La Shoah Business

Salam Aleykoum,


Depuis tout petit je m'intéresse à la seconde guerre mondiale et je me renseigne beaucoup sur la shoah. Je ne cherche pas à comparer les atrocités et à distinguer sur une échelle de puissance les souffrances de tel ou tel peuple car je trouve cela malsain (même si je l'ai parfois fait dans le passé). Cependant s'il y a bien une chose qui me frappe, c'est la récupération qui est faite de la shoah par certaines personnes qui, plus ou moins implicitement, se revendiquent de ces souffrances afin de les utiliser à des fins très malsaines.

L'on peut constater en France le climat relatif aux critiques contre les Musulmans qui sont monnaie courante et quasiment un passage obligé pour figurer en tête d'affiche des débats télévisuels. Le problème étant que ces critiques ne peuvent être orientées avec une intensité aussi forte envers la communauté Juive. Non pas que le problème étant que l'on devrait pouvoir critiquer les Juifs (Juifs, Musulmans, Chrétiens, la plupart des critiques émises n'ont aucune utilité à mon sens) mais le problème étant plutôt que suivant sa communauté d'appartenance, l'on ne dispose pas du même traitement de la part des représentants d'une république qui se veut égalitaire et non-discriminante.

L'holocauste, le traitement fait aux Juifs (entre autres peuples, l'on oublie souvent que les Tsiganes également jouissaient d'un statut comparable par-exemple) durant la seconde guerre mondiale constitue l'arrière plan historique permettant d'asseoir cette différence de traitement. Plus je lis sur la réalité de la shoah, plus je suis outré, plus je trouve cela abominable le commerce qui se fait autour de ce génocide. Quelle plus atroce façon de salir la mémoire de ces millions de gens qui périrent dans des conditions atroces que celle de ceux qui, tranquillement assis dans leur fauteuils, n'ayant jamais connu la souffrance réelle, récupèrent les souffrances de ces victimes qu'ils insultent par la même occasion en reprenant à leur compte les souffrances de ces personnes qui leur sont totalement étrangères.


Je dis "étrangères" car à aucun moment je considère qu'un individu, nonobstant sa religion, ses liens de parenté ou autres, ne dispose de la moindre légitimité pour se présenter en tant que victime (d'une certaine façon, comme le font certaines personnalités en France notamment) par rapport à la souffrance d'autres individus lorsque cette souffrance passée n'influe nullement négativement sur leur condition présente. Encore plus si cela a pour but de bénéficier d'un traitement privilégié et notamment de tenter de légitimer d'autres crimes (ceux commis en Palestine en l'occurrence).

Or c'est malheureusement trop souvent le cas en France et souvent de la part d'individus (des journalistes, des polémistes, des politiciens) qui, bien que n'étant pas Juifs, utilisent ce génocide pour asseoir des positions idéologiques lors même qu'il n'y a aucun lien entre la shoah et les Juifs d'aujourd'hui (ces derniers ne l'ont pas connue et n'ont pas plus souffert que n'importe quel autre individu).
 
Salam Aleykoum,


Depuis tout petit je m'intéresse à la seconde guerre mondiale et je me renseigne beaucoup sur la shoah. Je ne cherche pas à comparer les atrocités et à distinguer sur une échelle de puissance les souffrances de tel ou tel peuple car je trouve cela malsain (même si je l'ai parfois fait dans le passé). Cependant s'il y a bien une chose qui me frappe, c'est la récupération qui est faite de la shoah par certaines personnes qui, plus ou moins implicitement, se revendiquent de ces souffrances afin de les utiliser à des fins très malsaines.

L'on peut constater en France le climat relatif aux critiques contre les Musulmans qui sont monnaie courante et quasiment un passage obligé pour figurer en tête d'affiche des débats télévisuels. Le problème étant que ces critiques ne peuvent être orientées avec une intensité aussi forte envers la communauté Juive. Non pas que le problème étant que l'on devrait pouvoir critiquer les Juifs (Juifs, Musulmans, Chrétiens, la plupart des critiques émises n'ont aucune utilité à mon sens) mais le problème étant plutôt que suivant sa communauté d'appartenance, l'on ne dispose pas du même traitement de la part des représentants d'une république qui se veut égalitaire et non-discriminante.

L'holocauste, le traitement fait aux Juifs (entre autres peuples, l'on oublie souvent que les Tsiganes également jouissaient d'un statut comparable par-exemple) durant la seconde guerre mondiale constitue l'arrière plan historique permettant d'asseoir cette différence de traitement. Plus je lis sur la réalité de la shoah, plus je suis outré, plus je trouve cela abominable le commerce qui se fait autour de ce génocide. Quelle plus atroce façon de salir la mémoire de ces millions de gens qui périrent dans des conditions atroces que celle de ceux qui, tranquillement assis dans leur fauteuils, n'ayant jamais connu la souffrance réelle, récupèrent les souffrances de ces victimes qu'ils insultent par la même occasion en reprenant à leur compte les souffrances de ces personnes qui leur sont totalement étrangères.


Je dis "étrangères" car à aucun moment je considère qu'un individu, nonobstant sa religion, ses liens de parenté ou autres, ne dispose de la moindre légitimité pour se présenter en tant que victime (d'une certaine façon, comme le font certaines personnalités en France notamment) par rapport à la souffrance d'autres individus lorsque cette souffrance passée n'influe nullement négativement sur leur condition présente. Encore plus si cela a pour but de bénéficier d'un traitement privilégié et notamment de tenter de légitimer d'autres crimes (ceux commis en Palestine en l'occurrence).

Or c'est malheureusement trop souvent le cas en France et souvent de la part d'individus (des journalistes, des polémistes, des politiciens) qui, bien que n'étant pas Juifs, utilisent ce génocide pour asseoir des positions idéologiques lors même qu'il n'y a aucun lien entre la shoah et les Juifs d'aujourd'hui (ces derniers ne l'ont pas connue et n'ont pas plus souffert que n'importe quel autre individu).


Pour moi c'est simple je boycotte tout ce qui a trait de prés ou de loin à ce système, j'ai eu ma dose, je suis gavé, j'en peut plus, safi baraka
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Je te confirme que mes enfants, mes neveux, nièces en ont rien à fiche de cette histoire....ça les concerne pas....ils sont plus sensibles à la colonisation que ce soit l'Afrique, l'Algérie, la Palestine et l'esclavage car une partie de l'histoire pour 70% d'entre eux vient d'Afrique....


Je pense qu'on est au bout du système.
Le joker shoah n'est pas inépuisable.
Les dernières générations ne sont pas rongées par le sentiment de culpabilité.
 
Salam Aleykoum,


Depuis tout petit je m'intéresse à la seconde guerre mondiale et je me renseigne beaucoup sur la shoah. Je ne cherche pas à comparer les atrocités et à distinguer sur une échelle de puissance les souffrances de tel ou tel peuple car je trouve cela malsain (même si je l'ai parfois fait dans le passé). Cependant s'il y a bien une chose qui me frappe, c'est la récupération qui est faite de la shoah par certaines personnes qui, plus ou moins implicitement, se revendiquent de ces souffrances afin de les utiliser à des fins très malsaines.

L'on peut constater en France le climat relatif aux critiques contre les Musulmans qui sont monnaie courante et quasiment un passage obligé pour figurer en tête d'affiche des débats télévisuels. Le problème étant que ces critiques ne peuvent être orientées avec une intensité aussi forte envers la communauté Juive. Non pas que le problème étant que l'on devrait pouvoir critiquer les Juifs (Juifs, Musulmans, Chrétiens, la plupart des critiques émises n'ont aucune utilité à mon sens) mais le problème étant plutôt que suivant sa communauté d'appartenance, l'on ne dispose pas du même traitement de la part des représentants d'une république qui se veut égalitaire et non-discriminante.

L'holocauste, le traitement fait aux Juifs (entre autres peuples, l'on oublie souvent que les Tsiganes également jouissaient d'un statut comparable par-exemple) durant la seconde guerre mondiale constitue l'arrière plan historique permettant d'asseoir cette différence de traitement. Plus je lis sur la réalité de la shoah, plus je suis outré, plus je trouve cela abominable le commerce qui se fait autour de ce génocide. Quelle plus atroce façon de salir la mémoire de ces millions de gens qui périrent dans des conditions atroces que celle de ceux qui, tranquillement assis dans leur fauteuils, n'ayant jamais connu la souffrance réelle, récupèrent les souffrances de ces victimes qu'ils insultent par la même occasion en reprenant à leur compte les souffrances de ces personnes qui leur sont totalement étrangères.


Je dis "étrangères" car à aucun moment je considère qu'un individu, nonobstant sa religion, ses liens de parenté ou autres, ne dispose de la moindre légitimité pour se présenter en tant que victime (d'une certaine façon, comme le font certaines personnalités en France notamment) par rapport à la souffrance d'autres individus lorsque cette souffrance passée n'influe nullement négativement sur leur condition présente. Encore plus si cela a pour but de bénéficier d'un traitement privilégié et notamment de tenter de légitimer d'autres crimes (ceux commis en Palestine en l'occurrence).

Or c'est malheureusement trop souvent le cas en France et souvent de la part d'individus (des journalistes, des polémistes, des politiciens) qui, bien que n'étant pas Juifs, utilisent ce génocide pour asseoir des positions idéologiques lors même qu'il n'y a aucun lien entre la shoah et les Juifs d'aujourd'hui (ces derniers ne l'ont pas connue et n'ont pas plus souffert que n'importe quel autre individu).
C'est une sorte de religion officielle, dans laquelle sont endoctrinés les enfants depuis tout petit et par obligation!
Si tu ne crois pas à cette religion, c'est le bucher et la mort sociale!
 
Salam wa3likoum,

La problématique qui se pose c'est qu'on nous dit qu'il y a un travail de mémoire et qu'il faut tirer les leçons du passé soit mais concrètement est ce qu'on voit des personnes tiré les leçons du passé en agissant mieux de nos jours? Surtout que certains profitent de cette tribune pour plaider leur cause actuelle alors qu'en réalité de 1 comme je l'ai dit ils ne tirent pas les leçons du passé en agissant mieux, de 2 face caméra on est indignés mais hors caméra on ose dénigrés les victimes comme des personnes faibles qui n'ont pas su se défendre, et on légitime l'adage tant pis le plus fort avale le plus faible. C'est d'une hypocrisie assez risible.
 
Je te confirme que mes enfants, mes neveux, nièces en ont rien à fiche de cette histoire....ça les concerne pas....ils sont plus sensibles à la colonisation que ce soit l'Afrique, l'Algérie, la Palestine et l'esclavage car une partie de l'histoire pour 70% d'entre eux vient d'Afrique....
Comme la majorité des Français de « souche » qui n’en ont rien à fiche de la Palestine, qu’ils ne savent même pas la situer sur une carte, ça les concerne pas .... c’est pas leur histoire surtout qu’ils ne sont ni juifs ni musulmans.
Donc effectivement, si chacun se fiche de ce que vivent les autres on est mal barré avec une telle mentalité.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Si tu le dis....lol...la Palestine c'est pas une histoire de juifs ou de musulmans c'est une histoire de COLONISATION ....les pro-palestiniens sont de toutes couleurs, de toutes religions ou même athées pour certains....

Sinon la shoah business ça ne m'intéresse pas effectivement...

Surtout quand on oublie de parler des 1 er génocides humains....sciemment!!!!

Comme la majorité des Français de « souche » qui n’en ont rien à fiche de la Palestine, qu’ils ne savent même pas la situer sur une carte, ça les concerne pas .... c’est pas leur histoire surtout qu’ils ne sont ni juifs ni musulmans.
Donc effectivement, si chacun se fiche de ce que vivent les autres on est mal barré avec une telle mentalité.
 
Je te confirme que mes enfants, mes neveux, nièces en ont rien à fiche de cette histoire....ça les concerne pas....ils sont plus sensibles à la colonisation que ce soit l'Afrique, l'Algérie, la Palestine et l'esclavage car une partie de l'histoire pour 70% d'entre eux vient d'Afrique....
je trouve qu'il faut étudier l'histoire de tous les génocides
donc le génocide des amérindiens, l'esclavage, la traite, WW2, la shoah, le Goulag, la décolonisation, tout...

"ca ne les concerne pas" ? tu sais bien la réponse à cet argument ? quand ca sera leur tour, il y aura quelqu'un pour dire "cela ne me concerne pas"...

les enfants, quelle que soit leur origine ou leur croyance, devraient être sensibilisés et éduqués à toutes les tragédies humaines historiques afin que cela ne se reproduise plus.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Désolée mais les livres d'histoires sont très incomplets en France....

Shoah business oblige...

Moi même je me sens pas concernée par la shoah ou alors on doit parler de toutes les shoahs : héréros, tziganes, homosexuelles, noirs, arabes etc.....dans les camps il n'y avait pas que des juifs hein....

Ca se reproduit aujourd'hui en Palestine : colonisation, vols d'un pays.....mais je crois que tu soutiens la colonisation et l'effacement de l'histoire !!!


je trouve qu'il faut étudier l'histoire de tous les génocides
donc le génocide des amérindiens, l'esclavage, la traite, WW2, la shoah, le Goulag, la décolonisation, tout...

"ca ne les concerne pas" ? tu sais bien la réponse à cet argument ? quand ca sera leur tour, il y aura quelqu'un pour dire "cela ne me concerne pas"...

les enfants, quelle que soit leur origine ou leur croyance, devraient être sensibilisés et éduqués à toutes les tragédies humaines historiques afin que cela ne se reproduise plus.
 
Concernant les livres d'histoire j'ai bien regardé les manuels de collège de mes 3 enfants.

Etaient étudiés la traite des noirs, le commerce triangulaire, l'esclavage (très longuement pour ces 3 thèmes) et la Shoah (avec certainement moins de pages au total).
j'ai remarqué que le génocide des amérindiens ne figurait pas ou presque pas (conquête espagnole un peu)
La décolonisation était traitée correctement.

Concernant les camps hitlériens, la distinction était bien précisée entre camp d'internement et camp d'extermination
le génocide tsigane était mentionné. Les persécutions de nombreuses catégories de citoyens étaient mentionnées (Témoins de jehovah, homosexuels, la liste n'était pas complète tant elle est longue à la vérité cela s'étudie plus en détail en terminale)

par ailleurs 91% des victimes à Auschwitz étaient juives.

Voilà donc il y a des lacunes et on peut encore mieux faire avec les manuels
mais je ne trouve pas qu'il y ait un déséquilibre tel que tu le supposes.

Concernant la Palestine, je n'ai pas vu passer ces leçons (peut être traitées en Terminale?)
je ne soutiens pas la colonisation et certainement pas la politique actuelle.
cela serait bien de me lire avant de dire à ma place ce que je pense.
je soutiens une solution à deux Etats sur la base des frontières de 1967. Je l'ai déjà écrit.
 
De la bouche d'une juive Claude Sarraute :

"Un de vos confrères est venu vous défier sur le thème : "Tu n'oseras jamais taquiner sur la Shoah" et vous avez écrit :
" Regardez-nous, les Juifs, ce qu'on a réussi à faire avec notre Shoah""

Claude Sarraute : "Ah ! J'ai dit ça à une Arménienne !"

Marc-Olivier Fogiel continuant à citer Claude Sarraute : "On l'a vendue partout, on est couverts d'argent, on est vraiment plus forts que vous ( = les Arméniens) ."

Claude Sarraute : "Oui, j'ai dit ça, parce que c'était un sit-in arménien (rires). Ces ****-là (= les Arméniens) , ils ont vraiment eu la même chose."

Marc-Olivier Fogiel : "Oui."

Claude Sarraute : "... Et tout ce qu'ils trouvent à faire, c'est de s'asseoir par terre dans la rue !" (rires).
 
@shams007 ça veut tout dire ....la honte ....
Cet extrait se retrouve bien sûr sur tous les sites négationnistes et antisémites

attention regarde comment c'est interprété par le Comité de Vigilance Arménienne contre le négationnisme :
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=38981

On peut être des adeptes de lhumour au second degré et pour autant, trouver déplacée la plaisanterie de Claude Sarraute* vis-à-vis de la Shoah : "On l'a vendue partout, on est couverts d'argent, on est vraiment plus forts que vous [vous, les Arméniens]". Car ce type de propos se retrouve d'ordinaire sous forme d'accusations anti-juives récurrentes sur les sites antisémites et/ou antisionistes. Et ce n'est pas un hasard si l'extrait audio de cette interview est relayé sur tous ces sites précisément.

Certes, elle souligne de façon ironique et maladroite la pauvreté et le manque d'efficacité des méthodes employées par « Ces ****-là » [les Français d'origine arménienne] dans leurs revendications concernant le génocide arménien. Mais a-t-elle tort sur ce point ? Et au fond, nexprime-t-elle pas, à sa manière, sa solidarité avec un autre peuple victime de génocide ?

Sans vouloir se poser en censeurs, la véritable question est quand même celle-ci : "Peut-on rire de tout ?" L'outrage aux morts juifs et arméniens, la souffrance imposée aux descendants des rescapés (qui peuvent recevoir avec douleur ces rires inappropriés) sont-ils solubles dans l'humour ?
Souhaitons, en cette fin dannée, que lhumour puisse plutôt être « larme fatale » qui désamorce lantisémitisme et tous les négationnismes, plutôt quil ne serve à les alimenter.


Collectif VAN



C
e sont les ARméniens qui écrivent cela.
donc attention à ne pas interpréter les paroles de Sarraute dans un sens où même les Arméniens ne les prennent pas !
 
C'est une sorte de religion officielle, dans laquelle sont endoctrinés les enfants depuis tout petit et par obligation!
Si tu ne crois pas à cette religion, c'est le bucher et la mort sociale!

Surtout que le "shoha business" porte bien son nom, car il rapporte du pognon à beaucoup de descendants de déportés, réelles ou imaginaires, en plus d'arrangements fiscaux ( exonération de taxes, etc etc etc), c 'est un vrai business. 75 ans après c 'est incroyable, et dans 50 ans ces avantages seront toujours là voire multipliés.
 
je trouve personnellement les termes inacceptables.

mais je ne suis pas d'accord avec l'objet de ce post "shoah business" laisse à croire que les juifs dans leur ensemble sont des profiteurs de leur propre holocauste et c'est indécent de dire cela, après Auschwitz et 6 millions de morts, même si on pourra toujours trouver des individus qui tiennent des propos questionnables (dont Sarraute d'ailleurs).
 
A

AncienMembre

Non connecté
@boublil92 je ne parle pas des juifs en général....regarde celui de la vidéo ...

Une personne sincère pleurera aussi pour les peuples opprimes d aujourd'hui .....hors ceux qui se servent de la shoah pour a leur tour coloniser , maltraiter etc .....t en.pensrs , quoi ? La souffrance passée prit elle légitimer de faire souffrir a son tour des personnes qui n'ont rien a voir ?
Et je te parle même pas du filon médiatique .....compte les livres , films , documents , téléfilms etc etc sur ce sujet
Aucun événement historique ne est autant médiatisé ni enseigné ....c'est quotidien .....et qd il y a une date " anniversaire " comme aujourd'hui ça tourne en boucle

Ldevoir de mémoire ok .....il est necessaire comme pour tout génocide , commr pour l esclavagisme , comme pour la colonisation etc
.. mais le but de ce devoir de mémoire c est pas pleurer ce que il s est passé il.a 80 ans ! C est pour éviter que ça se reproduise .....t estimés qu Israël a une politique digne ? Tu crois que les morts ds les. Camps de concentration seraient fiers de ce que ce pays fait subir au peuple palestinien ? En plus en se servant de leur mort ?


L
 
Surtout que le "shoha business" porte bien son nom, car il rapporte du pognon à beaucoup de descendants de déportés, réelles ou imaginaires, en plus d'arrangements fiscaux ( exonération de taxes, etc etc etc), c 'est un vrai business. 75 ans après c 'est incroyable, et dans 50 ans ces avantages seront toujours là voire multipliés.
Faut voir ce qui se passe en ce moment devant le temple mondial de cette "religion", 48 chefs d'états soumis à l'entité sioniste démontrant leurs totale soumission à sion.
Il y a eu tellement d'horribles massacres commis contre des populations à travers le monde dont certains ont malheureusement aboutit à l'élimination totale de peuples, mais c'est uniquement pour un seul massacre que les dirigeants sionistes ont décrété comme mondialement spécial qu'autant de chefs d'états en font des tonnes comme cela se passe en ce moment et de manière totalement abjecte et perverse en Palestine colonisée, dans un lieu ou des millions d'innocent ont souffert de la barbarie sioniste pour le seul crime qu'il n'était pas juif!
 
Cet extrait se retrouve bien sûr sur tous les sites négationnistes et antisémites

attention regarde comment c'est interprété par le Comité de Vigilance Arménienne contre le négationnisme :
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=38981

On peut être des adeptes de lhumour au second degré et pour autant, trouver déplacée la plaisanterie de Claude Sarraute* vis-à-vis de la Shoah : "On l'a vendue partout, on est couverts d'argent, on est vraiment plus forts que vous [vous, les Arméniens]". Car ce type de propos se retrouve d'ordinaire sous forme d'accusations anti-juives récurrentes sur les sites antisémites et/ou antisionistes. Et ce n'est pas un hasard si l'extrait audio de cette interview est relayé sur tous ces sites précisément.

Certes, elle souligne de façon ironique et maladroite la pauvreté et le manque d'efficacité des méthodes employées par « Ces ****-là » [les Français d'origine arménienne] dans leurs revendications concernant le génocide arménien. Mais a-t-elle tort sur ce point ? Et au fond, nexprime-t-elle pas, à sa manière, sa solidarité avec un autre peuple victime de génocide ?

Sans vouloir se poser en censeurs, la véritable question est quand même celle-ci : "Peut-on rire de tout ?" L'outrage aux morts juifs et arméniens, la souffrance imposée aux descendants des rescapés (qui peuvent recevoir avec douleur ces rires inappropriés) sont-ils solubles dans l'humour ?
Souhaitons, en cette fin dannée, que lhumour puisse plutôt être « larme fatale » qui désamorce lantisémitisme et tous les négationnismes, plutôt quil ne serve à les alimenter.


Collectif VAN



C
e sont les ARméniens qui écrivent cela.
donc attention à ne pas interpréter les paroles de Sarraute dans un sens où même les Arméniens ne les prennent pas !
😂😂😂 en soutient ???? t'es sérieuse !!! si elle voulait les soutenir il suffisait de rappeler dès qu'elle en avait l'occasion le génocide Arménien au lieu de les traiter de debiles de mendiants qui n'ont pas su se faire du fric sur le dos de leurs morts.

va endormir les gens ailleurs
 
Haut