Ankara exige des poursuites pénales contre le comédien allemand pour ses propos sur erdogan

farid_h

<defunct>
Contributeur
Le satiriste allemand Jan Böhmermann avait, lors d’une émission diffusée par la chaîne publique ZDF-neo, traité le président turc de pédophile et de zoophile. Ankara exige à présent que des poursuites pénales soient engagées contre le comédien.

Le gouvernement turc a réclamé au ministre allemand des Affaires étrangères d’ouvrir des poursuites pénales suite à la diffusion, fin mars, de l’émission télévisée dans laquelle Jan Böhmermann avait lu un poème sur le président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Selon le ministère allemand des Affaires étrangères, l’Allemagne envisage d’étudier méticuleusement le contenu des revendications demandées par la Turquie afin de déterminer un plan d’action approprié.

Le parquet allemand avait déjà ouvert une enquête préliminaire à l’encontre du comédien après qu’une vingtaine de plaintes ont été déposées, et, que le porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel, a qualifié les propos du comédien de «sciemment insultants».

Jan Böhmermann avait lu son poème après que le gouvernement turc eut convoqué l'ambassadeur allemand suite à une satire diffusée le 17 mars à la télévision allemande pour dénoncer les atteintes aux libertés par le président turc.

Lire aussi : Erdogan moqué dans une émission allemande, Ankara demande des explications à Berlin

Ainsi les quelques vers du comédien sont la goutte de trop dans le vase, déjà bien plein, des satires allemandes dressées à l’égard du président turc.

Les autorités turques avaient par ailleurs refusé de prolonger l’accréditation d’un journaliste allemand du Der Spiegel, en l’accusant d’avoir critiqué le gouvernement.

https://francais.rt.com/international/18871-ankara-exige-poursuites-penales-comedien-erdogan
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Merkel vient d'annoncer qu'elle autorise les poursuites judiciaires contre le satiriste Böhmermann selon l'article 130 ("lese-majeste" etrangeres), et que c'est a la justice de trancher. Dans la meme declaration, elle a dit vouloir abolir cet article anachronique de l'epoque du Kaiser encore cette periode electorale, un article qui donne le choix au gouvernement d'autoriser (ou non) des poursuites pour lese-majeste etrangeres sur demande explicite de ces pays concernes.

La decision de Merkel n'a pas fait l'unanimite au sein du gouvernement. La SPD est contre, tout comme beaucoup de conservateurs. L'impression fatale est que Merkel a courbe l'echine face au despote facilement irritable d'Ankara, dont elle est dependente pour gerer la crise des refugiers.

Erdogan avait deja la possibilite d'attaquer Böhmermann pour diffamation dans un proces civile regulier, ce qu'il n'a pas manque de faire. Nous parlons ici d'un paragraphe additionnel qui va rapporter a B. jusqu'a 5 ans de prison.

Presse allemande: Merkel jette un satiriste allemand aux loups, et s'en lave les mains (allusion bien sur biblique...).

L'Allemagne et sa classe intellectuelle est en train de vivre son moment charlie-hebdo version Erdogan.
 

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
Merkel vient d'annoncer qu'elle autorise les poursuites judiciaires contre le satiriste Böhmermann selon l'article 130 ("lese-majeste" etrangeres), et que c'est a la justice de trancher. Dans la meme declaration, elle a dit vouloir abolir cet article anachronique de l'epoque du Kaiser encore cette periode electorale, un article qui donne le choix au gouvernement d'autoriser (ou non) des poursuites pour lese-majeste etrangeres sur demande explicite de ces pays concernes.

La decision de Merkel n'a pas fait l'unanimite au sein du gouvernement. La SPD est contre, tout comme beaucoup de conservateurs. L'impression fatale est que Merkel a courbe l'echine face au despote facilement irritable d'Ankara, dont elle est dependente pour gerer la crise des refugiers.

Erdogan avait deja la possibilite d'attaquer Böhmermann pour diffamation dans un proces civile regulier, ce qu'il n'a pas manque de faire. Nous parlons ici d'un paragraphe additionnel qui va rapporter a B. jusqu'a 5 ans de prison.

Presse allemande: Merkel jette un satiriste allemand aux loups, et s'en lave les mains (allusion bien sur biblique...).

L'Allemagne et sa classe intellectuelle est en train de vivre son moment charlie-hebdo version Erdogan.
Salam farid,
Pour ce faire une idée des propos:
«Ce qu'il préfère c'est b..... des chèvres et réprimer des minorités. Taper des Kurdes, frapper des chrétiens en regardant des pornos d'enfants. Et même la nuit, au lieu de dormir, c'est ********* avec 100 moutons. Oui, Erdogan tout entier est un président avec une petite queue.»

En clair c'est une petite b.ite :D il est où @memoLi ?
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Salam farid,
Pour ce faire une idée des propos:
«Ce qu'il préfère c'est b..... des chèvres et réprimer des minorités. Taper des Kurdes, frapper des chrétiens en regardant des pornos d'enfants. Et même la nuit, au lieu de dormir, c'est ********* avec 100 moutons. Oui, Erdogan tout entier est un président avec une petite queue.»

En clair c'est une petite b.ite :D

: D

Disons le clairement: Erdogan-le-susceptible est parfaitement dans son droit d'accuser Böhmermann dans un proces civil. C'etait pas okay ce que Böhmermann avait diffuse... meme s'il avait explicitement ajoute avant que ceci etait un exemple de choses qui etaient par ex. interdites

Et Erdogan a meme parfaitement le droit d'essayer d'obtenir une vengeance en reclamant l'activation de l'article 130 lese-majeste de la part de sa copine Merkel (il peut toujours essayer, meme si ca fait meskin)

Ce qui cause des turbulences ici, c'est la reaction de Merkel: elle aurait pu et surtout du ignorer la demande d'Erdogan, et lui dire de regler ses problemes avec le satiriste devant les tribunaux civils normaux, car l'article 130 est anachronique et n'a plus ete active par le gouvernement depuis des eternites.

Le New York Times et le Washington Post ridiculisent cet article allemand du Kaiserreich, et ridiculisent surtout Merkel qui songeait (au moment ou ils avaient redige leurs articles) a l'activer.

Meme Varoufakis, victime d'un prank de Böhmermann (showing middle finger to Germany) a prit la defense du satiriste en twitter-ant que "Now Europe has lost its humor. Leave Boehmermann alone!"

Un autre celebre comedian allemand, Dieter Hallervorden a compose hier une chanson qu'il a diffuse en Prime Time a la tele, en disant qu'Erdogan etait un terroriste, que ceci n'etait pas un lese-majeste, mais une verite objective a cause des kurdes, de la Syrie, et des journalistes turks emprisonnes en Turquie, et sa chanson est: Erdogan, attaques moi en justice si t'as des ******** pour le faire.

Le chef du plus grand conglomerat de presse allemand Axel-Springer-Verlag, dont fait parti Bild, s'est egalement solidarise avec Böhmermann et a declare assumer juridiquement ce que B. a dit, et qu'il attend de pied ferme que Erdogan l'attaque lui aussi...

Bref, un gros shit storm est en cours ici. Faut que je cherche plus de popcorn, car ca va encore faire un beau feu d'artifices. :D
 
Dernière édition:

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
: D

Disons le clairement: Erdogan-le-susceptible est parfaitement dans son droit d'accuser Böhmermann dans un proces civil. C'etait pas okay ce que Böhmermann avait diffuse... meme s'il avait explicitement ajoute avant que ceci etait un exemple de choses qui etaient par ex. interdites

Et Erdogan a meme parfaitement le droit d'essayer d'obtenir une vengeance en reclamant l'activation de l'article 130 lese-majeste de la part de sa copine Merkel (il peut toujours essayer, meme si fait meskin)

Ce qui cause des turbulences ici, c'est la reaction de Merkel: elle aurait pu et surtout du ignorer la demande d'Erdogan, et lui dire de regler ses problemes avec le satiriste devant les tribunaux civils normaux, car l'article 130 est anachronique et n'a plus ete active par le gouvernement depuis des eternites.

Le New York Times et le Washington Post ridiculisent cet article allemand du Kaiserreich, et ridiculisent surtout Merkel qui songeait (au moment ou ils avaient redige leurs articles) a l'activer.

Meme Varoufskis, victime d'un prank de Böhmermann (middle finger to Germany) a prit la defense du satiriste en twitter-ant que "Now Europe has lost its humor. Leave Boehmermann alone!"

Un autre celebre comedian allemand, Dieter Hallervorden a compose hier une chanson qu'il a diffuse en Prime Time a la tele, en disant qu'Erdogan etait un terroriste, que ceci n'etait pas un lese-majeste, mais une verite objective a cause des kurdes, de la Syrie, et des journalistes turks emprisonnes en Turquie, et sa chanson est: Erdogan, attaques moi en justice si t'as des ******** pour le faire.

Le chef du plus grand conglomerat de presse allemand Axel-Springer-Verlag, dont fait parti Bild, s'est egalement solidarise avec Böhmermann et a declare assumer juridiquement ce que B. a dit, et qu'il attend que Erdogan l'attaque lui aussi...

Bref, un gros shit storm est en cours ici. Faut que je cherches plus de popcorn, car ca va encore faire un beau feu d'artifices. :D
Tu es turc ou allemand ?
 
L'humour aujourd'hui c'est insulter un musulman de pédophile et de baiseur de chèvre. L'effet Charlie.
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Nit-picking, l'article en question est le 103 du code penal, pas le 130. J'ai pas fais attention en ecrivant...
 

nwidiya

Moulate Chagma Lmech9o9a 🤣
Super Modératrice
Ahe c'est de l'humour de dire d'une personne qu elle est pédophilie? :D :D

En France aussi ? Tiens donc ?
 

farid_h

<defunct>
Contributeur
Ahe c'est de l'humour de dire d'une personne qu elle est pédophilie? :D :D

En France aussi ? Tiens donc ?
C'est plus subtile que ca. Est-il interdit de dire qu'il est interdit de dire qu'une personne baise des chevres etc? Car c'est ca ce que Böhmermann avait fait.

Pour expliquer le background: avant son emission satirique, il y avait deja des accrochages entre Erdogan et une autre emission de satire (extra 3) qui critiquait qu'Erdogan accusait systematiquement ses opposants. Erdogan avait convoque l'ambassadeur allemand pour protester contre extra 3, ce qui a provoque l'indignation de Jean-Claude Juncker de l'UE qui pense qu'Erdogan exagere et abuse du protocole diplomatique pour instaurer de la censure en Europe (!).

Bref, l'affaire a escalee au point ou cet autre satiriste (Böhmermann) d'une autre emission a voulu donner un exemple de satire blessante qui aurait donne a Erdogan une raison de se plaindre, contrairement a la satire politique d'extra 3 qui ne meritait pas que Merkel s'en mele. Il a introduit son poeme blessant par les mots: "voici une forme de satire blessante interdite qi'il ne faut pas diffuser; c'est interdit." puis il a enchaine avec les rhymes en question, avec un fond de musique turque.

Bref, la question est donc: est-il interdit de donner un exemple de quelque chose d'interdit en guise d'illustration, dans le contexte du conflit d'Erdogan en raison d'une satire precedente purement politique, pour montrer qu'Erdogan n'avait dans le premier cas pas de levier juridique pour stopper cette (premiere) satire?

C'est complique. Les intellectuels ici ne se solidarisent pas si vite avec un casso pseudo-intellectuel vulgaire. Il y a toute une histoire derriere qui a conduit a ce theatre.
 

Baidaq2

Bladinaute averti
Je viens de relire le poeme... il y a zoophilie mais pas pedophilie.
"Er ist der Mann der Mädchen schlägt,
und dabei Gummimasken trägt."
Le truc avec Gummimasken peut insinuer une certaine pratique sexuelle, reste à savoir de quoi on parle quand il dit Mädchen.
 

Ahava

Bénis soient ceux qui doutent !
VIB
Pas si c'est la vôtre. Avec ce poème il n'a nuit à personne physiquement. Pourquoi exiger une punition si grave pour si peu?

Rire....

Il faut être plus léger : étrange que vous aimiez son humour mais ne compreniez pas le mien !
 

Baidaq2

Bladinaute averti
Rire....

Il faut être plus léger : étrange que vous aimiez son humour mais ne compreniez pas le mien !
Souvenez-vous en bien, je suis toujours un niveau plus haut que vous dans ces jeux là: C'est vous que vous ne compreniez pas mon humour.
 
Haut