• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Question concernant saurate ikhlass

Salam alaikum saurate ikhlass se lisait da.près ali,hasard et ibn massoid sans prononcer la mot"قل"
Paraît il qu.il s.agit d'une variante de lecture mais je pensais que om ommettre un mot du corsn est pas permis . expliquermoi svp.ceux sui sont là pour mettre plus d'ambiguites, svp je veux pas sue vous le repondier
 

insouciants

les escroc on inventer les lois pour leur bien êtr
VIB
salam

moi j'ai pas eu besoin de Ali et Ibn massoid pour réciter , cette sourate et d'autre sans le قل ..

essaye un de ces jour quant tu sera disponible, de t'assoir ou même couche juste avant de dormir de réciter cette sourate avec les deux qui la suivent, sans dire قل pour voir si ça te semble plus logique ou non !


en gros est ce que si une personne te demande qui es t'on dieu tu va lui dire, Qul Huwa Allāhu 'Aĥadun ou simple Huwa Allāhu 'Aĥadun ?
 
Je le suis mal exprimé. Les compagnons ali ,ibn abbas et hafsa ont omis le mot قل dans saurate al ikhlass..paraît il qu.il s's'agit d'une variante de lecture.je comprend pas..
 
بسم الله الرحمن الرحيم
السلام عليكم
Cette histoire du verbe, conjugué à l'impératif, قل qui veut dire "dis" (dans le sens de répondre - ordre de relayer le Message d'ALLAH) absent de certaines versions du Qur'ân pour le premier verset de la Sourate 112 الإخلاص que certains ont traduit par "Le Monothéisme Pur" n'a aucun fondement. C'est totalement faux!
Les variantes du Qur'ân sont au nombre de Sept (7) : elles ont toutes été révélées par ALLAH à SON Prophète صلى الله عليه وسلم par l'intermédiaire de l'Ange Jibrîl عليه السلام.
La preuve en est ceci :

Les différentes variantes dans les lectures du Coran

Origine des variantes

Au début, la Révélation ne s'est fait que dans une seule (version) "lettre" [harf / ahrouf], puis le Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur lui) demanda à Jibrîl jusqu'à ce qu'il lui apprenne à réciter (le Qur'ân) suivant 7 "lettres".

Ibn Abbas (qu'Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Jibrîl m’a appris au début de réciter le Coran suivant une seule «lettre» ("Harf", version). Et puis je l’ai sollicité de façon répétée, et il a porté les « lettres » à sept » . [Rapporté par al-Boukhari, (3047) et Mouslim (819)].

On entend souvent dire que ces 7 "lettres" (7 versions) correspondent aux 7 "Lectures" (façon de lire le Qur'ân) ce qui n'est pas correct.

Dans sourate el-Hajj il est dit au verset 11:
[traduction approchée]:
"Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement ("harf")"
Ici pour harf le sens défini une certaine "manière" (dans le contexte du verset "marginalement").

Il est rapporté de manière authentique ce Hadith par Omar Ibn el Khattab رضي الله عنه
« J’ai entendu Hisham ibn Hakim réciter la Sourate al-Fourqan d’une manière différente par rapport à la façon de réciter que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) m’avait appris. Et j’ai failli me précipiter à stopper (sa récitation). Puis je l’ai laissé terminer. Ensuite j’ai saisi fortement son habit et l’ai amené devant le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : « Ô Messager d’Allah ! J’ai entendu celui-ci réciter le Coran d’une manière différente de la façon que tu m’as appris de le réciter. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « Récite ». Et il a répété la manière de réciter que j’avais entendu. Le Prophète dit : « C’est comme ça qu’il (le Coran) a été révélé ». Ensuite il me dit : « Récite ». Et je l’ai fait. Et il dit : « C’est comme ça qu’il a été révélé. En effet, le Coran a été révélé suivant sept « lettres ». Récitez-le comme vous le pouvez » . Rapporté par al-Boukhari (2287) et par Mouslim (818).
 
Les différentes lectures sont-elles dues aux différents dialectes?

Il y a un point important à souligner depuis ce Hadith précédement cité.
En effet, beaucoup tendent à dire que les différentes lectures ne résultent uniquement que des différents dialectes existant à l'époque (bien qu'il en soit une cause forte, ce n'est pas la seule). Il est bien connu que Hichâm faisait partit des quraych (de la tribu des Assad) et que Omar faisait partit également des Quraych (de la tribu des Adiy). Et le peuple des Quraych n'avaient qu'un seul dialecte.
Il est vrai que plusieurs dizaines d'opinions ont été émises par les savants à ce sujets (près de 40 avis), mais celle-ci reste la plus forte, et Allah est LE Plus Savant.

Ces variantes concernent de nombreux mots dans le Coran (qui diffèrent). Et comme il apparaît dans le Hadith de Omar (qu'Allah soit satisfait de lui). Omar n'en a contesté uniquement les termes et non les sens.
Ces "lettres" sont une source de diversité et non de contradiction, ainsi Allah veut faciliter à ses créatures et non leur rendre (les choses) difficiles.

A propos de ces "lettres" (variantes) Ibn Massoud dit : « C’est comme dirait l’un d’entre vous : « Viens ici, avance, approche-toi » (Ça veut dire la même chose).

Les 10 lectures, les 7 lectures, les 7 variantes, quelle est la différence?

Ce que l'on appelle actuellement les "7 lectures", est un ijtihad (le fruit d'un travail de clarification sur la manière correcte de lire la Version intégrant les 7 Versions Révélées par ALLAH à SON Prophète et enregistrées dans un seul : le Qur'ân rassemblé par le Compagnon et Genre du Prophète Othman Ibn Affan - Qu'ALLAH soit Satisfait de lui) effectué par Ibn Moujahid (Qu'Allah lui accorde sa miséricorde). Beaucoup pensent que ces 7 lectures sont justement ces 7 "lettres" mais ce chiffre n'est qu'une coïncidence avec les 7 "lettres" (versions) évoquées précédement.
3 lectures ont complété celles-ci pouvant porter à 10 le nombre de façon de lire le Qur'ân (MAIS 1 SEUL ET UNIQUE QUR'AN) et étant toutes de transmission authentique (on connaît la liste des personnes de confiance parmi les Compagnons et les Savants qui les ont suivi de générations en générations jusqu'à Ibn Moujahid) et infaillible jusqu'au Prophète (Paix et Salut sur lui) qui respectent toutes les 7 variantes (ahrouf).

Ainsi dans ces 10 lectures on peut trouver jusqu'à 7 variantes pour un seul verset, bien que la plupart des versets n'ont qu'une seule variante.

Quant aux différentes lectures, elles sont:

Pour les 7 lectures:

- ibn 'âmir (du châm) - mort en 118. (Ont rapporté de lui Ibn Dhakwân et Hichâm)
- Ibn kathîr (de La Mecque) - mort en 120. (ont rapporté de lui El-Bazzy et Qunbul)
- nâfi' (de Medine) - mort en 169. (ont rapporté de lui Qâlûn et Warch)
- 'âsim (de Kûfâ) - mort en 127. (ont rapporté de lui Chû'ba et Hafs)
- hamza (de Kûfâ) - mort en 156. (ont rapporté de lui Khalaf et Khallâd)
- abû 'amr (de Bassora) - mort en 154. (ont rapporté de lui Al-Dûry et Al-Sûssy)
- al-kassai (de Kûfâ) - mort en 189. (ont rapporté de lui Abû Al-Hârith et Al-Dûry)

Pour les 10 lectures on ajoute les 3 suivantes:

- khalaf (de Kûfâ) - mort en 229 (ont rapporté de lui idriss et Ishaq)
- abû ja'far (de Médine) - mort en 130. (ont rapporté de lui ibn wardân et ibn jammâz)
- ya'qûb (de Kûfâ) - mort en 205. (ont rapporté de lui ruwaiss et rawh)

و الله اعلم

Par tajwid.over-blog.com

Donc en résumé,
  • 7 Versions Différentes du Qûr'an à la base,
  • Toutes rassemblées en UN SEUL QUR'AN par Uthman Ibn Afaan (dont on dispose dans un musée),
  • Ibn Mudjahid nous a appris quelle est la façon correcte de lire ce Qur'ân : de là il nous a donné 10 façons de LE lire (le Qur'ân) et ce sont les 10 lectures dont nous nous servons actuellement jusqu'à nos jours : ALLAH a protégé SON Livre de toute falsification, (la Science du Tajweed L'Embellissement de la Lecture),
  • Même un enfant qui a appris par coeur une des 10 lectures : détecterait le moindre changement.
 
Dernière édition:
Regarde la pièce jointe 210304
Tu n'arriverais pas à le lire correctement selon la bonne façon de le lire selon les règles de lecture.
Les gens sont devenus IGNORANTS de la langue arabe pure de l'époque.
Pour palier à ça : il a fallu poser des règles de Tajweed et tout ce qui peut aider à atteindre ce but de l'arabe originelle tel que le Qur'ân a été révélé.
A moins de suivre une des voies de lecture mentionnées.

Regarde la pièce jointe 210305
Voici un exemple de la Sourate 113 El Ikhlass d'après la lecture de Hafs d'après Nafi3
 
Dernière édition:
Correction Hafs d'après 'âsim (la plus connue et la plus utilisée au monde).

Voici une répartition mondiale des cinq (5) voies de lecture les plus utilisées du Qur'ân :

1 Hafs = 95%
USAGE: La majorité du monde musulman.

2 Warch = 3%
USAGE: Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique de l'Ouest et Soudan.

3 Hichâm = 1%
USAGE: Yémen (une partie seulement)

4 Qâlûn = 0,7%
USAGE: Libye, Tunisie et Qatar (une partie seulement)

5 Al-Dûry = 0,3%
USAGE: Soudan (une partie seulement) et Afrique de l'Ouest

En ce qui concerne le mot قُلْ Qol (dis) de la Sourate 112 الإخلاص El-Ikhlass (Le Monothéisme Pur),
Voyons les différentes voies de lecture : j'ai souligné en rouge le mot dans chacune d'entre elles.

Regarde la pièce jointe 210313 1
***
Regarde la pièce jointe 210318 2
***
Regarde la pièce jointe 210323 3
***
Regarde la pièce jointe 210334 4
***
Regarde la pièce jointe 210338 5
Voilà pour les 5 premières du classement mondiale.
 
Donc deux lectures par voie : 2 x 10 = 20 façons de lire le Qur'ân différemment et dans ces 20 lectures... Elles renvoient toutes aux 10 voies enseignées par Ibn Mudjahid رحمه الله qui tenait cela des compagnons رضوان الله عليهم - qui eux le tiennent du prophète صلى الله عليه وسلم
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
Les différentes lectures sont-elles dues aux différents dialectes?

Il y a un point important à souligner depuis ce Hadith précédement cité.
En effet, beaucoup tendent à dire que les différentes lectures ne résultent uniquement que des différents dialectes existant à l'époque (bien qu'il en soit une cause forte, ce n'est pas la seule). Il est bien connu que Hichâm faisait partit des quraych (de la tribu des Assad) et que Omar faisait partit également des Quraych (de la tribu des Adiy). Et le peuple des Quraych n'avaient qu'un seul dialecte.
Il est vrai que plusieurs dizaines d'opinions ont été émises par les savants à ce sujets (près de 40 avis), mais celle-ci reste la plus forte, et Allah est LE Plus Savant.

Ces variantes concernent de nombreux mots dans le Coran (qui diffèrent). Et comme il apparaît dans le Hadith de Omar (qu'Allah soit satisfait de lui). Omar n'en a contesté uniquement les termes et non les sens.
Ces "lettres" sont une source de diversité et non de contradiction, ainsi Allah veut faciliter à ses créatures et non leur rendre (les choses) difficiles.

A propos de ces "lettres" (variantes) Ibn Massoud dit : « C’est comme dirait l’un d’entre vous : « Viens ici, avance, approche-toi » (Ça veut dire la même chose).

Les 10 lectures, les 7 lectures, les 7 variantes, quelle est la différence?

Ce que l'on appelle actuellement les "7 lectures", est un ijtihad (le fruit d'un travail de clarification sur la manière correcte de lire la Version intégrant les 7 Versions Révélées par ALLAH à SON Prophète et enregistrées dans un seul : le Qur'ân rassemblé par le Compagnon et Genre du Prophète Othman Ibn Affan - Qu'ALLAH soit Satisfait de lui) effectué par Ibn Moujahid (Qu'Allah lui accorde sa miséricorde). Beaucoup pensent que ces 7 lectures sont justement ces 7 "lettres" mais ce chiffre n'est qu'une coïncidence avec les 7 "lettres" (versions) évoquées précédement.
3 lectures ont complété celles-ci pouvant porter à 10 le nombre de façon de lire le Qur'ân (MAIS 1 SEUL ET UNIQUE QUR'AN) et étant toutes de transmission authentique (on connaît la liste des personnes de confiance parmi les Compagnons et les Savants qui les ont suivi de générations en générations jusqu'à Ibn Moujahid) et infaillible jusqu'au Prophète (Paix et Salut sur lui) qui respectent toutes les 7 variantes (ahrouf).

Ainsi dans ces 10 lectures on peut trouver jusqu'à 7 variantes pour un seul verset, bien que la plupart des versets n'ont qu'une seule variante.

Quant aux différentes lectures, elles sont:

Pour les 7 lectures:

- ibn 'âmir (du châm) - mort en 118. (Ont rapporté de lui Ibn Dhakwân et Hichâm)
- Ibn kathîr (de La Mecque) - mort en 120. (ont rapporté de lui El-Bazzy et Qunbul)
- nâfi' (de Medine) - mort en 169. (ont rapporté de lui Qâlûn et Warch)
- 'âsim (de Kûfâ) - mort en 127. (ont rapporté de lui Chû'ba et Hafs)
- hamza (de Kûfâ) - mort en 156. (ont rapporté de lui Khalaf et Khallâd)
- abû 'amr (de Bassora) - mort en 154. (ont rapporté de lui Al-Dûry et Al-Sûssy)
- al-kassai (de Kûfâ) - mort en 189. (ont rapporté de lui Abû Al-Hârith et Al-Dûry)

Pour les 10 lectures on ajoute les 3 suivantes:

- khalaf (de Kûfâ) - mort en 229 (ont rapporté de lui idriss et Ishaq)
- abû ja'far (de Médine) - mort en 130. (ont rapporté de lui ibn wardân et ibn jammâz)
- ya'qûb (de Kûfâ) - mort en 205. (ont rapporté de lui ruwaiss et rawh)

و الله اعلم

Par tajwid.over-blog.com

Donc en résumé,
  • 7 Versions Différentes du Qûr'an à la base,
  • Toutes rassemblées en UN SEUL QUR'AN par Uthman Ibn Afaan (dont on dispose dans un musée),
  • Ibn Mudjahid nous a appris quelle est la façon correcte de lire ce Qur'ân : de là il nous a donné 10 façons de LE lire (le Qur'ân) et ce sont les 10 lectures dont nous nous servons actuellement jusqu'à nos jours : ALLAH a protégé SON Livre de toute falsification, (la Science du Tajweed L'Embellissement de la Lecture),
  • Même un enfant qui a appris par coeur une des 10 lectures : détecterait le moindre changement.
c du grand n'importe quoi tu ferai mieu de t'informé au lieu de dire des aneries

il existe bien differente lecture et variante chez les sahaba ...

dans quel musé se trouve le fameux quran dit de Uthman ?
 
السلام عليكم
@typologie
Je salue ton effort de recherche : c'est appréciable ; mais j'ai quelques questions à te poser STP. Tu seras bien aimable d'y répondre et de faire preuve d'un minimum d'honnêteté intellectuelle.
Comment interprètes-tu les informations que tu as récolté et surtout pourquoi ont-elles échoué à élucider leS questionS qui t'étaient posées et que toi aussi tu posais ?

typologie à dit:
les musulmans prennent à la légère la calomnie et dramatisent d'autres actes moins graves

Qui t'a dit qu'ils prenaient à la légère la calomnie? As-tu fait une enquête? Quelle est la méthode d'enquête suivie? Quels sont les résultats? Quels sont ces actes moins graves que la calomnie? En quoi sont-ils moins graves? Comment fais tu pour comparer un acte à un autre?

typologie à dit:
ne pas rendre les biens ou même voler ou frapper voir s’entre-tuer

Qui t'a dit que c'était moins grave ou plus grave?

typologie à dit:
donc cela soulève des questions

Lesquelles? Quelles questions cela soulève-t-il? En disant cela tu fais l'aveu de ton ignorance. Donc, de ton propre aveux, toi-même tu n'as pas compris et ne maîtrises pas ce thème. Comment un ignorant peut arriver à expliquer quelque chose à un autre ignorant???
Pourquoi vis-à-vis des jugements postés tu n'en cites pas leS auteurS? Est-ce pour t'en attribuer la paternité et le mérite? Pour qu'on dise de toi que tu es un savant, un étudiant ou un chercheur en Sciences Islamiques?! Parce que c'est sûr et certain que ce n'est pas toi qui es leurS auteurS! Est-ce pour mentir sur les gens à d'autres gens et l'Islam en tronquant les réponses données? Auquel cas, ceci est une imposture délibérée.
Qui est l'auteur de ces paroles?

typologie à dit:
L'Usure revêt plusieurs formes,
l'une des moins grave est semblable au fait que l'homme commette l'acte sexuel avec sa mère
et l'une des plus graves est de porter atteinte à l'honneur du Musulman.

Le Messager d'Allah a dit : "
« Une des pires formes de l’usure consiste à violer injustement l’honneur du musulman »
[Rapporté par Abu Dawud et authentifié par Sheikh Al Albani]
إن من أربى الربا الاستطالة في عرض المسلم بغير حق

Dans un autre hadith le messager d'Allah a dit :
"L'usure est de soixante-treize degrés.
Le moins grave est semblable au fait que l'homme commette l'acte sexuel avec sa mère"
[Rapporté par Ibn Majah et authentifié par Sheikh Al Albani]
الربا سبعون باباً، أيسرهن مثل أن يأتي الرجل أمه

Comment comprends-tu la réponse donnée par ces Hadith que tu cites? Quel est le lien entre l'Usure d'un côté et la Calomnie de l'autre côté? Pourquoi n'as tu pas éclairci ça AVANT DE PROCÉDER à rapporter des Hadith sur ce sujet?

typologie à dit:
note que celui qui calomnie une personne de fornication reçoit moins de coup de fouet que celui qui fornique

Qui a dit ça? Où est la preuve de cette accusation contre la Charia Islamique? Pourquoi mentir?
Qui est l'auteur de cette parole?

typologie à dit:
Dénigrer un musulman, le mépriser, s’efforcer à l’humilier, à lui ôter le respect et à violer son honneur est un caractère odieux et une grande maladie qui fait partie des péchés majeurs, un dur châtiment et une triste fin menacent son auteur.

Pourquoi finis-tu par leur substituer ton verdict à toi qui n'est pas qualifié pour trancher de telles questions? Pourquoi n'as tu pas apporté de réponse à la question posée au départ?

Brouby à dit:
Salam,
Quel sort est réservé au calomniateur....??

typologie à dit:
note que celui qui calomnie une personne de fornication reçoit moins de coup de fouet que celui qui fornique

Qui a dit ça? Où est la preuve de cette accusation contre la Charia Islamique? Pourquoi mentir? Pourquoi cites-tu des choses dont tu ne connais pas l'authenticité?

typologie à dit:
certain hadith rapporte aprés j'ignore leur authenticité :

Pourquoi as-tu accepté les remerciements et les éloges de Brouby sans que ça ne soit mérité?

Brouby à dit:
Merci pour cet éclairage

Pourquoi trahis-tu la confiance sacrée que les gens placent en toi?
Tout ceci n'est que du bricolage. Ça n'a aucune valeur! C'est un Graaaave Péché de s'exprimer au Nom d'ALLAH sans en avoir le droit et d'usurper ce mandat.
Dernière édition: Aujourd'hui à 01:05
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
Oukhti @oumfariss je te mets en garde contre ce typologie :
Voici ce qu'il déclare quand quelqu'un lui demande de le renseigner islamiquement sur la colomnie.

en plus tu mens tu m'as insulté je t'ai repondu dans le meme ton que toi

Une fois de plus tu n'es pas fichu de comprendre ce que tu lis.
T'es un boulet et une grosse nullité!
moi je ne suis pas là pour repondre à @oumfariss je suis là pour dementir les mythomane dans ton genre
qui se permette de mentir sur la religion soit disant dans le but de guidé les gens
 
Cher @typologie (suite du message précédent...)
Question :
Les avis juridiques se sont répandus, et cela même jusqu'aux petits étudiants qui se sont mis à donner des fatwas.
Quelles sont vos indications (sur cela) ?

Réponse :
Les anciens رحمهم الله repoussaient eux-mêmes les «fatwas» en raison de la grande affaire que cela représente, et de l'énorme responsabilité, ainsi que par crainte de dire sur Allâh une chose sans science.
Car certes, celui qui donne un «avis» est en réalité informé au sujet d'Allâh, en clarifiant sa législation.
Et dire une chose au sujet d'Allâh sans science, c'est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme.
Écoutez le dire d'Allâh تعالى (traduction rapprochée) :
«Dis : «Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allâh ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas»» (Coran, 7/33)
Ainsi, Allâh سبحانه a rendu égal le fait de parler sur Lui sans science et le polythéisme.
Et Il -Subhânahu- a indiqué (traduction rapprochée):
«Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.» (Coran, 17/36)
La personne ne doit pas se précipiter à donner un avis juridique, elle se doit plutôt d'attendre, de réfléchir et de passer en revue (le sujet de la question).
Et si elle n'a que peu de temps, elle doit en revenir à une personne plus savante qu'elle, afin qu'elle se préserve de dire sur Allâh une chose sur laquelle elle n'a pas de science.
Si Allâh sait que l'intention (de cette personne) est sincère, et qu'elle veut le bien, alors cette personne atteindra le niveau qu'elle souhaite avec sa « fatwa ».
Celui qui a la crainte d'Allâh, (Allâh) Lui accordera le succès et l'élèvera.
Et celui qui donne une «fatwa» sans science est plus égaré que l'ignorant.
Car l'ignorant dit : «Je ne sais pas.»
Il se connaît dans ses possibilités (à répondre).
Alors que celui qui se compare à un véridique, il se peut même qu'il se mette au-dessus des savants, il peut se croire meilleur qu'eux et ce faisant, il s'égarera et commettra des erreurs sur des questions que même les plus petits des étudiants en science connaissent.
Ainsi le mal (de cette personne) est énorme et son danger est grand.
كتاب العلم - p.164-165
✅ Traduit et publié par manhajulhaqq.com
س : سئل فضيلة الشيخ رحمه الله: انتشرت الفتوى حتى صار الصغير يفتي، فما تعليقكم- غفر الله لكم-؟
فأجاب بقوله : كان السلف رحمهم الله يتدافعون الفتوى لعظم أمرها ومسئوليتها، وخوفًا من القول على الله بلا علم؛ لأن المفتي مخبر عن الله مبين لشرعه، فإن قال على الله بلا علم فقد وقع فيما هو صنو للشرك، واستمع إلى قوله تعالى
قُلْ إِنَّمَا حَرَّمَ رَبِّيَ الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَالْأِثْمَ وَالْبَغْيَ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَأَنْ تُشْرِكُوا بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ سُلْطَاناً وَأَنْ تَقُولُوا عَلَى اللَّهِ مَا لا تَعْلَمُونَ
( سورة الأعراف، الآية: 33)
فقرن سبحانه القول عليه بلا علم بالشرك، وقال سبحانه
وَلَا تَقْفُ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنَّ السَّمْعَ وَالْبَصَرَ وَالْفُؤَادَ كُلُّ أُولَئِكَ كَانَ عَنْهُ مَسْئُولًا
(سورة الإسراء، الآية: 36)
فلا ينبغي أن يتسرع الإنسان في الفتوى، بل ينتظر ويتدبر ويراجع، فإن ضاق الوقت فيحول المسألة إلى من هو أعلم منه ليسلم من القول على الله بلا علم
وإذا علم الله من نيته الإخلاص وإرادة الإصلاح فسوف يصل إلى المرتبة التي يريدها بفتواه، فمن اتقى الله فسيوفقه الله ويرفعه
والذي يفتي بلا علم أضل من الجاهل، فالجاهل يقول: لا أدري ويعرف قدر نفسه، ويلتزم الصدق، أما الذي يقارن نفسه بأعلام العلماء بل ربما فضل نفسه عليهم فيضل ويضل ويخطئ في مسائل
يعرفها أصغر طالب علم فهذا شره عظيم وخطره كبير

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

La prochaine fois, au lieu de faire des copiés/collés de masses de texte que tu ne comprends pas pour apporter encore plus d'obscurité à une question posée, il vaudrait mieux que tu répondes : "je ne sais pas, demandons à un savant الله أعلم ALLAH est plus Savant!" Ce n'est pas un crime de ne pas tout savoir. Et ce n'est pas un crime de te demander d'être honnête. Sinon tu pourrais tout faire dire (tu remplaces tes paroles à celles de l'auteur) à n'importe qui et déformer ses paroles (et la personne dont tu rapportes les paroles deviendrait ta victime) sur n'importe quoi (et par là tu donnerais l'illusion que tu as réponse à tout). Tout ça est mal! Très mal! C'est mentir !!! Personne ne t'impose la mission d'être un savant mais seulement de te renseigner.

والله أعلم
 
@typologie
PS : En plus tu as menti sur le Cheikh Mohammed Saleh Al-Mounajed الشيخ محمد صالح المنجد quand tu as prétendu :

typologie à dit:
Dénigrer un musulman, le mépriser, s’efforcer à l’humilier, à lui ôter le respect et à violer son honneur est un caractère odieux et une grande maladie qui fait partie des péchés majeurs, un dur châtiment et une triste fin menacent son auteur.

Il ne parlait pas de la calomnie - il parlait de quelque chose en deçà (en terme de gravité) par rapport à la calomnie. Il parlait de la médisance. Et toi, tu as volontairement supprimé le début de sa parole qui limitait la portée de ce qu'il allait dire par la suite : tu as tronqué "L’une des pires et des plus graves forme de la médisance consiste à ..."
 
@typologie
PS :
Voici la fatwa intégrale:
La définition de la médisance et son verdict
Mercredi 19/08/2009
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : "Cinq actions rompent le jeûne : le mensonge, la médisance, la calomnie, le parjure et la concupiscence".
Il a dit aussi : "Il se peut qu’un homme ne récolte de son jeûne que la faim et la soif ".
Un jour, le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, entendit deux femmes qui jeûnaient médire sur une autre. Il dit : "Ces deux femmes s’abstiennent de ce qu’Allah, Exalté soit-Il, leur ordonne de faire, et font ce qu’Allah leur défend de faire."
Après la mention de ces trois Hadiths dont les deux derniers sont authentiques voyons à présent ce que c’est la médisance et quel est son verdict
La médisance consiste à évoquer le défaut de son frère en Islam pendant son absence, d’une manière qui lui déplairait s’il en était informé, et ce sans aucune nécessité.
Par «le défaut de son frère», j’entends exclure les propos élogieux.
Par « frère en Islam» j’entends exclure l’infidèle, car le médire n’est pas une médisance.
Par «pendant son absence» j’entends exclure le fait de parler d’une personne présente. Cela ne constitue pas une médisance selon le plus juste des avis des Oulémas.
Par «qui lui déplairait s’il en était informé» j’entends exclure tout propos qui lui plairait.
Par «sans aucune nécessité» j’entends exclure les propos nécessaires compte tenu d’un intérêt légal. C’est, par exemple, comme un avertissement lancé à propos d’un innovateur pour que l’on évite de tomber dans son innovation. Encore que, même dans ce cas, il faille se conformer à deux exigences :
La première : est la sincérité à l’égard d’Allah le Très-Haut et la volonté de Lui complaire (exclusivement).
La deuxième : est de limiter les propos au défaut bien précis et éviter de le dépasser inutilement.
Les Oulémas sont unanimes que la médisance est prohibée en l’absence d’un intérêt justifiant sa perpétration. La plupart d’entre eux affirment résolument que la médisance relève des péchés majeurs. Elle comporte différents degrés dont certains sont plus graves que d’autres. Médire un savant musulman n’est pas comme médire un ignorant.
A propos de la médisance Allah le Très-Haut dit : {Ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait- il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux} [Coran 49/12].
Selon Muslim, Al-Alaa ibn Abderrrahmane a rapporté d’après son père d’après Abou Houreira, qu’Allah soit satisfait de lui, que le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : « Savez-vous ce qu’est la médisance ?» Ses Compagnons lui répondirent : « Allah et son Messager le savent mieux. » Il a, Salla Allah Alaihi wa Sallam, dit : « C’est dire de ton frère ce qui ne lui plaît pas. » Ils ont dit : «Et si ce que je dis de lui était vrai ? » Il, Salla Allah Alaihi wa Sallam, a répondu : « S’il est comme vous dites, vous avez commis une médisance à son égard. S’il n’est pas comme vous dites, vous l’avez calomnié. »
Abou Dawoud a rapporté par la voie de Nawfal ibn Massahiq d’après Said Ibn Zaid que le Prophète, Salla Allahou wa Sallam, a dit : « Une des pires formes de l’usure consiste à violer injustement l’honneur du musulman. »
Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : « Certes, votre sang, vos biens et votre honneur sont aussi sacrés que ce jour, ce mois et cette contrée. Que le présent en informe l’absent. Car le premier peut parfois transmettre un enseignement à un absent plus apte que lui à le comprendre». Ce Hadith est rapporté par Abou Bakra et figure dans les deux Sahih.

L’une des pires et des plus graves forme de la médisance consiste à dénigrer un musulman, à le mépriser, à le vilipender, à s’efforcer à l’humilier, à lui ôter le respect et à violer son honneur. Ce caractère odieux, cette grande maladie fait partie des péchés majeurs et son auteur encourt une grande menace et un dur châtiment.
 
je n'ai rien a prouvé je suis surtout là pour me deconditionné et me desintoxiquer d'un enseignement dit islamique foireux

si tu ne comprend pas cela tu ne pourra pas comprendre mes reponses ...

tout est foireux donc a partir de là c pas etonnant que les questions ne trouve pas reponses où quel ne soit pas elucider
tout cela est une grande mascarade ...
 
je n'ai jamais dit que je maitrisé quoi que soi
je me deconditionne et me desintoxique

exemple là ton esprit malade me calomnie en m'attribuant des intentions qui ne sont pas les mienne

si je prend la peine de te repondre c juste que je m'ennuie et que j'aime ecouté le son de ma voie je n'ai rien a te prouvé ...
tu inventes des regles et tu attend que je les suivent c moi qui crée mes propres regles ...

je suis bien plus qu'un savant ou tout autre titre flatulent .... je suis moi :cool:
 
4 وَالَّذِينَ يَرْمُونَ الْمُحْصَنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَأْتُوا بِأَرْبَعَةِ شُهَدَاءَ فَاجْلِدُوهُمْ ثَمَانِينَ جَلْدَةً وَلَا تَقْبَلُوا لَهُمْ شَهَادَةً أَبَدًا وَأُولَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ
Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins,
fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage.
Et ceux-là sont les pervers,
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
@typologie
PS : En plus tu as menti sur le Cheikh Mohammed Saleh Al-Mounajed الشيخ محمد صالح المنجد quand tu as prétendu :

typologie à dit:
Dénigrer un musulman, le mépriser, s’efforcer à l’humilier, à lui ôter le respect et à violer son honneur est un caractère odieux et une grande maladie qui fait partie des péchés majeurs, un dur châtiment et une triste fin menacent son auteur.

Il ne parlait pas de la calomnie - il parlait de quelque chose en deçà (en terme de gravité) par rapport à la calomnie. Il parlait de la médisance. Et toi, tu as volontairement supprimé le début de sa parole qui limitait la portée de ce qu'il allait dire par la suite : tu as tronqué "L’une des pires et des plus graves forme de la médisance consiste à ..."
tu es un menteur et un mythomane je ne vais pas perdre mon temps a repondre a tes delire

mais sache que c a cause de gens comme toi qui n'ont aucun niveau et qui veulent repondre qui seme le doute
et l'on se retrouve avec des gens qui ne comprenne pas pourquoi les sahaba avaient differente recitation ...
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
oui je confirme est tu illustre a merveille cette enseigment dit islamique
c à cause de gens comme toi que les musulmans finissent par douté de leur religion
les sahaba avait differentes lecture du coran c un fait le denié montre a quel point tu n'y connais rien a ce sujet ...

dire qu'il existe un unique coran et que tout les coran sont identique a la lettre pret est une vaste supercherie inventé par certain musulmans qui soit mente soit sont de gros ignorant ...

et c pour cela que oumfariss en apprenant que ce n'est pas le cas elle est perturber ...

donc la question est :
est il mieu d'avoir un ami qui nous trompes et nous ment soit disant pour notre bien et nous rassuré
ou un enemie qui nous dit la verité et nous ouvre les yeux sur nos illusions meme si cela nous met mal à l'aise ...

et comme je ne sais pas ce que cherche @oumfariss je ne prefere pas lui repondre ...
 
Dernière édition:
Haut