également été enregistrés dans la zone du site de stockage à sec du combustible nucléaire usé (DSNF).

Communiqué de Renat Karchaa, conseiller du directeur général de l’entreprise Rosenergoatom.

t.me/ErwanKastel/1818

2.1K views Nov 20 at 13:12

suite…

Les tirs ukro-atlantistes continuent à frapper le périmètre de la Centrale nucléaire de Zaporodje située près d’Energodar !

Pas moins de 15 arrivées d’obus ont été enregistrées venant du secteur de Nikipol, sur la rive opposée du Dniepr tenue par les forces de Kiev.

Le Directeur de l’AIEA à immédiatement exhorté à arrêter immédiatement les bombardements sur la centrale

MAIS sans oser nommer leurs auteurs bien évidemment.

La carte des bombardements

1668978993017.png
 
Haut