Virus mystérieux en Chine, l'épidémie se propage

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
SANTÉ - À l’approche du Nouvel An chinois, l’une des plus grandes fêtes calendaires du pays, les inquiétudes montent du côté des autorités. Alors que les préparatifs commencent pour le grand événement du 25 janvier, les services de santé craignent la récente montée en puissance d’une étrange maladie, ressemblant à la pneumonie, relaient plusieurs médias comme le Guardianou CNN.

L’essentiel des cas frappe pour l’instant Wuhan, dans la province de Hubei dans le centre de la Chine. Selon un communiqué d’un responsable local publié dimanche 5 janvier, près de 60 personnes auraient désormais contracté la maladie, alors que le chiffre n’était que de 27 fin décembre. Les patients ont pour l’instant été placés en quarantaine mais sept d’entre eux sont dans des états critiques. Plusieurs avaient pour point commun de travailler dans un marché aux poissons. Ce dernier a été fermé le 1er janvier pour désinfection.

Difficultés à respirer, courbatures et fièvre

Les autorités sanitaires de la région, qui ont d’abord songé à une résurgence du SRAS, ont finalement exclu cette possibilité, tout comme celle de la grippe aviaire. Selon elles, il n’y a pas pour l’instant de preuve évidente de transmission entre humains et les investigations pour trouver l’origine de ce virus se poursuivent.

De son côté l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se montre particulièrement attentive à l’évolution de la situation. Elle a notamment assuré que 120 proches des malades étaient également placés en observation. Les symptômes de cette maladie sont notamment des difficultés à respirer, des courbatures et de la fièvre.

Outre l’urgence sanitaire à Wuhan, les autorités chinoises s’inquiètent particulièrement d’un risque de propagation alors que les festivités du Nouvel An sont source de millions de voyages. Les conséquences politiques sont par ailleurs déjà en place. Craignant une propagation de la panique, le plus grand réseau social chinois, Weibo, a banni le hashtag #WuhanSARS.

Dans la région asiatique, la méfiance grandit et certains ont déjà pris quelques précautions. À Hong Kong, la chef de l’exécutif Carrie Lam a notamment annoncé des mesures renforcées aux frontières.

En Corée du Sud, les autorités sanitaires demandent aux voyageurs qui se rendent au Wuhan de ne pas toucher les animaux sauvages ou la volaille, ni de visiter les marchés locaux. Une task force de quarantaine a également été organisée.


https://www.huffingtonpost.fr/entry/nouvel-an-chinois-les-autorites-inquietent-forme-de-pneumonie_fr_5e144997e4b0b2520d27566d?utm_hp_ref=fr-international
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Ce que l'on sait du virus inconnu apparu en Chine, après l'identification d'un premier cas en Thaïlande

Selon de premiers éléments, cette épidémie trouverait son origine dans un marché aux poissons de Wuhan. Une personne est morte en Chine.

Un homme quitte un centre médical de Wuhan (Chine), le 12 janvier 2020, où est hospitalisé une personne morte des suites d\'un premier cas de pneumonie chinoise.

Une large partie de l'Asie est en alerte. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé, lundi 13 janvier, que la Thaïlande avait identifié sur son territoire un premier cas de la mystérieuse épidémie de pneumonie qui a touché la Chine. "La possibilité que des cas surviennent dans d'autres pays était prévisible", ajoute l'OMS dans un communiqué. Franceinfo revient sur l'origine et les éventuels risques de cette maladie.

Un cas a été découvert en Thaïlande

La personne diagnostiquée en Thaïlande est une Chinoise de 61 ans, qui voyageait en provenance de la région de Wuhan, berceau de l'épidémie, où 41 personnes ont été infectées. Elle a été identifiée par les autorités thaïlandaises le 8 janvier. Immédiatement hospitalisée, cette femme est désormais "en cours de convalescence", d'après un communiqué de l'OMS. Un diagnostic clinique de pneumonie légère avait d'abord été posé, puis "des tests de laboratoire ont confirmé que le nouveau coronavirus en était la cause", a détaillé Tarik Jasarevic, un porte-parole de l'organisation onusienne.

Il s'agit d'une forme de coronavirus

D'après l'OMS (en anglais), cette épidémie est due à un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies le plus souvent bénignes chez l'homme. Mais certains d'entre eux comme le Mers (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) ou le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) ont déjà entraîné de graves épidémies – le Sras a par exemple tué 349 personnes en Chine et 299 à Hong Kong en 2002 et 2003.............

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Virus mystérieux en Chine : l'épidémie se propage et fait un troisième mort

SANTÉ - Un virus non identifié se propage depuis plus d'un mois maintenant en Chine. Trois personnes l'ayant contracté n'y ont pas survécu. 198 personnes au total seraient touchées mais les autorités se veulent rassurantes.

20 janv. 12:11 - La rédaction de LCI

L'épidémie intervient à l'approche des festivités du Nouvel An chinois, la période la plus chargée de l'année dans les transports, durant laquelle des centaines de millions de personnes voyagent en bus, train et avion pour rendre visite à leur famille. Une période de contacts rapprochés forcés à même de créer la psychose dans le pays...

Ce lundi, la Chine a fait état d'un troisième mort d'un mystérieux virus apparu le mois dernier, alors que l'épidémie s'est propagée vers le nord et le sud du pays, à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel An chinois. Selon les autorités, l'épidémie était jusqu'ici confinée à Wuhan (centre), une d'environ 11 millions d'habitants où le virus, de la même famille que le Sras, a fait son apparition le mois dernier.
Mais pour la première fois, les responsables sanitaires chinois ont signalé lundi 20 janvier de nouveaux cas dans d'autres villes du pays : deux à Pékin (nord) et un autre à Shenzhen, la métropole de l'extrême sud qui fait face à Hong Kong. Plus de 200 personnes ont à présent été contaminées dans tout le pays...................

https://www.lci.fr/international/virus-en-chine-la-mysterieuse-epidemie-pneumonie-se-propage-et-fait-un-3e-mort-2143213.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Virus en Chine. Six décès, près de 300 cas détectés : doit-on craindre une épidémie mondiale ?

Que sait-on de ce nouveau virus détecté en Chine ? Peut-il provoquer une épidémie comparable à celle du SRAS en 2002 et 2003 ? Ces questions inquiètent la communauté internationale alors que six patients chinois sont déjà morts et que la transmission entre humains se confirme.

Depuis fin décembre, les autorités chinoises ont détecté une épidémie de pneumonies dans le centre du pays. Il s’agit d’un nouveau coronavirus qui pourrait avoir été transmis à l’homme par un animal, comme pour le SRAS en 2002 et le MERS en 2012. Combien y a-t-il de personnes contaminées ? Y a-t-il un risque de propagation mondiale ? Comment le virus se transmet-il ? Voici ce que l’on sait sur cette nouvelle épidémie.

Combien de personnes ont été contaminées et combien sont décédées ?

La Chine a annoncé ce mardi avoir recensé 77 nouvelles personnes contaminées, ce qui porte leur nombre total à 291. La majorité des cas a été diagnostiquée à Wuhan, la ville de 11 millions d’habitants, située au centre du pays où le virus a été initialement repéré.

Depuis l’apparition du virus fin décembre, six personnes sont décédées à Wuhan. Le 11 janvier, les autorités ont annoncé un premier décès, un homme de 61 ans, puis un deuxième survenu le 15 janvier, celui d’un homme de 69 ans, tombé malade le 31 décembre. La troisième victime est morte ce week-end, tout comme la quatrième, un homme de 89 ans qui avait développé les symptômes le 13 janvier et avait été hospitalisé cinq jours plus tard dans la ville de Wuhan. Ce mardi, le maire de Wuhan, Zhou Xianwang a annoncé deux nouveaux décès. Il a précisé qu’un total de 258 personnes avaient été contaminées dans sa ville et que 227 d’entre elles étaient encore sous traitement. La Commission nationale de la santé chinoise fera un point sur l’épidémie mercredi à 10 h (soit à 3 heures du matin en France).

D’où est parti le virus ?

Le foyer de l’épidémie est un marché de la ville de Wuhan (Huanan South China Seafood Market) spécialisé dans la vente de fruits de mer et de poissons, où plusieurs patients contaminés travaillaient. Il a été fermé depuis le 1er janvier et des opérations de décontamination ont eu lieu, indique l’AFP. Selon le site anglophone Science Mag, des médias chinois ont rapporté que certains vendeurs du marché commercialisaient également des animaux vivants, notamment des oiseaux et des serpents.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Ce nouveau virus provoque une pneumonie c’est-à-dire une infection pulmonaire aiguë, potentiellement mortelle. Les symptômes sont : la fièvre, la toux, des douleurs thoraciques ou encore une grande fatigue. Il s’agit du septième coronavirus capable de donner des manifestations cliniques chez l’humain, a expliqué à l’AFP Arnaud Fontanet, responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur à Paris. Ces virus tiennent leur nom de la capsule de protéines qui les entoure et qui a une forme de couronne.........................


https://www.ouest-france.fr/sante/pneumonies-en-chine-ce-nouveau-coronavirus-peut-il-provoquer-une-epidemie-mondiale-6698451
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Nouveau coronavirus : un premier cas annoncé à Macao


MYSTÉRIEUX VIRUS EN CHINE : LA CRAINTE D’UNE PROPAGATION MONDIALE

CONTAGION - Déjà 9 morts, plus de 400 cas recensés et des centaines d’autres redoutés… Alors que la Chine s’inquiète de la propagation d’un mystérieux virus semblable au Sras, de nombreux pays voisins, proches ou lointains, sont en alerte, craignant d’y faire face à leur tour. Une réunion d’urgence sur la question est prévue à l’OMS. Suivez les dernières informations.

22 janv. 06:10 - La rédaction de LCI
Live
LE POINT

- Le virus a fait sa neuvième victime et contaminé des centaines de personnes en Chine. Li Bin, le vice-ministre de la commission nationale de la Santé a précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients.

- Selon les experts chinois, le virus pourrait muter et se propager plus facilement.

- Un premier cas a été diagnostiqué aux Etats-Unis, un autre à Macao.

- L'OMS se réunit ce mercredi à Genève à 12h, heure de Paris, pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale".

- En France, le risque est "faible mais ne peut pas être exclu", a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

11:12
UN CAS A HONG-KONG

Selon la presse hongkongaise, un premier cas a été détecté à Hong Kong.

10:54
MATCHS DÉPLACÉS

En raison du risque de propagation, les matches de football féminin qualificatifs pour les JO-2020 qui se dérouleront à Tokyo ont été déplacés, indique à l'instant la Confédération asiatique de football.

Initialement programmés en février au Wuhan, centre de l'épidémie du nouveau coronavirus qui a fait neuf morts et contaminé des centaines de personnes en Chine, ont été délocalisés dans l'est du pays.

Les équipes de Chine, de Taïwan, de Thaïlande et d'Australie, qui devaient jouer au Wuhan du 3 au 9 février, joueront aux mêmes dates à Nankin, précise l'AFC dans un communiqué.

10:33
MACAO

Les autorités macanaises annoncent ce mercredi, un premier cas confirmé du virus, décelé chez une femme d'affaires de 52 ans qui était arrivée dimanche en train en provenance de la ville voisine de Zhuhai. Cette dame était descendue au New Orient Landmark Hotel avec deux amis qui sont sous surveillance médicale depuis son hospitalisation mardi.

Les autorités ont ordonné à tous les employés de ses casinos de porter un masque, pour endiguer l'épidémie. Nombre de pays asiatiques ont pris des mesures particulières pour détecter les éventuelles personnes porteuses du nouveau coronavirus.

10:24
LE VIRUS "2019-nCOV"

Les scientifiques chinois ont mis à disposition de la communauté scientifique mondiale, le génome de ce virus, baptisé "2019-nCOV" pour permettre aux experts de créer des tests de dépistage.

https://www.lci.fr/sante/en-direct-virus-chinois-le-coronavirus-proche-du-sras-fait-9-morts-la-chine-alerte-sur-le-risque-de-mutation-2143314.html
 

Korozif

C4H10FO2P
Salam,
Bah de toute façon, si elle arrive à nos portes et qu'ils trouvent un vaccin, je me demande ce que vont faire les anti-vaccins... Non, parce que à part foutre des angoisses à des gens qui vivent à des milliers de km du problème sur un virus qui a dézingué une poignée de malades sur...combien d'habitants sur le continent asiatique ? ( D'ailleurs combien de ouïghours sont tombés malades...les quoi ?)

Par contre , ce que je vois chez moi et qui est à même de me toucher c'est la grippe qui a déjà tué cette année plus de gens chez moi que le coronavirus sur l'asie ( et un cas aux us ). L'ombre du SRAS ? Le virus qui devait décimer la planète ? Ah ça les journaux ont vendu. Bilan : 800 morts dans le monde. Pour comparer avec le bilan grippe 2018-19 en France qui fut une épidémie d’intensité modérée en ambulatoire, engendrant beaucoup d’hospitalisations après visite aux urgences pour syndrômes grippaux ( 10 700 personnes) avec cas graves en réa (plus de 1 890 personnes). Compte tenu de sa courte durée, l’épidémie de grippe 2018-2019 a été marquée par surmortalité importante, avec 8 100 décès. En cause, la recirculation d'un vieux copain de 2009, le H1N1 ( il y a eu des victimes du H1N1 au Maroc en 2019 ).

Mais les journalistes s'en foutent un peu, et puis le vaccin on s'en fout, on est jeune, en bonne santé, mais on est un pu*ain de vecteur, contaminant jusqu'à cinq jours après la fin des symptômes ( tiens je vais mieux, je vais aller faire un bisou à ma grand-mère ), bref, c'est pas prêt de s'arrêter.

Et ceux-là même qui s'angoissent pour un virus chinois qui a tué, quoi, moins de 10 personnes ?? Ne changez rien, et puis un virus qui rappelle un nom de bière ne peut pas faire de mal si je pète la forme... Pas besoin de vaccin, non ?.. Et puis ça fait plus classe j'imagine de crever du SRAS, plus martyr... La grippe c'est un truc pour les vieux... En fait, non. Cherchez ce que fait la grippe à une femme enceinte et à son bébé...
Donc m'angoisser ou spéculer sur un virus qui est apparu , mais est déjà isolé, en Asie... Bof. Par contre quand il arrivera chez moi, là...

En fait pour l'instant, le vrai tueur est près de chez vous, mais vous regardez ailleurs à vous faire peur... Les journaleux c'est leur spécialité maintenant. Vous avez plus de chance de vous faire éclater par une bagnole en traversant le nez plongé dans le smartphone en lisant les news sur le virus ou de mourir de la grippe, que de le choper tout court. Cool...

En attendant je retourne attendre la manifestation des symptômes de l'ESB. Ça fait 24 ans ans que je l'attends... C'est long.
 
Salam,
Bah de toute façon, si elle arrive à nos portes et qu'ils trouvent un vaccin, je me demande ce que vont faire les anti-vaccins... Non, parce que à part foutre des angoisses à des gens qui vivent à des milliers de km du problème sur un virus qui a dézingué une poignée de malades sur...combien d'habitants sur le continent asiatique ? ( D'ailleurs combien de ouïghours sont tombés malades...les quoi ?)

Par contre , ce que je vois chez moi et qui est à même de me toucher c'est la grippe qui a déjà tué cette année plus de gens chez moi que le coronavirus sur l'asie ( et un cas aux us ). L'ombre du SRAS ? Le virus qui devait décimer la planète ? Ah ça les journaux ont vendu. Bilan : 800 morts dans le monde. Pour comparer avec le bilan grippe 2018-19 en France qui fut une épidémie d’intensité modérée en ambulatoire, engendrant beaucoup d’hospitalisations après visite aux urgences pour syndrômes grippaux ( 10 700 personnes) avec cas graves en réa (plus de 1 890 personnes). Compte tenu de sa courte durée, l’épidémie de grippe 2018-2019 a été marquée par surmortalité importante, avec 8 100 décès. En cause, la recirculation d'un vieux copain de 2009, le H1N1 ( il y a eu des victimes du H1N1 au Maroc en 2019 ).

Mais les journalistes s'en foutent un peu, et puis le vaccin on s'en fout, on est jeune, en bonne santé, mais on est un pu*ain de vecteur, contaminant jusqu'à cinq jours après la fin des symptômes ( tiens je vais mieux, je vais aller faire un bisou à ma grand-mère ), bref, c'est pas prêt de s'arrêter.

Et ceux-là même qui s'angoissent pour un virus chinois qui a tué, quoi, moins de 10 personnes ?? Ne changez rien, et puis un virus qui rappelle un nom de bière ne peut pas faire de mal si je pète la forme... Pas besoin de vaccin, non ?.. Et puis ça fait plus classe j'imagine de crever du SRAS, plus martyr... La grippe c'est un truc pour les vieux... En fait, non. Cherchez ce que fait la grippe à une femme enceinte et à son bébé...
Donc m'angoisser ou spéculer sur un virus qui est apparu , mais est déjà isolé, en Asie... Bof. Par contre quand il arrivera chez moi, là...

En fait pour l'instant, le vrai tueur est près de chez vous, mais vous regardez ailleurs à vous faire peur... Les journaleux c'est leur spécialité maintenant. Vous avez plus de chance de vous faire éclater par une bagnole en traversant le nez plongé dans le smartphone en lisant les news sur le virus ou de mourir de la grippe, que de le choper tout court. Cool...

En attendant je retourne attendre la manifestation des symptômes de l'ESB. Ça fait 24 ans ans que je l'attends... C'est long.
C'est cela, on cherche à nous terroriser sans attendre d'avoir le recul nécessaire.

C'est la nouveauté peut-être qui fait fantasmer... La grippe, c'est d'un classique! :rolleyes:

Paraît-il que beaucoup de gens l'ont eu.... enfin par auto diagnostic... :confused:
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
EN DIRECT - Nouveau coronavirus : une 2e ville de Chine placée en quarantaine

CONTAGION - 17 morts, plus de 400 cas recensés et des centaines d’autres redoutés… Alors que la Chine s’inquiète de la propagation d’un mystérieux virus semblable au Sras, de nombreux pays voisins, proches ou lointains, sont en alerte, craignant d’y faire face à leur tour. Une réunion d’urgence sur la question est prévue à l’OMS. Suivez les dernières informations..................

https://www.lci.fr/sante/en-direct-nouveau-coronavirus-apres-wuhan-une-2e-ville-de-chine-placee-en-quarantaine-huanggang-2143314.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Comment la France se prépare au virus chinois

Si le risque d'introduction sur le territoire est «faible», il ne «peut pas être exclu», a indiqué mardi soir la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Les autorités sanitaires sont aux aguets.

 

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
Comment la France se prépare au virus chinois

Si le risque d'introduction sur le territoire est «faible», il ne «peut pas être exclu», a indiqué mardi soir la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Les autorités sanitaires sont aux aguets.

Salam Drianke,
227690 roselinevaccin.JPG
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Rues désertes et hôpitaux bondés : la Chine face au coronavirus

Alors que les autorités sanitaires semblent débordées et que l’inquiétude gagne les villes placées en quarantaine, où 40 millions de personnes sont confinées, l’« urgence de santé publique de portée internationale » n’est pour l’heure pas déclarée.

Quelques heures seulement après la mise en quarantaine de Wuhan et de ses 11 millions d’habitants, jeudi 23 janvier au matin, c’était la pénurie : le quartier général chargé de la lutte contre l’épidémie de la municipalité lançait un appel aux dons pour du matériel médical : masques, médicaments, vêtements de protection… Dans la journée, d’autres villes alentour ont été à leur tour mises sous cloche. En tout, 40 millions de personnes sont désormais concernées. Mais tout porte à croire que ces villes ne sont pas préparées à tenir un tel état de siège. Alors que le bilan s’alourdit, avec 26 morts et 830 cas répertoriés en Chine, l’Organisation mondiale de la santé n’a cependant pas déclaré une « urgence de santé publique de portée internationale », considérant que la crise est essentiellement circonscrite à la Chine, et « n’est pas encore une menace globale ».

« Wuhan est confrontée à une grave pénurie de matériel médical en ce moment. La ville a besoin de masques chirurgicaux de norme N95, de lunettes de protection, de vêtements de protection,
explique au Monde un employé du centre de la Croix-Rouge de Wuhan, chargé de recevoir les dons de matériels. A cause du Nouvel An, les transports sont perturbés, et c’est un grave problème pour Wuhan. » De nombreux médecins et infirmières ont été contaminés, dont treize par un seul patient, lors d’une opération dans un hôpital de Wuhan. Dans certains hôpitaux, le personnel ne dispose que d’un masque par jour, alors que ces derniers perdent leur efficacité après deux heures, selon les médias chinois. Les kits de diagnostic du virus sont aussi en nombre insuffisant dans les hôpitaux de la ville, dépassés par la demande..................


https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/01/24/rues-desertes-et-hopitaux-bondes-face-au-coronavirus-la-chine-lutte-contre-l-epidemie_6027084_3244.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Virus chinois : deux premiers cas positifs en France, à Bordeaux et Paris
Les deux patients hospitalisés qui s'étaient tous les deux rendus en Chine ont été placés en isolement.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Coronavirus : les cas suspects priés d'appeler le 15


Sur les 186 vols hebdomadaires venant de Chine, les 26 en provenance de Wuhan ont été annulés. A Charles de Gaulle et dans les autres aéroports français, des affiches et des messages audio informent les passagers sur les recommandations de la ministre de la santé.

«Toute personne qui ressent des symptômes, fièvres ou difficultés respiratoires, ne doit pas se rendre aux urgences, ne doit pas aller chez un médecin traitant pour éviter les contacts, mais doit appeler le centre 15 qui prendra en charge la personne»,

a indiqué Agnès Buzyn vendredi 24 décembre. Les cas suspects seront mises en isolement par des équipes spécialisées. Le test mis en place par l'institut Pasteur à partir d'une séquence du virus publié par les autorités chinoises, permet de rendre un diagnostic en quelques heures. Le dispositif semble cependant insuffisant pour certains voyageurs. Contrairement à certains pays européens, comme l'Italie ou le Royaume-Unis, aucun système de surveillance des passagers n'a pour l'instant été mis en place dans les aéroports français.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Oui j'ai posté l'info plus haut...A suivre et soyons prudents....
Merci,
D’ailleurs je ne sais pas si tu as suivi les infos, 2 malades (français) ont été hospitalisés en France, l’un est de Bordeaux et l’autre de Paris. Ils étaient en Chine et sont revenus en France, avec le virus.
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
EN DIRECT - Coronavirus : en Chine, le bilan passe à 41 morts, 56 millions de personnes confinées

CONTAGION - Ce vendredi, trois cas du nouveau coronavirus chinois ont été "confirmés" en France, les premiers avérés en Europe. Au total, près de 900 personnes ont été contaminées, pour l'essentiel en Chine, dont 41 sont mortes. Suivez les dernières informations.
AUSTRALIE

Un premier cas du coronavirus apparu en Chine a été confirmé ce samedi en Australie, dernier pays en date à être affecté par ce virus. Le patient a rallié Melbourne il y a une semaine en provenance de la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie, ont indiqué les autorités australiennes.

Selon Brendan Murphy, responsable de la santé publique pour le gouvernement australien, les autorités de l'Etat de Victoria ont suivi "strictement les protocoles, y compris la mise à l'isolement de la personne affectée". "Je crois comprendre que le patient souffre d'une pneumonie et qu'il est dans un état stable", a-t-il relevé.
07:07
CHINE

La Chine a ordonné des mesures nationales de dépistage du nouveau virus dans les trains, les bus et les avions, afin de tenter d'endiguer l'épidémie. Des points d'inspection vont être mis en place et tous les voyageurs présentant des symptômes de pneumonie seront "immédiatement transportés" dans un centre médical, a annoncé dans un communiqué la Commission nationale de la santé.

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Coronavirus : le bilan monte à 56 morts en Chine, le point sur la situation

Les trois cas traités en France «vont bien», assurent les autorités sanitaires.
Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 56 morts et près de 2000 personnes sont contaminées, ont indiqué dimanche 26 janvier les autorités.

L'épidémie a atteint l'Europe et l'Australie, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation. A compter de lundi, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de séjours à des groupes, a annoncé la chaîne de télévision CCTV.

• Trois cas en France, les trois patients à Paris et Bordeaux «vont bien »

Trois cas ont été confirmés en France. Parmi ces malades, deux au moins s'étaient récemment rendus en Chine, selon les autorités sanitaires françaises. Hospitalisés à Paris et Bordeaux, ils ont été placés à l'isolement.


À Paris, une conférence de presse a eu lieu devant l'hôpital Bichat pour évoquer le cas des patients qui y sont pris en charge. Les deux personnes, un couple d'origine chinoise, étaient asymptomatiques au moment de leur arrivée en France, et «vont bien» ce samedi.

Depuis 24h, «une trentaine de personnes» ont appelé le 15 et les services du SAMU selon Pierre Carli, chef de service du SAMU de Paris, qui souligne qu'il y a «actuellement des patients en cours de détection». Pour le professeur Yazdan Yazdanpanah, le taux de décès «semble moins important» que celui du SRAS (environ 5% contre 10%). Ce dernier assure qu'il y aura d'autres cas, mais que la probabilité d'une épidémie est faible en France et en Europe.


Une équipe médicale d'accueil doit par ailleurs être mise en place dimanche à l'aéroport de Roissy permettant la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes.

Le troisième patient, diagnostiqué à Bordeaux, va lui aussi bien, selon le directeur général de la Santé, qui s'est exprimé ce samedi soir. Les «dix à quinze personnes» qui sont entrées en contact avec le patient infecté, un professionnel du milieu du vin, se sont quant à elles «signalées» auprès des autorités sanitaires, a annoncé le maire de Bordeaux, Nicolas Florian. «Les autorités ont identifié son parcours de vie, voir qui il a pu rencontrer, il y a déjà des gens qui ont été identifiés, qui se sont signalés», a-t-il précisé.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a indiqué, notamment pour les «personnes qui auraient séjourné en Chine récemment», les précautions à prendre en cas de symptômes, fièvre et toux ou difficultés respiratoires: contacter les urgences et ne pas se rendre chez son médecin traitant ou à l'hôpital, pour éviter toute potentielle contamination.

La concomitance avec l'épidémie hivernale de grippe peut notamment faire craindre un afflux de personnes inquiètes aux services d'urgences, déjà surchargés et en plein conflit social, et des témoignages signalaient déjà un afflux de demandes de masques de protection dans des pharmacies. Le président national du Samu François Braun s'est voulu rassurant samedi, assurant que les «schémas d'organisation en cas de risque épidémique sont bien rodés».

Les Français évacués de Wuhan

La diplomatie française discute en coulisse avec les autorités chinoises en vue d’exfiltrer ses ressortissants coincés à Wuhan, via un convoi de bus en direction de Changsha, la capitale du Hunan, à près de 300 Km au sud.

Le consulat de France a demandé aux Français sur place et à leur conjoints étrangers qui souhaitent partir de se faire connaître en vue de l’organisation de cette opération complexe. En début de soirée ce samedi, PSA a par ailleurs annoncé rapatrier ses expatriés travaillant à Wuhan.

Paris et les autorités se montrent discret sur ce projet sensible d’exception au blocus, et n’ont pas confirmé, ni précisé la date de cette opération délicate. Même en cas d’exfiltration, les rescapés de Wuhan seraient soumis à une mise en quarantaine.

• Le président chinois juge la situation «grave »

....................

https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-le-bilan-monte-a-56-morts-en-chine-le-point-sur-la-situation-20200126
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Coronavirus : le groupe PSA annonce rapatrier ses expatriés travaillant à Wuhan

PSA réagit. Le constructeur automobile français a annoncé, samedi 25 janvier, qu'il avait décidé de rapatrier ses salariés expatriés et leurs familles localisés dans la région de Wuhan en Chine, où est apparu le coronavirus. La mesure concerne 38 personnes au total, précise le groupe dans un communiqué sur tweeter

Cette initiative est en cours de mise en œuvre en totale coordination avec les autorités chinoises et le consulat général de France", explique PSA. En parallèle, le groupe PSA et son partenaire chinois DFM sont "totalement mobilisés pour mettre en œuvre toutes les mesures permettant de prendre soin des employés chinois de leur entreprise commune DPCA, en totale collaboration avec les autorités chinoises", précise ce communiqué.

PSA emploie 800 personnes en Chine
"Nous sommes dans un principe de précaution maximal afin de protéger au mieux l'ensemble des salariés du groupe présent à Wuhan, ainsi que leurs familles", explique Xavier Chéreau, le DRH de PSA, interrogé par franceinfo. L'entreprise organise le déplacement de ses 15 salariés français et des membres de leurs familles, soient 38 personnes. Leur "état d'esprit est bon, il y a bien évidemment un peu d'inquiétude, c'est légitime".

"Nous sommes en cellule de crise 24h sur 24 et nous organisons au mieux ce départ vers la ville de Changsha (…) dans les prochaines heures. Nous allons organiser un bus qui permettra d'aller de Wuhan à Changsha",
poursuit Xavier Chéreau. Seront-ils ensuite rapatriés en France ? "C'est l'objectif que nous nous sommes fixés", répond le DRH qui promet de suivre toutes les recommandations sanitaires que fixeront les autorités sanitaires françaises.

Le groupe automobile examine par ailleurs la situation de ses "800 collaborateurs sur la totalité de la Chine, dont une centaine de salariés français".

#coronarovirus
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Coronavirus : en quoi consiste "l'équipe médicale d'accueil" à l'aéroport Charles-de-Gaulle ?

SANTE - Le directeur général de la Santé a annoncé ce samedi qu'"une équipe médicale d'accueil" est mise en place dès ce dimanche à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Elle doit permettre la prise en charge des personnes qui présenteraient des symptômes d'une infection par coronavirus.


L'aéroport de Roissy en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Après la confirmation de l'existence de trois cas positifs en France - "ils vont bien" -, les autorités sanitaires veulent prendre le virus de vitesse pour éviter qu'une épidémie ne se propage. Notamment en mettant en place une équipe médicale à l'aéroport, a annoncé samedi soir la direction générale de la santé (DGS).

Réponses aux questions et prise en charge

"Nous avons demandé à l'ensemble des compagnies aériennes qui desservent le territoire national de distribuer une information spécifique aux voyageurs. (...) Nous allons mettre en place (...) une équipe médicale d'accueil, en particulier à Charles de Gaulle, principale plateforme connectée à la Chine, permettant de répondre aux questions, permettant de prendre en charge toute personne inquiète et en particulier d'avoir une prise en charge médicale des personnes qui présenteraient des symptômes", a déclaré Jérôme Salomon, le directeur de la DGS, qui a promis "un suivi médical à la française".

"C'est une équipe spécifique que nous mettons en place, une équipe avec beaucoup de personnes pour pouvoir répondre au flux", a précisé le numéro deux du ministère des Solidarités et de la Santé, rappelant que "de nombreux vols arrivent tous les jours en provenance de plusieurs villes de Chine". L'équipe sera "très visible, pluri-professionnelle avec des médecins, des infirmiers, des spécialistes épidémiologistes", a-t-il ajouté. En revanche, contrairement à d'autres pays, la France n'a pas mis en place de mesure de contrôle aux frontières des passagers venant de Chine, avec contrôle de température...........................

https://www.lci.fr/population/coronavirus-en-quoi-consistera-l-equipe-medicale-d-accueil-a-l-aeroport-charles-de-gaulle-2143741.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Coronavirus : le point dimanche matin

La France compte toujours dimanche matin trois cas confirmés de coronavirus. En Chine, épicentre de l'épidémie, le président Xi Jinping a averti que le pays faisait face à une situation "grave". Le nouveau bilan fait état de 56 morts et plus de 2 000 personnes contaminées.

a France compte toujours dimanche matin trois cas confirmés de coronavirus chinois, tandis qu'une équipe médicale va se déployer à l'aéroport de Roissy. En Chine, la situation est "grave" aux dires du président, et le gouvernement a décidé de suspendre tous les voyages organisés.

En France
Les trois cas français "vont très bien"
, a annoncé samedi Jérôme Salomon, directeur général de la santé. "Les cliniciens les suivent très régulièrement", ajoute-t-il. Les trois patients ont été hospitalisés en isolement. Tous étaient récemment arrivés de Chine et avaient séjourné à Wuhan, la grande ville où cette nouvelle infection est apparue en décembre.

La mortalité du virus, pour l'heure de l'ordre "au maximum de 3%", est "déjà très nettement inférieure à celle observée lors du Sras, a-t-il expliqué. Mais nous avons encore besoin d'avoir beaucoup d'informations", notamment quant à "la source" de l'épidémie.

Jérôme Salomon a annoncé la mise en place d'une "équipe médicale d'accueil" à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à partir de dimanche. Constituée de "plusieurs dizaines de personnes" et "pluridisciplinaire" (médecins, infirmières...)", elle aura en charge de "répondre aux questions des voyageurs inquiets" et de "prendre en charge ceux qui présenteraient des symptômes". Elle devra être "très visible".

Contrairement à d’autres pays, la France n’a en effet pas mis en place de mesure de contrôle aux frontières des passagers venant de Chine, avec contrôle de température.

Les précautions à prendre

Le ministère a réitéré, notamment pour les "personnes qui auraient séjourné en Chine récemment", les précautions à prendre en cas de symptômes, fièvre et toux ou difficultés respiratoires: contacter le Samu (15) et ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

La concomitance avec l’épidémie hivernale de grippe peut notamment faire craindre un afflux de personnes inquiètes aux services d’urgences, déjà surchargés et en plein conflit social, et des témoignages signalaient déjà un afflux de demandes de masques de protection dans des pharmacies.

En Chine
Le gouvernement chinois va suspendre les voyages organisés en Chine et à l’étranger en réponse à l’épidémie de pneumonie virale qui a tué 56 personnes dans le pays. A compter de lundi, les agences de voyage chinoises ne pourront plus vendre de réservations d’hôtels ni de voyages à des groupes.

L’épidémie "s’accélère" et place la Chine dans "une situation grave", a reconnu le président Xi Jinping. Le nouveau coronavirus, apparu en décembre dans le centre du pays, a contaminé près de 2 000 personnes dans le pays.

L’épidémie a fait son premier mort à Shanghai, a annoncé dimanche le gouvernement local. La victime est un homme de 88 ans qui avait déjà des problèmes de santé avant, a précisé le gouvernement dans un communiqué, ajoutant que 40 cas d’infections dans la ville avaient été confirmés jusqu’ici. Pour enrayer la contagion, la capitale économique chinoise (24 millions d'habitants) a annoncé la suspension immédiate des lignes d'autocars longue distance ce dimanche.

La même décision a été prise par Tianjin, ville chinoise de quelque 15 millions d’habitants, su les liaisons en bus longue distance, ont également annoncé dimanche les autorités.

Et après Shanghaï, le Disneyland de Hong Kong a également annoncé sa fermeture.

La Chine a également annoncé dimanche une interdiction temporaire d'élevage, de transport ou de vente d’animaux sauvages "à partir de la date de l’annonce jusqu’à la fin de la situation épidémique nationale". L’épidémie de pneumonie virale serait en effet partie d’un marché où était vendu ce type d’animaux.

bienpublic
 
Auteur Discussions similaires Forum Réponses Date
Hibou57 Actualités internationales 29
E Actualités internationales 0
Zaynaa Actualités internationales 98
didadoune Actualités internationales 2
origami Actualités internationales 56
Bladi Robot Actualités internationales 12
Bladi Robot Actualités internationales 0
tizniti Actualités internationales 0
Bladi Robot Actualités internationales 1
madalena Actualités internationales 0
madalena Actualités internationales 3
madalena Actualités internationales 0
compteblad Actualités internationales 16
3roubi Actualités internationales 0
Bladi Robot Actualités internationales 0
Haut