Je suis enceinte….

Bonjour,
Je vous raconte un peu mon histoire car j’aimerais bien lire plusieurs avis, objectifs.
Lors d’une soirée bien arrosée, je me suis rapprochée d’un homme que je connaissais juste de nom car nous avons dès amis en commun, on s’était déjà vu une fois il y a quelques années pendant une soirée.
Nous avons passé la nuit ensemble, nous ne nous sommes pas protégés. J’ai pris une pullule du lendemain et consulté un médecin pour les ordonnances afin d’effectuer les tests IST MST.
Depuis quelques jours je sentais quelque chose de différent, très mal au seins et j’ai rêvé plusieurs fois que j’étais enceinte, hier j’ai décidé de faire un test chez moi pour enlever le doute : positif
Je me suis rendue à l’hôpital où j’ai pu faire une prise de sang qui a confirmé la grossesse.
La décision de la « raison » : ne pas le garder
Mais si je m’écoute seulement moi sans prendre en compte AUCUN facteur autour de moi (ma mère, cet homme…) , je pense que je serais prête à le garder car mon envie de maternité augmente fortement en moi depuis quelques années (j’ai 26 ans).
Avec cet homme, on se parle quelques fois depuis, on a essayé de se revoir (avant que je sache tout ça) mais ça ne s’est pas fait.
Après quelques jours d’hésitation, j’ai décidé de le tenir informé de la situation avec un long message lui expliquant ce qui se passait, que j’allais avorter et que je n’avais pas besoin de lui.
Je ne le pensais pas, mais sa réponse m’a fait du mal …. Il m’a remercié d’avoir été honnête et m’a demander de le tenir au courant quand tout sera fini…
Plus les jours passent, plus je repousse cet avortement que j’avais déjà programmé et que j’ai décalé 2 fois.
J’ai l’impression que je n’y arriverais pas.

J’ai pensé à un millard de scénario digne de films cinéma.
C’est peut être absurde, mais j’ai pensé à «imposer » à cet homme cet enfant en lui demandant de me marier afin d’arriver à « assumer » ma situation devant ma mère, car je ne pense qu’à elle… au mal que je peux lui faire en lui annonçant que je vais avoir un enfant dans le haram….
Au plus profond de moi même, je veux avoir cet enfant, assumer les conséquences de mes actes, je crois que je serait incapable d’avorter.
Cependant, c’est la seule « solution » (qui n’en n’est pas une) pour que je puisse ne pas avorter.
Demander à cet homme d’assumer (mais je pense qu’il ne le fera pas même du haut de ses 28 ans…) aller voir mes parents, que l’on fasse ça pour cet enfant qui a le droit de venir au monde. Même au dépit de nous, de comment chacun voyait sa vie future …
J’ai vraiment besoin de vos avis, est-ce que ce scénario semble dépourvu de sens ? Est-ce que je raconte n’importe quoi ?
Merci de vos retours par avance
 
Avantage:
Tu pourras encore voyager à dubaî, thailande etc sans te trimbaler la machine à crottes.

Inconvenient:
quand il grandira un peu et qu'il te mettra en colère, tu lui rappelera que tu etais bourrée quand tu l'as conçu et que son père n'en voulait pas.

J'espère que c'est une fake news, sinon bon chance, pas besoin de te sermoner, tu sais toi-même que les chemins qu'on choisis de prendre dans la vie ont les fruits qui leur sont propre.
 
Les soirées arrosée et les coucheries sont moins haram que d'avoir un enfant hors mariage dans l'isla
Avantage:
Tu pourras encore voyager à dubaî, thailande etc sans te trimbaler la machine à crottes.

Inconvenient:
quand il grandira un peu et qu'il te mettra en colère, tu lui rappelera que tu etais bourrée quand tu l'as conçu et que son père n'en voulait pas.

J'espère que c'est une fake news, sinon bon chance, pas besoin de te sermoner, tu sais toi-même que les chemins qu'on choisis de prendre dans la vie ont les fruits qui leur sont propre.
Vraiment svp je vous en prie ce n’est pas du tout utile ce genre de message, bien au contraire vraiment croyez moi quand vous êtes déjà au plus bas, et que vous allez poster un message sur un forum pour raconter votre vie à des inconnus car vous avez besoin de parler de manière anonyme, lire ce genre de retour ça fait très très mal
 

Izaia

Ya Banat Ya Banat Ya Banat....le monde est beau...
Bonjour,
Je vous raconte un peu mon histoire car j’aimerais bien lire plusieurs avis, objectifs.
Lors d’une soirée bien arrosée, je me suis rapprochée d’un homme que je connaissais juste de nom car nous avons dès amis en commun, on s’était déjà vu une fois il y a quelques années pendant une soirée.
Nous avons passé la nuit ensemble, nous ne nous sommes pas protégés. J’ai pris une pullule du lendemain et consulté un médecin pour les ordonnances afin d’effectuer les tests IST MST.
Depuis quelques jours je sentais quelque chose de différent, très mal au seins et j’ai rêvé plusieurs fois que j’étais enceinte, hier j’ai décidé de faire un test chez moi pour enlever le doute : positif
Je me suis rendue à l’hôpital où j’ai pu faire une prise de sang qui a confirmé la grossesse.
La décision de la « raison » : ne pas le garder
Mais si je m’écoute seulement moi sans prendre en compte AUCUN facteur autour de moi (ma mère, cet homme…) , je pense que je serais prête à le garder car mon envie de maternité augmente fortement en moi depuis quelques années (j’ai 26 ans).
Avec cet homme, on se parle quelques fois depuis, on a essayé de se revoir (avant que je sache tout ça) mais ça ne s’est pas fait.
Après quelques jours d’hésitation, j’ai décidé de le tenir informé de la situation avec un long message lui expliquant ce qui se passait, que j’allais avorter et que je n’avais pas besoin de lui.
Je ne le pensais pas, mais sa réponse m’a fait du mal …. Il m’a remercié d’avoir été honnête et m’a demander de le tenir au courant quand tout sera fini…
Plus les jours passent, plus je repousse cet avortement que j’avais déjà programmé et que j’ai décalé 2 fois.
J’ai l’impression que je n’y arriverais pas.

J’ai pensé à un millard de scénario digne de films cinéma.
C’est peut être absurde, mais j’ai pensé à «imposer » à cet homme cet enfant en lui demandant de me marier afin d’arriver à « assumer » ma situation devant ma mère, car je ne pense qu’à elle… au mal que je peux lui faire en lui annonçant que je vais avoir un enfant dans le haram….
Au plus profond de moi même, je veux avoir cet enfant, assumer les conséquences de mes actes, je crois que je serait incapable d’avorter.
Cependant, c’est la seule « solution » (qui n’en n’est pas une) pour que je puisse ne pas avorter.
Demander à cet homme d’assumer (mais je pense qu’il ne le fera pas même du haut de ses 28 ans…) aller voir mes parents, que l’on fasse ça pour cet enfant qui a le droit de venir au monde. Même au dépit de nous, de comment chacun voyait sa vie future …
J’ai vraiment besoin de vos avis, est-ce que ce scénario semble dépourvu de sens ? Est-ce que je raconte n’importe quoi ?
Merci de vos retours par avance
Salam
Toi seule peut savoir quoi faire.
Si tu le gardes ça sera dur, clairement. J'ai une bonne amie qui a vécu un peu la même histoire. Et son fils est d'après elle la plus belle réussite de sa vie, la priorité absolue.
Lorsque je la vois de l'extérieur c'est dur....elle est continuellement sous stress. Heureusement elle a des parents qui la soutienne et peuvent garder son fils quand elle travaille...je sais qu'elle culpabilise beaucoup. Elle s'est en plus lancé dans des études supérieures. C'est un parcours très dur, une immense épreuve. Et aussi un grand bonheur pour elle. Son fils est magnifique ! Il a 10 ans maintenant et devient de plus en plus autonome.

Il faut que tu poses le pour et le contre, que tu te renseignes sur les aides..contacte peut-être une association.?
et le géniteur ? Tu devrais lui en parler avant de te décider. Et ta famille ? Car tu risques bien de l'élever seule et si tu es entourée ça sera plus facile.

Je ne peux pas plus t'aider, courage quelle que soit ta décision
 
bonjour,

je vais pas te dire que ce que tu a fais est pas bien je pense que tu te le répète assez dans ta tête et que tu dois assez culpabilisé donc je vais pas t'en rajouté une couche tu a tout dis!
pensons au présent!

tu a une envie folle d'avoir un enfant, l'enfant est là, bon!! pas dans les meilleurs conditions ca c'est sûre mais il est là,

tu a ta mère d'un cotés puis tu a le père de l'autre c'est ce qui te perturbe en ce moment

ta mère? ben je connais pas ta mère comment elle va le prendre si c'était la mienne, je lui aurais annoncé par téléphone dans un pays lointain de 3000kms pour être sûre de pas la trouvé 5mns après devant ma porte avec sa béra3 à la main

mais il faut lui dire! assume

le père? il t'a fait comprendre clairement que le fait que tu ai voulue avorté était une sage décision, assume aussi de se coté là, et dis que tout compte fait tu compte gardé l'enfant et que tu a trouvé honnête de l'en informer pour qu'il sache

maintenant,lui dire que tu veux te marié avec lui pour l'enfant non!!! si le mektoub veut vous réunr il vous réuniera mais n'impose rien à cet homme le choix doit lui appartenir et toi? qui te dit que tu en sera amoureuse ?

tu veux cet enfant ca ce sent dans tes écrits alors retrousse tes manches et assume !
 

Auroraa

Que ne puis-je, porté sur le char de l'aurore
Si tu es prête à le garder, fais-le. Essayes de voir le père face à face et parle lui de ta décision de le garder et s'il veut prendre part. Ce n'est pas ta faute seule. Il était aussi là quand l'enfant était conçu .

Je pense que ce genre de discussion ne devra pas être fait via un message mais parler sérieusement en direct. Une fois que la situation du père est claire par rapport à ta décision de garder l'enfant (le plutôt possible). Tu dois parler à ta maman et lui demander son soutien.

Ce n'est pas facile vis à vis de l'entourage d'être une maman célibataire mais si tu tiens à l'enfant, tu dois assumer.
 
Vraiment svp je vous en prie ce n’est pas du tout utile ce genre de message, bien au contraire vraiment croyez moi quand vous êtes déjà au plus bas, et que vous allez poster un message sur un forum pour raconter votre vie à des inconnus car vous avez besoin de parler de manière anonyme, lire ce genre de retour ça fait très très mal
Se qui me fait dire que c'est un fake c'est le cliché de la maghrebine bourrée qui tombe enceinte dans une soirée bunga bunga. Les gens qui font partis de ce monde peuvent gérer une grosse accidentelle et ont l'avortement facile.
Toi tu as l'air d'être entre 2 mondes totalement contradictoires, je parle pas de flirt ou quoi, mais de ces ambiances fêtes, sexe, alcool totalement assumé, puis d'un cou quand il faut assumer tu redeviens la maghrebine qui doit rendre des comptes à ses parents.
 

Soomy

Est en train d’écrire ✍🏼
VIB
Bonjour,
Je vous raconte un peu mon histoire car j’aimerais bien lire plusieurs avis, objectifs.
Lors d’une soirée bien arrosée, je me suis rapprochée d’un homme que je connaissais juste de nom car nous avons dès amis en commun, on s’était déjà vu une fois il y a quelques années pendant une soirée.
Nous avons passé la nuit ensemble, nous ne nous sommes pas protégés. J’ai pris une pullule du lendemain et consulté un médecin pour les ordonnances afin d’effectuer les tests IST MST.
Depuis quelques jours je sentais quelque chose de différent, très mal au seins et j’ai rêvé plusieurs fois que j’étais enceinte, hier j’ai décidé de faire un test chez moi pour enlever le doute : positif
Je me suis rendue à l’hôpital où j’ai pu faire une prise de sang qui a confirmé la grossesse.
La décision de la « raison » : ne pas le garder
Mais si je m’écoute seulement moi sans prendre en compte AUCUN facteur autour de moi (ma mère, cet homme…) , je pense que je serais prête à le garder car mon envie de maternité augmente fortement en moi depuis quelques années (j’ai 26 ans).
Avec cet homme, on se parle quelques fois depuis, on a essayé de se revoir (avant que je sache tout ça) mais ça ne s’est pas fait.
Après quelques jours d’hésitation, j’ai décidé de le tenir informé de la situation avec un long message lui expliquant ce qui se passait, que j’allais avorter et que je n’avais pas besoin de lui.
Je ne le pensais pas, mais sa réponse m’a fait du mal …. Il m’a remercié d’avoir été honnête et m’a demander de le tenir au courant quand tout sera fini…
Plus les jours passent, plus je repousse cet avortement que j’avais déjà programmé et que j’ai décalé 2 fois.
J’ai l’impression que je n’y arriverais pas.

J’ai pensé à un millard de scénario digne de films cinéma.
C’est peut être absurde, mais j’ai pensé à «imposer » à cet homme cet enfant en lui demandant de me marier afin d’arriver à « assumer » ma situation devant ma mère, car je ne pense qu’à elle… au mal que je peux lui faire en lui annonçant que je vais avoir un enfant dans le haram….
Au plus profond de moi même, je veux avoir cet enfant, assumer les conséquences de mes actes, je crois que je serait incapable d’avorter.
Cependant, c’est la seule « solution » (qui n’en n’est pas une) pour que je puisse ne pas avorter.
Demander à cet homme d’assumer (mais je pense qu’il ne le fera pas même du haut de ses 28 ans…) aller voir mes parents, que l’on fasse ça pour cet enfant qui a le droit de venir au monde. Même au dépit de nous, de comment chacun voyait sa vie future …
J’ai vraiment besoin de vos avis, est-ce que ce scénario semble dépourvu de sens ? Est-ce que je raconte n’importe quoi ?
Merci de vos retours par avance
Élever un enfant c’est pas un jeu
Te sens-tu capable d’elever un enfant seule avec tout ce que ça implique ?
On n’est personne pour te dire ce que tu dois faire la décision te revient mais faut vraiment que tu réfléchisse si c’est la bonne idée de le garder … et toutes les conséquences que ça aura sur ta vie et la sienne
 

Soomy

Est en train d’écrire ✍🏼
VIB
je me suis rapprochée d’un homme que je connaissais juste de nom car nous avons dès amis en commun, on s’était déjà vu une fois il y a quelques années pendant une soirée.
Nous avons passé la nuit ensemble, nous ne nous sommes pas protégés.
Avec cet homme, on se parle quelques fois depuis, on a essayé de se revoir (avant que je sache tout ça) mais ça ne s’est pas fait.
Après quelques jours d’hésitation, j’ai décidé de le tenir informé de la situation avec un long message lui expliquant ce qui se passait, que j’allais avorter et que je n’avais pas besoin de lui.
Je ne le pensais pas, mais sa réponse m’a fait du mal …. Il m’a remercié d’avoir été honnête et m’a demander de le tenir au courant quand tout sera fini…
C’est peut être absurde, mais j’ai pensé à «imposer » à cet homme cet enfant en lui demandant de me marier afin d’arriver à « assumer » ma situation
Demander à cet homme d’assumer (mais je pense qu’il ne le fera pas même du haut de ses 28 ans…)
Tu ne vas pas imposer cet enfant à un mec qui n’a rien demandé et qui n’envisageait même pas d’avoir un enfant avec toi
Comment tu vas expliquer à ton enfant qui est son papa …où est son papa … pourquoi il n’a pas de papa …
 
Prends ton téléphone et demande lui à le voir pour en parler.

Déjà s'il ne veut pas venir tu auras compris et tu pourras faire une croix dessus.

A toi de prendre une décision hautement difficile.

Ne vas pas plus loin ds la grossesse si tu sais que tu vas pas assumer plus tard.
 
C'est trop mignon la niya de certains ici à répondre avec sincèrité à un sujet on ne peut plus fake.......


Votre bonté est touchante......
Comment pouvez vous dire ça sans penser à l’impact que vos mots peuvent avoir sur la personne concernée ?
Meme si vous n’y « croyez » pas , mieux vaut ne pas vous exprimer dans le doute de blesser l’humain qui vit cette situation
 
Tu ne vas pas imposer cet enfant à un mec qui n’a rien demandé et qui n’envisageait même pas d’avoir un enfant avec toi
Comment tu vas expliquer à ton enfant qui est son papa …où est son papa … pourquoi il n’a pas de papa …
C’est très dur, et ça me torture l’esprit, imposer ça a un futur enfant ou lui imposer de ne pas lui donner la vie
 
Tu ne vas pas imposer cet enfant à un mec qui n’a rien demandé et qui n’envisageait même pas d’avoir un enfant avec toi
Comment tu vas expliquer à ton enfant qui est son papa …où est son papa … pourquoi il n’a pas de papa …
Moi non plus je n’envisageais pas d’avoir un enfant avec lui, nous sommes tous les deux et de manière égales acteurs de ce qu’il s’est passé.
Et c’est à ce titre que ce n’est pas à lui que j’impose cette situation, mais plutôt cette situation qui s’impose à nous deux
 
Déjà s'il ne veut pas venir tu auras compris et tu pourras faire une croix dessus.

A toi de prendre une décision hautement difficile.

Ne vas pas plus loin ds la grossesse si tu sais que tu vas pas assumer plus tard.
Merci pour ton message, tes conseils.
C’est là que c’est difficile pour moi, si je sentais que j’allais arriver à assumer la décision d’avorter, ça aurait été un peu moins difficile.
Cependant, je ne sais pas si j’arriverais à le faire, j’ai repoussé 2 rdv j’ai l’impression de ne pas en être capable
 
Si tu es prête à le garder, fais-le. Essayes de voir le père face à face et parle lui de ta décision de le garder et s'il veut prendre part. Ce n'est pas ta faute seule. Il était aussi là quand l'enfant était conçu .

Je pense que ce genre de discussion ne devra pas être fait via un message mais parler sérieusement en direct. Une fois que la situation du père est claire par rapport à ta décision de garder l'enfant (le plutôt possible). Tu dois parler à ta maman et lui demander son soutien.

Ce n'est pas facile vis à vis de l'entourage d'être une maman célibataire mais si tu tiens à l'enfant, tu dois assumer.
Merci pour ton retour.
Merci de soulever le fait que ce n’est pas seulement de la faute de la femme et que face à cette situation l’homme se sent «naturellement » moins responsable que la femme car c’est son corps.
Je pense vraiment qu’ils ne comprennent pas et qu’avoir recours à un une IVG est une solution à tous les problèmes
 
Comment pouvez vous dire ça sans penser à l’impact que vos mots peuvent avoir sur la personne concernée ?
Meme si vous n’y « croyez » pas , mieux vaut ne pas vous exprimer dans le doute de blesser l’humain qui vit cette situation

Je doute de la véracité...... mais si tu es sensible et que les critiques te déplaisent........ dans ce cas on évite d'écrire un sujet avec autant d'incohérence........
 

minervie

La ilaha Illa Allah «
VIB
Bonjour,
Je vous raconte un peu mon histoire car j’aimerais bien lire plusieurs avis, objectifs.
Lors d’une soirée bien arrosée, je me suis rapprochée d’un homme que je connaissais juste de nom car nous avons dès amis en commun, on s’était déjà vu une fois il y a quelques années pendant une soirée.
Nous avons passé la nuit ensemble, nous ne nous sommes pas protégés. J’ai pris une pullule du lendemain et consulté un médecin pour les ordonnances afin d’effectuer les tests IST MST.
Depuis quelques jours je sentais quelque chose de différent, très mal au seins et j’ai rêvé plusieurs fois que j’étais enceinte, hier j’ai décidé de faire un test chez moi pour enlever le doute : positif
Je me suis rendue à l’hôpital où j’ai pu faire une prise de sang qui a confirmé la grossesse.
La décision de la « raison » : ne pas le garder
Mais si je m’écoute seulement moi sans prendre en compte AUCUN facteur autour de moi (ma mère, cet homme…) , je pense que je serais prête à le garder car mon envie de maternité augmente fortement en moi depuis quelques années (j’ai 26 ans).
Avec cet homme, on se parle quelques fois depuis, on a essayé de se revoir (avant que je sache tout ça) mais ça ne s’est pas fait.
Après quelques jours d’hésitation, j’ai décidé de le tenir informé de la situation avec un long message lui expliquant ce qui se passait, que j’allais avorter et que je n’avais pas besoin de lui.
Je ne le pensais pas, mais sa réponse m’a fait du mal …. Il m’a remercié d’avoir été honnête et m’a demander de le tenir au courant quand tout sera fini…
Plus les jours passent, plus je repousse cet avortement que j’avais déjà programmé et que j’ai décalé 2 fois.
J’ai l’impression que je n’y arriverais pas.

J’ai pensé à un millard de scénario digne de films cinéma.
C’est peut être absurde, mais j’ai pensé à «imposer » à cet homme cet enfant en lui demandant de me marier afin d’arriver à « assumer » ma situation devant ma mère, car je ne pense qu’à elle… au mal que je peux lui faire en lui annonçant que je vais avoir un enfant dans le haram….
Au plus profond de moi même, je veux avoir cet enfant, assumer les conséquences de mes actes, je crois que je serait incapable d’avorter.
Cependant, c’est la seule « solution » (qui n’en n’est pas une) pour que je puisse ne pas avorter.
Demander à cet homme d’assumer (mais je pense qu’il ne le fera pas même du haut de ses 28 ans…) aller voir mes parents, que l’on fasse ça pour cet enfant qui a le droit de venir au monde. Même au dépit de nous, de comment chacun voyait sa vie future …
J’ai vraiment besoin de vos avis, est-ce que ce scénario semble dépourvu de sens ? Est-ce que je raconte n’importe quoi ?
Merci de vos retours par avance


Tu t'es mise dans de beaux draps
Toutes les solutions sont mauvaises dans ton cas .
1/Avorter c'est haram et et tu y arrives pas
2/ le garder et affronter ta mere avec , la communauté. Mais meme dans ce cas,. t'es bien trop jeune a 26 ans pour etre mere celibataire . Tu vas hypothequer ta vie , ton avenir et plus tard c sur tu le regrettera

Je ne vois qu'une solution . Confie toi à ta mere et ecoute la . c'est ton seul/ meilleur allié.
 
Je doute de la véracité...... mais si tu es sensible et que les critiques te déplaisent........ dans ce cas on évite d'écrire un sujet avec autant d'incohérence........
Vous émettez totalement un jugement, non pas par le doute que vous avez, mais par le fait que vous affirmez que ce que je raconte est incohérent.
Je pense que le but premier de répondre à des personnes qui s’expriment sur un forum, est d’aider par ses expériences de vie, ses conseils et non pas par le jugement
 
Merci pour ton message, tes conseils.
C’est là que c’est difficile pour moi, si je sentais que j’allais arriver à assumer la décision d’avorter, ça aurait été un peu moins difficile.
Cependant, je ne sais pas si j’arriverais à le faire, j’ai repoussé 2 rdv j’ai l’impression de ne pas en être capable
C dur aussi pour nous de te pousser à avorter. C'est grave comme acte et illicite. Mais je pense à ce futur enfant. Es-tu capable d'assumer cet enfant avec tt ce que cela implique de l'avoir hors mariage ? Seras tu soutenue par tes parents ou montrée du doigt comme une pestiférée ?
Lui, ce garçon veut-il quelque chose de concret qui commence par en enfant ? Il doit aussi assumer.
 
C dur aussi pour nous de te pousser à avorter. C'est grave comme acte et illicite. Mais je pense à ce futur enfant. Es-tu capable d'assumer cet enfant avec tt ce que cela implique de l'avoir hors mariage ? Seras tu soutenue par tes parents ou montrée du doigt comme une pestiférée ?
Lui, ce garçon veut-il quelque chose de concret qui commence par en enfant ? Il doit aussi assumer.

On s'en fou un peu de ce que les gens peuvent dire.

Si l'islam fait partie de sa foi et sa pratique, avorter est pas envisageable........... elle a assez de dounoubs sur le dos pour en rajouter encore........ et si Allah est important pour elle car ici c'est ce qui compte le plus...... elle doit demander le pardon à Allah et prendre ses responsabilités en assumant cet enfant et tout ce qui en découlera afin de d'entamer son processus de repentir........

Ceci doit servir de leçon pour elle mais surtout elle est dans l'obligation de donner à cet enfant le meilleur et la vérité pour plus tard.......

Il est une amana entre ses mains.
 
Vous émettez totalement un jugement, non pas par le doute que vous avez, mais par le fait que vous affirmez que ce que je raconte est incohérent.
Je pense que le but premier de répondre à des personnes qui s’expriment sur un forum, est d’aider par ses expériences de vie, ses conseils et non pas par le jugement

Tu y vois un jugement..... j'émets une hypothèse......si ce que je dis est faux pour toi. Alors il te suffit de balayer d'un revert de la main ce que j'ai écris......

Il y a assez de bonne âme sur ce forum qui répondent avec bon coeur......suffit de se concentrer sur eux.


Je souhaite le mal à personne....... bonne continuation
 
On s'en fou un peu de ce que les gens peuvent dire.

Si l'islam fait partie de sa foi et sa pratique, avorter est pas envisageable........... elle a assez de dounoubs sur le dos pour en rajouter encore........ et si Allah est important pour elle car ici c'est ce qui compte le plus...... elle doit demander le pardon à Allah et prendre ses responsabilités en assumant cet enfant et tout ce qui en découlera afin de d'entamer son processus de repentir........

Ceci doit servir de leçon pour elle mais surtout elle est dans l'obligation de donner à cet enfant le meilleur et la vérité pour plus tard.......

Il est une amana entre ses mains.
Et si c pas le cas ?
Et si elle sait qu'elle ne pourra pas l'assumer ?
 
Haut