Les chouchous de Dieu - suite

Ebion

Ça a l'air que je suis l'esclave da partida
VIB
Bonjour :timide:

Avez-vous remarqué que certains croyants (chrétiens ou autres) ont une vie spirituelle très intense?

Ils disent ressentir la présence de Dieu en eux, et ils voient toutes sortes de « signes » que Dieu leur destine dans leur vie, afin de les guider. Et ils disent que Dieu « exauce » régulièrement leurs prières.

Dans certains cas, ils prétendent même que Dieu (ou un personnage sacré comme les saints ou Marie ou un ange) leur a « parlé ». Et pas seulement dans des cas particuliers comme des NDE.

Puis il y en a d'autres, qu'ils soient croyants et même croyants pieux ou athées, qui ont absolument pas ces perceptions. Ils sentent pas la présence de Dieu, ni en eux ni autour d'eux. Ils n'ont pas l'impression que Dieu leur envoie des « signes ». Ils n'ont pas l'impression que Dieu répond à leurs prières (si désintéressées et pertinentes soient-elles). Certains d'entre eux ont une foi plus cérébrale et se satisfont des arguments de la théologie et de l'apologétique pour pallier leur absence d'expérience religieuse. Mais d'autres n'ont même pas cette ressource et doivent cheminer dans la foi aveugle...

Et pourtant la différence entre les deux groupes ne s'explique pas adéquatement par des mérites ou de la piété ou de bonnes dispositions qui feraient défaut au second groupe. Du moins pas toujours. De toute évidence, il y a des gens bien disposés qui profiteraient grandement d'une « rencontre » avec Dieu, mais elle n'arrive pas.

Je suis d'accord que le christianisme est pas le bouddhisme. Le christianisme repose pas essentiellement sur des « expériences spirituelles », mais sur la foi, don de Dieu librement accepté, et qui produit des fruits de charité.

Il n'empêche que ce fossé entre ces deux groupes de personnes est gênant. C'est à croire qu'il y a des croyants VIP, ou ce que j'ai appelé des « chouchous » de Dieu, tandis que les autres seraient voués au régime sec!! Il y a aucune logique perceptible là-dedans.
 

tajali

deja-vu : CHARTune : pARtiCulond
VIB
Bonjour :timide:

Avez-vous remarqué que certains croyants (chrétiens ou autres) ont une vie spirituelle très intense? .... Il y a aucune logique perceptible là-dedans.


si on peut trouvé une logique ...

qu'est ce qui explique cette prédisposition ?
comment expliqué ce que l'on appel l'inspiration l'intuition etc ...?

une piste est la prédisposition psychologique : l'apophenie qui est parfois accompagné d'une épiphanie
on peut la trouvé de facon poussé chez les bipolaires et schyzophrenie


la vrai question est comment connaitre l'origine et la nature de cette vision ? divine ou satanique ou autre ?

voir exemple donné a partir de 38mn de cette inspiration
 
Dernière édition:
Bonjour :timide:

Avez-vous remarqué que certains croyants (chrétiens ou autres) ont une vie spirituelle très intense?

Ils disent ressentir la présence de Dieu en eux, et ils voient toutes sortes de « signes » que Dieu leur destine dans leur vie, afin de les guider. Et ils disent que Dieu « exauce » régulièrement leurs prières.

Dans certains cas, ils prétendent même que Dieu (ou un personnage sacré comme les saints ou Marie ou un ange) leur a « parlé ». Et pas seulement dans des cas particuliers comme des NDE.

Puis il y en a d'autres, qu'ils soient croyants et même croyants pieux ou athées, qui ont absolument pas ces perceptions. Ils sentent pas la présence de Dieu, ni en eux ni autour d'eux. Ils n'ont pas l'impression que Dieu leur envoie des « signes ». Ils n'ont pas l'impression que Dieu répond à leurs prières (si désintéressées et pertinentes soient-elles). Certains d'entre eux ont une foi plus cérébrale et se satisfont des arguments de la théologie et de l'apologétique pour pallier leur absence d'expérience religieuse. Mais d'autres n'ont même pas cette ressource et doivent cheminer dans la foi aveugle...

Et pourtant la différence entre les deux groupes ne s'explique pas adéquatement par des mérites ou de la piété ou de bonnes dispositions qui feraient défaut au second groupe. Du moins pas toujours. De toute évidence, il y a des gens bien disposés qui profiteraient grandement d'une « rencontre » avec Dieu, mais elle n'arrive pas.

Je suis d'accord que le christianisme est pas le bouddhisme. Le christianisme repose pas essentiellement sur des « expériences spirituelles », mais sur la foi, don de Dieu librement accepté, et qui produit des fruits de charité.

Il n'empêche que ce fossé entre ces deux groupes de personnes est gênant. C'est à croire qu'il y a des croyants VIP, ou ce que j'ai appelé des « chouchous » de Dieu, tandis que les autres seraient voués au régime sec!! Il y a aucune logique perceptible là-dedans.
Rien de tout ce que tu dis.
l'or d'un tremblement de terre il n'y a pas de tris, le croyant pieux n'est pas épargné, comment lui expliquer cela, s'il n'a que Dieu en tête ?

comment Dieu est né

dans le mot commencement, Dieu évolue, réponse: Oui avec l'entourage et découvre

1.4
Dieu vit que la lumière était bonne;
1.10
... cela était bon.
1.18
... Dieu vit que cela était bon.
1.21
... Dieu vit que cela était bon.
1.25
...Dieu vit que cela était bon.

c'était le contenu des 7 jours

l'ensemble de la Bible jusqu'à Révélation sera divisée par sept plusieurs fois, de façon en amplitude, de façon progressive, sans ordinateur, sans des mots clés impossible de voir cela, la fatigue prendra le dessus.
 
Croire que Dieu a des chouchous serait par définition ne pas croire en Dieu au sens du Dieu unique et bienveillant.
Mais dans ce cas, que faire de la misère du monde et des écarts de destiné importants que nous constatons tous au quotidien ?

Ta question est je crois une des plus importante qui se pose au croyant quelque soit sa Foi.

Elle touche à notre relation personnelle avec Dieu tout en questionnant l'universalité de Dieu.

Personnelle car ce que nous jugeons bien et mal ne concerne que notre interprétation et la compréhension que nous en avons. De plus cela n'existe que dans notre sphère de conscience.
Par exemple nous n'avons aucune conscience du bien et du mal en dehors de notre champ d'observation, tout comme la plus part du temps nous ignorons la chaine de conséquence qui amène le bien ou le mal.

Une autre question liée est de savoir ce que nous veut Dieu à travers nos joies, nos peines, nos épreuves, nos réussites, nos échecs, notre foi et surtout sa présence ou son absence.

Que de questions et aucune réponse

Je ne crois cependant pas qu'il y ait des VIP car cela implique une notion temporelle est fugace de l'âme.
La vie n'est pas un concours, une opportunité, un classement, une carrière, etc...
Je crois que la vie est juste un moyen d'appréhender Dieu et qu'elle n'est fondamentalement pas soumise au temps et à l'espace, en tout cas pas au regard de Dieu.
Ce qui pose problème c'est notre regard à nous qui est limité à au fil de nos perceptions
Et à mon sens cela ne se franchi que par la Foi, qui est sans doute en toute humilité notre seul pouvoir, un pouvoir divin..

Que certaines personnes vivent des expériences mystiques ( et pas nous) est troublant mais cela amène au moins 3 suppositions.
  • la véracité ou l'illusion de leur expérience (car l'esprit humain est à la foi capable de persuasion, d'imagination, de manipulation)
  • l'envie, le désir, l'orgueil ou le désir de notre position ( pourquoi eux et pas nous avec tous le ressenti émotionnel qui peut nous agiter)
  • et à nouveau la pertinence de juger cela dans le temps et l'espace humain.

Personnellement cela questionne la paresse de ma Foi
 

Ebion

Ça a l'air que je suis l'esclave da partida
VIB
Croire que Dieu a des chouchous serait par définition ne pas croire en Dieu au sens du Dieu unique et bienveillant.
Mais dans ce cas, que faire de la misère du monde et des écarts de destiné importants que nous constatons tous au quotidien ?

Ta question est je crois une des plus importante qui se pose au croyant quelque soit sa Foi.

Elle touche à notre relation personnelle avec Dieu tout en questionnant l'universalité de Dieu.

Personnelle car ce que nous jugeons bien et mal ne concerne que notre interprétation et la compréhension que nous en avons. De plus cela n'existe que dans notre sphère de conscience.
Par exemple nous n'avons aucune conscience du bien et du mal en dehors de notre champ d'observation, tout comme la plus part du temps nous ignorons la chaine de conséquence qui amène le bien ou le mal.

Une autre question liée est de savoir ce que nous veut Dieu à travers nos joies, nos peines, nos épreuves, nos réussites, nos échecs, notre foi et surtout sa présence ou son absence.

Que de questions et aucune réponse

Je ne crois cependant pas qu'il y ait des VIP car cela implique une notion temporelle est fugace de l'âme.
La vie n'est pas un concours, une opportunité, un classement, une carrière, etc...
Je crois que la vie est juste un moyen d'appréhender Dieu et qu'elle n'est fondamentalement pas soumise au temps et à l'espace, en tout cas pas au regard de Dieu.
Ce qui pose problème c'est notre regard à nous qui est limité à au fil de nos perceptions
Et à mon sens cela ne se franchi que par la Foi, qui est sans doute en toute humilité notre seul pouvoir, un pouvoir divin..

Que certaines personnes vivent des expériences mystiques ( et pas nous) est troublant mais cela amène au moins 3 suppositions.
  • la véracité ou l'illusion de leur expérience (car l'esprit humain est à la foi capable de persuasion, d'imagination, de manipulation)
  • l'envie, le désir, l'orgueil ou le désir de notre position ( pourquoi eux et pas nous avec tous le ressenti émotionnel qui peut nous agiter)
  • et à nouveau la pertinence de juger cela dans le temps et l'espace humain.

Personnellement cela questionne la paresse de ma Foi

Merci pour ton message. ;)

En effet, la vie est pas un concours, et oui même les expériences mystiques peuvent être illusoires.

Il faut redire aussi que le christianisme est pas axé sur l'expérience spirituelle subjective, mais beaucoup plus sur la foi (dans ce qu'elle a d'objectif), les sacrements et l'amour (explicité et objectivé en divers commandements).

Et c'est surtout à cela qu'on peut reconnaître les chrétiens les plus solides, et non à l'intensité d'une « spiritualité ».

Malheureusement, beaucoup de chrétiens sont quand même avides d'expériences spirituelles, de pics émotionnels et de messages divins, mariaux, etc. Et là-dessus, on dirait bien que « Dieu » est pas cohérent dans ses « dons », à supposer que Dieu en soit vraiment l'auteur!
 
Haut