Racine kafara

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
salam

la racine kafara veut il dire ne pas croire mecroire ou recouvrir dans le sens de cacher denier sa propre foi ou cacher la verité ou cacher le message ect ?
car en fonction que l'on traduisent par l'un ou l'autre le sens devient completement different
une personne qui ne crois pas mais qui pretend croire c lui qui kafar

exemple avec le verset suivant
47v1. Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah, Il a rendu leurs oeuvres vaines.

cela veut il dire ceux qui ont mecru ou ceux qui ont caché en le recouvrant le chemin d'Allah

car j'ai l'impression que dans beaucoup de passage le sens de caché et de recouvrir est plus adequat que celui de simplement mecroire
je le rappel recouvrir est l'un des sens de base du mot kafara ce n'est pas moi qui lui invente se sens
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
47v
Lorsque vous rencontrez ceux qui ont mécru frappez-en les cous.
...
Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah,
Il ne rendra jamais vaines leurs actions.
...
8 وَالَّذِينَ كَفَرُوا فَتَعْسًا لَّهُمْ وَأَضَلَّ أَعْمَالَهُمْ
Et quant à ceux qui ont mécru, il y aura un malheur pour eux,
et Il rendra leurs œuvres vaines.
9 ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ كَرِهُوا مَا أَنزَلَ اللَّهُ فَأَحْبَطَ أَعْمَالَهُمْ
C'est parce qu'ils ont de la répulsion pour ce qu'Allah a fait descendre.
Il a rendu donc vaines leurs œuvres.
...
ذَلِكَ بِأَنَّهُمُ اتَّبَعُوا مَا أَسْخَطَ اللَّهَ وَكَرِهُوا رِضْوَانَهُ فَأَحْبَطَ أَعْمَالَهُمْ
Cela parce qu'ils ont suivi ce qui courrouce Allah, et qu'ils ont de la répulsion pour [ce qui attire] Son agrément.
Il a donc rendu vaines leurs œuvres.
...
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا وَصَدُّوا عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَشَاقُّوا الرَّسُولَ مِن بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُمُ الْهُدَى لَن يَضُرُّوا اللَّهَ شَيْئًا وَسَيُحْبِطُ أَعْمَالَهُمْ
Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah
et se sont mis dans le clan opposé au Messager
après que le droit chemin leur fut clairement exposé,
ne sauront nuire à Allah en quoi que ce soit.
Il rendra vaines leurs œuvres.
ا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا أَطِيعُوا اللَّهَ وَأَطِيعُوا الرَّسُولَ وَلَا تُبْطِلُوا أَعْمَالَكُمْ
O vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, obéissez au Messager,
et ne rendez pas vaines vos œuvres.


8v5
كَمَا أَخْرَجَكَ رَبُّكَ مِن بَيْتِكَ بِالْحَقِّ
وَإِنَّ فَرِيقًا مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ لَكَارِهُونَ
De même, c'est au nom de la vérité que ton Seigneur t'a fait sortir de ta demeure,
malgré la répulsion d'une partie des croyants.
6 يُجَادِلُونَكَ فِي الْحَقِّ بَعْدَمَا تَبَيَّنَ
كَأَنَّمَا يُسَاقُونَ إِلَى الْمَوْتِ وَهُمْ يَنظُرُونَ
Ils discutent avec toi au sujet de la vérité après qu'elle fut clairement apparue;
comme si on les poussait vers la mort et qu'ils (la) voyaient.

...
8v67 مَا كَانَ لِنَبِيٍّ أَن يَكُونَ لَهُ أَسْرَى حَتَّى يُثْخِنَ فِي الْأَرْضِ تُرِيدُونَ عَرَضَ الدُّنْيَا وَاللَّهُ يُرِيدُ الْآخِرَةَ وَاللَّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir prévalu [mis les mécréants hors de combat] sur la terre. Vous voulez les biens d'ici-bas, tandis qu'Allah veut l'au-delà. Allah est Puissant et Sage.
68 لَّوْلَا كِتَابٌ مِّنَ اللَّهِ سَبَقَ لَمَسَّكُمْ فِيمَا أَخَذْتُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ
N'eût-été une prescription préalable d'Allah, un énorme châtiment vous aurait touché pour ce que vous avez pris.


50v19 وَجَاءَتْ سَكْرَةُ الْمَوْتِ بِالْحَقِّ
ذَلِكَ مَا كُنتَ مِنْهُ تَحِيدُ
L'agonie de la mort fait apparaître la vérité: «Voilà ce dont tu t'écartais».


18v100
وَعَرَضْنَا جَهَنَّمَ يَوْمَئِذٍ لِّلْكَافِرِينَ عَرْضًا
Et ce jour-là Nous présenterons de près l'Enfer aux mécréants,
101 الَّذِينَ كَانَتْ أَعْيُنُهُمْ فِي غِطَاءٍ عَن ذِكْرِي وَكَانُوا لَا يَسْتَطِيعُونَ سَمْعًا
dont les yeux étaient couverts d'un voile qui les empêchait de penser à Moi,
et ils ne pouvaient rien entendre non plus.
...
103. Dis: "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres?
...
105.
Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre.
Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.


16v107
ذَلِكَ بِأَنَّهُمُ اسْتَحَبُّوا الْحَيَاةَ الدُّنْيَا عَلَى الْآخِرَةِ وَأَنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْكَافِرِينَ
Il en est ainsi, parce qu'ils ont aimé la vie présente plus que l'au-delà.
Et Allah, vraiment, ne guide pas les gens mécréants.


38v32 فَقَالَ إِنِّي أَحْبَبْتُ حُبَّ الْخَيْرِ عَن ذِكْرِ رَبِّي حَتَّى تَوَارَتْ بِالْحِجَابِ
il dit: «Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d'oublier] le rappel de mon Seigneur
jusqu'à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile.
33 رُدُّوهَا عَلَيَّ فَطَفِقَ مَسْحًا بِالسُّوقِ وَالْأَعْنَاقِ
Ramenez-les moi.» Alors il se mit à leur ??? les pattes et les cous.



43v36 وَمَن يَعْشُ عَن ذِكْرِ الرَّحْمَنِ نُقَيِّضْ لَهُ شَيْطَانًا فَهُوَ لَهُ قَرِينٌ
Et quiconque s'aveugle du rappel du Tout Miséricordieux,
Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable.
37 وَإِنَّهُمْ لَيَصُدُّونَهُمْ عَنِ السَّبِيلِ وَيَحْسَبُونَ أَنَّهُم مُّهْتَدُونَ
Ils détournent certes du droit chemin, tandis que ceux-ci s'estiment être bien guidés.


25v27. Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira:
"Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager!...
28. Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris "un tel" pour ami!...
29. Il m'a, en effet, égaré loin du rappel après qu'il me soit parvenu".
Et le Diable déserte l'homme .
30. Et le Messager dit: "Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!"
 
Dernière édition:

misszara88

Je suis la femme de Lai Yi et... #NTM

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Oui, on ne peut pas parler de "kufr" sans parler d'exposition à une vérité qui a été vue (constatée) et refusée. Ce terme n'est pas spécialement de la "mécréance", cette traduction est une traduction de l'interprétation , pas du mot en soi. :cool:

https://fr-fr.facebook.com/158384104318683/posts/a-propos-du-terme-kâfir-ce-vocable-est-régulièrement-traduit-en-français-par-méc/383289231828168/
je vais verifié qu'il n'y a pas de verset qui contredit se sens mais effectivement je penche de plus en plus vers ce sens
car comment peut on reprocher a une personne de mecroire en ce qu'il ne croient pas ?

certain diront que si il ne croient pas c justement que leur coeur est corrompu ou recouvert donc il ne peuvent pas reconnaitre la verité mais cela souleve la question n'est pas le but de l'islam d'ouvrir les coeur si il ne guide pas et ne gueri pas ces coeurs malade donc il sont comdamné ... pire certain disent que la guidé est un merite et que c Dieu qui guide qui il veut et egare qui il veut ...

c bon je me suis encore fait un noeud au cerveau

oui j'aime bien le mot refuser c vrai que recouvrir c bizarre en francais
aprés il y a differente forme et degrés de refus :
le deni celui du coeur on refuse une verité bien que l'on y croie par orgueil faiblesse interet
par la langue on dit le contraire de ce que l'on pense
par la main en combattant exemple destruction de preuve ou falsifiant le sens ou la lettre du message
en faisant la guerre au partisant de cette verité par interet ou autre
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Rachid Benzine A propos du terme « Kâfir ».

Ce vocable est régulièrement traduit, en français, par « mécréant » ou « infidèle ». Cette traduction révèle une compréhension religieuse, voire théologique du mot avec une dimension de jugement moral.

Avant de s’en tenir à cette compréhension religieuse ou théologique,
il peut être utile de considérer que le mot « kafir » a une histoire qui précède cette interprétation.

La racine KFR, tout d’abord, renvoie au fait de couvrir ce qui est juste ( « haqq ), ce qui est vrai.

Pour comprendre le terme « kufr » dans toute sa dimension , il convient de revenir au Corpus coranique et de s’intéresser notamment à l’expression « kafara bi-n-ni’ma » qui renvoie au refus du « shukr » , le refus de la reconnaissance, c’est-à-dire l’ingratitude.

Ce qui fonctionne entre les hommes, fonctionne aussi dans la relation à Dieu ou au divin.
Comme Allah ne cesse de donner ; qu’il est »hyper-donateur », les hommes lui doivent constamment de la gratitude.

Quand on est dans un contexte de don, on peut, ainsi, traduire « kufr » par « ingratitude ».

Lorsqu’on a l’expression « kufr b-l-haqq »,
l’idée dominante est celle du refus de suivre ce qui a été indiqué comme juste par la Divinité,
laquelle sait ce qui est bon pour les hommes qu’elle protège et guide.

Dans la société d'origine du Coran, ce qui est « juste », c’est ce qui permet de prendre la bonne décision et la bonne voie dans les différentes situations qui se présentent.
Or suivre ce qui est juste, pendre la bonne voie, est fondamental dans le contexte dur du désert d’Arabe pour assurer la sécurité et la survie du groupe.


Dans ce monde , le chef qui s’avère un chef efficace – donc un « bon » chef -- , c’est celui qui dans n’importe quelle situation, et particulièrement dans les situations périlleuses, se montre capable de prendre la bonne décision, la décision juste.

C’est ainsi que, quand on a le souci de saisir le substrat anthropologique du surgissement de la Parole coranique, la compréhension du « haqq » va davantage conduire à penser « justesse » ( ce qui est « ajusté » ) davantage qu’à « vérité ».

Dès lors, dans ce cadre, le « kafir » c’est celui qui refuse d’être bien guidé, de suivre la bonne voie qui lui a été indiquée, de prendre la bonne décision. En agissant ainsi, il choisit une forme de transgression, une « sortie de route » et, de ce fait, il se montre ingrat.
 
Dernière édition:

misszara88

Je suis la femme de Lai Yi et... #NTM
je vais verifié qu'il n'y a pas de verset qui contredit se sens mais effectivement je penche de plus en plus vers ce sens
car comment peut on reprocher a une personne de mecroire en ce qu'il ne croient pas ?

certain diront que si il ne croient pas c justement que leur coeur est corrompu ou recouvert donc il ne peuvent pas reconnaitre la verité mais cela souleve la question n'est pas le but de l'islam d'ouvrir les coeur si il ne guide pas et ne gueri pas ces coeurs malade donc il sont comdamné ... pire certain disent que la guidé est un merite et que c Dieu qui guide qui il veut et egare qui il veut ...

c bon je me suis encore fait un noeud au cerveau

oui j'aime bien le mot refuser c vrai que recouvrir c bizarre en francais
aprés il y a differente forme et degrés de refus :
le deni celui du coeur on refuse une verité bien que l'on y croie par orgueil faiblesse interet
par la langue on dit le contraire de ce que l'on pense
par la main en combattant exemple destruction de preuve ou falsifiant le sens ou la lettre du message
en faisant la guerre au partisant de cette verité par interet ou autre
On dit "recouvrir" car c'est une traduction littérale de l'arabe, ce terme "kafara" est également utilisé en agriculture, quand un agriculteur couvre la semence avec la terre… donc on ne couvre pas quelque chose qu'on ne connait pas. ;)

C'est pour cela ce terme précis peut également concerner un "croyant", croire en Dieu n'est pas une garantie contre le "kufr", le parfait exemple reste l'exemple de Satan.
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Dans le coran ceux qui ne croi (la youminou) au coran sont il menacé de l'enfer ?


verset interessant ainsi que le contexte
malgrés tout leur koufr qui va jusqu'au meurtre des prophetes il ont encore de la foi ...


4v46. Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens,
et disent : "Nous avions entendu, mais nous avons désobéi",
"Ecoute sans qu'il te soit donné d'entendre",
et favorise nous "Raina", tordant la langue et attaquant la religion.
Si au contraire ils disaient: "Nous avons entendu et nous avons obéi", "Ecoute", et "Regarde-nous", ce serait meilleur pour eux, et plus droit.
Mais Allah les a maudits à cause de leur mécréance; leur foi est donc bien médiocre.
...
155. (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement,
leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole: "Nos coeurs sont (enveloppés) et imperméables".
En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs coeurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu.


et inversement a ces pauvres bedouin il est dit qu'il n'ont pas encore la foi

49v14. Les Bédouins ont dit: ‹Nous avons la foi›.
Dis: ‹Vous n'avez pas encore la foi.
Dites plutôt: Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n'a pas encore pénétré dans vos coeurs.

Et si vous obéissez à Allah et à Son messager, Il ne vous fera rien perdre de vos oeuvres›. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
15. Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Allah et en Son messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leurs personnes dans le chemin d'Allah. Ceux-là sont les véridiques.
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
l'une des cause de ne pas croire au coran c de ne pas croire en l'audela ou s'agit il juste d'une expression pour designé les associateur

الَّذِينَ خَسِرُوا أَنْفُسَهُمْ فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ:
http://corpus.quran.com/qurandictionary.jsp?q=xsr

decomposition et resurection des corps : https://www.bladi.info/threads/argument-coran.424508/#post-14552840

17v45. Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l'au-delà, un voile invisible,
46.
Nous avons mis des voiles sur leurs coeurs, de sorte qu'ils ne le comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques Ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion.
47.
Nous savons très bien ce qu'ils écoutent. Quand ils t'écoutent et qu'ils chuchotent entre eux, les injustes disent: "Vous ne suivez qu'un homme ensorcelé".
48. Vois ce à quoi ils te comparent! Ils s'égarent donc et sont incapables de trouver un chemin (vers la vérité).
49. Et ils disent: "Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressuscités en une nouvelle création?"
...
97. Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien-guidé et ceux qu'il égare... tu ne leur trouveras jamais d'alliés en dehors de Lui et au Jour de la Résurrection, Nous les rassemblons traînés sur leur visages, aveugles, muets et sourds. L'Enfer sera leur demeure: chaque fois que son feu s'affaiblit, Nous leur accroîtrons la flamme ardente.
98. Telle sera leur sanction parce qu'ils ne croient pas en Nos preuves et disent:
"Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressuscités en une nouvelle création?"


25v34. Ceux qui seront traînés [ensemble] sur leurs visages vers l'Enfer,
ceux-là seront dans la pire des situations et les plus égarés hors du chemin droit.


54v47. Les criminels sont certes, dans l'égarement et la folie.
48. Le jour où on les traînera dans le Feu sur leurs visages, "Goûtez au contact de Saqar ".


36v65. Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli.
66. Et si Nous voulions, Nous effacerions leurs yeux et ils courront vers le chemin. Mais comment alors pourront-ils voir?
67.
Et si Nous voulions, Nous les métamorphoserions sur place;
alors ils ne sauront ni avancer ni revenir.
68. A quiconque Nous accordons une longue vie, Nous faisons baisser sa forme. Ne comprendront-ils donc pas?

20v124. Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement".
125.
Il dira: "Ô mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'auparavant je voyais?"
126. [Allah lui] dira: "De même que Nos Signes t'étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd'hui tu es oublié".
127. Ainsi sanctionnons-nous l'outrancier qui ne croit pas aux révélations de son Seigneur. Et certes, le châtiment de l'au-delà est plus sévère et plus durable.
 
Dernière édition:

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
texte ecrit par des nom musulman partisant mais tres interessant c qu'il donne les sens de cette racine chez d'autre langue arameen hebreu et dans d'autre ecrit evangile thora :

http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/kfr.htm

tout cela reste a etre verifié

Vers le 1er siècle avant notre ère, en araméen, un sens second de la racine kfr était apparu : recouvrir un fait (ou une parole), c’est le passer sous silence, c’est-à-dire taire mais aussi dénier ou même être ingrat (s’il s’agit d’un bienfait). C’est ce qu’expriment les quelques vingt-six occurrences de cette racine dans les évangiles en araméen ; en voici les principales :

Lc 6,35 : «… Car Il est bon, Lui, pour les kafûrê’ (ingrats) et les méchants ».
Lc 8,45 : Jésus demanda : « Qui m’a touché ?». Comme tous kafaraient (niaient), Pierre dit :…
Lc 22,57 : [Pierre] kafara (nia) : « Femme, dit-il, je ne le connais pas ».
Mt 10,33 : « Quiconque m’aura kafaré (tu), moi aussi je le kfr (tairai) devant mon Père des Cieux ».
Mt 16,24 : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il kafare son âme » (ici, aucune traduction ne peut être littérale : Qu’il fasse abnégation de lui-même).
Mt 26,34.75 : « Cette nuit même, avant que le coq chante, tu m’auras kafaré (dénié) trois fois ».

...

Cependant, le sens fort et très négatif ne tarde pas à apparaître dans la suite du Nouveau Testament[9], car, dans ces textes, taire revient à renier :
1Jn 2,22-23 : Qui est le menteur, sinon celui qui kafare que Jésus est le Christ ? L’antichrist (!), celui qui kafare le Père et le Fils.
Quiconque kafare le Fils n’a pas non plus le Père.
Jude 1,4 : Car se sont glissés parmi vous des individus… qui kafarent notre seul Maître et Seigneur Jésus Christ.

Le reproche de renier prend donc ici le sens le plus fort : celui d’être un renégat, un petit anti-christ – le véritable Anti-Messie, lui, devant apparaître seulement vers l’accomplissement des temps, juste avant le retour du Messie-Jésus. Néanmoins, même sous ce sens très fort, le geste matériel de recouvrir reste prédominant.

Dans les Homélies de Jacques de Saroug datant de peu après 500, il transparaît toujours ; voici les quatre occurrences :
“Le peuple reproche au soleil de n’être pas lumineux. Que béni soit Celui dont le lever dissipe les ténèbres du reniement (d-kafûrûta)” (Hom. 1, 347-348).
[En rapport à l’opposition entre la lumière et les ténèbres évoqués au verset 79 qui précède :] “Elle [Jérusalem] a renié (kfr-t) l’Époux” (Hom. 5, 80).
[En rapport avec les ténèbres également évoqués au verset 301 qui précède :] “Tu persistes dans ton refus (b-kafûrûta-k)” (Hom. 3, 302).
[En rapport avec la contradiction avec la Révélation :] “Ô kafur !” (Hom. 3, 318).

Sur ces quatre occurrences, le traducteur de la P.O. rend la racine kfr de trois manières différentes : renier, rejeter ou même être impie dans le cas de l’invective kafur. C’est dire la difficulté apparente. L’idée de renier est trop forte, car on ne peut renier que ce à quoi l’on a adhéré un jour, et tel n’est pas le cas des juifs rabbiniques par rapport à la foi chrétienne – et ce n’est pas le propos de Jacques de Saroug. C’est le contexte qui indique comment comprendre avec justesse : les occurrences de la racine font suite à l’image des ténèbres qui s’opposent à la lumière, c’est-à-dire qui tendent à la… recouvrir. Tel est le sens premier de la racine, qui reste toujours sous-jacent.
Il suggère l’action de cacher, quoique sans dissimuler vraiment, ce qui constituerait un autre reproche. Cet autre reproche, Jacques de Saroug l’élève précisément, et le texte coranique également comme on le verra ensuite :
“Le scribe de ton peuple t’a caché la vérité, et tes docteurs n’ont pas ouvertement dit la vérité. Conscients ou non, ils ont caché la vérité” (Hom. 5, 305-307).
“Que les scribes de ce peuple ne nous fassent pas d’obscurs commentaires” (Hom. 4, 248).
“Ô Juif, pose ces questions à tes docteurs… la yhûdhâyûtâ est remplie de mensonges” (Hom. 5, 339.341)[10].
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
le camphre ne se boit pas a ma connaissance :https://fr.wikipedia.org/wiki/Camphre

76v5. Les vertueux boiront d'une coupe dont le mélange sera de camphre,
6. d'une source de laquelle boiront les serviteurs d'Allah et ils la feront jaillir en abondance..

anecdote interessante


Pour terminer, il faut revenir comme promis à l’occurrence kâfûr très anecdotique dont il a été question au début : quel rapport a-t-elle donc avec une délicieuse boisson céleste ? Pour le voir, il faut se souvenir que Noé enduisit son Arche de bitume, et que, dans l’Antiquité, la source la plus connue de bitume se situait juste à l’est de la mer Morte. Or la région qui était à l’ouest de la mer Morte était quasiment la seule où poussait les baumiers dont la sève donnant un parfum exquis. Or le bitume était employé pour stabiliser ce parfum, avant qu’il soit mis dans des fioles de verres très coûteuses.
Les archéologues connaissent bien le lieu principal où eut lieu cette activité très convoitée : Qumrân. C’est ainsi que le mot de bitume a bientôt désigné le merveilleux parfum lui-même, lequel servait notamment pour la liturgie du Temple et pour les embaumements ; il est aujourd’hui perdu.
On l’évoque déjà au livre du Cantique des cantiques, et le langage araméen postérieur en garde la trace : en effet, quand les baumiers eurent disparu suite – semble-t-il – aux deux guerres juives, le mot de kûfrâ ou de kûpru’ a été conservé pour désigner désormais le henné (c’est-à-dire une décoction d’arbustes qui donne une teinture rouge pour cheveux). En même temps, les milieux juifs n’ont pas perdu le souvenir de ce qui fut le plus sublime parfum qui ait jamais existé sur terre. Un parfum pour ainsi dire céleste. Le texte coranique en témoigne.
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
Est ce une amana depot pret dette investisment don heritage ?
https://www.bladi.info/threads/foi.445353/#post-15170643

14 « C’est comme un homme qui partait en voyage :
il appela ses serviteurs et leur confia ses biens.
15 À l’un il remit une somme de cinq talents,
à un autre deux talents,
au troisième un seul talent,
à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt,
...
24 Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit :
“Seigneur, je savais que tu es un homme dur :
tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.
25 J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.”
26 Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux,
tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu.
27 Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.
28 Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix.
29 À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ;
mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a.
30 Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ;
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !”
 
kafara signifie couvrir, coffrer.
k-f-r donne c-f-r ou c-v-r.
C'est couvrir dans le sens que le kafir c'est le couvreur, autrement dit celui qui couvre la Vérité.
Il ne faut pas appeller un adversaire ou un ennemi un kafir, ce n'est pas forcément vrai.
Exemple en tant que Coraniste je ne suis pas un kafir du Sunnisme car je ne couvre pas le discours du Sunnisme au contraire je l'affiche au grand jour.
Donc bizarrement ce sont souvent les Sunnites les koufar du Sunnisme car ils sont obligés de couvrir ou de cacher certaines choses du Sunnisme.
 
Haut