Poème : Révolte

Difkoum

Et, aussi, anti sioniste.
Bladinaute averti
De mon ami Abdeltif :

Ayez pitié de ce peuple
Desserrez un peu l’étau
Pendant qu’il est encore temps
D’éviter l’implosion !
Les jeunes de ce peuple humble
A l’âge précoce travaillent au marteau
Et désertent l’école très tôt
Quelle désolation !
Les gens de ce peuple tremblent
La Peur est devenue un vrai fléau
Et vous dans vos résidences à carreaux
Vous vous affalez avec délectation !
Les gens trimballent une misère qui semble
Pour vous leur ultime crédo
Vous spoliez, vous mangez dans des plateaux
D’argent. Quelle discrimination !
Vous poussez le cynisme à son comble
En ajoutant des fardeaux aux fardeaux
Vous ligotez les pauvres dans des us lourdauds
Que vous dénigrez avec abnégation !
Vous pactisez avec un Crésus –diable
Vous vous enrichissez en plein morceaux
Clouant le pauvre peuple au poteau
Sans un brin de considération !
A long terme, ce ne sera plus si simple
Quand les plaies s’accoutumeront des couteaux
Quand vos coups ne plieront plus les dos
A la bonne heure la grande implosion !
© Bhiri Tétif Abdellatif . Maroc.
 
Haut