PN dans votre vie

Bonjour j aimerai connaître votre attitude vis à vis d une personne PN ,surtout quand c est un père ,conjoint ...etc bref une personne avec qui tu as quand même des liens que tu peux pas complétement couper.
L ignorance et pas montrer ses émotions et ne pas raconter les détails de sa vie est pour moi la solution.
Et vous ?vous pouvez partager vos conseils que vous avez déjà appliqué et qui marchent?
 
Bonjour j aimerai connaître votre attitude vis à vis d une personne PN ,surtout quand c est un père ,conjoint ...etc bref une personne avec qui tu as quand même des liens que tu peux pas complétement couper.
L ignorance et pas montrer ses émotions et ne pas raconter les détails de sa vie est pour moi la solution.
Et vous ?vous pouvez partager vos conseils que vous avez déjà appliqué et qui marchent?
Beaucoup de racailles ici ont tous les symptômes des PN
faut creuser cette idée
peut etre vous êtes prédisposé à etre des PN
qui sait
 
Bonjour j aimerai connaître votre attitude vis à vis d une personne PN ,surtout quand c est un père ,conjoint ...etc bref une personne avec qui tu as quand même des liens que tu peux pas complétement couper.
L ignorance et pas montrer ses émotions et ne pas raconter les détails de sa vie est pour moi la solution.
Et vous ?vous pouvez partager vos conseils que vous avez déjà appliqué et qui marchent?
Couper les ponts meme , niveau familiale.

Faut pas se prendre la tête
 

Izaia

Ya Banat Ya Banat Ya Banat....le monde est beau...
Si c'est le mari et qu'il est vraiment pervers narcissique ( c'est quelque chose d'extrêmement toxique il me semble), le mieux est de divorcer. S'il y a pas d'enfant, couper les liens définitivement. S'il y a des enfants, c'est la *****. A voir si les enfants souffrent aussi de ça ou non. De toute manière on ne peut pas couper le lien enfant/ père comme ça, ne serait- ce que légalement.

Si c'est un parent prendre beaucoup de distance pour ne pas souffrir, faire le minimum dans un premier temps. Une amie avait une mère "toxique" pour elle et qui buvait, après une longue coupure elles ont pris le rythme de croisière et parviennent à s'appeler et se voir sur des temps courts, une journée max. Mais je pense pas qu'elle était perverse narcissique, c'est fort comme étiquette. Est- ce vraiment posdible de maintenir une relation saine avec un/ une pervers narcissique?
 
Si c'est le mari et qu'il est vraiment pervers narcissique ( c'est quelque chose d'extrêmement toxique il me semble), le mieux est de divorcer. S'il y a pas d'enfant, couper les liens définitivement. S'il y a des enfants, c'est la *****. A voir si les enfants souffrent aussi de ça ou non. De toute manière on ne peut pas couper le lien enfant/ père comme ça, ne serait- ce que légalement.

Si c'est un parent prendre beaucoup de distance pour ne pas souffrir, faire le minimum dans un premier temps. Une amie avait une mère "toxique" pour elle et qui buvait, après une longue coupure elles ont pris le rythme de croisière et parviennent à s'appeler et se voir sur des temps courts, une journée max. Mais je pense pas qu'elle était perverse narcissique, c'est fort comme étiquette. Est- ce vraiment posdible de maintenir une relation saine avec un/ une pervers narcissique?
C’est facile d é taxer qq de PN
comment on peut le savoir?
aujourduit , si un couple ou une relation ne marche pas, direct c est un PN
mettre les autres dans des cases c est le sport des gens
car c est facile
si je ne suis pas bien avec toi ou j ai des souci avec toi, tu PN
qui peut juger qq de PN?
c’est pas comme une maladie physique ou on sait par des analyses que x a le sida ou le concert
donc la porte aux accusations au premier désaccord
les gens ne sont pas crédible donc PN ou pas
 

Izaia

Ya Banat Ya Banat Ya Banat....le monde est beau...
C’est facile d é taxer qq de PN
comment on peut le savoir?
aujourduit , si un couple ou une relation ne marche pas, direct c est un PN
mettre les autres dans des cases c est le sport des gens
car c est facile
si je ne suis pas bien avec toi ou j ai des souci avec toi, tu PN
qui peut juger qq de PN?
c’est pas comme une maladie physique ou on sait par des analyses que x a le sida ou le concert
donc la porte aux accusations au premier désaccord
les gens ne sont pas crédible donc PN ou pas
C'est compliqué c'est vrai, pervers narcissique c'est très fort
 
salam aleykoum

il y a malheureusement beaucoup de pervers narcissiques dans notre communauté , pour ça hommes et femmes attendaient au moins un an avant de faire des enfants . Certains pn arrivent à se dissimuler ...

Après là les pn sont en sueurs car tel des démons auparavant avancés tranquillement et croqués tous ce qui se passaient devant leurs museaux . Donc assez amusant de les voir nié cela "non non les pn n'existent pas on exagère " 🤣🤣🤣

sinon ils épuisent même les psys et dans certains cas ils tuent leurs conjoint(e)s cancer , suicide etc

donc ces machins là sont à fuir et être détaché émotionnellement d'eux
 
Le Pn est aussi un manipulateur....
ce sont des violences psychologiques répétées qui ne se voient pas, du coup plus difficile à démontrer, à expliquer
Violences verbales, mépris, silences, rabaissements, il instaure une peur, il joue avec la victime en soufflant le chaud et le froid, confiscation d'argent, isole sa victime etc...
Il ne supporte pas que son épouse soit mentalement bien parce que son but c'est de l'écraser, il gâche tous les petits moments de plaisir.

certaines personnes censées protéger la victime (la famille du bourreau, les assistantes sociales, les juges, la police etc...) vont relativiser ces violences ou même les nier.
La victime se demande si on la croira...
Et souvent elles préfèrent se taire pour protéger en quelque sorte cette pseudo unité familiale.

Il est très vicieux et dénué d'empathie, il est comme ça surtout avec sa conjointe et ses enfants et non avec sa famille proche.

Du coup c'est à se demander si c'est vraiment une maladie.
 

Torero

عزّ الخيل مرابطها
Même les PN se plaignent des PN 😁 véridique lol

Ils connaissent leurs propres vices comme personne d'autre. Mais au lieu de reconnaitre leurs propres défauts vis-à-vis d'eux-mêmes, pour travailler dessus, ils font de la projection sur d'autres. Quand tu entends un PN se plaindre de quelqu'un, il parle de lui-même à la troisième personne. Un proverbe marocain dit : "Dib ma ytkallem ghir 3la f3aylo"

En revanche, jamais ils accepteront d'appeler un chat un chat, en acceptant de mettre un nom sur leur trouble "Perversion narcissique". Certains vont se moquer, d'autres nier l'existence du trouble, et d'autres vont te gaslight en disant qu'on se fait des films, et que c'est chez leurs victimes que ça ne tourne pas rond.
 

magicnanou

Bladinaute averti
Ils connaissent leurs propres vices comme personne d'autre. Mais au lieu de reconnaitre leurs propres défauts vis-à-vis d'eux-mêmes, pour travailler dessus, ils font de la projection sur d'autres. Quand tu entends un PN se plaindre de quelqu'un, il parle de lui-même à la troisième personne. Un proverbe marocain dit : "Dib ma ytkallem ghir 3la f3aylo"

En revanche, jamais ils accepteront d'appeler un chat un chat, en acceptant de mettre un nom sur leur trouble "Perversion narcissique". Certains vont se moquer, d'autres nier l'existence du trouble, et d'autres vont te gaslight en disant qu'on se fait des films, et que c'est chez leurs victimes que ça ne tourne pas rond.
tout à fait!

j'ai lue récemment une étude qui dit qu'on est tous plus ou moins manipulateur ,je suis d'accord, je dis qu'on est tous des humains qu'on a besoin d'attention et de se sentir aimés ou encore de vouloir obtenir certaines choses donc on use et ruse

seulement comme toutes les bonnes choses,certains qui n'obtiennent pas ce qu'ils veulent vont dans l'exagération jusqu'à les rendre méchants si ils obtiennent pas satisfaction et là,on peut parlé de pervers narcissique parcequ'ils vont développé des ruses pour arrivés à leur fin
 

Torero

عزّ الخيل مرابطها
tout à fait!

j'ai lue récemment une étude qui dit qu'on est tous plus ou moins manipulateur ,je suis d'accord, je dis qu'on est tous des humains qu'on a besoin d'attention et de se sentir aimés ou encore de vouloir obtenir certaines choses donc on use et ruse

seulement comme toutes les bonnes choses,certains qui n'obtiennent pas ce qu'ils veulent vont dans l'exagération jusqu'à les rendre méchants si ils obtiennent pas satisfaction et là,on peut parlé de pervers narcissique parcequ'ils vont développé des ruses pour arrivés à leur fin

Il y a manipulation et manipulation. Quand tu uses de stratagème pour faire prendre un médicament à ton enfant, c'est de la bonne manipulation.
Quand tu manipules une personne atteinte d'Alzheimer pour lui voler son argent, suivant un plan machiavélique, c'est un délit.

Maintenant le monde n'est pas peuplé que d'anges et de démons, la plupart d'entre nous nous situons entre les deux extrêmes. Dans Lord of war, le trafiquant d'arme (joué par Nicolas Cage) réserve tout un hôtel pour se retrouver seul avec sa conquête amoureuse, et mettre le grappin dessus. C'est un exemple de manipulation flatteuse pour "la victime". Tous les gens ordinaires mentent et manipulent pour atteindre leurs objectifs, mais sans chercher à causer du tort à l'autre. La différence principale entre manipulation PN et une manipulation lambda, c'est que le PN manipule pour faire du mal de façon préméditée, et assouvir ses plaisirs sadiques. C'est la différence entre l7ila o l7echya :D
 
Le Pn est aussi un manipulateur....
ce sont des violences psychologiques répétées qui ne se voient pas, du coup plus difficile à démontrer, à expliquer
Violences verbales, mépris, silences, rabaissements, il instaure une peur, il joue avec la victime en soufflant le chaud et le froid, confiscation d'argent, isole sa victime etc...
Il ne supporte pas que son épouse soit mentalement bien parce que son but c'est de l'écraser, il gâche tous les petits moments de plaisir.

certaines personnes censées protéger la victime (la famille du bourreau, les assistantes sociales, les juges, la police etc...) vont relativiser ces violences ou même les nier.
La victime se demande si on la croira...
Et souvent elles préfèrent se taire pour protéger en quelque sorte cette pseudo unité familiale.

Il est très vicieux et dénué d'empathie, il est comme ça surtout avec sa conjointe et ses enfants et non avec sa famille proche.

Du coup c'est à se demander si c'est vraiment une maladie.
Petite précision: la victime n'est, en général, pas crue parce que le pervers narcissique manipule aussi l'entourage de la victime. Il est adorable avec les amis, sa famille, il se fait passer pour ce qu'il n'est pas. Il arrive même à manipuler les services sociaux voire la police. Limite c'est la victime qui se fait passer pour une folle ou la coupable. Il exploite les faiblesses, les failles de la victime pour la descendre plus bas que terre.

Le terme pervers narcissique est souvent utilisé à tord et à travers mais c'est un profil vraiment pathologique. C'est des critères cumulatifs.
 
C est exactement ça
, mais en meme temps dans certaines situations, ça arrange bien les services administratifs de fermer les yeux, par exemple les assistantes sociales tu penses qu elles ne voient vraiment rien ? Surtout que dans leur domaine de travail il y a des psychologues, et même les autres institutions prennent souvent les choses à la légère
 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
Le PN n’existe que si la victime lui donne le pouvoir d’exister

Le PN et sa victime se choisissent. Le PN car il a identifié une faille d'estime. La victime, parce qu'elle le voit comme pygmalion qui résoudra ses controverses psychiques.

La réalité c'est qu'une victime de PN est autant à accuser qu'un PN. La différence est que le PN est incurable et difficilement accessible à la cure psychanalytique. La victime, un peu plus même si parfois, les rôles sont inversés. Effet miroir oblige. On voit en l'autre ce qu'on est.

Mais bon, ces histoires de PN, on dirait que c la mode des nanas qui n'acceptent pas de se faire lourder. Et généralement, ce sont les mecs qui morflent mais eux, contrairement aux nanas, ils se plaignent pas d'avoir des sorcières comme femmes. Les femmes vivent bien mieux les séparations par le fait qu'elles verbalisent à qui veut les entendre (la preuve, ce fil de discussion). Ce qui est rarement le cas des hommes qui sont un peu plus fiers et n'entendent pas tjrs partager leurs états d'âmes. On les attend forts, virils, en érection à la demande (EOD), infaillibles alors ils se présentent comme tel car pour la gente féminine, un homme faible n'est très généralement pas un homme mais ... une femme (construction mentale basique très courue chez les Maghrébins). Ou encore des femmes enfants qui sont encore dans les jupons de leur mère et squattent les psy, rokyas (1, 2, 3), cercles de discussions. Svt les victimes sont des personnes dépendantes à tendance bipolaire avec versant dépressif.

++
 
Dernière édition:
Le PN et sa victime se choisissent. Le PN car il a identifié une faille d'estime. La victime, parce qu'elle le voit comme pygmalion qui résoudra ses controverses psychiques.

La réalité c'est qu'une victime de PN est autant à accuser qu'un PN. La différence est que le PN est incurable et difficilement accessible à la cure psychanalytique. La victime, un peu plus même si parfois, les rôles sont inversés. Effet miroir oblige. On voir en l'autre ce qu'on est.

Mais bon, ces histoires de PN, on dirait que c la mode des nanas qui n'acceptent pas de se faire lourder. Et généralement, ce sont les mecs qui morflent mais eux, contrairement aux nanas, ils se plaignent pas d'avoir des sorcières comme femmes. Les femmes vivent bien mieux les séparations par le fait qu'elles verbalisent à qui veut les entendre (la preuve, ce fil de discussion). Ce qui est rarement le cas des hommes qui sont un peu plus fiers et n'entendent pas tjrs partager leurs états d'âmes. On les attend forts, virils, en érection à la demande (EOD), infaillibles alors ils se présentent comme tel car pour la gente féminine, un homme faible n'est très généralement pas un homme mais ... une femme (construction mentale basique très courue chez les Maghrébins). Ou encore des femmes enfants qui sont encore dans les jupons de leur mère et squattent les psy, rokyas (1, 2, 3), cercles de discussions. Svt les victimes sont des personnes dépendantes à tendance bipolaire avec versant dépressif.

++
1ere partie : très juste
dernière partie : très drôle

Au mileu : Très glissant wach zlegti ?

Ce sont des personnes qui existent vraiment et qui peuvent ruiner moralement et physiquement le partenaire. D'ailleurs c souvent la victime qui part poussée à bout et non le PN qui largue. Victime qui s'est mise avec cette personne avec prestance pour briller pour gagner en prestance au départ. Et pt à pt la toile d'araignée se tisse. Une fois la victime partie le PN même s'il s'est remet avec un autre joujou continue à atteindre sa précédente victime tranquille. Je sais pas cmt ça fonctionne ds leur tête mais ça va pas bien. Tjrs dans les problèmes. Et ils aiment ça . Baz
 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
1ere partie : très juste
dernière partie : très drôle

Au mileu : Très glissant wach zlegti ?

Ce sont des personnes qui existent vraiment et qui peuvent ruiner moralement et physiquement le partenaire. D'ailleurs c souvent la victime qui part poussée à bout et non le PN qui largue. Victime qui s'est mise avec cette personne avec prestance pour briller pour gagner en prestance au départ. Et pt à pt la toile d'araignée se tisse. Une fois la victime partie le PN même s'il s'est remet avec un autre joujou continue à atteindre sa précédente victime tranquille. Je sais pas cmt ça fonctionne ds leur tête mais ça va pas bien. Tjrs dans les problèmes. Et ils aiment ça . Baz

On sent l'expérience :-(

++
 
Le PN et sa victime se choisissent. Le PN car il a identifié une faille d'estime. La victime, parce qu'elle le voit comme pygmalion qui résoudra ses controverses psychiques.

La réalité c'est qu'une victime de PN est autant à accuser qu'un PN. La différence est que le PN est incurable et difficilement accessible à la cure psychanalytique. La victime, un peu plus même si parfois, les rôles sont inversés. Effet miroir oblige. On voit en l'autre ce qu'on est.

Mais bon, ces histoires de PN, on dirait que c la mode des nanas qui n'acceptent pas de se faire lourder. Et généralement, ce sont les mecs qui morflent mais eux, contrairement aux nanas, ils se plaignent pas d'avoir des sorcières comme femmes. Les femmes vivent bien mieux les séparations par le fait qu'elles verbalisent à qui veut les entendre (la preuve, ce fil de discussion). Ce qui est rarement le cas des hommes qui sont un peu plus fiers et n'entendent pas tjrs partager leurs états d'âmes. On les attend forts, virils, en érection à la demande (EOD), infaillibles alors ils se présentent comme tel car pour la gente féminine, un homme faible n'est très généralement pas un homme mais ... une femme (construction mentale basique très courue chez les Maghrébins). Ou encore des femmes enfants qui sont encore dans les jupons de leur mère et squattent les psy, rokyas (1, 2, 3), cercles de discussions. Svt les victimes sont des personnes dépendantes à tendance bipolaire avec versant dépressif.

++

ima chef de service f saint anne ima kari 3and8om chi bit
#humour
 
Le PN n’existe que si la victime lui donne le pouvoir d’exister
C'est un peu plus complexe quand même
C'est un mode de fonctionnement en binôme
pervers/empathe
Comme un pervers ne peux cesser de l'être un empathe ne peut pas non plus ne plus l'être

Et le propre manipulateur pervers ( tous les manipulateurs ne le sont pas ) ce n' est de laisser aucune ressources .et la force nécessaire pour contrer les "attaques" psychologiques ...

Si t es assez chanceux il te restera juste la force de comprendre ce qu'il se passe puis denté barrer en courant
Mais dire attend je vais le neutraliser tout en restant c'est mort , car ça coûte trop d'énergie vitale.
Fuire. En ça oui il n' a plus le pouvoir de nuire en effet.
 
Méfie toi de ce qu'on peut relater.

C'est difficile d'être juge et parti.

++
Je n'ai pas l'habitude d'etre facilement dupée ss vouloir me vanter. Elle a une de responsabilité et elle le reconnaît. Souvent elle me disait tu vas encore vouloir me frapper.......

D'ailleurs elle s'est remise avec un même profil et là on a décrété qu'elle ne me raconte plus rien pour celui ci car clairement elle voit le trou mais saute qd même dedans. Pas que je sois insensible mais là clairement elle accepte que le narcissisme et la cruauté du type fassent écho
 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
Je n'ai pas l'habitude d'etre facilement dupée ss vouloir me vanter. Elle a une de responsabilité et elle le reconnaît. Souvent elle me disait tu vas encore vouloir me frapper.......

D'ailleurs elle s'est remise avec un même profil et là on a décrété qu'elle ne me raconte plus rien pour celui ci car clairement elle voit le trou mais saute qd même dedans. Pas que je sois insensible mais là clairement elle accepte que le narcissisme et la cruauté du type fassent écho

Tu me confortes du coup ;)

Elles les choisissent. Une amie qui est dans ces trucs psy me disait "les inconscients se parlent". On retrouve souvent le même profil de "victime" qui consent limite à l'être. Comme si le statut victimaire les rassurait pour se construire une espèce de carapace de protection d'elles mêmes. Elles sont svt entravées à plusieurs niveaux. Parfois avec des personnalités aux limites (on parle de personnalité borderline). Les PN sont svt des hommes avec des professions valorisées dans la société même s'il n'y a pas de profil type. C'est la manifestation extrême du rapport dominant dominé. Du prédateur et de sa proie. On peut dire ainsi que le PN est resté dans un état animal de survie mais le plus alarmant n'est pas tant le narcissisme mais la perversité de la personnalité. Elle supporte mal le temps qui passe le temps, la faiblesse, est froide à la douleur de l'autre, indifférente pour ne pas dire suscitatrice.

Le PN se glorifie de l'estime de l'autre déjà amenuisée parce que lui même, au fond de lui, a une idée dévalorisée de lui même. Il a connu svt une mère distante, économe en affection. Son narcissisme ne s'est pas ou mal construit dans la prime enfance où il est normal car l'enfant en construction est dépendant affectivement et physiquement.

Le PN est une victime passée à un moment T-n lointain. La victime du PN, elle aussi, est en quasi mésestime sur toutes les dimensions de la construction. Mais au delà, ce qui caractérise hautement le PN, c'est son incapacité à se forger une relation d'objet qui découle sur un imago grandiose. L'empathie, l'altérité ne sont utilisés que très peu voire pas du tout ou juste le temps d'atteindre un objectif de soumission pour alimenter son narcissisme mal construit.

Sinon, pour la duperie, "on est tjrs le c...on de qqn" rassure toi :)

++
 
Dernière édition:
Haut