Le sunnisme est-il une prison intellectuelle ?

Khoulood

Chauvophobe
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?

Ou est ce une ideologie qui nous incombe de suivre scrupuleusement les grands savants d'arabie saoudite et leur fatwas ? Est ce que ça implique d'être en accord à 100% avec tous les compagnons et tout ceux qui sont appelés "pieux prédécesseurs" et penser qu'ils sont infaillibles et ne se sont trompé sur rien ?

Est ce que le fait d'envisager la possibilité qu'un compagnon ait été injuste ou ait fait fausse route nous fait sortir du droit chemin tel qu il est établi dans le sunnisme ? Est ce que le fait d'envisager l'éventualité qu'un hadith authentifié par les grands savants soient éventuellement pas tout a fait exact ou que sa chaine de transmission soit éventuellement mal analysée fait sortir du sunnisme ? (sunnisme = la voie droite du coup d'après eux)

Merci pour vos réponses
 
Bonjour,

ça implique qu'une personne qui se dit "je suis née musulmane" (sunnite) ne peut pas se marier avec un non sunnite alors qu'elle n'a peut-être jamais ouvert un recueil de hadiths de sa vie.

À part ça, pour te faire sortir du sunnisme, il faut que le sunnite connaisse bien le sunnisme, prendre connaissance de tous les recueils de hadiths. Combien de sunnites connaissent tous les hadiths ?

Les hadiths ont été authentifiés par des hommes, pas par Dieu, donc ne sont pas à l'abri d'erreur, mais les sunnites y croient quand même.
 
Dernière édition:
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?

Ou est ce une ideologie qui nous incombe de suivre scrupuleusement les grands savants d'arabie saoudite et leur fatwas ? Est ce que ça implique d'être en accord à 100% avec tous les compagnons et tout ceux qui sont appelés "pieux prédécesseurs" et penser qu'ils sont infaillibles et ne se sont trompé sur rien ?

Est ce que le fait d'envisager la possibilité qu'un compagnon ait été injuste ou ait fait fausse route nous fait sortir du droit chemin tel qu il est établi dans le sunnisme ? Est ce que le fait d'envisager l'éventualité qu'un hadith authentifié par les grands savants soient éventuellement pas tout a fait exact ou que sa chaine de transmission soit éventuellement mal analysée fait sortir du sunnisme ? (sunnisme = la voie droite du coup d'après eux)

Merci pour vos réponses
ça c'est une question pour ton ami @morjani
 

fracasse

Vous êtes né un original Ne devenez pas une copie
2020 et on en est encore là finalement on se posera ce genre de questions que je trouve futiles jusqu’à la fin des temps.

La religion est une prison intellectuelle et je dis pas ça de manière péjorative c’est une sorte de boucle temporelle où des questions comme celle-ci reviendront incessamment sans qu’on y trouve de réponses.
Perso. je trouve que la foi n’est pas un vrai sujet, la foi est mystique,personnelle c’est un grand point d’Interrogation dont les réponses n’existent pas.

Commençons à nous intéresser aux vrais sujets,ceux qui feront avancer l’humanité et arrêtons de regarder les Hommes ou les "savants" d’arabie d’il y a plus de 1000 ans ceux-là mêmes qui nous ont laissé un résultat qui ne fait pas consensus et qui ne le fera jamais.
 

1maroc1

Bladinaute averti
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?
Le sunnisme c'est l'orthodoxie de l'islam, c'est une religion parfaitement adaptée a une population bédouine qui vit au 10eme siecle, mais en totale décalage avec notre mode de vie en 2020.
 
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?

Ou est ce une ideologie qui nous incombe de suivre scrupuleusement les grands savants d'arabie saoudite et leur fatwas ? Est ce que ça implique d'être en accord à 100% avec tous les compagnons et tout ceux qui sont appelés "pieux prédécesseurs" et penser qu'ils sont infaillibles et ne se sont trompé sur rien ?

Est ce que le fait d'envisager la possibilité qu'un compagnon ait été injuste ou ait fait fausse route nous fait sortir du droit chemin tel qu il est établi dans le sunnisme ? Est ce que le fait d'envisager l'éventualité qu'un hadith authentifié par les grands savants soient éventuellement pas tout a fait exact ou que sa chaine de transmission soit éventuellement mal analysée fait sortir du sunnisme ? (sunnisme = la voie droite du coup d'après eux)

Merci pour vos réponses
Les premiers musulmans (les 3 premiers siecles) vivaient sans le corpus des hadiths.
Je crois que ce sont les hadiths et l'"obesité" theologique qu'ils ont amené qui ont sclerosé la civilisation musulmane...
 
Bonjour,

A mon humble avis, et étant donné que je suis musulman de naissance, et de culture, je trouve que le sunnisme est une vrai prison intellectuelle qui entrave la bonne compréhension du saint Coran, et qui est malheureusement un handicap qui empêche le bon fonctionnement du cerveau ou de l'esprit musulman.
Voici 3 exemples à titre illustratif, et à titre non exhaustif, approuvant ces constats auxquels je me suis arrêté :
- Exemple : 1 :
De principe, il n'y'a nul contrainte en religion, et ceci s'applique particulièrement, à la pratique de la prière en Islam.
Pour celui qui est honnête dans son approche et son analyse de Islam, il lui sera facile de discerner que, en principe, nul obligation aboutissant à un châtiment corporel dans la vie de l'au delà, en Islam si quelqu'un n'effectue pas sa prière s'il est de nature, un flemmard par exemple, alors, que le Coran est rempli de menaces de châtiment sévère envers les mécréants par exemple.
Si, on se plonge dans le sunnisme en tant qu'idéologie, l’abandon de la prière, pour l'idéologie sunnite, meme si tu es de nature, un flemmard, est une mécréance qui s'identifie et a le meme degré que l'association.
Pour appuyer cette thèse, ils citent, à titre non exhaustif, le verset suivant du saint Coran :
فَخَلَفَ مِن بَعْدِهِمْ خَلْفٌ أَضَاعُوا الصَّلَاةَ وَاتَّبَعُوا الشَّهَوَاتِ ۖ فَسَوْفَ يَلْقَوْنَ غَيًّا
Je n'ai pas le temps de vous l'expliquer en détail, mais pour ceux qui comprennent l'arabe, ici :
  • الصَّلَاةَ , c'est à dire, a'ssalat, c'est a'ssila bi llah soubhanahou wa taala, et non pas la a'salat qui est la pratique de la prière.
  • الشَّهَوَاتِ, c'est à dire les caprices humaines est aussi une fausse interprétation, et la vrai interpretation, c'est, al ahwa'e, c'est à dire, qu'on est loin de Dieu, et qu'on ne garde pas cette a'ssila billah, et qu'on suit ce que dicte nos ''ahwa'e'' et non nos الشَّهَوَاتِ, ce qui nous attend c'est :
  • غَيًّا , c'est à dire, turpitude et errance, et non comme ce qui est interprété dans le sunnisme, qui est que : غَيًّا, est une fleuve qui coule d'eau hautement bouillie, en fin fond de Jehenne.
La preuve, est son sens limpide et claire venant d'un autre verset qui affirme :
لا إكراه في الدين, قد تبين الرشد من الغي.
Le الغي, ici, est la turpitude et l'errance car, c'est l'antonyme de الرشد , qui signifie, qu'on est en pleine conscience, et qu'on n'est plus perdu.
Ce qui approuve ce que j'ai dit ici :

- غَيًّا , c'est à dire, turpitude et errance, et non comme ce qui est interprété dans le sunnisme, qui est que : غَيًّا, est une fleuve qui coule d'eau hautement bouillie, en fin fond de Jehenne.

Donc, cette histoire de fleuve chaude en enfer qui se verse sur la peau des habitants de l'enfer est simplement un mensonge et une mystification de la vérité.

Voilà, mon premier exemple qui illustre à quel point le sunnisme est traumatisant et handicapant, et c'est une vrai menace pour la santé mentale des individus. C'est juste un exemple. J'ai un peu la flemme de rédiger les deux autres exemples que je garde pour le moment à l'esprit, et qui sont un peu modéré dans leur tenu. Il y'a d'autres exemples que je ne citerai pas pour ne pas heurter les sensibilités quoique ils sont traumatisant mentalement et qui créent une déficience mentale si les gens ne sont pas prudents.

Donc, oui, le sunnisme est un vrai danger pour la santé mentale, bien que je suis un fervent défenseur de la sunnah, parce qu'elle facilite la mise en contexte des versets coraniques. Mais, ce que je demande à mon avis, n'est pas, le rejet de la sunnah, mais sa filtration et son recyclage.
Ceux qui sont hostile à la sunnah sont en principe des gens qui sont les ennemis de l'islam, moi, je ne suis pas un ennemi de l'islam, je suis musulman, et je pratique la salat tous les jours ... et je ne suis pas un hypocrite ... Je dis simplement que la sunnah a besoin d'une réforme urgente ... et qu'il faut abolir le sunnisme en faveur de la sounnah, comme on sait discerner entre islamisme et Islam.
J'espère que je n'ai offensé personne, car je n'ai aucune intention de viser l'islam, et ce n'est pas mon but, ce que je voudrais dire grossièrement, est que ici, je vise les musulmans qui nous ont conduit à ce blocage, et non l'islam.
 
Bonjour,

A mon humble avis, et étant donné que je suis musulman de naissance, et de culture, je trouve que le sunnisme est une vrai prison intellectuelle qui entrave la bonne compréhension du saint Coran, et qui est malheureusement un handicap qui empêche le bon fonctionnement du cerveau ou de l'esprit musulman.
Voici 3 exemples à titre illustratif, et à titre non exhaustif, approuvant ces constats auxquels je me suis arrêté :
- Exemple : 1 :
De principe, il n'y'a nul contrainte en religion, et ceci s'applique particulièrement, à la pratique de la prière en Islam.
Pour celui qui est honnête dans son approche et son analyse de Islam, il lui sera facile de discerner que, en principe, nul obligation aboutissant à un châtiment corporel dans la vie de l'au delà, en Islam si quelqu'un n'effectue pas sa prière s'il est de nature, un flemmard par exemple, alors, que le Coran est rempli de menaces de châtiment sévère envers les mécréants par exemple.
Si, on se plonge dans le sunnisme en tant qu'idéologie, l’abandon de la prière, pour l'idéologie sunnite, meme si tu es de nature, un flemmard, est une mécréance qui s'identifie et a le meme degré que l'association.
Pour appuyer cette thèse, ils citent, à titre non exhaustif, le verset suivant du saint Coran :
فَخَلَفَ مِن بَعْدِهِمْ خَلْفٌ أَضَاعُوا الصَّلَاةَ وَاتَّبَعُوا الشَّهَوَاتِ ۖ فَسَوْفَ يَلْقَوْنَ غَيًّا
Je n'ai pas le temps de vous l'expliquer en détail, mais pour ceux qui comprennent l'arabe, ici :
  • الصَّلَاةَ , c'est à dire, a'ssalat, c'est a'ssila bi llah soubhanahou wa taala, et non pas la a'salat qui est la pratique de la prière.
  • الشَّهَوَاتِ, c'est à dire les caprices humaines est aussi une fausse interprétation, et la vrai interpretation, c'est, al ahwa'e, c'est à dire, qu'on est loin de Dieu, et qu'on ne garde pas cette a'ssila billah, et qu'on suit ce que dicte nos ''ahwa'e'' et non nos الشَّهَوَاتِ, ce qui nous attend c'est :
  • غَيًّا , c'est à dire, turpitude et errance, et non comme ce qui est interprété dans le sunnisme, qui est que : غَيًّا, est une fleuve qui coule d'eau hautement bouillie, en fin fond de Jehenne.
La preuve, est son sens limpide et claire venant d'un autre verset qui affirme :
لا إكراه في الدين, قد تبين الرشد من الغي.
Le الغي, ici, est la turpitude et l'errance car, c'est l'antonyme de الرشد , qui signifie, qu'on est en pleine conscience, et qu'on n'est plus perdu.
Ce qui approuve ce que j'ai dit ici :

- غَيًّا , c'est à dire, turpitude et errance, et non comme ce qui est interprété dans le sunnisme, qui est que : غَيًّا, est une fleuve qui coule d'eau hautement bouillie, en fin fond de Jehenne.

Donc, cette histoire de fleuve chaude en enfer qui se verse sur la peau des habitants de l'enfer est simplement un mensonge et une mystification de la vérité.

Voilà, mon premier exemple qui illustre à quel point le sunnisme est traumatisant et handicapant, et c'est une vrai menace pour la santé mentale des individus. C'est juste un exemple. J'ai un peu la flemme de rédiger les deux autres exemples que je garde pour le moment à l'esprit, et qui sont un peu modéré dans leur tenu. Il y'a d'autres exemples que je ne citerai pas pour ne pas heurter les sensibilités quoique ils sont traumatisant mentalement et qui créent une déficience mentale si les gens ne sont pas prudents.

Donc, oui, le sunnisme est un vrai danger pour la santé mentale, bien que je suis un fervent défenseur de la sunnah, parce qu'elle facilite la mise en contexte des versets coraniques. Mais, ce que je demande à mon avis, n'est pas, le rejet de la sunnah, mais sa filtration et son recyclage.
Ceux qui sont hostile à la sunnah sont en principe des gens qui sont les ennemis de l'islam, moi, je ne suis pas un ennemi de l'islam, je suis musulman, et je pratique la salat tous les jours ... et je ne suis pas un hypocrite ... Je dis simplement que la sunnah a besoin d'une réforme urgente ... et qu'il faut abolir le sunnisme en faveur de la sounnah, comme on sait discerner entre islamisme et Islam.
J'espère que je n'ai offensé personne, car je n'ai aucune intention de viser l'islam, et ce n'est pas mon but, ce que je voudrais dire grossièrement, est que ici, je vise les musulmans qui nous ont conduit à ce blocage, et non l'islam.
J'ai hâte de lire la suite.
 

Milamber

Soyez bon envers chacun ~
VIB
Je n'ai pas peur du doute, car le doute est humain.
Je ne vois tout simplement pas l'intérêt, dans la mesure où, ici, les discussions n'en sont pas.
Chacun souhaite imposer sa domination didactique.
Et ceci, de manière volontaire, ou involontaire.
De manière volontaire, lorsque les uns feignent de ne pas voir les réponses, les autres emploient de procédés malhonnêtes, d'autres encore agissent en sophiste, et d'autre encore mentent tout bonnement peut être de bonne foi qui sait.
De manière involontaire, lorsqu'une personne fait pêché d'orgueil, et preuve d'arrogance, l'arrogance est la meilleure des voies pour se perdre.
Cela est valable pour tout le monde, y compris moi il y a quelques années de cela où j'ai sans doute fait preuve de quelque chose dans cette liste, comme un irrespect sans m'en rendre compte.

Il n'y a donc aucun intérêt à échanger et s'aventurer dans la section islam, tout simplement, je n'en retirerais aucune culture supplémentaire, aucune richesse intellectuelle de ce fait.
 

Shadowmaster

On n'a rien sans rien
Bladinaute averti
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?

Ou est ce une ideologie qui nous incombe de suivre scrupuleusement les grands savants d'arabie saoudite et leur fatwas ? Est ce que ça implique d'être en accord à 100% avec tous les compagnons et tout ceux qui sont appelés "pieux prédécesseurs" et penser qu'ils sont infaillibles et ne se sont trompé sur rien ?

Est ce que le fait d'envisager la possibilité qu'un compagnon ait été injuste ou ait fait fausse route nous fait sortir du droit chemin tel qu il est établi dans le sunnisme ? Est ce que le fait d'envisager l'éventualité qu'un hadith authentifié par les grands savants soient éventuellement pas tout a fait exact ou que sa chaine de transmission soit éventuellement mal analysée fait sortir du sunnisme ? (sunnisme = la voie droite du coup d'après eux)

Merci pour vos réponses
Si on met en doute la manière actuelle (et passé) d'authentifier les hadiths, comment saura-t-on alors quel hadith est vrai ou lequel est faux?

Bref, comment va-t-on les valider ces hadiths, concrètement?
 
Je n'ai pas peur du doute, car le doute est humain.
Je ne vois tout simplement pas l'intérêt, dans la mesure où, ici, les discussions n'en sont pas.
Chacun souhaite imposer sa domination didactique.
Et ceci, de manière volontaire, ou involontaire.
De manière volontaire, lorsque les uns feignent de ne pas voir les réponses, les autres emploient de procédés malhonnêtes, d'autres encore agissent en sophiste, et d'autre encore mentent tout bonnement peut être de bonne foi qui sait.
De manière involontaire, lorsqu'une personne fait pêché d'orgueil, et preuve d'arrogance, l'arrogance est la meilleure des voies pour se perdre.
Cela est valable pour tout le monde, y compris moi il y a quelques années de cela où j'ai sans doute fait preuve de quelque chose dans cette liste, comme un irrespect sans m'en rendre compte.

Il n'y a donc aucun intérêt à échanger et s'aventurer dans la section islam, tout simplement, je n'en retirerais aucune culture supplémentaire, aucune richesse intellectuelle de ce fait.
La foi est difficile à saisir et elle n'aime pas qu'on la questionne.
Je crois qu'elle n'est jamais absolue et ne disparaît jamais vraiment.
 

Khoulood

Chauvophobe
Oui enfin, en tant que musulmane, je préfère avoir des réponses de musulmans quand même. Sincèrement les apostats vous êtes bien gentils mais j'suis pas intéressée.

J'comprends la réticence des musulmans à discuter sur ce genre de posts mais vous laisser votre place à des apostats prosélytes. C'est assez dangereux je trouve.
 

Milamber

Soyez bon envers chacun ~
VIB
La foi est difficile à saisir et elle n'aime pas qu'on la questionne.
Je crois qu'elle n'est jamais absolue et ne disparaît jamais vraiment.
La foi à mes yeux, est au contraire, une source d'avancée, de questionnement, d'évolution, du soi.
Elle aime qu'on la questionne lorsque c'est fait de manière saine

Oui enfin, en tant que musulmane, je préfère avoir des réponses de musulmans quand même. Sincèrement les apostats vous êtes bien gentils mais j'suis pas intéressée.

J'comprends la réticence des musulmans à discuter sur ce genre de posts mais vous laisser votre place à des apostats prosélytes. C'est assez dangereux je trouve.
Pourquoi penses tu que presque plus aucun musulman(e) ne poste dans la section depuis des lustres?
 
Dernière édition:

Shadowmaster

On n'a rien sans rien
Bladinaute averti
Oui enfin, en tant que musulmane, je préfère avoir des réponses de musulmans quand même. Sincèrement les apostats vous êtes bien gentils mais j'suis pas intéressée.

J'comprends la réticence des musulmans à discuter sur ce genre de posts mais vous laisser votre place à des apostats prosélytes. C'est assez dangereux je trouve.
Tu penses qu'on ne s'est jamais posé ces questions? Au contraire, je pense qu'on serait les plus aptes à y répondre.
 

Shadowmaster

On n'a rien sans rien
Bladinaute averti
Le coran parle de morale, de récits antérieurs, tout ça sous forme de poésie de plusieurs centaines de pages, il serait là le côté divin du coran et le prophète a été traité de poète fou selon le coran.
Comme tu dis très bien: "selon le coran".

Le coran est le plus grand chef d'oeuvre littéraire....................selon le coran
Le prophète était traité de poète fou............................................ selon le coran

Je vais emprunter une formule à un ancien bladinaute: " café est le meilleur café..........parce que c'est écrit sur la boîte

Et entre nous, ce n'est pas parce qu'un livre comporte une poésie de plusieurs centaines de pages qu'il serait certainement la parole de Dieu. Depuis quand la caractéristique divine de Dieu serait de parler en utilisant des rimes? :D

Question: "Comment sait-on que la parole de Dieu est l'ensemble des versets que contient le manuscrit coranique actuel? Comment sait-on qu'il n'y a pas eu des sourates/versets rajouté(e)s ou manquant(es)?"

P.S: la question que je te pose est en un rapport avec le sujet du topic.
 
Salam,

Qu'est ce que le sunnisme implique comme croyance ? S'agit il uniquement de suivre le coran et les agissements et paroles du prophète du mieux que possible ?

Ou est ce une ideologie qui nous incombe de suivre scrupuleusement les grands savants d'arabie saoudite et leur fatwas ? Est ce que ça implique d'être en accord à 100% avec tous les compagnons et tout ceux qui sont appelés "pieux prédécesseurs" et penser qu'ils sont infaillibles et ne se sont trompé sur rien ?

Est ce que le fait d'envisager la possibilité qu'un compagnon ait été injuste ou ait fait fausse route nous fait sortir du droit chemin tel qu il est établi dans le sunnisme ? Est ce que le fait d'envisager l'éventualité qu'un hadith authentifié par les grands savants soient éventuellement pas tout a fait exact ou que sa chaine de transmission soit éventuellement mal analysée fait sortir du sunnisme ? (sunnisme = la voie droite du coup d'après eux)

Merci pour vos réponses
En principe si tu respectes le coran et les lois du coran, tu es automatiquement sunnite. Le prophète mohamed SW lui même incitait les nouveaux à entrer dans l'islam en leur récitant des verset coranique, il ne fesait pas la promotion de l'islam en disant aux roi habashites, perse, romain, je vais vous citer un hadith un vrais que j'ai dit moi même, non c'est avec le coran et seulement le coran.
Donc ce mode de travail, qui est venue après la mort du prophète, c'est que l'islam a été politisé avec l'apparition de plusieurs écoles et paroles. L' école le plus répondant c'est celui des sunnites.
Il y'a les chiites, les ahmadites, les sofites, les batinites, ....
Le sunnisme, est une école, qui se tient sur les paroles du prophète relatées par une chaîne ( fiable ) des rouwet, on doit connaître la vie, la naissance, le nasseb( race)... de chaque rawi ou transmetteur de parole, afin de juger est ce que le hadith est vrais, faible ou étrange, selon ce qu'on sait sur chaque rawi dans la chaine des rouwet de ce hadith.
Si tu as le choix entre un verset coranique ou un hadith, tu dois suivre le verset coranique, car en principe les paroles du prophètes sont des lois promulguées explicatives de ce qui est pas détaillé dans le coran.
Si on te sors un hadith ,de jeuner toute l'année c'est mieux, tu reponds allah m'a demandé de jeuner juste un mois de ramadan par année merci.
Si on te sors un hadith que tu dois prier toute la nuit, tu dis dans le coran allah m'a demandé de prier juste 5 fois par jour plus le vendredi.
Un hadith doit être mesurer avec les paroles d allah dans le coran, si il est en accord tu le prends, si tu vois qu'il est en contradiction avec les paroles d'Allah tu le rejetes.
Y'a bien des écoles souples ( comme nous au maroc en général nord d'Afrique, les sunnites malikites , ou la saunna des roi et sultan), ya les henbalites, les chafiites...
Un exemple au maroc les maliktes une femme ne pas se marier elle même, elle doit passer par l autorisation de ses parents ou un mahrem pour l'autoriser à se marier si non son mariage est harem, le juge n accepte pas son mariage.
En Égypte les henbelit selon henbel la fille peut décider de se marier elle même sans l'autorisation de ses parents ou un mahrem.
Tu vois même islam même saunna mais ils se différent sur un exemple d'histoire attribué au prophète dans un événement spécial pour le rendre une loi général .
 
Haut