Scandales ramadanesques

Difkoum

Anti c.ns
Les chroniques de Majda

Ou quand des Marocains justifient les violences …

Chers lecteurs,

Permettez-moi cette semaine de faire une entorse à la règle en faisant l’impasse sur le tour de l’actualité jour par jour. Bien entendu j’aimerais m’enquérir de votre santé mentale et vous donner des bribes de détails sur les caprices de ma psyché, tout en m’amusant des délires de ce monde, mais cette fois-ci je vois les choses autrement et j’aimerais rentrer dans le vif du sujet sans détours ni langue de bois.
En bons Marocains connectés et intéressés par l’actualité du plus beau pays du monde, vous avez certainement entendu parler de cette journaliste du quotidien arabophone « Assabah » qui se fait actuellement lyncher et menacer par des compatriotes en délire qui n’ont pas (du tout) accepté de lire une critique – ma foi, criante de vérité – sur les « prieurs » qui investissent les rues et les avenues de nos villes pour étaler leur foi ramadanesque au nez et à la barbe de tous, en bloquant la circulation en toute impunité. Bien entendu, ces pratiques qui ne sont pas propres au mois saint mais que ce dernier exaspère (oui, la foi se manifeste ponctuellement chez certains, ce n’est un secret pour personne), sont passées sous silence parce qu’il paraîtrait que « ça ne se fait pas » de s’attaquer à des citoyens qui accomplissent l’un des piliers les plus fondamentaux de l’Islam, de peur (surtout) de se faire traiter de « sale athée », de « sale occidentalisé qui importe les polémiques des Kouffars en terre d’Islam » et accessoirement de se faire lyncher par une foule colérique qui ne cautionne pas qu’on critique ce qui est tout à fait critiquable. Cette journaliste qui a fait son travail – et certains devraient en prendre de la graine – est devenue donc la cible de menaces depuis plusieurs jours. Menaces cautionnées par moult de nos compatriotes, heureux de voir ces justiciers du dimanche s’attaquer à une personne dont la seule arme est sa plume et qui pensent qu’elle l’a bien cherché. Cette déferlante de haine se passe bien évidemment dans l’indifférence quasi-générale, parce que le sujet est sensible et que le risque est trop gros pour prendre position en faveur de cette personne qui n’a fait qu’exprimer tout haut ce que beaucoup pensent bien trop bas. Oui, le courage est un concept dont la géométrie est dangereusement variable quand le risque est gros et que les violences sont monnaie courante et justifiées.

Samedi, la vidéo de l’humoriste Amine Radi à terre, encaissant les coups de pieds d’un policier d’humeur assassine, faisait le tour des médias et réseaux sociaux. Un enregistrement d’une minute trente qui a indigné plus d’un… et réjoui bien d’autres. Parce que, chers lecteurs, selon le « raisonnement » (et c’est un bien grand mot, vous en conviendrez) des Marocains qui soutiennent l’agresseur, il paraîtrait que ce policier avait certainement ses raisons pour rouer de coups un citoyen. Et puis « c’est le Ramadan, il faut aussi comprendre que c’est dur de rester debout toute la journée » (sortez les mouchoirs), et « de toute façon, Amine Radi a certainement fait quelque chose pour mettre en rogne cet honnête fonctionnaire » (CQFD). D’autres, et je vais prendre l’exemple d’un chroniqueur radio connu et respectable que je ne nommerai pas (et qui a supprimé son écrit depuis, on se demande pourquoi même si j’ai ma petite idée), qui est venu expliquer à ses dizaines de milliers d’abonnés qu’il se range du côté du policier, qu’il a certainement eu ses raisons et que « de toutes façons en France aussi, les violences policières sont répandues ». Des réflexions, qui ne sont malheureusement pas exclusives à ce vénérable chroniqueur (parce qu’ils sont beaucoup trop nombreux à penser la même chose), qui prouvent que ce pays est bien malade.
 

Difkoum

Anti c.ns
Oui, ce pays est bien malade parce que nous avons des Marocains de tous bords (et c’est là qu’on comprend aussi qu’on peut être un intellectuel et tenir des propos dangereux et irresponsables) qui non seulement acceptent et justifient les violences, mais qui les ont intégrées comme une norme indéfectible de leur quotidien. Quant à ceux qui prennent exemple sur d’autres pays pour justifier l’injustifiable, ils ne sont que de médiocres individus qui ne comprennent toujours pas que pour évoluer, avancer, il faut d’abord se regarder en face, prendre peut-être exemple (si l’exemple est si important que ça) sur ce qu’il y a de mieux et non pas de pire. Le policier qui a agressé Amine Radi n’a strictement aucune excuse (que cela soit la faim ou la présumée provocation de sa victime) parce que notre pays a des lois et que ces lois sont faites pour être appliquées et non pas pour être violées selon le statut de chacun. Quand des Marocains justifient ces violences, ils font instantanément l’impasse sur leurs droits fondamentaux d’être les dignes citoyens de leur pays. Et les violences, quelles qu’elles soient et peu importe leurs raisons et leurs auteurs, sont condamnables sans aucune nuance, ni un « peut-être que », ni « c’est elle qui l’a cherché ». Personne ne cherche à se faire agresser, humilier, menacer, lyncher. Personne n’a le droit – aussi policier soit-il – de violer les droits des citoyens, et personne n’a le droit – sous couvert religieux – de s’attaquer à une personne qui a pointé du doigt un mal réel et ce, aussi fragile que puisse être la foi de l’indigné.
Pour finir, je vais vous laisser sur les sages paroles de l’écrivain canadien Eugène Cloutier : « L’habitude est plus forte que l’Homme, et réussit toujours à l’asservir ». À méditer …
 
Salam, dommage que cette journaliste n est pas soutenue pcq perso je trouve que prier en rue et déranger le monde entier est contraire à l islam. Ces gens veulent prier pr les yeux des autres ! Je vais dire qq chose qui sera sûrement mal prit mais je tiens à dire que je suis aussi marocaine. Je trouve que notre peuple n a aucune éducation. Les hommes n ont aucun respect envers les femmes. Les jeunes font n importe quoi. Les femmes pratiquent trop la calomnie. Ils mentent bcp. Il y a bcp de jalousies. Être agressif est signe de force. Pas de mots de douceurs. Le ponpon ça prie en rue et ça dérange le monde entier....
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
Salam, dommage que cette journaliste n est pas soutenue pcq perso je trouve que prier en rue et déranger le monde entier est contraire à l islam. Ces gens veulent prier pr les yeux des autres ! Je vais dire qq chose qui sera sûrement mal prit mais je tiens à dire que je suis aussi marocaine. Je trouve que notre peuple n a aucune éducation. Les hommes n ont aucun respect envers les femmes. Les jeunes font n importe quoi. Les femmes pratiquent trop la calomnie. Ils mentent bcp. Il y a bcp de jalousies. Être agressif est signe de force. Pas de mots de douceurs. Le ponpon ça prie en rue et ça dérange le monde entier....
Salam Lou,
J'ai liké le début de ton message et pour le reste, je ne prononce pas sur le peuple marocain n'étant pas marocaine je ne me permets pas. Ce que tu dénonces est une réalité qui traverse les frontières.
 

pititecurieuse

Tartine de mie de pain
VIB
une partie d'un peuple, qui étaye et qui justifie ses positions haineuses que par la violence.du fait qu'ils sont et resteront intolérants: fixés sur leurs positions idéologiques ou tout espoir d'avancer, d'envisager un dialogue, leur semble impossible puisque retrancher sur la religion, leur idée de la religion, ou tout ce qui va à l'encontre des valeurs musulmanes sont automatiquement jugés et coupable donc autorisation d'user et d'abuser la violence,,,,
Et ca ménera ou tout ca ?
Surement pas à faire prospérer le pays:::: bien au contraire,,,, pffff:desole:
 

pititecurieuse

Tartine de mie de pain
VIB
Un peuple qui a été eduqué avec violence ne peut etre que violent... Les parents les tapent, les freres les tapent, les prof les tapent, la police les tapent...
Ils ne connaissent que la violence, depuis tout petits...
oui, mais bon faut pas non plus généralisé,,,, j'ai remarqué qu'au cours de ces dernières décennies les mentalités, changent, la maitresse à ranger son tuyau tape tape des pieds sur les élèves,,,, le papa évite de se "déceinturer pour se faire obéir par ses enfants,,,, et le mépris des plus riches envers les plus pauvres commencent à s'estomper doucement, je sais pas si c'est l'effet, 2.0 vu que ll'on vit dans un monde connecté, et que par conséquent on peut pas y échapper;;;;
mais c'est vrai, que la violence dans tout les secteurs de la société, est une "règle" général;;;;
pour faire bref, "je g;;;eule, je frappe;;;;; mais je discute pas du comment du pourquoi de la chose",,,,,,
 
Un peuple qui a été eduqué avec violence ne peut etre que violent... Les parents les tapent, les freres les tapent, les prof les tapent, la police les tapent...
Ils ne connaissent que la violence, depuis tout petits...
exactement !
Ceci étant.... un policier de la circulation n'a A U C U N E raison de mettre la main sur une autre personne à moins qu'il soit en position de légitime défense et que sa vie est en danger.
 

Difkoum

Anti c.ns
oui, mais bon faut pas non plus généralisé,,,, j'ai remarqué qu'au cours de ces dernières décennies les mentalités, changent, la maitresse à ranger son tuyau tape tape des pieds sur les élèves,,,, le papa évite de se "déceinturer pour se faire obéir par ses enfants,,,, et le mépris des plus riches envers les plus pauvres commencent à s'estomper doucement, je sais pas si c'est l'effet, 2.0 vu que ll'on vit dans un monde connecté, et que par conséquent on peut pas y échapper;;;;
mais c'est vrai, que la violence dans tout les secteurs de la société, est une "règle" général;;;;
pour faire bref, "je g;;;eule, je frappe;;;;; mais je discute pas du comment du pourquoi de la chose",,,,,,
https://chouftv.ma/press/108293.html
210196 210197
 

Difkoum

Anti c.ns
oula ! elle est récente la photo ?
J'ai cliqué mais l'article est en arabe..
Si c'est l'"oeuvre" d'un instit,,,, il risque gros.. en principe la violence verbale et physique n'est plus autorisée...
En tout cas celui ou celle qui a fait est un gros C...on
L'article date d'hier.
La semaine dernière, une petite fille de 11 ans qui avait comme punition de recopier quelque chose l'avait bien fait mais avait oublié son cahier chez elle. Ne pouvant prouver à son institutrice qu'elle avait bien fait ce qu'elle devait faire, cette dernière s'est acharnée sur elle à coup de tuyau d'arrosage. Les mains ensanglantées et des bleus aux jambes.
 

pititecurieuse

Tartine de mie de pain
VIB
L'article date d'hier.
La semaine dernière, une petite fille de 11 ans qui avait comme punition de recopier quelque chose l'avait bien fait mais avait oublié son cahier chez elle. Ne pouvant prouver à son institutrice qu'elle avait bien fait ce qu'elle devait faire, cette dernière s'est acharnée sur elle à coup de tuyau d'arrosage. Les mains ensanglantées et des bleus aux jambes.
tu peux utiliser google translate :)

si les instites ramponnaient les enfants qui avaient oublié leur cahier et pas fait leurs devoirs en France, les classes auraient l'apparence d'une armée d'éclopés...
J'ai parcouru un peu les articles sur ce sujet....
http://aujourdhui.ma/societe/la-punition-dans-les-ecoles-est-toujours-dactualite
Et oui malheureusement il semble que vous ayez raison,,,,
Malgré l'interdiction formelle de punir un enfant..
il semblerait, que pour des raisons de conditions de travail, ou d'autres raisons qui leur appartiennent la violence est pour eux le seul recours face à un élève perturbé,,,,
LA Pédagogie,,,, Etrange que ce mot leur semble inconnu...
Rien ne justifie cette violence,,, frapper un enfant, ce devrait être puni sévérement, qu'en dit la législation ? il faut attendre, qu'un enfant soit mort sous les coups pour réagir ?
Pas étonnant, que cette société soit violente, si à la base les parents, le système éducatif transmet cette violence, l'enfant le deviendre également et pire pour lui c'est normal...
Après on s'étonne, que le peuple a des idées d'arrières qu'il n'avance pas qu'il y a un recul
Ben oui mais tant qu'on accepte ca, pire qu'on le justifie,.. ca ne peut que regresser
malheureusement...

et encore,,,, le traumatisme causé par l'humiliation, et comme on sait que le suivi psy au maroc est quasi inexistant,,, surtout pour les classes sociales défavorisées...
Ben laissons faire, puisque c'est normal, limite pour eux, c'est les autres pays qui sont ridiculisés parcequ'en occident on laisse trop faire avec les enfants,,, ben oui,,,, mais bon à choisir,,, l'éducation pour moi y'a pas photo....
 

Hessia

Je suis un homme ^^
Les chroniques de Majda

vous avez certainement entendu parler de cette journaliste du quotidien arabophone « Assabah » qui se fait actuellement lyncher et menacer par des compatriotes en délire qui n’ont pas (du tout) accepté de lire une critique ...– sur les « prieurs » qui investissent les rues et les avenues de nos villes pour étaler leur foi ramadanesque au nez et à la barbe de tous, en bloquant la circulation en toute impunité. Bien entendu, ces pratiques qui ne sont pas propres au mois saint mais que ce dernier exaspère (oui, la foi se manifeste ponctuellement chez certains, ce n’est un secret pour personne), sont passées sous silence parce qu’il paraîtrait que « ça ne se fait pas » de s’attaquer à des citoyens qui accomplissent l’un des piliers les plus fondamentaux de l’Islam, de peur (surtout) de se faire traiter de « sale athée », de « sale occidentalisé qui importe les polémiques des Kouffars en terre d’Islam » et accessoirement de se faire lyncher par une foule colérique qui ne cautionne pas qu’on critique ce qui est tout à fait critiquable. Cette journaliste ...n’a fait qu’exprimer tout haut ce que beaucoup pensent bien trop bas. .
Il y a bcp de manipulation ds cette manière d'avoir présenté le sujet.
Avant tout ce n'est pas une question de manifestation de foi en public, cela dit ce n'est pas interdit non plus, le Maroc n'est pas un departement de la france laiciste à preuve du contraire.
Le pb est uniquement lié à la gestion d'un rush limité ds le temps par rapport à une superficie insuffisante des lieux de culte à disposition.
Rien de plus, c'est un pb essentiellement technique.

En effet cette soit disant journaliste, dont la créativité est loin d'éblouir, n'a fait que transposer un sujet deja pour son caractère polémique, importé .. dans le but de créer une polémique durant le mois de Ramadan dont pouvait largement se passer la sté musulmane marocaine.
Cette femme ne sait-elle donc pas que l'Islam est religion de l'Etat au Maroc ?
Les quotidiens de tendance gauche sont réputés pour distiller dans la sté leur idéologie qui vise la déconstruction de tout ce qui est religieux.

En ce qui concerne l'occupation des qq mètres du domaine public, souvent ds de petites ruelles de faible trafic composé essentiellement de riverains qui ont l'habitude de contourner cette obstruction temporaire de la route, eh bien cela se fait en tte légalité la bas. d'abord ds le droit coutumier, car ce public à qui on rattache ce domaine est avant tout musulman, donc la question n'a meme pas lieu d'etre évoquée.
ensuite par ce que tout le monde sait que les maires ont le pouvoir de réglementer la circulation ds leurs villes, en fonction du besoin, des événements etc
D’ailleurs, en parlant d’événement, je serais curieux de savoir son avis sur l'occupation des devants de maison, l’obstruction des passages lors des célébrations traditionnelles de mariage qui va bien au dela de l'espace public jusqu'à l'occupation de l'espace privé par le bruit de la sono à des heures tardives.
S'est-elle un jour exprimée ou aurait-elle refusé une seule invitation de mariage pour montrer sa protestation??

Enfin pour en revenir aux mosquées, la problématique nait je pense du fait qu'elles ont été bâties sur des surfaces devenues avec le temps insuffisantes devant l'accroissement des fidèles.. surfaces constructibles pouvant avoir été bridées des le départ déjà par des règles restrictives de l'habitat inspirées par un esprit sécuritaire (!), qui pourraient avoir été établies sur la base d'un nombre approximatif d'habitants, sans tenir compte des périodes de grand flux que sont les vendredis et ramadan, ou simplement par l'appétit des promoteurs immobilier qui ne réservent aux mosquées ds leur projets et lotissement qu'une qu'une superficie limitée.

Eh oui aussi, ça ne se fait pas de critiquer et de venir embêter les gens chez eux ds l'exercice de leur liberté de culte.
Eh non, cette journaliste ne représente qu'elle meme et une poignée de raclures gauchistes qui ne vivent que de ce genre de polémique qui fait vendre leur presse aussi médiocre que leur plume.
 
Dernière édition:

Difkoum

Anti c.ns
Eh oui aussi, ça ne se fait pas de critiquer et de venir embêter les gens chez eux ds l'exercice de leur liberté de culte.
Eh non, cette journaliste ne représente qu'elle meme et une poignée de raclures gauchistes qui ne vivent que de ce genre de polémique qui fait vendre leur presse aussi médiocre que leur plume.
Tout un baratin à se tortiller dans tous les sens pour dévoiler, enfin, le vrai visage. Les insultes c'est comme les cadeaux Bonux. On les gagne dans certains lieux.
 
Il y a bcp de manipulation ds cette manière d'avoir présenté le sujet.
Avant tout ce n'est pas une question de manifestation de foi en public, cela dit ce n'est pas interdit non plus, le Maroc n'est pas un departement de la france laiciste à preuve du contraire.
Le pb est uniquement lié à la gestion d'un rush limité ds le temps par rapport à une superficie insuffisante des lieux de culte à disposition.
Rien de plus, c'est un pb essentiellement technique.

En effet cette soit disant journaliste, dont la créativité est loin d'éblouir, n'a fait que transposer un sujet deja pour son caractère polémique, importé .. dans le but de créer une polémique durant le mois de Ramadan dont pouvait largement se passer la sté musulmane marocaine.
Cette femme ne sait-elle donc pas que l'Islam est religion de l'Etat au Maroc ?
Les quotidiens de tendance gauche sont réputés pour distiller dans la sté leur idéologie qui vise la déconstruction de tout ce qui est religieux.

En ce qui concerne l'occupation des qq mètres du domaine public, souvent ds de petites ruelles de faible trafic composé essentiellement de riverains qui ont l'habitude de contourner cette obstruction temporaire de la route, eh bien cela se fait en tte légalité la bas. d'abord ds le droit coutumier, car ce public à qui on rattache ce domaine est avant tout musulman, donc la question n'a meme pas lieu d'etre évoquée.
ensuite par ce que tout le monde sait que les maires ont le pouvoir de réglementer la circulation ds leurs villes, en fonction du besoin, des événements etc
D’ailleurs, en parlant d’événement, je serais curieux de savoir son avis sur l'occupation des devants de maison, l’obstruction des passages lors des célébrations traditionnelles de mariage qui va bien au dela de l'espace public jusqu'à l'occupation de l'espace privé par le bruit de la sono à des heures tardives.
S'est-elle un jour exprimée ou aurait-elle refusé une seule invitation de mariage pour montrer sa protestation??

Enfin pour en revenir aux mosquées, la problématique nait je pense du fait qu'elles ont été bâties sur des surfaces devenues avec le temps insuffisantes devant l'accroissement des fidèles.. surfaces constructibles pouvant avoir été bridées des le départ déjà par des règles restrictives de l'habitat inspirées par un esprit sécuritaire (!), qui pourraient avoir été établies sur la base d'un nombre approximatif d'habitants, sans tenir compte des périodes de grand flux que sont les vendredis et ramadan, ou simplement par l'appétit des promoteurs immobilier qui ne réservent aux mosquées ds leur projets et lotissement qu'une qu'une superficie limitée.

Eh oui aussi, ça ne se fait pas de critiquer et de venir embêter les gens chez eux ds l'exercice de leur liberté de culte.
Eh non, cette journaliste ne représente qu'elle meme et une poignée de raclures gauchistes qui ne vivent que de ce genre de polémique qui fait vendre leur presse aussi médiocre que leur plume.

Ces gens ne sont que des hypocrites, des zineb razoui
 

Hessia

Je suis un homme ^^
Ces gens ne sont que des hypocrites, des zineb razoui
Oui dans le genre..des mendiants opportunistes sans valeur ni aucun principe digne , qui pensent avoir trouvé la combine du siècle, se faisant l'echo d'une certaine notion de la modernité encouragée par certaines institutions ou diverses alliances maçonniques européennes ou américaines, espérant par ce faux militantisme trouver des soutiens financiers, des facilités de circulation ou d'installation vers l'espace Schengen ou les states...
 

Hessia

Je suis un homme ^^
Tout un baratin à se tortiller dans tous les sens pour dévoiler, enfin, le vrai visage. Les insultes c'est comme les cadeaux Bonux. On les gagne dans certains lieux.
pas plus baratin que le tien je trouve ..
Rien à dévoilé, car jamais dissimulé.. tjrs étais clair et fidèle à moi meme, la seule chose qu'on peut me reprocher de fausse ici, est ce pseudo, anonymat oblige, sinon chacun qui a pu me lire ici, s'est sans difficulté fait une idee de mes convictions, idéaux, principes de vie, de respect etcetera etcetera
 
Salam, dommage que cette journaliste n est pas soutenue pcq perso je trouve que prier en rue et déranger le monde entier est contraire à l islam. Ces gens veulent prier pr les yeux des autres ! Je vais dire qq chose qui sera sûrement mal prit mais je tiens à dire que je suis aussi marocaine. Je trouve que notre peuple n a aucune éducation. Les hommes n ont aucun respect envers les femmes. Les jeunes font n importe quoi. Les femmes pratiquent trop la calomnie. Ils mentent bcp. Il y a bcp de jalousies. Être agressif est signe de force. Pas de mots de douceurs. Le ponpon ça prie en rue et ça dérange le monde entier....
Je like le début
Mais crois moi niveau jalousie calomnies ect... Les autres peuples ne sont pas en reste.
Et oui, prier dans la rue quand on peut le faire chez soit c'est un concept qui m'échappe.
 
Je like le début
Mais crois moi niveau jalousie calomnies ect... Les autres peuples ne sont pas en reste.
Et oui, prier dans la rue quand on peut le faire chez soit c'est un concept qui m'échappe.
Salam, fait arrêter de vouloir excuser notre peuple en pointant du doigt les autres. Je parle des nôtres pcq on est censé être des musulmans et que donc même si bien évidemment nous ne sommes que des humains pêcheurs hamdoullilah ns avons le coran et il faut s efforcer de plaire à son Créateur en évitant les grands péchés déjà ! Alors oui c est difficile mais si chaque personne de notre communauté s occupait de sa personne et se concentrait à faire en sorte de plaire à son créateur en évitant la fornication, mensonge, calomnie etc on aura bien avancé.
 
Haut