Se connaitre sois meme

typologie

aedem sed aliter
salam

comment connaitre notre vrai nature ?
ou comment se connaitre sois meme ?

je cherche des reponses venant de l'islam sur cette problematique

mais aussi venant d'autre methode

exemple la question l'autocensure du refoulement de la nevrose frustration etc ... fait il parti de l'islam
et quel incidence cela à t'il sur l'expression de notre vrai identité ou personnalité
et inversement laissé libre cour à nos passion nos envie nos emotions etc ...
quel consequence ?
 
Salam,

tu parles peut-être du "ça" (ou l'inconscient) qui, en psychanalyse, représente notre nature profonde et auquel nous n'avons pas accès ?

D'abord, est-ce que le coran reconnaît cette partie cachée de la personnalité ?

L'Islam parle plutôt de "contenu de poitrine" (càd notre coeur) qui reflète vraiment notre "face cachée" :

64.4. Il sait ce qui est dans les cieux et la terre, et il sait ce que vous cachez ainsi que ce que vous divulguez. Et Allah connaît bien le contenu des poitrines.

Et la poitrine (plutôt le coeur) est le lieu de stockage des waswas, càd des choses qui t'incitent à faire le mal (un peu comme le "ça" qui stocke les pulsions et qui t'incite à agir autrement) :

50.16. Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire

le mot "suggère" dans ce verset est "tuwaswisu" en arabe (même racine que waswas), waswas que tu peux bien sûr refouler dès que tu en a conscience.

Et d'après ce verset, pour connaître ta face cachée, Allah (enfin les anges scribes) va jusqu'à "se positionner" au contenu de ta poitrine (d'où la métaphore de la veine jugulaire), comme un médecin pose son stéthoscope sur ta poitrine pour voir si tu es vraiment malade.

Allah est plus savant.
 
Dernière édition:

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Assalamou Alykum

La question que tu poses est tellement importante, et surtout est la preuve que tu "cogites" de manière remarquable :cool:, car qu'il y a t-il de plus important de se connaitre soi ...?
"Connais toi , toi-même, et tu connaîtras ton Dieu"

Je voudrais prendre pour commencer cette allégorie que beaucoup connaissent: la caverne.
"enchaînés, faces au murs, un feu brûlant an centre , projetant nos ombres sur les parois de la caverne, les "capos" s’écrient : "voici votre vérité" ... qu'en est-il de l'authenticité ? du ciel ? des arbres ? des oiseaux ? de vivre au grand air ? ... comment déjouer la fatalité des chaines ? pour sortir vivre au grand jour en toute liberté et harmonie d'une nature insoupçonnée ? ..."

c'est l'affranchi ! celui qui déjà est au dehors, connais les clés de nos chaines, le route de notre évasion, et les principes du grand air, il entend avec sagesse, le chant des oiseaux, connait le savoir de son ombre au soleil, et apprend de son image ressortant des flots du lac, ou devant son miroir, sait déjouer la ruse des animaux ... mais comment lui même est devenu affranchi ? par un affranchi avant lui ...

"Guide nous sur le chemin droit : la chemin de ceux à qui tu as comblé de tes faveurs ..."
"et non pas ceux qui encourent ta colère ...
ni des égarés
" (Al Fatiha/6-7)" ...

c'est simplement à l'ouverture du Livre que tu trouveras l'indication principale ... ce chemin est le chemin de ceux sont comblés de faveurs ... qui sont-ils ? la méthodologie nous montre que un autre verset les décrits :

"Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu’Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! "(4;69)

c'est là que Dieu, montre avec emphase que leur compagnie est sérieusement profitable ... ainsi, toujours dans cette méthodologie, une second verset vient finaliser l'ordre :

"Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques." (9:119)

Bien que nous sachons que les Prophètes ont quitté la terre, nous savons maintenant que Dieu à placé encore "des véridiques", des " martyres(les témoins)", les vertueux ... c'est cet appel du verset, en interpellant celui qui croit, et nous ordonne à la compagnie du "véridique" ...

Pourquoi exprimer "l'Ordre" ? ... si nos cœurs comprennent avec le sens de l'Amour, alors nous comprenons l'importance de l'Ordre de "Dieu", car suivre l'affranchi, c'est suivre pour "sa liberté", afin de se "guérir" de nos chaines et apprendre au grand jour, apprendre à "aimer":prudent:
 
Dernière édition:

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
suite...

Le "véridique", c'est cet affranchi, libéré de sa condition primaire, ayant connaissance d'un cœur purifié , connecté à Dieu, par une âme guérie et s'exprimant par principe d'obéissance à la Lumière ...

combien les psychiatres et les psychologues qui lisent cette explication, auraient besoin d'un psychiatre :D

mais son "Moi Eternel", caché dans notre âme humaine, ne peut et ne veut que s'épanouir dans un espace limité par la science véritable du Vivant ...
l'être Humain, dans sa complexité psychologique, est une immensité de richesse,
Un "intellect",
un "ego",
un "coeur",
une "âme"
... un corps, une esprit ...
et tout l'espace d'un monde qui nous entoure ...

comment se connaitre ? sans la rencontre de celui qui se connait,déja, et qui regarde ce monde par une "âme épanouie" ...
les sentiments et les émotions sont des champs tellement sans mesure, où sans la présence de celui qui les connait, nous nous perdrions ...

l'affranchi est ce "docteur" de nos "âmes", ayant la science de notre liberté ...

Enfin, c'est pour cela qu'un Maître s'écria :
"si tu n'es pas guéri, des griffes de ton ego ! alors de grâce ! ... cesses de tuer ceux à qui tu invites ...

nous déclarons tellement souvent savoir ! alors que celui qui sait, déclare que sa science est si petite par rapport à son ignorance ... et pour toujours ...

"l'Homme peut devenir trés vite "Savant" ... mais pour devenir un être Humain, cela prend toute une vie, mais urgent de le devenir avant de partir" A.A. Suf

Etudiant à Jamais !
 

typologie

aedem sed aliter
salam

Salam,

tu parles peut-être du "ça" (ou l'inconscient) qui, en psychanalyse, représente notre nature profonde et auquel nous n'avons pas accès ?

D'abord, est-ce que le coran reconnaît cette partie cachée de la personnalité ?

....

Et la poitrine (plutôt le coeur) est le lieu de stockage des waswas, càd des choses qui t'incitent à faire le mal (un peu comme le "ça" qui stocke les pulsions et qui t'incite à agir autrement) :

50.16. Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire

...

Allah est plus savant.
je ne connais pas bien le modele "ca moi surmoi" je prefere dire simplement inconscient subconcient et conscience
mais je parlé plus de la personnalité reele depourvu d'ego fausse representation de nous meme .

peut etre que cette personnalité n'existe pas je ne sais pas justement car la connaissance de soi est difficile à comprendre pour moi.

oui j'ai eue la meme reflexion que toi au sujet de la poitrine et ce que cela representé en islam mais à defaut d'une etude sur le sujet je n'ai pu arrivé à une conclusion je sais juste que dans le coran l'on parle de dhat soudour de soudour de fouad de qalb de lubb et pour les dernier je ne sais pas si il faut faire un lien de nawa (noyau ) et de hubb (graine)

pour le verset 50.16 je ne sais pas interpreté ce verset en particulier ce qu'est exactement le nafs .
 

typologie

aedem sed aliter
wa Alykum Assalamou
suite...

Le "véridique", c'est cet affranchi, libéré de sa condition primaire, ayant connaissance d'un cœur purifié , connecté à Dieu, par une âme guérie et s'exprimant par principe d'obéissance à la Lumière ...

...

Etudiant à Jamais !
j'aime aussi beaucoup cette allegorie mais il me semble quel contredis le message islamique aprés c'est que cette allegorie est telement bien construit que l'on pourrai l'interpreté de differente facon il faudrai etre sur de ce que voulai dire platon.

pour les veridique je ne demande pas mieu que de les connaitre mais comment les reconnait ou trouve t'on leur enseignement .

qu'entend tu par "cet affranchi, libéré de sa condition primaire" de meme
"pour sortir vivre au grand jour en toute liberté et harmonie d'une nature insoupçonnée ?"

je m'interoge sur la place de la liberté en islam car je n'ai jamais entendu la revendication de la notion de liberté en islam à part chez certain precheur moderne et marginal.
car dans l'allegorie de platon il s'agit de la perception materiel du corps de la terre qu'il oppose à l'intellect au idée à l'esprit au ciel suivant en cela l'orphisme qui s'epare corp et esprit ce qui n'est pas le cas de l'islam.
 
Dernière édition:
Salam,

pour nafs, d'après moi cela veut dire "sa propre personne". Je ne l'aurais pas traduit par âme car pour moi âme (ou esprit) = rouh.

50.16. Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire

Dans ce verset, l'expression "plus près que sa veine jugulaire" est d'après moi une métaphore pour dire que Allah est "le mieux placé" pour connaitre ce que suggère ta propre personne : il va aller directement au contenu de ta poitrine, donc plus près que la veine jugulaire.

Pourquoi je dis contenu de la poitrine ?
Parce que dans le coran Allah parle du contenu de la poitrine comme lieu de stockage de nos "vraies" pensées.

Allah est plus savant.
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Assalamou Alykum .
"l'initiation commence dans l'absence de toutes prétentions" Abdoul Aziz Suf (db)

Pour peu, que j'en puisse dire, ton comportement intellectuelle est sain ... c'est rare, et ... le fait de te poser ainsi cette question : comment les rejoindre, "ces affranchis" ..ces "docteurs" ?...
c'est déjà vouloir les rejoindre, et c'est déjà émettre un sens profond et mystique de la recherche de soi ... une certitude vient à mon être ... Le Parfait, celui qui entend, te répondra ...:cool: (incha Allah)

Ceci dit, l'affranchi, est celui qui, comme tout affranchi, s'est affranchi avec un affranchi et ainsi de suite ... alors le fait de cette compagnie, lui enseigna ce qu'il ne savait pas .. une conscience au prés de sa conscience ..

Ainsi, il découvre l'espace de l'emprise de son ego ... car sa condition primaire est enveloppe de la domination de son ego,
et pour briser cette domination , son intellect à du se purifier, il a du prendre conscience...

car au principe primaire, l'intellect, détenteur de "décisions", est entaché de l’ego ... et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens) ... ainsi tant que nous sommes sujet à l'emprise de notre ego, nous ne pouvons puiser dans l'espace de perfection, ou Le Pure est le Maître.

ego se traduit par "nafs Ammara" .. il y a 5 nafs ... Avec cette effort de conscience , et de purification de l'intellect, l'emprise de l'ego se dissout , se maîtrise, à l'apparition final du Nafs "Moutma inna" ... ego "apaisé",
(pour rester simple encore, il existe aussi le "nafs du regret"... )

car dans l'apaisement de notre ego, fruit de la purification et de la vigilance "intellect", le chemin de "Moi Éternel" commence ... car dans le ressenti véritable de la Paix intérieur (As Sakina), le "Moi Éternel" prend naissance, ou "éclos" comme un "poussin couvé"
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
alors c'est ainsi que nous comprenons la liberté, au moment ou nous sommes délivrés des griffes de notre ego (nafs Ammara) ... nous faisant gravir les routes des espaces éternels ... épanoui sous notre vraie nature, d'un Moi Accomplit ...

Voila comment l'on pourrait expliquer la liberté véritable, celle de n'être plus dictée par un ego lié aux désirs temporel et matériel, mais d'une obéissance aux principes d'une nature, intrinsèque, innée, liée, intemporelle ... l’Âme Purifiée ...



Enfin, ces étapes, sont des étapes que je peux décrire, expliquer et formuler, mais surtout, elles sont des étapes qui se vivent, et elles ne peuvent être authentiques que sous le regard de celui qui connait le chemin ... l'explication est théorique, mais le vécu lui reste sous la surveillance et le diagnostique de l'"affranchi"
mais tout vrai "affranchi" sait:

"il existe autant de routes que de pèlerins" Hakim Muhammad Akhtar (ra)

Il n'y a aucun doute pour celui qui vit au grand jour en toute liberté et harmonie d'une nature insoupçonnée, il sait ... car chaque pas , que son "Moi" fait ... l’Éternel est son Berger !
 

typologie

aedem sed aliter
Assalamou Alykum

Assalamou Alykum .


car au principe primaire, l'intellect, détenteur de "décisions", est entaché de l’ego ... et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens) ... ainsi tant que nous sommes sujet à l'emprise de notre ego, nous ne pouvons puiser dans l'espace de perfection, ou Le Pure est le Maître.

ego se traduit par "nafs Ammara" .. il y a 5 nafs ... Avec cette effort de conscience , et de purification de l'intellect, l'emprise de l'ego se dissout , se maîtrise, à l'apparition final du Nafs "Moutma inna" ... ego "apaisé",
(pour rester simple encore, il existe aussi le "nafs du regret"... )
"
qu'entend tu exactement par : et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens)

justement le fait de faire des reproches à son nafs de culpabilisé d'avoir des regrets donc d'empeché l'expression du nafs n'aura t'il pas pour consequence d'etoufé notre veritable personalité et d'ignoré au fond ce que l'on recherche reelement notament en refoulant

je connaissais deja ces theorie sur le nafs mais je ne suis pas convaincu
nafs ammara veut simplement dire ce qu'ordonne le nafs ...
le nafs est le nafs c à dire nous meme il n'a pas à etre dissous jusqu'a preuve du contraire

l'ego est un concept puissant malheureusement à ma connaissance il n'y a pas de concept similaire en islam
c un concept plutot bouddhiste voir hindouiste :
wik : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ego
Pour un certain nombre de courants spirituels, l'ego est la représentation fausse qu'un individu se fait de lui-même. Cette représentation fait écran à la vraie nature de l'homme.

en islam l'on trouvera plutot les concept lié au coeur : tache rouille sceller etc ...

hindouisme et la notion de atman ou brahman :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hindouisme#Le_Brahman
De nombreuses Upanishad font référence entre le rapport qu'entretient le Brahman (âme universelle39) avec l'âtman (essence de toute créature), vision qui est considérée comme libératrice, car menant les actes (karma) d'un tel connaisseur à ne plus s'identifier à son ego transitoire ...
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
parallele interessant entre la reponse de yhwh par le buisson ardent et le atman dans l'hindouisme :

Mais s’ils me disent : “Quel est son nom ?”, que leur dirai-je ?" [14]
Dieu dit à Moïse : "Je suis celui qui est [Ehyeh Asher Ehyeh אֶֽהְיֶה אֲשֶׁר אֶֽהְיֶה]".
Et il dit : "Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m’a envoyé vers vous." »
...
L’expression Ehyeh Asher Ehyeh peut être rendue en français par Je suis celui qui est, ou par Je suis celui qui suis

voir pour le meme evenement le coran donne à Dieu un autre nom :
http://www.bladi.info/threads/nar-feu-lumiere.432026/


comparé avec la reponse ci dessu: https://fr.wikipedia.org/wiki/Âtman
Ātman (sanskrit IAST ; devanāgarī : आत्मन् ; pali : attā ; « souffle, principe de vie, âme, soi, essence »)1 est un concept de la philosophie indienne āstika2. Ce terme a le sens de pure conscience d'être ou de pur « je suis », et désigne traditionnellement le vrai Soi, par opposition à l'ego (ahaṃkāra).

La nature de l'ātman est identique à celle du Brahman à savoir :
être absolu et éternel, conscience absolue, pur Je Suis Cela

« III.xiv.3. Tel est l'Atman qui réside en moi, résidant dans le lotus de mon cœur, plus petit qu'un grain de riz ou un grain d'orge, oui, encore plus petit qu'une graine de moutarde ou que le germe d'un grain de millet.
Et cet Atman qui est en moi, résidant dans le lotus de mon cœur, est plus grand que cette terre, plus vaste que l'espace intermédiaire, plus vaste que l'espace céleste, oui, bien plus grand que tous ces mondes. »
— Chandogya Upanishad (Sama Véda, doctrine de Shandilya)7.

voir la reponse de jesus dans les evangiles au sujet de je suis ...
comparé sa parabole de la graine de moutarde avec celle de l'hindouisme ci dessou
le coran rapporte aussi l'image de moutarde mais le concept est different il d'agit de poid mithqal de la graine :
http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=xrdl

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parabole_du_grain_de_sénevé

Cette parabole se trouve dans l'Évangile selon Matthieu, chapitre 13, versets 31 et 32 :
« Jésus leur proposa une autre parabole, et il dit : le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. »
Elle se retrouve également en Marc 4,30-32 et Luc 13,18-19, mais pas dans l'Évangile de Jean.
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
dire "je" est la chose la plus evidente mais pour savoir qui est derriere ce je est plus problematique:
http://www.bladi.info/threads/pense-jexiste.427344/page-2#post-14545139


si l'on suit la theorie de l'ego la conscience notre personalité et la representation de nous meme ne sont que des illusions
pour reprendre leur image une vague dans un ocean

chakra et 7eme cieux : http://www.bladi.info/threads/7-eme-ciel.431561/#post-14535219

E. Tory Higgins proposa que les individus ont 3 "soi" qu'ils comparent à eux-mêmes :
Soi actuel - La représentation des attributs qu'ils croient avoir (concept de soi basique)
Soi idéal - les attributs qu'ils aimeraient avoir idéalement (espoir, aspiration, ce qui vous motive à changer ou à vous améliorer)
Soi dû - les attributs qu'ils devraient avoir (fonctions, obligations, responsabilités)Quand ces guides de soi sont en contradiction, il apparaît un inconfort émotionnel. Les individus deviennent motivés pour réduire la divergence de soi (le fossé entre les deux guides de soi-même)48

il y a aussi l'image de nous meme : representé projeté percu etc ... qui sont souvent different

identité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Identité
personalité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalité
soi: https://fr.wikipedia.org/wiki/Soi_(spiritualité)

dépersonnalisation : http://www.bladi.info/threads/proceder-sectes.433346

Signe du vetement dans le coran exemple peau montre et cache l'interieur exterieur recto verso ...:
 
Dernière édition:

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Assalamou Alykum



qu'entend tu exactement par : et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens)

justement le fait de faire des reproches à son nafs de culpabilisé d'avoir des regrets donc d'empeché l'expression du nafs n'aura t'il pas pour consequence d'etoufé notre veritable personalité et d'ignoré au fond ce que l'on recherche reelement notament en refoulant

je connaissais deja ces theorie sur le nafs mais je ne suis pas convaincu
nafs ammara veut simplement dire ce qu'ordonne le nafs ...
le nafs est le nafs c à dire nous meme il n'a pas à etre dissous jusqu'a preuve du contraire

en islam l'on trouvera plutot les concept lié au coeur : tache rouille sceller etc ...
wa alykum Salam

Le fondement de l'enseignement de l'Islam, est la Paix : Paix avec son Dieu
"Assakina Qulubihim" la sérénité du Cœur est l'essence de toute progression.

IL est clair que toutes ses informations restent "livresques", explicatives, intellectuelles, théoriques, chacun d'entre nous seraient libres de les interpréter selon ses affinités, et,
que le chemin de la découverte de soi, est un chemin qui est ailleurs que sur internet, et je dirais, ailleurs même des livres, les chemin de la découverte de soi, est le sens réelle d'une vie qui se déroule et d'une prise de conscience que soyons des êtres dignes de "soin" . la découverte de soi prend son sens dans ce que l'on acte chaque jour ... tu as le mérite de mettre le sujet en activité

c'est le malade qui va voir le docteur, parce qu'il se sens malade
c'est celui qui cherche ce lien intime avec Dieu, qui fait constat de son manquement, encore occupé à lui-même, et va voir celui qui vit l'intimité avec Allah ... et c'est de cette intimité qu'il aura la construction de son être.

Purifier l'intellect, ce n'est pas, passé un peu d'eau sur son front:D, ni même un peu d’huile de coco ou du safran ...
purifier son intellect est l'acte religieux le plus fort qu'il en soit ...
et "l’emprunte" qui vient entaché le mécanisme de notre réflexion se dissout (et ce n'est pas l'ego qui se dissout) ,
la marque égotique qui vient donner à notre façon de penser sa touche propre de telle manière que nos déductions soient exempt de "sincérité", de "pureté" ou même de "vie", est lavée, par une prise de conscience émotionnelle, engageant notre être ...

Notre intellect, c'est avec celui qui nous parcourons les espaces multimédias, avec lequel nous réflechissons, nous déduisons, nous décidons, et que nous n'avons pas l'habitude de faire taire ... Purifier l'intellect , c'est éduqué son intellect, afin qu'il prenne enfin les bonnes décisions ... Mais purifier l'Intellect et l'éduquer, ne s'acquiert, surement pas derrière un clavier ... soyons certains ... car l'Intellect "éduquer" sait obéir à la Lumière, et reçoit la paix du cœur ...
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Assalamou Alykum



qu'entend tu exactement par : et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens)


en islam l'on trouvera plutot les concept lié au coeur : tache rouille sceller etc ...

.
"Nafs Ammara" ne cesserait de nous commander à désirer, et à concevoir nos réflexions qu'avec le sens visible ou caché de son désir ... il a le rôle de nous attirer vers toute la création, et de ce qui lui apparaît, il ne prendrait que le chemin "d'etre" et "d'avoir" vers cette nouvelle apparition ... attisant nos envies , vers de nouveaux envies, construisant nos pulsions, et nos élans, pour que nos sens soient toujours satisfait ... la raison de notre réflexion, serait bientôt, qu'une raison fabriquée par le soin de cet ego, pour que ce que nous définitions comme "intellect", ainsi, n'étant que le sujet à ses commandements ... lorsque "Iznogood" est devenu "Calife", à la place du "Calife" ... Notre réflexion toute entière, ne serait alors qu'une manigance et stratagème de notre ego ... pas de Lumière en ce sens, pas de connections au Très Haut, le champ de notre "Intellect", ne serait plus qu'un champ colonisé par le désir, visible ou caché ... à ce stade, l'individu, se sent éduquer, se sent purifier, se sent lier, lié aux flots incessant des paroles passionnées d'un roi usurpateur ...

Faudrait-il alors que ma route croise celle d'un Vivant, d'un Affranchi des griffes de ce faux roi, ou nos "Intellects" se touchent ... l'un solide et Lumineux, l'autre "éphémère" et "aveugle" ... alors si dans mon cœur, le pardon de Dieu,, j'agirai en humilité et entendrai les voix de mon évasion ... mais au contraire mon Orgueil pourrait briller et une confrontation serait inéluctable ...
Une confrontation ou simplement une fuite ...

"es tu Ami d'Allah ?" ...:timide:

Si oui alors montre moi les fruits ... et nous serions attablés aux festins de l’Éternité !

Si non : "L'initiation commence par l’absence de toutes prétentions" ... apprends à éduquer ton "Intellect", ta réflexion, et recueille l'authentique sérénité ... puis de cette Paix vraie, ton être se dressera pour aimer, et encore apprendre à aimer, car celui que tu seras ... seras à jamais.

Allah parle de ceux qui croit adorer Allah, mais en fait ils n'adorent qu'eux même ...
 

typologie

aedem sed aliter
Si non : "L'initiation commence par l’absence de toutes prétentions" ... apprends à éduquer ton "Intellect", ta réflexion, ...

...
je n'arrive pas à comprendre tes messsages il son deja trop long et trop abstrait je me fatigue vite
et je n'arrive pas à identifié si tu parles d'un point de vue islamique profane grecs boudhiste chacun ayant leur propre reference
et leur propre systeme de representation

qu'entend tu par intellect ? qu'entend tu par la purifié et l'eduqué ?
soit le plus bref possible dans ta reponse ...

de mon point de vue la reflexion ne mene à rien si ce n'est à d'avantage de complexité :

http://www.bladi.info/threads/ijaz-miracle-incapacite.433971/
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
pour quelqu'un qui fait des postes autant chargés que les tiens, c'est étonnant que tu ne prennes pas le temps d'analyse à sa juste mesure les miens, quoi que tu n'es obligé de rien :D

ceci dit, on pourrait simplement, dire qu'il faut apprendre à réfléchir, à penser, même réfléchir avant de penser, notre contexte de réflexion est entaché "d'ego", émotionnellement on est lié à notre propre réflexion, nos repères sont subjectif à nous même ...

le dogme islamique, nous demande la "prosternation" ... là ou notre être dans son apogée "intellectuelle", se remet en cause .. l'être tait, fait taire ses prétentions. ..purifier son intellect, c'est ne plus réfléchir selon son propre repère, selon sa vérité, mais se mettre au service de l'accueil de La Vérité... bouleverse son système cérébral et intellectuel, pour une construction guidée par la Lumière ...

c'est dommage que tu te fatigues :timide:, peut être qu'il faudrait prendre le temps de le lire ... j'y ai mis toute mon attention.
 

typologie

aedem sed aliter
le dogme islamique, nous demande la "prosternation" ... là ou notre être dans son apogée "intellectuelle", se remet en cause .. l'être tait, fait taire ses prétentions. ..purifier son intellect, c'est ne plus réfléchir selon son propre repère, selon sa vérité, mais se mettre au service de l'accueil de La Vérité... bouleverse son système cérébral et intellectuel, pour une construction guidée par la Lumière ...

c'est dommage que tu te fatigues :timide:, peut être qu'il faudrait prendre le temps de le lire ... j'y ai mis toute mon attention.
oui ta facon d'ecrire est trés bien ce n'est pas toi le probleme
c juste que parfois je n'accroche pas je me perd dans les ecrit des autre
je ne le fait pas exprés de ne pas comprendre cela depend de plein de chose peut etre que ton message est trop novateur pour moi ou trop subtil ou trop abstrait .

mais ton dernier message je pense avoir compris: tu parles de representation mentale ? cela n'est il pas plus lié à la recherche de la verité que de recherche de soi bien que les 2 soi lié
justement comment concretement savoir quel repere adopté car mentalement je n'arrete pas de changé de repere et cela de facon involontaire donc comment savoir lesquel sont les bon ou les mauvais et lesquel faut adopté
c tout le probleme .
 
Dernière édition:
salam

comment connaitre notre vrai nature ?
ou comment se connaitre sois meme ?

je cherche des reponses venant de l'islam sur cette problematique

mais aussi venant d'autre methode

exemple la question l'autocensure du refoulement de la nevrose frustration etc ... fait il parti de l'islam
et quel incidence cela à t'il sur l'expression de notre vrai identité ou personnalité
et inversement laissé libre cour à nos passion nos envie nos emotions etc ...
quel consequence ?
Salaam !

C'est un très beau topic qui fait poser des questions essentielles !
Je n'ai pas de réponse car moi-même j'essaye de me trouver, de me comprendre... c'est un long chemin, fatigant et terrifiant au début !

Pour ma part, la solitude que j'ai vécu pendant de nombreuses années et dans différents coins du monde et la rencontre avec d'autres cultures et d'autres religions m'a un peu aidé à me libérer de certains conditionnements et a engendré une énorme remise en question de moi-même (c'est-à-dire l'image que j'avais de moi et que je cultivais, ce que j'appelle notre idole intérieure) mais aussi ce que l'on m'a enseigné, les traditions, la religion etc.

En fait il faut apprendre je pense à tout remettre en question, à douter profondément pour renaître avec une nouvelle vision du monde, de la vie, de soi. Il faut aussi savoir se confronter à ses propres peurs (ex : la peur de la solitude ou la peur de la mort...), les analyser, comprendre pourquoi nous vivons sur tels ou tels schémas de pensée etc.

C'est un vaste débat et un sujet ô combien difficile car il touche à ce qu'on a de plus intime : nos peurs, nos faiblesses, nos frustrations et notre "image" extérieure alimentée par l'ego.

Pour le rapport à l'islam, il me semble évident, à la lecture du Coran, que le Créateur nous appelle sans cesse à se connaître, à méditer sur nous, sur le monde, sur la création et à abandonner les fausses idoles (qui ne sont pas seulement des statuettes mais des symboles, des images que l'on adore tels que l'argent, la réussite, l'adoration de soi-même etc.) !
Regardons les vies des prophètes et messagers : ils se sont tous rebellés contre les schémas de pensée et les systèmes de croyance de leur société, quitte à subir l'opprobre et l'exclusion. Ils ont tout laissé derrière eux pour rencontrer leur vrai Seigneur, leur Rabb et renaître.


Que c'est étrange ! Nous nous heurtons les uns contre les autres comme des barques. Nos yeux sont aveuglés. L'eau est pourtant claire. O toi qui t'es endormi dans le bâteau du corps, tu as vu l'eau. Contemple l'Eau de l'eau. L'eau a une Eau qui la pousse. L'esprit a un Esprit qui l'appelle.

- Djalâl Od-Dîn Rûmi
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
oui ta facon d'ecrire est trés bien ce n'est pas toi le probleme
c juste que parfois je n'accroche pas je me perd dans les ecrit des autre
je ne le fait pas exprés de ne pas comprendre cela depend de plein de chose peut etre que ton message est trop novateur pour moi ou trop subtil ou trop abstrait .

mais ton dernier message je pense avoir compris: tu parles de representation mentale ? cela n'est il pas plus lié à la recherche de la verité que de recherche de soi bien que les 2 soi lié
justement comment concretement savoir quel repere adopté car mentalement je n'arrete pas de changé de repere et cela de facon involontaire donc comment savoir lesquel sont les bon ou les mauvais et lesquel faut adopté
c tout le probleme .
:)

tu vois, ton questionnement, est en lui même, une démarche bénie ... tu réalises ton "dessein" humain ... ce pourquoi tu es fais ...

1/ fais confiance à celui qui T'entend/ l'Omnipotent et l'Omniscient ... le déroulement de ta vie est en conséquence de ces instants de "doutes" ... de doutes oui mais de questionnement surtout ... cette attitude t'accordera l'humilité nécessaire à la découverte de ton expérience de vie ...

2/ Accroche toi, au sentiment de Miséricorde, et à toutes vérités qui s'en attachent

3/ et construis toi avec tout qui ceux construisent "êtres Humains", dans son caractère Noble ..

c'est tout ce que je pourrais en dire sur internet, tous les deux derrière un clavier, car maintenant pour se connaitre, tu peux savoir qu'il faut "vivre" et "vivre encore" ... c'est dans le flots des situations qui se succèdent, où nos êtres sont mises à l'épreuve, et c'est en réponse à ses situations qui construisent ce que l'on est ... la recherche de soi et de vérité, sont intimement liées, car ce qui est vraie , vit, et ce qui faux est destiné à disparaître. cette monde n'est qu'une matrice à notre naissance, un quai de départ, le début d'une route sans fin, nous ne sommes que dans nos cocons...

Mieux, hésiter 1000 fois avant toutes convictions, en toute sincérité, car ce n'est pas nous qui choisissons "la Vérité", c'est elle qui nous choisit ....:prudent:
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
Salaam !

C'est un très beau topic qui fait poser des questions essentielles !
Je n'ai pas de réponse car moi-même j'essaye de me trouver, de me comprendre... c'est un long chemin, fatigant et terrifiant au début !

Pour ma part, la solitude que j'ai vécu pendant de nombreuses années et dans différents coins du monde et la rencontre avec d'autres cultures et d'autres religions m'a un peu aidé à me libérer de certains conditionnements et a engendré une énorme remise en question de moi-même (c'est-à-dire l'image que j'avais de moi et que je cultivais, ce que j'appelle notre idole intérieure) mais aussi ce que l'on m'a enseigné, les traditions, la religion etc.

En fait il faut apprendre je pense à tout remettre en question, à douter profondément pour renaître avec une nouvelle vision du monde, de la vie, de soi. Il faut aussi savoir se confronter à ses propres peurs (ex : la peur de la solitude ou la peur de la mort...), les analyser, comprendre pourquoi nous vivons sur tels ou tels schémas de pensée etc.

C'est un vaste débat et un sujet ô combien difficile car il touche à ce qu'on a de plus intime : nos peurs, nos faiblesses, nos frustrations et notre "image" extérieure alimentée par l'ego.

Pour le rapport à l'islam, il me semble évident, à la lecture du Coran, que le Créateur nous appelle sans cesse à se connaître, à méditer sur nous, sur le monde, sur la création et à abandonner les fausses idoles (qui ne sont pas seulement des statuettes mais des symboles, des images que l'on adore tels que l'argent, la réussite, l'adoration de soi-même etc.) !
Regardons les vies des prophètes et messagers : ils se sont tous rebellés contre les schémas de pensée et les systèmes de croyance de leur société, quitte à subir l'opprobre et l'exclusion. Ils ont tout laissé derrière eux pour rencontrer leur vrai Seigneur, leur Rabb et renaître.


Que c'est étrange ! Nous nous heurtons les uns contre les autres comme des barques. Nos yeux sont aveuglés. L'eau est pourtant claire. O toi qui t'es endormi dans le bâteau du corps, tu as vu l'eau. Contemple l'Eau de l'eau. L'eau a une Eau qui la pousse. L'esprit a un Esprit qui l'appelle.

- Djalâl Od-Dîn Rûmi
Assalamou alykum. Très beau témoignage .:cool:
 

typologie

aedem sed aliter
Salaam

Salaam !
Je n'ai pas de réponse car moi-même j'essaye de me trouver, de me comprendre... c'est un long chemin, fatigant et terrifiant au début !
...
En fait il faut apprendre je pense à tout remettre en question, à douter profondément
pour renaître avec une nouvelle vision du monde, de la vie, de soi.
Il faut aussi savoir se confronter à ses propres peurs (ex : la peur de la solitude ou la peur de la mort...), les analyser, comprendre pourquoi nous vivons sur tels ou tels schémas de pensée etc.

...
- Djalâl Od-Dîn Rûmi
merci pour ta reponse
je me reconnais dans beaucoup des points que tu as soulevé beaucoup d'autre meriterai de s'y attarder
et cela montre que tu as longuement reflechis à la question
si tu peux precisé quel methode à tu suivi par le passé et dans le present pour arrivé à une tel prise de conscience et reflection.?est ce en faisant des recherches ou cela t'es t'il venue naturelement ou autre .
 

typologie

aedem sed aliter
:)


c'est tout ce que je pourrais en dire sur internet, tous les deux derrière un clavier, car maintenant pour se connaitre, tu peux savoir qu'il faut "vivre" et "vivre encore" ... c'est dans le flots des situations qui se succèdent, où nos êtres sont mises à l'épreuve, et c'est en réponse à ses situations qui construisent ce que l'on est ... ....:prudent:
justement par rapport à ce que tu ecris ci dessu
n'est ce pas en laissant libre cours à nos envie et en multipliant les experiences bonne et mauvaise que l'on arrive mieu à ce faire nos propre erreurs à apprendre d'elle et à connaitre ce qui est bien ou pas pour nous ?
beaucoup de chose en islam nous empeche d'avoir de tel experience et nous appel souvent à la precaution et à la retenue .
 
Salaam



si tu peux precisé quel methode à tu suivi par le passé et dans le present pour arrivé à une tel prise de conscience et reflection.?est ce en faisant des recherches ou cela t'es t'il venue naturelement ou autre .
Wa alaykum as salaam

Je ne sais pas vraiment, c'est un ensemble de choses. C'est difficile d'en parler par écrit.
Des lectures oui :
- un livre m'a bouleversée une fois, il y a 4 ou 5 ans, "Cette lumière en nous" de Krishnamurti. Je l'avais refermé à la 6ème page car je le trouvais aberrant et ne l'avais plus ré-ouvert avant plusieurs années. C'est une belle philosophie mais dure et qui ne peut correspondre à tout le monde. Mais chez moi ça a été le déclenchement de quelque chose...

- De manière générale, les pensées soufies du style de Rumi, que j'ai re-découvert au même moment que je lisais Krishnamurti.

- Une étude approfondie des religions et donc de leurs livres sacrés même si l'étude linguistique de certains m'est inaccessibles à cause de la langue. En lisant attentivement les Vedas, le Coran, la Bible et en étudiant les religions dites "païennes" (ça va de la Wicca au Vaudou en passant par les Chamanismes), je me suis rendue compte que le divin s'exprimait partout, sous divers aspects. Et je me suis souvent dit : "j'aurais très bien pu naître dans un milieu juif ou hindou ou païen... aurais-je été pour autant égarée ? Privée de la guidance du Divin ? Pourquoi ? "

Et puis des rencontres... des voyages un peu partout (Iran, Pérou, Maghreb, Mauritanie, pays européens etc...). Et à chaque fois les mêmes constats : l'être humain est partout le même, plus ou moins. Il est partout confronté aux mêmes obstacles et aux mêmes émotions : joies, mort, douleurs... L'un est-il supérieur à l'autre d'emblée parce qu'il a eu la chance soit de naître musulman soit de connaître l'islam plus tard dans de bonnes conditions ? Si j'étais née dans un bidonville péruvien, qu'auraient été mes convictions ?
Puis le sentiment que le Divin doit forcément transcender toutes nos différences culturelles, que les cultures ne sont que des langages pour mettre un nom sur ce qui est impalpable, avec les moyens donnés par notre environnement...qu'aucune culture, qu'aucun groupe religieux ne peut être le favori d'un Créateur étant assez intelligent pour avoir crée autant de diversités, de vies si complexes.
 
Et puis dans la même période à peu près (une période de 4 ans environ), la solitude, ce qui est très bénéfique pour se détacher un peu du milieu familial et donc culturel. Et aussi des décès, parfois soudains, emportant des proches très aimés... et me confrontant pour la première fois face à ma première peur : la mort de mes proches, quelque chose qui m'était insoutenable. Mais vraiment, cette période a été dure. Trop de proches sont morts sans que le deuil des uns et des autres ait eu le temps de se faire correctement. Et ça c'est très dur car ça remet en cause beaucoup de choses, ça fait relativiser !

Et des échecs aussi, des rêves non aboutis ou des projets réalisés mais décevants et aussi des changements de projets professionnels, des frustrations, des douleurs du passé qui refaisaient surface et que je devais bien accepter pour guérir. Tous ces événements ont provoqué une grosse crise existentielle et identitaire. Je suis passée par différents groupes musulmans : chiite, sunnite, soufiste, coraniste... puis j'ai même connu une période où je n'étais ni musulmane ni rien. Période de remise en doute de tout et de renouveau, il fallait que j'arrive à me détacher de tous mes rituels ne serait-ce que pour savoir si j'y croyais vraiment ou si je faisais tout ça par sécurité.
Ensuite, après une période où j'ai laissé de côté la religion (par colère ? par déception ? ), j'ai ressenti l'envie pressante de retrouver le Divin et je me suis remise à lire beaucoup, avec un esprit plus apaisé et moins en colère.

Donc c'est vraiment un ensemble de choses. Le cheminement est très personnel et diffère forcément d'un individu à l'autre.
Mais le chemin est encore très très long. Je suis sûre d'une chose : c'est que quand on est sincère dans sa recherche, on trouve toujours une lumière quelque part qui nous tient par la main. Et puis l'esprit a soif de vérité, c'est dans notre nature !

On a tous quelque chose en nous qui nous guide dans notre vie, et elle est indépendante des cultures, des religions, des identités. Il faut s'efforcer de faire taire nos petits egos, nos désirs de grandeur, de cesser de nous comparer aux autres et alors parfois on ressent cette présence. N'est-ce pas d'ailleurs ce qui apparaît dans les écrits des mystiques du monde entier, qu'ils soient juifs, chrétiens, hindous, soufistes ou chamanes ? Se taire et faire taire nos prétentions pour redécouvrir quelque chose de plus grand au fond de nous ?

C'est quelque chose de bon, qui nous fait tendre vers l'amour, la compassion et la tolérance et aussi l'humilité car ce sont vraiment des sentiments universels qui prévalent sur la haine, les violences, les rejets. Mais dans le monde actuel, c'est vraiment difficile de ne pas succomber aux sentiments négatifs, il faut porter un regard critique sur soi tous les jours.

Wa Allahu a3lam. Que Dieu nous guide.
 
Dernière édition:
:)

tu vois, ton questionnement, est en lui même, une démarche bénie ... tu réalises ton "dessein" humain ... ce pourquoi tu es fais ...

1/ fais confiance à celui qui T'entend/ l'Omnipotent et l'Omniscient ... le déroulement de ta vie est en conséquence de ces instants de "doutes" ... de doutes oui mais de questionnement surtout ... cette attitude t'accordera l'humilité nécessaire à la découverte de ton expérience de vie ...

2/ Accroche toi, au sentiment de Miséricorde, et à toutes vérités qui s'en attachent

3/ et construis toi avec tout qui ceux construisent "êtres Humains", dans son caractère Noble ..

c'est tout ce que je pourrais en dire sur internet, tous les deux derrière un clavier, car maintenant pour se connaitre, tu peux savoir qu'il faut "vivre" et "vivre encore" ... c'est dans le flots des situations qui se succèdent, où nos êtres sont mises à l'épreuve, et c'est en réponse à ses situations qui construisent ce que l'on est ... la recherche de soi et de vérité, sont intimement liées, car ce qui est vraie , vit, et ce qui faux est destiné à disparaître. cette monde n'est qu'une matrice à notre naissance, un quai de départ, le début d'une route sans fin, nous ne sommes que dans nos cocons...

Mieux, hésiter 1000 fois avant toutes convictions, en toute sincérité, car ce n'est pas nous qui choisissons "la Vérité", c'est elle qui nous choisit ....:prudent:
C'est bien vrai, en tout cas ça me parle ! Et je rajouterai, pour reprendre les termes d'un bladinaute (@mitouns ), que Dieu, qui est La Vie, Le Vivant, est un Enseignant. Le Créateur veut nous voir faire notre propre chemin (en tout cas, c'est ce qui ressort des Ecrits Saints), pour apprendre de nos erreurs, nous construire et utiliser notre libre-arbitre pleinement afin de mieux Le retrouver sous tant de voiles. Nous ne devons pas avoir peur de nous tromper ou d'abandonner les croyances qui nous donnaient un sentiment de sécurité... une citation que j'affectionne tout particulièrement « Il nous faut tout mettre en doute, afin que du paroxysme du doute, naisse la certitude. »

"Le prétentieux plein de glorioles" pour reprendre les termes du Coran, qui est plein de suffisance quant à son savoir, qui pense être mieux guidé car appartenant à tel ou tel groupe, comment peut-il se trouver réellement si toute sa croyance repose sur des choses qu'il n'a jamais réellement expérimenté ? Abraham n'a-t-il pas détruit les idoles de son peuple, subit l'exclusion puis la condamnation par ce même peuple pour avoir trouvé Dieu en réfléchissant de lui-même sur ce qui l'entoure ?

Dieu nous dit "la tuzaku anfusakum huwa aAAlamu biman yittaqa" (Ne vantez pas votre pureté, Dieu seul sait qui croit en Lui), voilà un verset à méditer beaucoup, à se rappeler beaucoup pour ne pas tomber dans la prétention. Cela nécessite de s'examiner chaque matin et chaque soir.
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
Et des échecs aussi, des rêves non aboutis ou des projets réalisés mais décevants et aussi des changements de projets professionnels, des frustrations, des douleurs du passé qui refaisaient surface et que je devais bien accepter pour guérir. Tous ces événements ont provoqué une grosse crise existentielle et identitaire. Je suis passée par différents groupes musulmans : chiite, sunnite, soufiste, coraniste... puis j'ai même connu une période où je n'étais ni musulmane ni rien. Période de remise en doute de tout et de renouveau, il fallait que j'arrive à me détacher de tous mes rituels ne serait-ce que pour savoir si j'y croyais vraiment ou si je faisais tout ça par sécurité.

Wa Allahu a3lam. Que Dieu nous guide.
barakaAllah oufik pour ton parcour qui est trés interessant
je me reconnais dans beaucoup des etapes par lesquel tu es passé
bien que je suis allé moin loin que toi je dois etre à l'etape que tu decris ci dessu .
j'ai telement tout remis en question que je ne suis plus sûr de rien
ce n'est pas un mal en soi je prefere cela à etre rempli d'illusion de savoir
comme je les dis sur le poste suivant j'ai appris à savoir tout ce que je ne sais pas et surement ne saurai jamais :
http://www.bladi.info/threads/ijaz-miracle-incapacite.433971/
ce qui ne fait qu'accroitre mon sentiment d'echeque
et j'ai l'impression de devoir tout reapprendre sur des bases solide
mais comme je sais que je n'ai pas le temps suffisant
je croi que je vais simplement vivre sans me posé de question .
le probleme c que c l'islam qui m'empeche de vivre sereinement à cause de la menace de l'enfer et du sentiment de culpabilité quel souleve .

je te poserai peut etre d'autre questions sur ton cheminement
car si tu peux me faire gagné du temps je ne dis pas non
 
Dernière édition:

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
beaucoup de chose en islam nous empeche d'avoir de tel experience et nous appel souvent à la precaution et à la retenue .

Assalamou alykum ...

"Pas de contrainte en religion" ...

l'Islam n'est pas une contrainte, c'est un Rappel , et l'appel que Dieu te fait, est,
qu'il est Pardonneur Miséricordieux (Trés Miséricordieux Rahman, Tout Miséricordieux Raheem) ... Magnanime, Compatissant, Sage, et Affectueux ... Le Dieu qui nous a créé est un Dieu qui aime,
et ceux qui "savent" de leur cœur accroché à Lui, n'ont de l'exigence que pour eux-même, afin de découvrir plus de Lui, mais ils te feront comprendre que si tu as cet Amour pour Lui, quelque soit ton degré de connaissance, alors soit, soit encore et cueille la vie telle que tu l'as demandé, et si dés aujourd'hui tu désires croqué au Paradis, bien avant l'heure, alors croques,
mais n'oublie jamais que dans ce monde , où le démon a son temps imparti, il te poussera à piétiner "l'autre", pour rompre ce lien d'Amour , alors ne piétines pas ton prochain. et accepte les décisions de Dieu

"L'Amour est l'essence de l'Homme : faites les plein" ...La Loi et l'obligation sont des "invitations" ... c'est un chemin ...
faudrait-il la désavouer parce que nous ne sommes pas sur ce chemin ?
l'être qui sait, reconnait la Loi, et reconnaître, ce n'est peut-être pas de le suivre, mais c'est reconnaître Dieu, et celui qui reconnait Dieu, est entré dans son Royaume ...
Faudrait-il se "connaitre" coupable face à cette réalité ... Ainsi est cette liberté.

@shehzad reconnait un "soufi" :love: , mais je ne suis qu'un vagabond, devant l’Éternel, pourquoi te montrerais-je l'Islam comme une contrainte alors que mon cœur se sent libre ? mais en reconnaissant la perfection de l'Ordre, je n'oublie jamais "sa Porte" où me réfugier .

Si tu as ce sentiment, à ton niveau, d'aimer ce Dieu, alors pourquoi , Lui, ne t'aimerait-il pas, ? D'ailleurs, c'est par cet Amour que toi tu l'aimes.
ton enfer ne serait que Sa "désapprobation" à tes décisions folles, la vie te corrigera, d'une manière "divine",
ainsi tu voudras apprendre à aimer , plus ...
l'enfant a peur de la fessé de son père, mais souvent il l'a reçoit qu'en même:D ,
mais jamais, il ne pourrait détruire son fils ! ...
Dieu nous aime bien plus qu'une mère ... alors "ce feu" là est pour la "méchanceté", "arrogance", "la culture de la bestialité", mais pas pour ceux qui osent "aimer" ...

"Dieu nous a mis dans ce pauvre monde ... pour que nous voyons qui est le plus joli cœur !... "
 

HassanGedeze

Hassan Gedezel ...
C'est bien vrai, en tout cas ça me parle ! Et je rajouterai, pour reprendre les termes d'un bladinaute (@mitouns ), que Dieu, qui est La Vie, Le Vivant, est un Enseignant. Le Créateur veut nous voir faire notre propre chemin (en tout cas, c'est ce qui ressort des Ecrits Saints), pour apprendre de nos erreurs, nous construire et utiliser notre libre-arbitre pleinement afin de mieux Le retrouver sous tant de voiles. Nous ne devons pas avoir peur de nous tromper ou d'abandonner les croyances qui nous donnaient un sentiment de sécurité... une citation que j'affectionne tout particulièrement « Il nous faut tout mettre en doute, afin que du paroxysme du doute, naisse la certitude. »

"Le prétentieux plein de glorioles" pour reprendre les termes du Coran, qui est plein de suffisance quant à son savoir, qui pense être mieux guidé car appartenant à tel ou tel groupe, comment peut-il se trouver réellement si toute sa croyance repose sur des choses qu'il n'a jamais réellement expérimenté ? Abraham n'a-t-il pas détruit les idoles de son peuple, subit l'exclusion puis la condamnation par ce même peuple pour avoir trouvé Dieu en réfléchissant de lui-même sur ce qui l'entoure ?

Dieu nous dit "la tuzaku anfusakum huwa aAAlamu biman yittaqa" (Ne vantez pas votre pureté, Dieu seul sait qui croit en Lui), voilà un verset à méditer beaucoup, à se rappeler beaucoup pour ne pas tomber dans la prétention. Cela nécessite de s'examiner chaque matin et chaque soir.

Assalamou Alykum

Qu'il est bon de lire les mots de ceux qui savent, car il y parait, la vie et un gout de la vie, ce genre de gout différent des goûts âpres des mots noircies, un éminent sage , enseignent du "Masnawy" Hazrat Muhammad Akim Akhtar (ra) nous fit comprendre "Qu'il existe autant de routes que de Pèlerins" ... et c'est une immensité que l'on doit encore y réfléchir...

"Aimer ", et "vouloir aimer", nous emmène à apprendre à "aimer", mais surtout, qu'il est bon de se sentir "aimer" et celui qui s'est senti "aimer", ne peut plus douter,
car lorsque tu rencontreras, l'"affranchi", l'"accompli", tu sauras que lorsque tu es "aimé", tu l'es à jamais ... et c'est cet ivresse , insoupçonnée, incontrôlée, et sans limites, qui t'amène vers les secrets de l'Eternité où la méchanceté est oubliée, où ce monde peut s’effacer, afin de voir ...

après cette rencontre : tu sais ... tu sais, peut être même pas sincère , mais tu sais de cette vie en toi qui crie par la force d'une âme, épris du bonheur d'avoir touché à la plus grande chose : Lui ... ce Trésor qui nous a fait, qui nous a créés pour le connaitre :cool:
 
le probleme c que c l'islam qui m'empeche de vivre sereinement à cause de la menace de l'enfer et du sentiment de culpabilité quel souleve .
Oui il faut tout réapprendre et renaître. Cette idée de "naître" une seconde fois est très présente dans les textes sacrés (Jésus en a longuement parlé). Et l'échec est essentiel pour se relever et "purifier" notre vision des choses. Que serait l'évolution de l'âme sans trébuchement, sans obstacles ?

Je n'ai personnellement aucune certitude sur l'enfer et le paradis. L'enfer est-il le fruit de nos propres actions ? Exemple très basique : un individu qui s'adonne aux drogues, alcool, débauches, fréquente des lieux et personnes malsains et maltraite ainsi son corps et son esprit, n'est-il pas déjà en enfer ? Il court vers sa destruction...
Un individu cupide, avare qui passe sa vie à tromper les gens, à voler etc. ne récolte-t-il pas tôt ou tard un revers, les conséquences de ses actes et ne goûte-t-il pas ainsi à un certain enfer ?
Bon admettons maintenant que l'enfer et le paradis adviennent après la mort : ne sont-ils pas tout simplement des états spirituels, reflets de nos actions ici-bas (tu as été bon, tu as propagé l'amour et la justice, ton âme sera donc apaisée, sereine... au contraire, tu as semé violences, injustice, mauvaises pensées, ton âme baignera dans la même "vibration", et tu seras privé de la bonté dont tu n'as pas su faire preuve donc finalement de la présence du Divin car il est amour et bonté...)

L'enfer est-il une création de Dieu, dans le Coran notamment ? Dieu l'a-t-il crée au même titre que la terre, la faune, la flore, les planètes, l'être humain etc ? Ou n'est-ce qu'une conséquence des choix de l'Humain ? Je n'ai pas la réponse donc si quelqu'un a une idée...

Si on penche plutôt pour une idée de réincarnation, alors peut-être que Dieu nous fait évoluer sur différents mondes (ou sur la même terre ? je ne sais pas) afin que nous apprenions encore et encore, dans différents environnements, ce qui expliquerait peut-être un peu la diversité des situations auxquelles sont confrontés les êtres humains quand ils naissent (cela expliquerait-il un peu pourquoi on parle dans certains versets assez obscurs de "double vie" et "double mort" ou de "peaux mûres qui renaissent" pour goûter le châtiment ? Allahu a3lam).

Allahu a3lam. Ce qui m'est certain, c'est que Dieu, le Créateur qui fait tendre notre âme vers l'amour et la bonté et la compassion naturellement (ce sont quand même des vérités universelles !) ne peut pas prendre plaisir à torturer ce qu'Il a crée. On ne peut qu'évoluer et être récompensé selon notre sincérité ! J'en suis certaine, ma raison ne peut plus accepter les définitions classiques de l'enfer.
D'ailleurs, certains savants musulmans du passé ont aussi envisagé l'enfer et le paradis de manière allégorique...ce n'est pas une nouvelle mode.
 

typologie

aedem sed aliter
recap :

comment connaitre notre vrai nature ?
ou comment se connaitre sois meme ?

je cherche des reponses venant de l'islam sur cette problematique

mais aussi venant d'autre methode

exemple la question l'autocensure du refoulement de la nevrose frustration etc ... fait il parti de l'islam
et quel incidence cela à t'il sur l'expression de notre vrai identité ou personnalité
et inversement laissé libre cour à nos passion nos envie nos emotions etc ...
quel consequence ?


je ne connais pas bien le modele "ca moi surmoi" je prefere dire simplement inconscient subconcient et conscience
mais je parlé plus de la personnalité reele depourvu d'ego fausse representation de nous meme .

peut etre que cette personnalité n'existe pas je ne sais pas justement car la connaissance de soi est difficile à comprendre pour moi.

oui j'ai eue la meme reflexion que toi au sujet de la poitrine et ce que cela representé en islam mais à defaut d'une etude sur le sujet je n'ai pu arrivé à une conclusion je sais juste que dans le coran l'on parle de dhat soudour de soudour de fouad de qalb de lubb et pour les dernier je ne sais pas si il faut faire un lien de nawa (noyau ) et de hubb (graine)

pour le verset 50.16 je ne sais pas interpreté ce verset en particulier ce qu'est exactement le nafs .

j'aime aussi beaucoup cette allegorie mais il me semble quel contredis le message islamique aprés c'est que cette allegorie est telement bien construit que l'on pourrai l'interpreté de differente facon il faudrai etre sur de ce que voulai dire platon.

pour les veridique je ne demande pas mieu que de les connaitre mais comment les reconnait ou trouve t'on leur enseignement .

qu'entend tu par "cet affranchi, libéré de sa condition primaire" de meme
"pour sortir vivre au grand jour en toute liberté et harmonie d'une nature insoupçonnée ?"

je m'interoge sur la place de la liberté en islam car je n'ai jamais entendu la revendication de la notion de liberté en islam à part chez certain precheur moderne et marginal.
car dans l'allegorie de platon il s'agit de la perception materiel du corps de la terre qu'il oppose à l'intellect au idée à l'esprit au ciel suivant en cela l'orphisme qui s'epare corp et esprit ce qui n'est pas le cas de l'islam.

qu'entend tu exactement par : et l’ego a, par sa nature, le rôle de désirer toute création (les 5 sens)

justement le fait de faire des reproches à son nafs de culpabilisé d'avoir des regrets donc d'empeché l'expression du nafs n'aura t'il pas pour consequence d'etoufé notre veritable personalité et d'ignoré au fond ce que l'on recherche reelement notament en refoulant

je connaissais deja ces theorie sur le nafs mais je ne suis pas convaincu
nafs ammara veut simplement dire ce qu'ordonne le nafs ...
le nafs est le nafs c à dire nous meme il n'a pas à etre dissous jusqu'a preuve du contraire
 

typologie

aedem sed aliter
l'ego est un concept puissant malheureusement à ma connaissance il n'y a pas de concept similaire en islam
c un concept plutot bouddhiste voir hindouiste :
wik : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ego
Pour un certain nombre de courants spirituels, l'ego est la représentation fausse qu'un individu se fait de lui-même. Cette représentation fait écran à la vraie nature de l'homme.

en islam l'on trouvera plutot les concept lié au coeur : tache rouille sceller etc ...

hindouisme et la notion de atman ou brahman :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hindouisme#Le_Brahman
De nombreuses Upanishad font référence entre le rapport qu'entretient le Brahman (âme universelle39) avec l'âtman (essence de toute créature), vision qui est considérée comme libératrice, car menant les actes (karma) d'un tel connaisseur à ne plus s'identifier à son ego transitoire ...

dire "je" est la chose la plus evidente mais pour savoir qui est derriere ce je est plus problematique:
http://www.bladi.info/threads/pense-jexiste.427344/page-2#post-14545139


si l'on suit la theorie de l'ego la conscience notre personalité et la representation de nous meme ne sont que des illusions
pour reprendre leur image une vague dans un ocean

chakra et 7eme cieux : http://www.bladi.info/threads/7-eme-ciel.431561/#post-14535219

E. Tory Higgins proposa que les individus ont 3 "soi" qu'ils comparent à eux-mêmes :
Soi actuel - La représentation des attributs qu'ils croient avoir (concept de soi basique)
Soi idéal - les attributs qu'ils aimeraient avoir idéalement (espoir, aspiration, ce qui vous motive à changer ou à vous améliorer)
Soi dû - les attributs qu'ils devraient avoir (fonctions, obligations, responsabilités)Quand ces guides de soi sont en contradiction, il apparaît un inconfort émotionnel. Les individus deviennent motivés pour réduire la divergence de soi (le fossé entre les deux guides de soi-même)48

il y a aussi l'image de nous meme : representé projeté percu etc ... qui sont souvent different

identité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Identité
personalité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Personnalité
soi: https://fr.wikipedia.org/wiki/Soi_(spiritualité)

dépersonnalisation : http://www.bladi.info/threads/proceder-sectes.433346

Signe du vetement dans le coran exemple peau montre et cache l'interieur exterieur recto verso ...:
 

typologie

aedem sed aliter
parallele interessant entre la reponse de yhwh par le buisson ardent et le atman dans l'hindouisme :

Mais s’ils me disent : “Quel est son nom ?”, que leur dirai-je ?" [14]
Dieu dit à Moïse : "Je suis celui qui est [Ehyeh Asher Ehyeh אֶֽהְיֶה אֲשֶׁר אֶֽהְיֶה]".
Et il dit : "Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m’a envoyé vers vous." »
...
L’expression Ehyeh Asher Ehyeh peut être rendue en français par Je suis celui qui est, ou par Je suis celui qui suis

voir pour le meme evenement le coran donne à Dieu un autre nom :
http://www.bladi.info/threads/nar-feu-lumiere.432026/


comparé avec la reponse ci dessu: https://fr.wikipedia.org/wiki/Âtman
Ātman (sanskrit IAST ; devanāgarī : आत्मन् ; pali : attā ; « souffle, principe de vie, âme, soi, essence »)1 est un concept de la philosophie indienne āstika2. Ce terme a le sens de pure conscience d'être ou de pur « je suis », et désigne traditionnellement le vrai Soi, par opposition à l'ego (ahaṃkāra).

La nature de l'ātman est identique à celle du Brahman à savoir :
être absolu et éternel, conscience absolue, pur Je Suis Cela

« III.xiv.3. Tel est l'Atman qui réside en moi, résidant dans le lotus de mon cœur, plus petit qu'un grain de riz ou un grain d'orge, oui, encore plus petit qu'une graine de moutarde ou que le germe d'un grain de millet.
Et cet Atman qui est en moi, résidant dans le lotus de mon cœur, est plus grand que cette terre, plus vaste que l'espace intermédiaire, plus vaste que l'espace céleste, oui, bien plus grand que tous ces mondes. »
— Chandogya Upanishad (Sama Véda, doctrine de Shandilya)7.

voir la reponse de jesus dans les evangiles au sujet de je suis ...
comparé sa parabole de la graine de moutarde avec celle de l'hindouisme ci dessou
le coran rapporte aussi l'image de moutarde mais le concept est different il d'agit de poid mithqal de la graine :
http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=xrdl

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parabole_du_grain_de_sénevé

Cette parabole se trouve dans l'Évangile selon Matthieu, chapitre 13, versets 31 et 32 :
« Jésus leur proposa une autre parabole, et il dit : le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. »
Elle se retrouve également en Marc 4,30-32 et Luc 13,18-19, mais pas dans l'Évangile de Jean.
 
Haut