Le dessin et l'islam

que se soit l'homme jalou ou la femme comptable il ont tout 2 des desirs
c ce qui cause leur souffrance d'aprés le boudhisme
et moi de ce que j'ai compris le boudhisme pour ne plus souffrir il faut renoncé a ses desir ...
car qui dit desir dit ne pas etre dans la paix
car par definition nos desir une fois qu'on les atteint c soit la deception soir la recherche d'autre chose

ces video traite du sujet

désirs, compulsions, passions, ... tout ce qui peut aveugler et détourner du droit chemin :)
 
je ne suis pas de ton avis tout cela est humain ... c ce qui nous fait avancer ... les refouler est ce qui nous rend malade
le probleme est ailleur c quand ce que l'on desir est malsaint ...
je ne te parle pas de les refouler justement. Le refoulement est une source de conflit.

Désir
Le désir désigne la sensation d'attraction et d'attente à l'égard d'une personne, d'un objet, d'une situation ou d'un futur particulier. Le désir et son contentement engendrent une tension chez l'individu qui le ressent et qui cherche à résoudre celle-ci pour combler le manque induit. La satisfaction du désir ou l'obtention de l'objet désiré mène - à différentes échelles de durées (courte, moyenne, longue) - à la jouissance, la joie, ou au bonheur. De nombreux philosophes ont analysé le désir sous ses différentes implications. Platon dans Le Banquet, évoquait l'idée que le désir se fixe sur ce dont on manque. L'invention (ou découverte) par soi d'un objet de satisfaction potentielle est à l'origine du besoin de réaliser la possession de cet objet. Pour d'autres, comme Thomas Hobbes, le désir est par essence à l'origine de la motivation de toutes les actions humaines.

Le désir est tantôt considéré positivement puisque l'on considère l'objet désiré comme source de plaisir ou de contentement, voire de bonheur et tantôt considéré négativement comme une source de souffrance, une forme d'insatisfaction, en fonction de la proportion que le désir et que son contentement peut prendre dans l'architecture des actions d'un individu ou d'une communauté d'individus.

D'un point de vue psychologique, le désir est une tendance, une inclination, devenue consciente d'elle-même, qui s'accompagne de la représentation du but à atteindre et souvent d'une volonté de mettre en œuvre des moyens d'atteindre ce but. Le désir est en cela similaire au besoin, car les deux se manifestent à priori pour combler un manque. Le besoin faisant quant à lui partie de la pyramide des besoins, il relève d'une forme de nécessité vitale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sir

Le désir que l'on transforme en besoin, n'en est pas un et n'en sera jamais un. On se crée un besoin, comme en voyant la dernière pub d'un téléphone qui vient de sortir.
Ce désir qui devient source d'aveuglement (désir pour un objet sain : téléphone, voyage, ..., ou pour un objet malsain : la femme de l'autre, faire mal par plaisir ou par vengeance, ...). Le soucis n'est pas l'objet en soi (sain ou malsain), c'est la notion de désir en elle même, si elle est inconsciente (ou consciente d'elle même comme dans la définition de wikipedia). Dés lors que l'on s'écarte de la conscience, c'est là qu'on s'égare.

Le désir est un moteur certes, comme le besoin naturel, comme la haine ou l'amour.

Le désir ne doit pas transformer l'objet ciblé en idole, sinon c'est l'aveuglement :)
 

petit corollaire :

Orgueil
L'orgueil (superbia en latin) est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui, à la différence de la fierté 1 qui n'a nul besoin de se mesurer à l'autre ni de le rabaisser.

C'est un manque ou une absence d'humilité, et selon le philosophe Théophraste, le mépris de tout, sauf de soi-même1.

Dans les religions catholique et musulmane, il désigne un péché capital, celui qui donne le sentiment d'être plus important et plus méritant que les autres, de ne rien devoir à personne, ce qui se traduit par un mépris pour les autres et le reste de la création et un rejet de la révélation et de la miséricorde divines. Pour la théologie chrétienne, c'est l'attribution à ses propres mérites de qualités ou de comportements qui sont des dons de Dieu (intelligence, vertus, etc.).
...
Selon Arthur Schopenhauer, « l’orgueil est la conviction déjà fermement acquise de notre propre haute valeur sous tous les rapports ; la vanité, au contraire, est le désir de faire naître cette conviction chez les autres et, d’ordinaire, avec le secret espoir de pouvoir par la suite nous l’approprier aussi. Ainsi l’orgueil est la haute estime de soi-même, procédant de l’intérieur, donc directe ; la vanité, au contraire, est la tendance à l’acquérir du dehors, donc indirectement. C’est pourquoi la vanité rend causeur ; l’orgueil, taciturne. Mais le vaniteux devrait savoir que la haute opinion d’autrui, à laquelle il aspire, s’obtient beaucoup plus vite et plus sûrement en gardant un silence continu qu’en parlant, quand on aurait les plus belles choses du monde à dire »2.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Orgueil
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
je ne te parle pas de les refouler justement. Le refoulement est une source de conflit.

Désir
Le désir désigne la sensation d'attraction et d'attente à l'égard d'une personne, d'un objet, d'une situation ou d'un futur particulier. Le désir et son contentement engendrent une tension chez l'individu qui le ressent et qui cherche à résoudre celle-ci pour combler le manque induit. La satisfaction du désir ou l'obtention de l'objet désiré mène - à différentes échelles de durées (courte, moyenne, longue) - à la jouissance, la joie, ou au bonheur. De nombreux philosophes ont analysé le désir sous ses différentes implications. Platon dans Le Banquet, évoquait l'idée que le désir se fixe sur ce dont on manque. L'invention (ou découverte) par soi d'un objet de satisfaction potentielle est à l'origine du besoin de réaliser la possession de cet objet. Pour d'autres, comme Thomas Hobbes, le désir est par essence à l'origine de la motivation de toutes les actions humaines.

Le désir est tantôt considéré positivement puisque l'on considère l'objet désiré comme source de plaisir ou de contentement, voire de bonheur et tantôt considéré négativement comme une source de souffrance, une forme d'insatisfaction, en fonction de la proportion que le désir et que son contentement peut prendre dans l'architecture des actions d'un individu ou d'une communauté d'individus.

D'un point de vue psychologique, le désir est une tendance, une inclination, devenue consciente d'elle-même, qui s'accompagne de la représentation du but à atteindre et souvent d'une volonté de mettre en œuvre des moyens d'atteindre ce but. Le désir est en cela similaire au besoin, car les deux se manifestent à priori pour combler un manque. Le besoin faisant quant à lui partie de la pyramide des besoins, il relève d'une forme de nécessité vitale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sir

Le désir que l'on transforme en besoin, n'en est pas un et n'en sera jamais un. On se crée un besoin, comme en voyant la dernière pub d'un téléphone qui vient de sortir.
Ce désir qui devient source d'aveuglement (désir pour un objet sain : téléphone, voyage, ..., ou pour un objet malsain : la femme de l'autre, faire mal par plaisir ou par vengeance, ...). Le soucis n'est pas l'objet en soi (sain ou malsain), c'est la notion de désir en elle même, si elle est inconsciente (ou consciente d'elle même comme dans la définition de wikipedia). Dés lors que l'on s'écarte de la conscience, c'est là qu'on s'égare.

Le désir est un moteur certes, comme le besoin naturel, comme la haine ou l'amour.

Le désir ne doit pas transformer l'objet ciblé en idole, sinon c'est l'aveuglement :)
tu as raison de cherché a definir les mots mais comme tu peux le constaté il est trés difficile de cerne le sens des mot et le maismot desir à de nombreuse connotation negatif ... mais à la base cette sensation est vital

je ne suis pas aussi categorique que toi quand a la separation du desir et du besoin d'ailleur wiki aussi ne fait pas la difference
aprés pour les besoin primaire l'on parlera de necessité mais la beauté n'est pas reelement un besoin pourtant elle est importante dans nos vie
en plus definir le besoin est trés difficile car souvent l'on sacrifie des besoin primaire pour des causes qui depasse notre personne
ex la religion

tu exagere volontairement tes exemple du desir pour les faire paraitre futile souvent nos desir nous echappe car l'on arrive pas toujours a identifié clairement ce que l'on veut justement parcequ'on en les assumes pas soit a cause du poid moral religieux culturel etc ... ce qui mene au refoulement et a adopté des substitue qui nous comble pas ...
et je vois les exemple que tu donne des substitue a nos reele desir qui sont souvent remplacé par des valeur culturel

peut etre que nos desirs (moyen) sont là justement pour repondre a nos reele besoins (fin) car si nos besoin sont attractif c grace au desir
d'ailleur ne desir t'on pas d'etre desiré ?
 
tu as raison de cherché a definir les mots mais comme tu peux le constaté il est trés difficile de cerne le sens des mot et le maismot desir à de nombreuse connotation negatif ... mais à la base cette sensation est vital

je ne suis pas aussi categorique que toi quand a la separation du desir et du besoin d'ailleur wiki aussi ne fait pas la difference
aprés pour les besoin primaire l'on parlera de necessité mais la beauté n'est pas reelement un besoin pourtant elle est importante dans nos vie
en plus definir le besoin est trés difficile car souvent l'on sacrifie des besoin primaire pour des causes qui depasse notre personne
ex la religion

tu exagere volontairement tes exemple du desir pour les faire paraitre futile souvent nos desir nous echappe car l'on arrive pas toujours a identifié clairement ce que l'on veut justement parcequ'on en les assumes pas soit a cause du poid moral religieux culturel etc ... ce qui mene au refoulement et a adopté des substitue qui nous comble pas ...
et je vois les exemple que tu donne des substitue a nos reele desir qui sont souvent remplacé par des valeur culturel

peut etre que nos desirs (moyen) sont là justement pour repondre a nos reele besoins (fin) car si nos besoin sont attractif c grace au desir
d'ailleur ne desir t'on pas d'etre desiré ?
essaies tu de te convaincre toi même? :)
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
essaies tu de te convaincre toi même? :)
pour moi rien n'a de sens donc cherché a me convaincre de quelque chose a encore moin de sens
les choses ont du sens que dans la realité et le moment present
une fois ce moment passé tout disparait
c l'etat d'esprit dans lequel je suis malgrés moi ...

ex le coran devait avoir du sens lors de sa revelation mais de nos jours se sens a disparu et trés difficilement retrouvable cela demanderai un effort considerable de reconstitution
 
pour moi rien n'a de sens donc cherché a me convaincre de quelque chose a encore moin de sens
les choses ont du sens que dans la realité et le moment present
une fois ce moment passé tout disparait
c l'etat d'esprit dans lequel je suis malgrés moi ...

ex le coran devait avoir du sens lors de sa revelation mais de nos jours se sens a disparu et trés difficilement retrouvable cela demanderai un effort considerable de reconstitution
Il y a un instant présent à chaque instant :)
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Il y a un instant présent à chaque instant :)
oui mais chaque moment a sa propre ????
je pense que c nous qui creons du sens en creant une continueté souvent causal arbitraire en selectionnant certaine donné et en rejetant d'autre de facon inconsciente et consciente ...

d'ailleur c ce que fait notre cerveau il raconte des histoires et qui dit histoire dit vision arbitraire
pourquoi arrivons nous a determiné et retracé le cause passé et n'arrivons nous pas a predire les effets futur

rien que lors de notre discution j'avais oublié la raison pour laquel l'on en est arrivé à parlé de desir sur un post qui a la base parle de dessin
pour m'en rappelé il faut que je remonte le poste est verifie par quoi a debuté notre discution
car on est ainsi fait l'on oublie ... et nos etat d'esprit change constament ...

et maintenant on discute du temps present et de l'absence de sens
 
Salam,

oui mais chaque moment a sa propre ????
Oui chaque instant a son propre contexte. C'est le principe de s'adapter à la situation à chaque instant.

je pense que c nous qui creons du sens en creant une continueté souvent causal arbitraire en selectionnant certaine donné et en rejetant d'autre de facon inconsciente et consciente ...
Tu crées le sens que tu "veux". Sauf que soit tu choisis que ça soit en étant pleinement conscient de ce que tu fais, et donc en ayant nettoyer des tes dires/gestes toute pensée ou surexpression émotive inconsciente et en ayant fait la part des choses et pris conscience de la portée de ce que tu fais. Soit tu choisis d'être en mode réactif, réflexe, conditionné, formaté, en gros tu passes la main à ton ego déformé par les compulsions, désirs, passions pour te piloter.

c'est la différence entre l'arbitraire et le réfléchi, l'inconscient et le conscient. C'est une question de choix, et un choix à faire à chaque instant.

d'ailleur c ce que fait notre cerveau il raconte des histoires et qui dit histoire dit vision arbitraire
pourquoi arrivons nous a determiné et retracé le cause passé et n'arrivons nous pas a predire les effets futur
Le cerveau ne retient dans sa mémoire que les grandes lignes. Quand on fait appelle à ces souvenir, il recrée le film comme il peut avec les moyens qu'il a. Donc c'est biaisé si on ne fais pas attention et qu'on prend le tout tel quel.

Encore une fois soit on agit avec conscience soit on réagit inconsciemment face à cette remontée d'information.

Resté bloqué dans le passé, le ressasser est un piège, une illusion de "si". Ce qui s'est passé s'est passé et on ne pourra rien y faire. Il faut tirer des leçons du passé pour ne pas reproduire les mêmes erreurs (sinon ça devient de la faute), c'est tout ce qu'on peut faire avec.
être dans le passé est une source de conflit, qu'il faut donc pacifier pour redevenir maître de soi et acteur de sa vie (qui se vit à chaque instant)


Le futur, c'est un film qu'on se fait avec un scénario qu'on voudrait devenir réalité en projetant des dialogues dans la bouches des autres, des causes et conséquences qu'on exigerait de la manière qu'on aurait décidé. Sauf que notre sphère de contrôle est très très très limité. Ne serait-ce que notre cerveau on le contrôle pas, alors de là à vouloir contrôler les autres et les événements de la vie... Le futur est une illusion de "si"...
Le futur est une source de conflit (anxiété, doute, stress...), qu'il faut pacifier pour ne pas vivre dans des films qui ne resteront que des films dans notre tête et on passera à coté des seuls moments qui se vivent vraiment (le moment présent).

Le seul instant durant lequel on peut faire quelque chose, c'est l'instant présent. Et ce qu'on peut faire c'est soi agir consciemment (en étant conscient de ce qu'on fait et pourquoi on le fait) soit inconsciemment (et là c'est porte ouverte à toutes les fenêtres).

L'instant présent peut durer une "éternité" tant qu'on est dans la conscience tout le temps. On ne peut pas prédire les événements, mais on s'en tape, puisque qu'on sait comment agir de la bonne manière à chaque moment.

rien que lors de notre discution j'avais oublié la raison pour laquel l'on en est arrivé à parlé de desir sur un post qui a la base parle de dessin
pour m'en rappelé il faut que je remonte le poste est verifie par quoi a debuté notre discution
car on est ainsi fait l'on oublie ... et nos etat d'esprit change constament ...

et maintenant on discute du temps present et de l'absence de sens
le sujet était dessin et islam. On en revient à une question de choix à faire, pourquoi l'un et pas l'autre. Est ce un choix que l'on a fait ou qui s'est imposé à nous?
Il faut être conscient de notre choix et faire nos choix en toute conscience.
La vie n'est pas figée dans le marbre, la vie c'est le mouvement. Il faut donc la vivre à chaque instant (de la bonne manière, sans porter atteinte à qui que ce soit). Et c'est un message du qur'an.

Se fixer un objectif de par exemple : comprendre le qur'an d'ici 5 ans est illusoire. on ne sait pas où on sera demain, alors dans 5 ans...
Par contre, se fixer un objectif de comprendre le qur'an et des sous objectifs du genre comprendre la salât, la zakât, doit de faire du dessin ou non,... c'est plus simple, car il y a des étapes définies qui vont nous orienter. Peu importe le délai, puisque ce qui compte c'est qu'au fur et à mesure on acquiert la connaissance qui nous permette d'avancer et de se sentir de plus en plus sur le bon chemin... même si on ne sait pas si on arrivera au bout du chemin, c'est pas grave :) , tant qu'on a conscience des choses et qu'on adopte la bonne attitude de vie.
 
Dernière édition:
Salam,

Tiens, ça m'avait fait penser à toi y a quelque temps : http://www.lisapoyakama.org/category/afrique-pharaonique/
oui je connais ...

en fait, comme personne ne se revendique de cette civilisation .. même les égyptiens eux même ... ils en ont même honte (je parle des croyants ) et veulent toujours tout détruire ...

ben il y en a qui se disent que c'est le moment de récupéré l'histoire et se l'approprier ... mais objectivement le reste de l’Afrique n'a rien a voir avec !

pour moi un pays qui n'a pas de paperasse administratif ne peut pas avoir de livre ! c'est juste un voleur d'histoire malgré lui bien souvent... car c'est toujours les pays étranger qui prouve son existence et jamais lui même ! d'ailleurs c'est toujours des châteaux de sable qui y sont construit ... on ne les retrouves jamais ...
 
je ne comrpend toujours pas ce que tu entend par paix
:)

pour moi paix rime avec zone de confort et ne pas faire d'effort ...
pour avoir la paix c simple il faut accepté l'etat dans lequel on est ...
1/ le qur'an est un rappel. Si il y a besoin d'un rappel, c'est qu'il y a des choses qui ne vont pas.
Cause : choses qui ne vont pas, conséquence : rappel.

De plus, chaque communauté a reçu le message.
Cause : communauté qui n'a pas reçu le message, conséquence : avertissement (par le messager qui est un avertisseur).

Au paradis, entrent les gens qui ont compris et suivi le message. Il n'y a donc pas besoin de mentionner d'action divine qui est tout de même bien là. Le qur'an est assez lacunaire sur ce qui se passe au paradis, donc je ne dirai pas moi que c'est figé. Au vu de ce qu'il faut faire pour y parvenir, je pense que ce n'est pas une zone de confort une fois là bas :)


11:108 وَأَمَّا الَّذِينَ سُعِدُوا فَفِي الْجَنَّةِ خَالِدِينَ فِيهَا مَا دَامَتِ السَّمَاوَاتُ وَالْأَرْضُ إِلَّا مَا شَاءَ رَبُّكَ عَطَاءً غَيْرَ مَجْذُوذٍ

Et quant aux bienheureux, ils seront au Paradis, pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur n'en décide autrement - c'est là un don qui n'est jamais interrompu.

=> les choses peuvent changer s'Il le décide. Et ce n'est pas un capricieux ou un injuste, donc si changement il y a c'est que c'est mérité. Donc c'est pas la fête, ce qui a permit d'entrer au paradis doit continuer à être entretenu


11:106 فَأَمَّا الَّذِينَ شَقُوا فَفِي النَّارِ لَهُمْ فِيهَا زَفِيرٌ وَشَهِيقٌ

Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots.

11:107 خَالِدِينَ فِيهَا مَا دَامَتِ السَّمَاوَاتُ وَالْأَرْضُ إِلَّا مَا شَاءَ رَبُّكَ إِنَّ رَبَّكَ فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ

Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur en décide autrement - car ton Seigneur fait absolument tout ce qu'Il veut.

=> le repentir :)



2/tu dis "il n'est pas sûr que les gens soit responsable / libre", mais il n'est pas sûr non plus que les gens ne font que subir ce déterminisme des causes et de leurs effets peut-être que les gens sont responsables / libres de leur actes.

responsable : qui répond de, qui rend compte de
libre : qui a le pouvoir de faire ce qu’il veut, d’agir ou de ne pas agir [tant que ça ne porte atteinte à personne]
Salam,

10:9 إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ يَهْدِيهِمْ رَبُّهُم بِإِيمَانِهِمْ تَجْرِي مِن تَحْتِهِمُ الْأَنْهَارُ فِي جَنَّاتِ النَّعِيمِ

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leurs pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices.

10:10 دَعْوَاهُمْ فِيهَا سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَتَحِيَّتُهُمْ فِيهَا سَلَامٌ وَآخِرُ دَعْوَاهُمْ أَنِ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Là, leur invocation sera «Gloire à Toi, O Allah», et leur salutation: «Salâm», [Paix!] et la fin de leur invocation: «Louange à Allah, Seigneur de l'Univers».

=> Une fois au paradis, pas de zone de confort, il faut continuer/maintenir les efforts
 
Salam,

10:9 إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ يَهْدِيهِمْ رَبُّهُم بِإِيمَانِهِمْ تَجْرِي مِن تَحْتِهِمُ الْأَنْهَارُ فِي جَنَّاتِ النَّعِيمِ

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leurs pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices.

10:10 دَعْوَاهُمْ فِيهَا سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَتَحِيَّتُهُمْ فِيهَا سَلَامٌ وَآخِرُ دَعْوَاهُمْ أَنِ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Là, leur invocation sera «Gloire à Toi, O Allah», et leur salutation: «Salâm», [Paix!] et la fin de leur invocation: «Louange à Allah, Seigneur de l'Univers».

=> Une fois au paradis, pas de zone de confort, il faut continuer/maintenir les efforts
tu y paies même les impôts si tu veux savoir ...
 
Haut