Culture japonaise

Sora

إِلَيْهِ يَصْعَدُ الْكَلِمُ الطَّيِّبُ
VIB
La cérémonie du thé japonaise

Il semble que la cérémonie du thé au Japon ait d’abord été un dada des moines bouddhistes zen. Cette cérémonie appelée Chanoyu consistait à préparer le thé vert, produit alors à partir d’une poudre verte (matcha), laquelle était fort précieuse puisqu’elle servait également à des fins curatives. Les moines faisaient de ce moment particulier une sorte de rituel qui incitait au calme et à la méditation. Ce rite aboutit finalement à la cour de l’empereur oů il fut raffiné à l’excčs par un Maître du thé. La cérémonie atteignit dès lors des sommets de perfection et devint une tradition incontournable au cour des coutumes japonaises.


http://www.le-japon.com/the.html
Au fait, j'ai participé deux fois à cette cérémonie. Leur élégance et la façon dont ils préparent le thé vert est sublime :love:
 

Sora

إِلَيْهِ يَصْعَدُ الْكَلِمُ الطَّيِّبُ
VIB
autre expression trés interessant : "lire l'atmosphere"

d'ailleur j'avais lu que les japonais commencé ou faisait souvent une allusion au temps dans leur echange par ecris ....

http://www.liberation.fr/cahier-ete-2015/2015/08/02/le-japon-ne-dit-pas-son-non_1357816

«Les Japonais ne disent pas non, mais ils expriment la négation autrement. Quand un haut fonctionnaire vous dit : "Je vais considérer votre question", ça veut dire non, on peut oublier. Quand on est japonais, on comprend tout de suite, c’est plus compliqué pour un étranger.»
Tout est question de kûki. «Kûki wo yomu» :
il faut savoir «lire l’air, sentir l’atmosphère» d’une situation, à moins d’apparaître comme un KY, ké-wai. Comme l’explique l’amie Aya, lire le kûki «fait partie de cette finesse qu’un Japonais est censé avoir : il s’agit de comprendre à la fois le non et le non-dit de la personne, sa peine ou sa gêne, l’intention du groupe pour ne pas dire des choses ou agir d’une manière contraire au kûki».

Lire, saisir, ne pas dire : drôle de triptyque pour un non. Voilà pourquoi Noriko Awazu, chef de projet à l’Ecole des hautes études commerciales (HEC), apprend aux hommes d’affaires à décoder le Japon. Elle les aide à comprendre combien la «pensée binaire est généralement considérée comme une abomination, en particulier quand elle a le pouvoir potentiel de polariser l’opinion», ainsi que l’écrivait l’anthropologue britannique Alan MacFarlane dans son très subtil Enigmatique Japon. En passant de «l’autre côté du miroir», ce professeur de Cambridge a découvert une «langue et une logique pleines de plus et de moins».

http://www.japoninfos.com/lharmonie-sociale-et-ses-limites-12102014.html


L’idée de Wa est souvent traduite par paix ou harmonie.
Pour les Japonais, l’état de Wa correspond au fait de bien s’entendre, de vivre en harmonie, comme des notes de musique qui vibrent ensemble pour former un son agréable.
Un tel état est qualifié de plaisant, de beau.
Pour cette raison, on cherche en permanence à éviter la discordance, ce qui est facilité par des rôles prédéterminés et des formules convenues.
En toutes circonstances, il s’agit « lire l’atmosphère » et de répondre à l’attente générale.
Oui tout à fait ! Et ça m'agace parfois leur façon de décliner sans le dire directement, mon caractère très franc ne m'aide pas lol je vais me planter dans la plupart du temps :D
Enfin, tout ce qu'ils disent : tchoto ... va comprendre lol

:cool:
 

LiMage

1.19.9.1
Tu préfères les brunes ? :D
Quand j'étais l'an dernier en vacances à Paris, j'ai vu des nouveaux mariés (avec robe blanche ) asiatiques (je ne peux pas dire s'ils étaient japonais ou coréens) en train de prendre des photos près de la tour eiffel et notre dame mais le mixage c'est rare lol

Tu n'es pas d'origine nord africaine ?
Nan:)

Je suis dans un transfert de molécules pour pouvoir vivre dans un Désert:wazaa:
 

etre2en1

intersex people are cool
VIB
L’umami « うまみ »
L’umami « うまみ » est une saveur qui complète le sucré, le salé, l’acide et l’amer.
C’est un terme japonais, qui se traduit généralement par « goût savoureux« , mais qui aura toujours ce même nom « umami » dans n’importe quelle langue et n’importe quel pays.

C’est un critère culinaire très important dans la cuisine japonaise mais mystérieux pour les occidentaux.
https://www.cuisine-japon.fr/umami-la-cinquieme-saveur-de-base-dans-lart-culinaire-japonaise/

C'est un goût de viande pour certaines personnes, même si il n'y a pas de viande.
 

typologie

aedem sed aliter
Détrompes-toi cher typologie san, j'ai encore un long long chemin devant moi, je suis la plus lazy de la classe et je te dis pas la galère que j'ai avec mon prof japonais. Nihongo o binkyoushinai (je ne fais pas suffisamment d'effort ).

Je te donne tout le temps nécessaire (un mois c'est peu pour maîtriser les kanjis mais assez pour s'améliorer un peu niveau grammaire et vocabulaire )

Ça serait intéressant おもしろいですね.
がんばってください!
Ai ganbbate masho (je suis sur qu'il ya une erreur dans ma phrase )

alors je te dis à dans 1 mois :)

dozo omiyagé desu (il y a plusieur video de vocabulaire thematique) :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLWHCV00OLMW-5HgS2bac96cA9ABl47Wr3

 

Sora

إِلَيْهِ يَصْعَدُ الْكَلِمُ الطَّيِّبُ
VIB

Sora

إِلَيْهِ يَصْعَدُ الْكَلِمُ الطَّيِّبُ
VIB
L'histoire du prince genji..
Y a même le mangas : asaki yumemishi. Je verrai ça un de ces jours.
 
Auteur Discussions similaires Forum Réponses Date
Drianke Culture 0
Haut