• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Un paradoxe du libre arbitre

  • Initiateur de la discussion Ebion
  • Date de début
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Bonjour :timide:

Voici un petit texte trouvé sur Internet :


Cela m'inspire deux questions :

Y a-t-il réellement des situations de choix où les deux possibilités ont le même pouvoir sur nous, et où nous pourrions choisir indifféremment l'une ou l'autre? Par exemple au supermarché choisir indifféremment une pomme ou une orange?

Ou bien, même si on n'en est pas conscient, y a-t-il quelque chose, un attrait supplémentaire, un penchant inconscient, qui fait qu'on choisira nécessairement une des possibilités, même sans avoir eu l'impression (subjective) d'être contraint ou déterminé? Leibniz dirait que oui. Pour Leibniz, un équilibre parfait de la volonté entre deux possibilités au moment de choisir, cela est impossible. Nécessairement, les deux possibilités ne sont pas équivalentes. Et si elles sont pas équivalentes, elles sont hiérarchisées, et donc l'une d'entre elles va nécessairement emporter notre adhésion, car il y a une logique derrière notre volonté. C'est un déterminisme psychologique : entre deux biens que mon esprit me présente, nécessairement je choisis celui que je perçois comme le plus grand. Pas nécessairement celui qui est réellement plus grand, mais celui qui apparaît comme le plus grand à ce moment, "sur le coup"!

Autre question : La volonté a-t-elle la liberté radicale de faire un choix absurde, de faire un acte gratuit, qui ne soit pas motivé par la recherche d'un plus grand bien (une maximisation de son bien-être)? Peut-on faire un choix délibérément irrationnel, contre nos intérêts, peut-être simplement pour se prouver à soi-même qu'on est libres? Mais alors ce besoin de se prouver qu'on est libres ne devient-il pas implicitement un bien recherché, qu'on juge supérieur à un choix plus "rationnel"? Peut-on choisir quelque chose qui soit à tous égards un moindre bien que l'autre option? Qu'on fasse des choix irrationnels, qui nous mettent ensuite dans le pétrin, c'est évident, mais la question n'est pas là. Même dans nos choix irrationnels, on a au moins la perception que le bien apparent choisi était plus grand que celui de l'autre option. Mais peut-on choisir quelque chose qui ne soit pas un bien pour nous, ni en apparence, ni en réalité? Peut-on défier toute logique, simplement par caprice? Peut-on faire un geste qui n'ait aucune sorte d'explication?

L'expérience de la toxicomanie peut-elle nous instruire? Ou celle de la folie?

Mais peut-on poser le problème du libre arbitre dans des termes aussi psychologisants? Certains scientifiques feraient plutôt référence aux processus cérébraux ou aux lois de la physique, auxquelles mon cerveau est soumis comme le reste des êtres matériels! Mais comment concilier le caractère impersonnel et mécanique de ces lois de la physique avec l'impression de rationalité et de finalité dans nos choix?
 
V

voleur2roses

Si je résume bien ton questionnement : est-il possible de prendre une décision totalement désintéressée ?
Désintéressé au sens fort : ni par intérêt personnel, ni par intérêt autre

Si oui, ce serait peut-être le signe d'un véritable libre arbitre ou de quelque chose s'en approchant.
Si non (toutes nos décisions sont motivées par un intérêt, qu'il soit connu ou inconnu), cela met notre libre arbitre en question.

Ma réponse : :confused:
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Si non (toutes nos décisions sont motivées par un intérêt, qu'il soit connu ou inconnu), cela met notre libre arbitre en question.
C'est exactement ce que je crois. Ce sont les arguments les plus séduisants, et les plus puissants par rapport à d'autres, qui vont déterminer et influencer nos choix, dans lesquels il y a manifestement un intérêt.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Y a-t-il réellement des situations de choix où les deux possibilités ont le même pouvoir sur nous, et où nous pourrions choisir indifféremment l'une ou l'autre? Par exemple au supermarché choisir indifféremment une pomme ou une orange?
Nos choix sont influencés et déterminés par l'argument le plus puissant qui fera pencher la balance vers un "choix" prédestiné.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Ou bien, même si on n'en est pas conscient, y a-t-il quelque chose, un attrait supplémentaire, un penchant inconscient, qui fait qu'on choisira nécessairement une des possibilités, même sans avoir eu l'impression (subjective) d'être contraint ou déterminé?
Oui, il y a quelque chose qui s'appelle "prédestination" Celle-ci est le déroulement de la Prédétermination initiale.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Nécessairement, les deux possibilités ne sont pas équivalentes. Et si elles sont pas équivalentes, elles sont hiérarchisées, et donc l'une d'entre elles va nécessairement emporter notre adhésion, car il y a une logique derrière notre volonté.
Tout à fait. Ce qui est souligné montre bien que notre "adhésion" n'est que la conséquence de l'argument majeur qui a influencé et déterminé le choix qu'on va faire.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
C'est un déterminisme psychologique : entre deux biens que mon esprit me présente, nécessairement je choisis celui que je perçois comme le plus grand. Pas nécessairement celui qui est réellement plus grand, mais celui qui apparaît comme le plus grand à ce moment, "sur le coup"!
Ce qui reçoit l'esprit ce sont des inspirations véhiculant des arguments. Le plus puissant parmi eux déterminera notre choix.
 
V

voleur2roses

Je ne vois pas pourquoi tu approuves à chaque fois.
Ebion n'a pas émis d'avis. Il a simplement émis des questions et des hypothèses.
Tu ne fais qu'opter entre ces hypothèses en les paraphrasant..
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Si je résume bien ton questionnement : est-il possible de prendre une décision totalement désintéressée ?
Désintéressé au sens fort : ni par intérêt personnel, ni par intérêt autre

Si oui, ce serait peut-être le signe d'un véritable libre arbitre ou de quelque chose s'en approchant.
Si non (toutes nos décisions sont motivées par un intérêt, qu'il soit connu ou inconnu), cela met notre libre arbitre en question.

Ma réponse : :confused:
Bonjour :joueur:

Le libre arbitre peut aussi intervenir quand on hésite entre deux possibilités qui semblent à peu près au même niveau. Dans ce cas, on en choisit arbitrairement une, sans qu’il y ait de raison déterminante. Sauf que certains philosophes diraient qu’on a été poussé inconsciemment vers l’une des possibilités, que notre esprit inconsciemment avait une préférence alors même qu’on croit avoir choisi spontanément et de façon autonome...

L’autre point est qu’il serait étrange que le libre arbitre soit en réalité la capacité d’agir de façon irrationnelle, voire absurde. D’habitude on conçoit plutôt le libre arbitre comme une force, comme un avantage, et non une faille dans notre rationalité.

Il y a aussi que parfois on préfère nettement fréquenter des personnes si vertueuses et saintes qu’il ne leur viendrait jamais à l’idée de commettre le mal - donc d’une certaine manière pas libres de choisir - plutôt que des personnes plus fragiles psychologiquement qui doivent lutter constamment pour faire le bon choix, pour qui le bien et le mal sont deux possibilités réelles.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
C'est exactement ce que je crois. Ce sont les arguments les plus séduisants, et les plus puissants par rapport à d'autres, qui vont déterminer et influencer nos choix, dans lesquels il y a manifestement un intérêt.
Bonjour savant Tigellius! :joueur:

Oui mais alors nous sommes comme des robots programmés pour maximiser notre bénéfice, un peu comme l’homo economicus. Cela est peut-être une forme de rationalité, mais dans un autre sens c’est pas la liberté.

On serait déterminés d’une part par notre caractère (qui nous donne nos préférences et échelles de valeurs) et d’autre part par les événements qui nous arrivent et qui nous mettent devant divers choix, sans que nous décidions quelles seront les options ou leurs attraits!
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
@voleur2roses

@TIGELLIUS

Peut-être que c’est la grandeur tragique de la vie humaine de pouvoir choisir d’être irrationnels et de faire des gestes absurdes! Il me semble que certains écrivains ont exploré cet aspect.
 
tomadala

tomadala

Bonjour,
M'aventurant dans le terrain de la liberté, je pense que celle-ci n'existe nullement ou plutôt se trouve balisée par un ensemble de facteurs allant de notre éducation, de notre culture et de notre statut social, bref notre autodétermination. On se prétend libre mais on ignore que nous agissons en fonction de certaines causes extérieures.
Même l'oiseau à qui on a donné le symbole de la liberté se trouve bloqué dans sa hauteur de vol.
Et c'est peut-être ça notre grandeur tragique, croire qu'on choisit.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Bonjour savant Tigellius! :joueur:

Oui mais alors nous sommes comme des robots programmés pour maximiser notre bénéfice, un peu comme l’homo economicus. Cela est peut-être une forme de rationalité, mais dans un autre sens c’est pas la liberté.

On serait déterminés d’une part par notre caractère (qui nous donne nos préférences et échelles de valeurs) et d’autre part par les événements qui nous arrivent et qui nous mettent devant divers choix, sans que nous décidions quelles seront les options ou leurs attraits!
Imaginons de voir un aéroport en période de vacances, l’afflux d’un grand nombre de personnes qui font la file pour l’enregistrement de leurs bagages et qui plus tard, ils se retrouvent tous dans la salle d’embarquement en attendant de pouvoir embarquer dans l’avion qui les transportera vers leur destination.

Toutes ces personnes venant d’horizons différents se retrouvent ensemble pour le même voyage. Pour quelle raison ? Quels ont été les arguments majeurs qui ont déterminé les choix de partir ?

Il y a celui qui a été amené à faire le voyage pour des raisons familiales, tel autre en vue d’un mariage, celui-là pour des raisons professionnels, d’autres encore pour les vacances, etc.

Chacun d’eux, a reçu une inspiration, véhiculant un argument crucial qui ne pouvait pas refuser, de telle manière que tous ont été conduits à se réunir au même endroit pour partir.

Or, la plupart de ces gens heureux de ce voyage, ne s’imaginaient pas qu’aurait été le dernier de leur existence, car pour des raisons mécaniques, l’avion s’est craché quelques minutes après son décollage. C’était l’avion de la compagnie Ethyopian Airlines. Aucun survivant.

A la suite de la nouvelle de cet accident meurtrier, les familles de ces malheureux sont arrivées à l’aéroport en quête de nouvelles et certains parmi celles-ci se sont dits :

« S’ils étaient restés à la maison ils ne seraient pas morts et n’auraient pas été tués dans l’accident ».

Concernant un autre contexte, celui de la guerre, le Coran nous a dit ceci :

Ô les croyants! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre: "S'ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n'auraient pas été tués." Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C'est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites. (Q.3/156)

Dis: "Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l'endroit où la mort les attendait. (Q.3/154)


Pour que ce destin s’accomplisse selon le Décret divin, il a fallu que la Prédestination oriente (à travers des inspirations et des arguments convaincants) toutes ces personnes au même endroit, elles ignorant ce qu’allait se passer par la suite.

Les choix de ces personnes ont été influencés ou déterminés par les arguments les plus séduisants, les plus puissants, de telle sorte que le choix ne pouvait être que celui qui fut.

Allah a donc créé les conditions nécessaires afin que ce qu’Il a décrété puisse se réaliser.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Imaginons de voir un aéroport en période de vacances, l’afflux d’un grand nombre de personnes qui font la file pour l’enregistrement de leurs bagages et qui plus tard, ils se retrouvent tous dans la salle d’embarquement en attendant de pouvoir embarquer dans l’avion qui les transportera vers leur destination.

Toutes ces personnes venant d’horizons différents se retrouvent ensemble pour le même voyage. Pour quelle raison ? Quels ont été les arguments majeurs qui ont déterminé les choix de partir ?

Il y a celui qui a été amené à faire le voyage pour des raisons familiales, tel autre en vue d’un mariage, celui-là pour des raisons professionnels, d’autres encore pour les vacances, etc.

Chacun d’eux, a reçu une inspiration, véhiculant un argument crucial qui ne pouvait pas refuser, de telle manière que tous ont été conduits à se réunir au même endroit pour partir.

Or, la plupart de ces gens heureux de ce voyage, ne s’imaginaient pas qu’aurait été le dernier de leur existence, car pour des raisons mécaniques, l’avion s’est craché quelques minutes après son décollage. C’était l’avion de la compagnie Ethyopian Airlines. Aucun survivant.

A la suite de la nouvelle de cet accident meurtrier, les familles de ces malheureux sont arrivées à l’aéroport en quête de nouvelles et certains parmi celles-ci se sont dits :

« S’ils étaient restés à la maison ils ne seraient pas morts et n’auraient pas été tués dans l’accident ».

Concernant un autre contexte, celui de la guerre, le Coran nous a dit ceci :

Ô les croyants! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre: "S'ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n'auraient pas été tués." Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C'est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites. (Q.3/156)

Dis: "Eussiez-vous été dans vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour l'endroit où la mort les attendait. (Q.3/154)


Pour que ce destin s’accomplisse selon le Décret divin, il a fallu que la Prédestination oriente (à travers des inspirations et des arguments convaincants) toutes ces personnes au même endroit, elles ignorant ce qu’allait se passer par la suite.

Les choix de ces personnes ont été influencés ou déterminés par les arguments les plus séduisants, les plus puissants, de telle sorte que le choix ne pouvait être que celui qui fut.

Allah a donc créé les conditions nécessaires afin que ce qu’Il a décrété puisse se réaliser.
Bonjour, et Ramadan Moubarak!

Oui mais si on part de là, c’est en quelque sorte de la manipulation mentale... Dieu connaît notre caractère, nos préférences, et donc il pose sur notre route des appâts (les arguments les plus convaincants) pour nous orienter là où il veut qu’on aille.

Mais ce qui est encore plus effrayant, c’est qu’une technodictature futuriste (la Chine?) pourrait chercher à obtenir le même effet et « dresser » des humains selon les désirs du dictateur!!
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Oui mais si on part de là, c’est en quelque sorte de la manipulation mentale... Dieu connaît notre caractère, nos préférences, et donc il pose sur notre route des appâts (les arguments les plus convaincants) pour nous orienter là où il veut qu’on aille.
Bonjour Ebion

Non, ce que tu dis n'est qu'une interprétation selon nos paramètres de compréhension. En vérité il faut partir sur des principes de base qui nous disent que le Créateur est JUSTE, SAGE, TOUT PUISSANT, SAVANT et que nous ne connaissons pas la Vérité concernant le Libre arbitre et la Prédestination/Prédétermination, car pour les êtres humains ce ne sont que des perceptions de ce que nous pensons être vrai.

Le Coran nous montre que les arguments majeurs agissent bien et déterminent nos choix :

Exemple n°1 :

« Alors, le Shaytân lui susurra, disant : Ô Adam ! Ne t’indiquerais-je pas l’Arbre de l’Éternité et d’une magnificence qui ne sera point éprouvée ? » S20.V120

et aussi « afin que vous ne puissiez être des Anges ou que vous n’apparteniez aux immortels ». S7.V20 :

Des arguments qui ont fait mouche, déterminant le choix du couple à se nourrir des fruits de l'arbre interdit.

Exemple n°2 :

Mais elle avait complètement succombé à son charme et lui aussi l’aurait désirée s’il n’avait pas été éclairé par un signe de son Seigneur. Et c’est ainsi que Nous avons écarté de lui le mal et la turpitude. Il était, en effet, un de Nos serviteurs élus. 12/24

L'argument premier qui aurait fait en sorte que Joseph aurait cédé n'a pas été aussi puissant par rapport à l'argument suivant qui fut un signe d'Allah orientant son choix vers le refus de céder aux avances de la femme.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Oui mais si on part de là, c’est en quelque sorte de la manipulation mentale... Dieu connaît notre caractère, nos préférences, et donc il pose sur notre route des appâts (les arguments les plus convaincants) pour nous orienter là où il veut qu’on aille.

Ne se réalise que la Volonté divine et nous ignorons ce qu'Il a décrété pour nous et du coup, nous découvrons chaque jour ce qu'Il a inscrit dans notre destin. Dans le Coran il y a des Signes et des Indices concernant le sujet, montrant tant bien la liberté de choix à notre niveau local et tantôt montrant la prédestination/prédétermination au niveau général.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Peut-être que c’est la grandeur tragique de la vie humaine de pouvoir choisir d’être irrationnels et de faire des gestes absurdes! Il me semble que certains écrivains ont exploré cet aspect.

Être irrationnel ne veut pas dire être un fou, car ce dernier l'est pour la société mais en lui-même il pense d'être un être normal. La Foi serait irrationnelle ?
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Bonjour savant Tigellius! :joueur:

Oui mais alors nous sommes comme des robots programmés pour maximiser notre bénéfice, un peu comme l’homo economicus. Cela est peut-être une forme de rationalité, mais dans un autre sens c’est pas la liberté.
Notre liberté est CONDITIONNÉE, ce qui veut dire qu'elle est non seulement limitée, mais sujette à des contraintes, conditions, situations, qui en fait orientent (prédisposent) la personne à suivre un chemin déterminé, donnant l'illusion à la personne qu'elle agit librement.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Si oui, ce serait peut-être le signe d'un véritable libre arbitre ou de quelque chose s'en approchant.
Si non (toutes nos décisions sont motivées par un intérêt, qu'il soit connu ou inconnu), cela met notre libre arbitre en question.
En vérité nous tous nous agissons par intérêt, car si ce n'était pas cela on agirait même pas. Donc, comme a été déjà souligné, notre libre arbitre est CONDITIONNE, de telle sorte qu'il n'est pas vraiment libre.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Je ne vois pas pourquoi tu approuves à chaque fois.
Ebion n'a pas émis d'avis. Il a simplement émis des questions et des hypothèses.
Tu ne fais qu'opter entre ces hypothèses en les paraphrasant..
J'approuve parce que dans ses propos il mentionne des choses dont je suis d'accord.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Mais peut-on choisir quelque chose qui ne soit pas un bien pour nous, ni en apparence, ni en réalité?
Oui, suivre une passion. Exemple : Ceux qui tombent amoureux éperdument faisant du partenaire ou de la partenaire une "idole".
 
Dernière édition:
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
La volonté a-t-elle la liberté radicale de faire un choix absurde, de faire un acte gratuit, qui ne soit pas motivé par la recherche d'un plus grand bien (une maximisation de son bien-être)? Peut-on faire un choix délibérément irrationnel, contre nos intérêts, peut-être simplement pour se prouver à soi-même qu'on est libres?
Seul le Créateur a le Pouvoir d'aimer inconditionnellement, alors que nous c'est bien différent, car notre action sera toujours conditionnée suivant un intérêt.
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Seul le Créateur a le Pouvoir d'aimer inconditionnellement, alors que nous c'est bien différent, car notre action sera toujours conditionnée suivant un intérêt.
Oui mais quand Dieu doit prendre une décision, comment fait-il? Agit-il selon une logique (le meilleur argument) ou bien agit-il arbitrairement (dans la mesure où c’est compatible avec ses attributs divins)?
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Oui, suivre une passion. Exemple : Ceux qui tombent amoureux éperdument faisant du partenaire ou de la partenaire une "idole".
Mais la passion, ou plutôt son objet, est perçue subjectivement comme un bien. Le problème de la passion est qu’elle empêche de percevoir la valeur réelle (ou la non-valeur réelle) de ce bien. La passion nous précipite dans les extrêmes et l’impulsivité!
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Notre liberté est CONDITIONNÉE, ce qui veut dire qu'elle est non seulement limitée, mais sujette à des contraintes, conditions, situations, qui en fait orientent (prédisposent) la personne à suivre un chemin déterminé, donnant l'illusion à la personne qu'elle agit librement.
La liberté peut être conditionnée par les circonstances historiques et biographiques où une personne se trouve actuellement, mais cela ne fait que limiter ou plutôt délimiter l’éventail des possibles à ce moment précis. Si on dit qu’en réalité, il n’y a qu’une seule voie déjà toute tracée depuis le début, alors il n’y a en fait que du nécessaire et de l’impossible : nécessaire, ce qui est destiné à se trouver sur une telle voie, et impossible, ce qui ne s’y trouve pas (par exemple, en un sens, il est impossible que je devienne astronaute). Ce serait notre ignorance qui nous ferait croire que plusieurs choses sont possibles!!

Mais alors ce n’est pas que la liberté est conditionnée, c’est qu’elle est illusoire. Sauf si on la définit comme pouvoir de faire ce que nous voulons faire (compatibilisme).
 
C

Cammix

Oui mais quand Dieu doit prendre une décision, comment fait-il? Agit-il selon une logique (le meilleur argument) ou bien agit-il arbitrairement (dans la mesure où c’est compatible avec ses attributs divins)?
Bonjour, je me suis déjà posé une question, si Dieu est bon,juste et logique alors il agit toujours de manière juste et logique, il ne peut etre injuste et absurde, donc il n'a pas une absolue liberté?
 
Ebion

Ebion

Grüsser
VIB
Bonjour, je me suis déjà posé une question, si Dieu est bon,juste et logique alors il agit toujours de manière juste et logique, il ne peut etre injuste et absurde, donc il n'a pas une absolue liberté?
Oui on peut le penser. Mais certains choix ne sont pas entre le bien et le mal (choisir entre une pomme ou uneorange, etc).

Bien sûr tout ça est abstrait, on peut pas trop s’imaginer être Dieu...
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Oui mais quand Dieu doit prendre une décision, comment fait-il? Agit-il selon une logique (le meilleur argument) ou bien agit-il arbitrairement (dans la mesure où c’est compatible avec ses attributs divins)?
Allah seul le sait tu ne trouves pas ?
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Mais la passion, ou plutôt son objet, est perçue subjectivement comme un bien. Le problème de la passion est qu’elle empêche de percevoir la valeur réelle (ou la non-valeur réelle) de ce bien. La passion nous précipite dans les extrêmes et l’impulsivité!
C'est exact dans la mesure que pour comprendre cette passion il faut l'avoir vécue puis une fois estompée, il faut l'avoir analysée pour arriver à comprendre tout le processus qui a emmené une personne à rentrer dans une logique extrême.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Mais alors ce n’est pas que la liberté est conditionnée, c’est qu’elle est illusoire. Sauf si on la définit comme pouvoir de faire ce que nous voulons faire (compatibilisme).
Je dirais que c'est notre Ego ou du moins à travers notre Ego, qu'il nous fait croire qu'on est libres de faire ce que nous voulons. Or, le Coran nous dit que "Vous ne voudrez que si Allah le veut". Une liberté conditionnée n'est pas une liberté libre, car pour une créature cela ne peut pas exister, du moment qu'elle n'a aucune réalité en soi de par soi. Le conditionnement influence l'action vers un chemin déterminé, c'est cela à mon avis la Prédestination.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Bonjour, je me suis déjà posé une question, si Dieu est bon,juste et logique alors il agit toujours de manière juste et logique, il ne peut etre injuste et absurde, donc il n'a pas une absolue liberté?
Les Attributs divins sont Parfaits par conséquent Il ne peut y avoir en Lui la négativité car s'il y a bien dans la Cration une dualité, Allah est bien au-dessus de cela et nul n'est comme Lui.

Concernant la logique, Il a une absolue liberté et Sa logique dépasse notre logique.
 
TIGELLIUS

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
La liberté peut être conditionnée par les circonstances historiques et biographiques où une personne se trouve actuellement, mais cela ne fait que limiter ou plutôt délimiter l’éventail des possibles à ce moment précis. Si on dit qu’en réalité, il n’y a qu’une seule voie déjà toute tracée depuis le début, alors il n’y a en fait que du nécessaire et de l’impossible : nécessaire, ce qui est destiné à se trouver sur une telle voie, et impossible, ce qui ne s’y trouve pas (par exemple, en un sens, il est impossible que je devienne astronaute). Ce serait notre ignorance qui nous ferait croire que plusieurs choses sont possibles!!

Mais alors ce n’est pas que la liberté est conditionnée, c’est qu’elle est illusoire. Sauf si on la définit comme pouvoir de faire ce que nous voulons faire (compatibilisme).
Nous ignorons notre destinée et de ce fait ce qui nous semble impossible à un certain moment de notre vie peut se réaliser plus tard si toutes les conditions sont réunies.
 
Haut