Expression du monotheisme dans les religions

typologie

aedem sed aliter
salam

1/il semble existé plusieur definition de ce qu'est le monotheisme

le monotheisme decrit dans le coran varie de celui que l'on trouve dans la thora
et la thora semble renfermé une evolution de sa definition du monotheisme d'aprés ceux qui l'etudie .

le fait d'invoquer un autre qu' Allah nous fait il sortir du monotheisme islamique ?
exemple le prophete

et peut on consideré les chretien comme monotheiste ?
du fait que jesus est consideré comme un dieu dans le christianisme ? à moin que ce n'est pas le cas.?
le fait de dire que le createur se manifeste en plusieur entité la trinité .
le fait de rendre un culte et d'invoqué jesus à Marie au saint etc ...

2/ le mot dieu aussi semble etre defini de differente facon qui peut etre confondu avec de simple anges ou entité invisible ex jinn .
donc peut etre que les traduction son abusive ex comparé avec le mot Malik qui peut etre employé de facon absolu ou relative .
 
Dernière édition:

absent

لا إله إلا هو
(al Baqara, 83) : "Et [rappelle-toi], lorsque Nous avons pris l’engagement des enfants d’Israël de n’adorer qu’Allah, de faire le bien envers les pères, les mères, les proches parents, les orphelins et les nécessiteux, d’avoir de bonnes paroles avec les gens; d’accomplir régulièrement la Ṣalāt et d’acquitter la Zakāt! - Mais à l’exception d’un petit nombre de vous, vous manquiez à vos engagements en vous détournant de Nos commandements."

(al Nissa, 171-172) : "O Gens du Livre, n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur d’Allah, ni les Anges rapprochés [de Lui]. Et ceux qui trouvent indigne de L’adorer et s’enflent d’orgueil... Il les rassemblera tous vers Lui."

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=657
 

absent

لا إله إلا هو
"LE CHRISTIANISME CONTREDIT LA THÉOLOGIE JUIVE

Les points théologiques suivants s'appliquent surtout à l'église catholique romaine, la plus importante des dénominations chrétiennes.

A. D.ieu en trois parties ?

L'idée catholique de la Trinité transforme D.ieu en trois parties distinctes : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Matthieu 28, 19).

Cette conception s'oppose à celle contenue dans le Chema', base de la foi juive : " Ecoute, Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est UN ! "

(Deutéronome 6, 4). Les Juifs récitent chaque jour le Chema', ils l'écrivent sur les poteaux des portes (Mezouza), et ils se l'attachent au bras et à la tête (Tefilines). Cette affirmation de l'unicité de D.ieu est ce que l'enfant apprend à dire en premier, et elle constitue les derniers mots que le Juif prononce avant de mourir.

Selon la loi juive, l'adoration d'une divinité en trois parties est considérée comme une forme d'idolâtrie - l'un des trois péchés capitaux dont un Juif doit se garder même au péril de sa vie. Cela explique pourquoi, pendant l'Inquisition et à travers l'histoire, les Juifs ont sacrifié leurs vies plutôt que se convertir.

B. Un homme comme D.ieu ?

Les Catholiques romains croient que D.ieu est venu sur terre sous une forme humaine, puisque Jésus a dit : " Moi et le Père sommes un " (Jean 10, 30).

Maïmonide consacre la plus grande partie du " Guide des égarés " à l'idée fondamentale que D.ieu est incorporel, ce qui signifie qu'Il ne revêt aucune forme physique. D.ieu est éternel, hors du temps. Il est infini, hors de l'espace. Il ne peut pas être né, et il ne peut pas mourir. Affirmer que D.ieu prend une forme physique revient à Le déprécier, car cela diminue à la fois Son unité et Sa divinité. Comme le dit la Torah : " D.ieu n'est pas un mortel " (Nombres 23, 19).

Le judaïsme affirme que le Messie naîtra de parents humains, et qu'il possédera des attributs physiques normaux comme les autres gens. Il ne sera pas un demi-D.ieu, et ne sera pas investi de qualités surnaturelles. En fait, chaque génération contient en son sein un individu qui aurait la capacité de devenir le Messie (voir Maïmonide - " Lois sur les Rois ", 11, 3)."

Source : http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=657
 
Voila tout simplement et selon la Vérité ce qu'est l'unicité:

Allah, exalté soit-Il, a honoré l’homme et lui a conféré une faveur inestimable quand Il lui a envoyé des Prophètes à qui Il a révélé des livres et des législations conformes à la nature humaine telle qu'Allah l’a créée. Ces Prophètes invitent les hommes à la foi en Allah, exalté soit-Il, ce Créateur adoré, le Seul d’ailleurs Qui mérite de l’être.
Allah a également honoré l’homme une fois de plus quand Il a scellé la mission des messagers avec le Message du Prophète Mohammed () et qu’Il s’est chargé de sauvegarder et de préserver son Livre ; Il dit (sens du verset) : « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien » (Coran : 15/10). C’est pourquoi le Message de Mohammed () est le seul qui est resté intact, préservé qu'il est par Allah Lui-même, loin de toute corruption, falsification ou changement. C’est ainsi que l’on a pu préserver le prêche de l’Unicité d’Allah et le garder pur par les efforts louables consentis par tous les Messagers d’Allah (Alaihim Assalam) ainsi que par celui qui a scellé leur mission, le Prophète Mohammed ().
 
Tous les prophètes ont amené et élaboré le même message qui insiste sur l’unicité d’Allah, car elle est la base de toute religion jamais révélée par Allah à un prophète. C’est une réalité qu’Allah a édictée et répétée au fil de l’histoire des prophètes individuellement et collectivement afin que les hommes en soient persuadés. Allah, exalté soit-Il dit (sens des versets) : « Nous envoyâmes Noé vers son peuple. Il dit : "ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez pas d'autre divinité en dehors de Lui. Ne [Le] craignez-vous pas ? » (Coran : 23/23) « Et aux Aad, leur frère Hud : "ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez-vous donc pas ? » (Coran : 7/65) « Et aux Tamud, leur frère Salih : "ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. » (Coran : 7/73) C’est donc le mot récurrent qui a été répété par Chouaib, Moise, Jésus (Alaihim Assalam) jusqu’à devenir une règle générale décrétée par Allah Lui-même, exalté soit-Il (sens des versets) : « Et Nous n'avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n'ayons révélé : "Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc". » (Coran : 21/25) « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: "Adorez Allah et écartez-vous du Tagut". » (Coran : 16/36) L’appel à l’unicité d’Allah, exalté soit-Il, est la clé du prêche des Envoyés. C’est le premier mot que l’on prononce pour entrer en Islam et le dernier qu’on doit dire avant de quitter ce monde. C’est le premier et le dernier devoir. C’est pourquoi le Prophète () a dit à Mouâdh Ibn Djabal, qu’Allah en soit satisfait, alors qu’il était sur le point de se rendre en mission au Yémen : « Tu vas chez des Gens du Livre. Appelle-les à témoigner qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que Mohammed est Son Messager. S’ils y consentent, annonce-leur qu’Allah leur a prescrit cinq prières quotidiennes. S’ils acceptent cela, apprends-leur qu’Allah leur a prescrit une aumône prélevée sur les riches parmi eux et remise à leurs pauvres. S’ils se soumettent à tout cela, garde-toi de toucher aux biens précieux auxquels ils tiennent. Redoute la plainte de l’opprimé, car il n’y a pas de voile entre lui et Allah. » (Boukhari et Muslim).
 
Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit aussi : « J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que Mohammed est Son Messager, qu’ils accomplissent la Salate et s’acquittent de la Zakat. S’ils y consentent, leurs sangs et leurs biens deviennent inviolables. Et c’est Allah le Puissant et Majestueux qui se chargera de régler leurs comptes ». (Boukhari et Muslim) Dans ce hadith il y a une interprétation du verset : « Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 9/5). Le verset et le hadith ont pratiquement le même sens en ce qui concerne les droits et les devoirs incombant aux nouveaux convertis à l’Islam.
Ainsi tous les prophètes (Alaihim Assalam) ont assimilé et réalisé la vérité de l’unicité d’Allah, puis y ont tous appelé et convié les gens afin qu’ils adorent Allah, le Dieu Unique. C’est la réalité que les Envoyés ont reçue avec l’ordre explicite de la communiquer. Ils ont tous accompli le message, convaincus qu’il s’agit bien de la réalité venant d’Allah, l’Unique, le Suprême. Il n’y a donc qu’une seule et unique source à partir de laquelle les hommes peuvent avoir une conception à la fois vraie, globale et entière de la réalité de toute l’existence. C’est cette source là qui été révélée au dernier des Prophètes, il s'agit du Coran qui a été révélé en toute vérité pour trancher les différends, c’est un livre unique dans la réalité qu'il prêche : un Seul Seigneur, un Seul Dieu, un Seul adoré, un Seul Législateur pour toute l’humanité.
 
C’est Allah Qui créé, Qui légifère, Qui ordonne et Qui commande. C’est de Lui qu’on reçoit les préceptes concernant ce qui est halal (permis) et ce qui est haram (interdit) (sens des versets) : « […]. La création et le commandement n'appartiennent qu'à Lui […]. » (Coran : 7/54) « Ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété. C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela) » (Coran : 2/21-22) La croyance en l’unité absolue d’Allah suppose l’harmonisation de la religion avec laquelle il a envoyé les messages à toute l’humanité et l’harmonisation du message universel des Envoyés. C’est pourquoi Allah, exalté soit-Il, avertit contre ceux qui cherchent à semer la scission entre Allah, exalté soit-Il, et Ses Envoyés ou entre les Envoyés eux-mêmes - ceux qui croient en une partie du Message et qui en rejettent une autre - et les a qualifiés devrais mécréants. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : " Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres", et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. » (Coran : 4/150-151) La raison en est que la croyance en l’unicité d’Allah est la conception qui sied au croyant, c’est aussi la base essentielle sur laquelle on peut bâtir une existence organisée, à l’abri des heurts, des chocs, de l’anarchie et des frivolités. C’est également la croyance qui convient à une personne qui voit partout dans ce monde l’unicité des codes et des habitudes. C’est surtout cette conception qui est susceptible d’assembler tous les croyants en un seul cortège pour affronter les rangs des mécréants et en un seul et unique parti en face du parti de satan. Ce rang unique est le rang des vrais croyants en Allah, les hommes qui embrassent la foi authentique, celle qui n’a pas été altérée ou dénaturée, je veux parler de la foi qu’a amenée le Prophète, Mohammed (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) et dont Allah s’est chargée de la préservation. Puisqu'il en est ainsi l’Islam est la seule religion qui prône l’unicité d’Allah et la seule à être acceptable et admissible par Allah car c’est la religion de la vérité. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam. » (Coran : 3/19) « Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. » (Coran : 3/85)
 

typologie

aedem sed aliter
"
Cette conception s'oppose à celle contenue dans le Chema', base de la foi juive : " Ecoute, Israël, Hachem est notre D.ieu, Hachem est UN ! "

...
justement que veut dire hashem ? le nom
les juif on un rapport au nom divin different de celui des musulman
pourquoi dans la thora quand Moise demande a dieu qui il est ou son nom
il repond par la phrase traduite comme suit : je suis celui qui est

comparé la reponse du coran et de la thora qui sont different :
http://www.bladi.info/threads/connaitre-sois-meme.433830/#post-14578706
https://www.bladi.info/threads/nar-feu-lumiere.432026/page-2#post-14578901

27v8.Lorsqu'il y arriva, on l'appela. - béni soit Celui qui est dans le feu et Celui qui est tout autour,
et gloire à Allah, Seigneur de l'univers.
9."Ô Moïse, c'est Moi, Allah le Tout Puissant, le Sage".

28v30.Puis quand il y arriva, on l'appela, du flanc droit de la vallée, dans place bénie, à partir de l'arbre :
"Ô Moïse! C'est Moi Allah, le Seigneur de l'univers".

20v14.Certes, c'est Moi Allah : point de divinité que Moi.
Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi.

faut il comprendre le mot Allah comme un nom où à t'il un autre sens ?
 

typologie

aedem sed aliter
Incendier le paradis, et noyer l'enfer

Un jour donc, plusieurs Soufis rencontrèrent Rabia’ qui courrait, portant du feu dans une main et de l’eau dans l’autre. Ils lui dirent : « Ô Dame du monde futur, où vas-tu, et que signifie tout cela ? »

Elle répondit : « Je vais pour incendier le paradis et noyer l’enfer, en sorte que ces deux voiles disparaissent complètement devant les yeux des pèlerins et que le but leur soit connu, et que les serviteurs de Dieu le puissent voir, lui, sans objet d’espoir ni motif de crainte. Qu’en serait‑il, si l’espoir du paradis et la crainte de l’enfer n’existaient pas ? Hélas, personne ne voudrait adorer son Seigneur, ou lui obéir ! »

Rabia Al-Adawiyya (713/717–801)
Mystique et une poétesse musulmane soufi née à Bassorah

au sujet de cette citation ci dessu :
https://www.bladi.info/threads/paroles-soufis.469895/page-22

cela pose la question du monotheisme pur
deja avec le paradis et l'enfer les musulmans n'applique pas correctement l'islam deja pour les faire levé au fajr c loin d'etre gagné ....
alors sans c moyen de pression et d'appat on peut se posé la question ...
mais ce n'est pas un point de detail de l'islam enlevé c 2 choses vu leur importance ... l'islam ne serai plus l'islam :)

je pense que si l'homme aime c surtout pour le bien etre ou l'interet que cette amour lui procure
si tu enleve ce bien etre ou cette interet il n'y a plus d'amour ....

meme la beauté nous l'aimons car la regardé est agreable ...

donc meme si au final on enleve le paradis et l'enfer la recherche de son bien etre ou interet auprés de Dieu sera toujours là meme dans le coran la finalité des actions c l'homme et pas Dieu meme dans la reconnaissance ...


31v12. Nous avons effectivement donné à Luqman la sagesse:
"Sois reconnaissant à Allah, car quiconque est reconnaissant,
n'est reconnaissant que pour soi- même;

quant à celui qui est ingrat...,
En vérité, Allah se dispense de tout, et Il est digne de louange"
 
Le premier à l'avoir exprimé, c'est égyptien. C'est le culte d'Aton, 1500 ans av JC.

Même les juifs sont grillés.

Sinon, on était polythéiste dans la joie et la bonne humeur avant que le monothéisme ne vienne imposer son diktat, ses interdits, son dieu jaloux, haineux et vindicatif et cette vision horrible du monde.
 
Haut